[Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyra Donovan*
Invité
avatar

MessageSujet: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Ven 17 Fév - 12:32




La petite entrevue avec Adam avait laissé place à une mission qui, sans nul doute, ne serait pas sans risques, loin de là. Je devais bien admettre que ce n’était pas à ce genre de mission là que je m’étais attendue. Dans mon esprit, il n’y avait jusqu’à présent qu’un objectif majeur à réaliser : sortir Logan des griffes de la Milice. Cela commençait à faire bien trop longtemps qu’il était enfermé chez eux, et Dieu seul savait dans quel état il s’y trouvait. Il était certain que ces salopards ne devaient pas y aller de mains mortes avec lui, aussi, étant donné la situation actuelle, le sauver me semblait LA chose à faire dans l’absolu. Mais notre chef par intérim’ avait d’autres projets pour Max et moi. Ok, j’avais au départ été un peu réticente, parce que je ne comprenais pas son choix. Je savais bien qu’il y avait urgence pour tout un tas d’autres choses, mais, très honnêtement, je pensais qu’il comprenait ma position et qu’il laisserait ça à d’autres. Mais cela n’a pas été le cas.. Après une longue discussion, il a ainsi été entendu que Max et moi irions à la rencontre d’un type dont on ne savait rien, et qui devait, en théorie, avoir les filtres qui manquaient pour la pompe qu’on devait immerger pour que les bidonvilles et les Insoumis restant puissent être alimentés.

Le fait que nous ne sachions rien de cet homme était sans nul doute ce qui m’embêtait le plus. Il se pouvait tout aussi bien que cela soit un piège tendu par la Milice… Aussi il allait nous falloir rester sur nos gardes, prêts à agir à n’importe quel moment. Nous avions donc pris les sacs contenant le matériel et donnés par Adam un peu plus tôt, mais aussi un bel arsenal destiné à nous défendre en cas de besoin. Nous marchions en direction de l’endroit du rendez-vous, les sens en alerte. Je savais que notre mission était importante et, même si ce n’était pas celle à laquelle je m’étais attendue, je comptais bien la mener à bien. J’étais pour l’instant restée silencieuse, tâchant de me concentrer, histoire que mes dons soient opérationnels et contrôlés si nous devions en avoir besoin. J’avais cette sensation désagréable me laissant penser que quelque chose allait foirer ou, du moins, que ça n’allait pas vraiment se dérouler comme on l’espérait.

Il était 19H40 lorsqu’on arrive au point de rendez-vous. J’aimais bien être en avance, histoire de pouvoir prendre le temps de repérer les lieux, histoire d’avoir une porte de sortie si les choses en venaient à mal tourner. Je posais au sol le sac que je portais sur le dos, regardant aux alentours. Un silence de mort régnait, et je devais bien avouer que je commençais à sentir une certaine tension monter. Je finissais par me placer dans un coin me permettant d’avoir une vue d’ensemble sur les lieux, et brisais enfin le silence devenu quelque peu pesant qui s’était installé entre nous :


« J’espère qu’on est pas en train de tomber dans un piège, lançais-je, regardant mon partenaire qui avait l’air aussi concentré et tendu que moi. C’est quand même bizarre l’histoire de ce type qui aurait surpris la discussion et aurait comme par hasard le matériel qui nous manquait, tu crois pas ? Je suis peut-être un peu parano’, mais il y a quelque chose qui me chiffonne dans tout ça… »
Revenir en haut Aller en bas
Max Hayden*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Dim 26 Fév - 13:17

En sortant de l'antre du chef, les deux partenaires croisèrent leurs regard une fraction de seconde. C'était juste suffisant pour confirmer leur marche à suivre. Leur relation avait énormément évolué en quelques heures, et pourtant, là, à cet instant, ils étaient de nouveau le binôme dangereux et bien huilé. Ils n'avaient pas la mission qu'ils auraient souhaité, certes, et cela avait fait râler Kyra. Pourtant, ils savaient pertinemment, que celle-ci était aussi indispensable aux Insoumis. Avec les récentes nouvelles, Adam ne pouvait agir sur un seul front. Il attribuait les missions en fonction des compétences. Kyra avait plus de raisons que la plupart des Insoumis de vouloir sauver Logan. Même si la plupart d'entre eux étaient des rescapés grâce à leur chef. Beaucoup l'étaient aussi grâce à Adam.

Logan avait aussi sauvé Maximilien. Il l'avait repéré rapidement dans les bidonvilles. Lui qui venait des hautes sphères, qui les avait fouillées et usées, ne connaissait rien à la survie en milieu hostile. Il n'aurait jamais pu échapper aux milices et aux asariens si son chef n'avait été là pour lui proposer une seconde vie. Les conditions n'avaient pas été faciles à accepter et pourtant, il ne pouvait rêver mieux comme vie. Même comparé à ce qu'il avait eu avec ses parents.

D'un mouvement commun, ils s'étaient dirigés dans les quartiers de Max. Là, c'était leur QG, leur dépôt. Un bazar sans nom, mais avec tout l'indispensable aux missions. Max avait vidé complètement le sac de Logan, non pour juger le matériel, mais pour connaitre exactement ce qu'il y avait dedans et où c'était rangé. Kyra avait préparé le second sac pour leur survie à eux. Il devait contenir: de quoi se changer (jouer avec l'eau, ça mouille. Et continuer sur une seconde mission en étant trempé, ce n'était pas une bonne idée), manger et se défendre. Évoluer en milieu hostile n'était pas donné à tout le monde et ils ne pouvaient compter sur la chance. Ils débattirent car Max trouvait le sac trop lourd pour sa partenaire. Par deux fois, ils enlevèrent des outils. certes, ce que Kyra avait choisi était nécessaire mais pas indispensable. Trop de poids ralentirait leur mobilité et leur progression.

Après avoir parcouru le dédale jusqu'au point de ralliement, ils étaient en avance. Tant mieux, ils pouvait avoir l'avantage. Déposant les deux sacs, chacun partit inspecter les alentours pour savoir la configuration de la zone. Peu de tunnel, donc peu de possibilité d'attaques mais aussi de sorties. La zone immergée semblait profonde donc impossible de s'enfuir par là ni d'y venir. Plus que deux tunnels à surveiller. Par contre, il y avait quelques recoins. Les deux partenaires étaient très concentrés et n'échangeaient pas un mot jusqu'au moment où la jeune femme brisa le silence.


    Il te manque un élément, plus tôt dans la soirée, je voulais rejoindre Raven pour lui confier du matériel pour l'ITS. J'ai juste eu le temps de la voir se faufiler au dehors. Je l'ai suivi car c'était indispensable que je la voit et je craignais pour elle. A quelques heures du départ, j'avais peur qu'il lui arrive quelque chose. Tu connais Raven, je me suis fait remballer. Par contre, elle voulait négocier du matériel pour la suite et le type qu'elle a choisi...bin je le connaissais pas et il me disait rien qui vaille. Alors si c'est lui qui s'est proposé, c'est possible. J'ai du lui demander d'autres matos. C'était pas de gaité de coeur. mais l'urgence. Après j'ai pas pu vérifier comme on fait d'habitude. Donc faut rester sur nos gardes.


Ouvrant le sac de Kyra, l'homme en sortit deux armes et les tendit à la jeune femme.


    Je pense que mettre une pompe indiqua-t-il deux endroits du doigt pour ne pas être entendu dans les tunnels et surpris dans leurs préparatifs ne va pas être si compliqué que cela. il se leva silencieusement pour déposer le sac de survie dans un décrochage dans le mur sombre et peu visible. Il l'avait senti en longeant le mur avec sa main.. Vivement qu'on rentre boire un bon verre et qu'on soit débarrassé de ce sale travail.


L'homme aussi était méfiant et donc préférait faire croire à autre chose pour ne pas impliquer d'autres missions, notamment l'ITS. Il fixa une seconde Kyra et laissa son esprit caresser ses courbes féminines. Ce n'était pas le moment, mais c'était plus fort que lui. Se retournant brutalement, il avait entendu un bruit derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Lun 27 Fév - 21:46

Les Galeries des Abysses, sous le Bidonville, 19h55

J'avais souvent utilisé cette apparence mais pas dans ce contexte-là. Il y avait un monde entre une scène immense balayée par les light-show et des galeries humides dans lesquelles il fallait se glisser avec souplesse. Si je passais aisément inaperçu dans une Taverne clandestine avec cette identité d'ours grognon, je passais beaucoup moins facilement dans un boyau étroit avec la petite brioche du barbu à cheveux longs que j'avais choisi comme incarnation et le bazar dorsal qui, même en version passe partout, ben ... ne passait pas du tout partout... Après m'être extirpé difficilement d'une étroite traverse qui évitait les galeries les plus fréquentées par les Insoumis, je me remis debout avec une certaine lenteur continuant à marcher comme un crabe sur une dizaine de mètres. Habitué que j'étais depuis quelques années au luxe et à la vie de rock star, j'avais pourtant immédiatement retrouvé mes marques dans les bas-fonds, les grottes, les bouges du Bidonville, mais ma nouvelle corpulence, elle, avait du mal à trouver sa place dans les méandres souterrains d'Asaria.


J'aurais pu me transporter directement au point de rendez-vous, mais vous conviendrez que cela aurait sérieusement manqué de panache. J'avançais tout en fredonnant l'air convenu comme code d'identification.
Rendu sur le lieu précis du rendez-vous, une sorte d'anse que faisait naturellement la rivière je me mis à chanter un peu plus fort. Personne en vue ... officiellement. Bien entendu j'avais repéré les deux présences avant même de déboucher sur cet espace plus vaste. Qu'attendaient-ils pour se montrer ? Je n'allais tout de même pas m'égosiller vociférer, grunter et alerter tout le bidonville et les Miliciens. Sans compter les bestioles qui pouvaient vivre dans ces souterrains. Près des rivières il y avait souvent des rats énormes comme des cochons. Je m'assis au bord de l'eau et continuai à chanter à mon reflet qui n'était pas exactement l'inverse de mon apparence affichée sur le moment. Qui s'en soucierait pour l'heure ? Pas ces deux Insoumis tapis dans l'obscurité et qui hésitaient encore à me tomber dessus. Je haussai la voix pour chanter des paroles un peu modifiées à ma sauce.

- L'homme l'homme l'homme armé, va se casser, va se casser, si vous ne vou-ous montrez. Pas la peine de trainer, car je vous ai apporté votre machin en fer ...


Puis je continuai en sifflotant encore quelques notes. Je trempai ma main dans l'eau bouillonnante et me rafraichis le visage. Lorsque je me redressai je vis deux silhouettes se reflétant dans l'eau à côté de la mienne. Je me retournai vivement en espérant qu'ils n'aient rien remarqué. La plaie avec ce don, c'est qu'il n'était effectif que dans l'air. Dans l'eau il était très capricieux. J'en avais fait les frais dans une certaine piscine... Et  en plus maintenant que j'avais cette autre nature, il était encore plus difficile de dissimuler ces trucs dans mon dos qui me suivaient partout. Même repliées elles dépassaient du manteau sous les cheveux longs de mon artéfact.  Ils allaient vraiment se demander quel était ce monstre qui leur faisait face. Une chauve souris géante ? Un changeling, un anamorphe ? Je me levai l'air penaud d'un gamin pris en faute.

- Aahh ben euh qui êtes-vous  ?




Dernière édition par Compte PNJ le Ven 10 Mar - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyra Donovan*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Ven 3 Mar - 16:10




Je plaçais l’arme que m’avait tendue mon compagnon dans ma ceinture dans mon dos. Visiblement Max était tout aussi préoccupé que moi par la tournure que pouvait prendre cette mission, et tout comme moi encore il était bien décidé à être en mesure de se défendre si le besoin s’en faisait sentir. Alors que je m’étais tournée le temps de quelques secondes pour prendre une des gourdes et en boire une gorgée, je pouvais sentir le regard de mon partenaire sur moi. Automatiquement un sourire s’insinua sur mon visage, que j’étais la seule à voir, et, une fois la gourde rangée, je faisais de même avec mon sourire et me retournais enfin pour lui faire de nouveau face. Je le regardais à mon tour, conservant dans un premier temps un silence qui pouvait néanmoins en dire long. Les choses venaient à peine de prendre une toute nouvelle tournure entre nous, et nous n’avions hélas pas eu le temps d’approfondir les choses. Nous en étions ainsi restés à nos aveux enfin sortis au grand jour, et à des baisers ma foi prometteurs. Je ne pouvais pas nier qu’une partie de moi était un peu effrayée par tout cela, pour la bonne et simple raison que je n’avais jamais rien ressentie de tel, et que la force de mes sentiments étaient alors en soi quelque chose de terrifiant pour moi. Mais pour l’instant l’heure n’était pas à ce genre de préoccupation, mais à l’accomplissement d’une mission qui, si elle s’était révélée dans un premier temps décevante, n’en était pas moins importante.

Tout comme Max, j’avais entendu un bruit, et avais instinctivement posée la main sur l’arme qu’il m’avait donnée un peu plus tôt. Je me réfugiée dans la pénombre, attendant que notre visiteur approche d’un peu plus près, me préparant à toute éventualité. Puis le fameux air que nous avait fredonné Adam retentit dans l’air et résonna sur les parois souterraines. Notre contact avait l’apparence d’un vieux chanteur de rock, mais ce fut ce que je crus apercevoir furtivement dans son dos qui retint mon attention. Pas certaine de ce que j’avais vu, je sortais précautionneusement de l’ombre pour lui faire face, alors que ce dernier nous demandait qui on était. Je jetais un regard perplexe à Max, ne pouvant m’empêcher de penser qu’on était encore tombé sur un cas ! Je décidais de répondre à sa question en fredonnant à mon tour, à contre cœur comme j’avais toujours détesté chanter :

« L’homme, l’homme, l’homme armé, l’homme armé
L’homme armé doibt on doubter,
On a fait par tout crier,
Que chascun se viegne armé d’un haubregon de fer,
L’homme, l’homme, l’homme armé, l’homme armé,
L’homme armé doibt on doubter
Ca répond à votre question ? Vous avez ce qui était convenu ?»


Autant aller droit au but ! Je ne comptais pas m’éterniser plus que nécessaire dans ce lieu source de dangers..
Revenir en haut Aller en bas
Max Hayden*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Sam 4 Mar - 18:22

Lorsque les bruits commencèrent dans le tunnel, les deux acolytes se planquèrent. Il fallait attendre et analyser la situation. Seraient-ils en position de force encore? Étaient-ils dans un traquenard? Comment le savoir si ce n'était en patientant. L'homme apparu enfin et s'installa vers l'eau. Il leur donnait le temps de l'observer à la volée et de s'approcher. Il avait déjà fredonner dans le tunnel. Les Insoumis étaient réputés très méfiants et bien sûr, Max et Kyra n'allaient pas sortir de l'ombre ainsi, sans avoir vu la personne en question. Se dévoilant quelques secondes après l'arrivée du rockeur (de ce que Max en déduisait de l'apparence), la jeune femme entonna la mélodie clé. Heureusement qu'elle savait chanter tout de même, car l'asarian n'était pas sûr que cela ait été aussi reconnaissable avec lui a capela.


    Bonsoir. Maintenant que nous avons pu nous reconnaitre, nous allons pouvoir commencer des suite notre mission.


Maximilien ne passait pas par quatre chemins, il n'était pas réputé pour cela. D'autant plus, qu'ils avaient pas mal de pain sur la planche et ne pouvaient donc se regarder en chien de fusil longtemps. Il avait remarquer les ailes dépassant légèrement. Pour lui, rien n'était vraiment étonné, puisque les asariens avaient tous des pouvoirs plus ou moins développé. Certes; ce n'était pas forcément une transformation physique permanente. Lui pouvait mbien faire disparaitre sa main ou des petits objets.


    Avez-vous le matériel commandé?


Il sentait sa partenaire très tendue, il espérait que l'autre n'en tiendrait pas rigueur et ne jouerait pas avec ce fait. Des tordus existaient et surtout chez les asariens. Ils aimaient bien jouer, titiller et appuyer là où cela faisait mal. Kyra était sensible et pouvait facilement déraper. Il avait pleinement confiance en elle mais pas en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Ven 10 Mar - 20:50



Je hochai ma tête de barbu chevelu à la question de la femme pressée. Plus souvent que l'Homme armé, on avait chanté l'homme pressé, mais peu la femme, alors qu'à ma connaissance, elle l'était par des obsessions bien plus nobles que les nôtres. Souvent, nous étions pressés de les séduire, de les mettre dans notre lit, pour pouvoir plus vite repartir faire ce que nous faisions le mieux, et avec tout autant d’obsession : tuer. Observer une femme pressée et, peut-être, elle aussi, pressée d'en découdre avec on ne savait quoi, avait quelque chose de fascinant. Je n'avais côtoyé que des Pacificateurs et des Anciens. Les premiers voulaient mettre tout le monde d'accord, les seconds écraser ceux qui pourraient éventuellement ne pas être d'accord. Je n'avais pas fréquenté des personnes qui n'avaient rien à perdre d'autre que leur souffle vital. Les Insoumis... Ils m'avaient toujours fascinés. Peut-être parce qu'ils étaient la quintessence de mon âme. Ni Dieu, ni Maître. Ils n'avaient foi qu'en eux. Ces deux spécimens, deux asariens comme moi, étaient la parfaite illustration de la beauté sauvage de leur démarche.

- J'ai ce qu'il faut !


Je sortis de mon sac un filtre déployé, prêt à être monté sur leur pompe, plus un jeu de dix filtres de rechange et des cartouches au charbon munies de membranes anti bactériennes. Puis j'étalai sur le sol des boites  de comprimés d'iodures de potassium et des doses injectables d'hexacyanoferrate ferreux d'ammonium .

- Vous avez la pompe ?  Voilà les filtres  de rechange et celui qui est prêt à l'emploi. Il faudra le changer tous les mois. Il faut que je vous montre comment placer le filtre correctement. Ça c'est cadeau .
Je poussai vers eux les boites de comprimés et les kits d'injection. Des comprimés de potassium à prendre toutes les 24 heures pour les enfants et les femmes enceintes. Les ampoules injectables, c'est pour le bétail normalement. Une demi doser pour un adulte, un quart pour un enfant de moins de 7 ans. Ça rend malade sur le coup mais ça permet de diminuer la contamination au césium. Ils vont s'en servir... Tôt ou tard ... Pour vous rendre malades et infertiles ... Si vous prenez les cachets toutes les 24 heures et les injections toutes les semaines, vous tiendrez plus longtemps ... Face aux radiations. Malheureusement, ça ne protège pas des autres armes, conventionnelles ou non.

Le gars, comme la fille étaient aussi méfiants que des poux défendant leur concession sur la chevelure d' Olve Eikemo. Je souris dans ma moustache barbue. Ils me plaisaient ces Insoumis.

- Vous avez bien conscience que c'est devenu franchement hostile pour vous ici ? Dessous comme dessus ? Ça remue sec. On a vu Van Brënner arriver dans sa Panther. Ce mec est tout sauf discret. Ça craint pour un chef d'armée ...

Je me gardai bien de dire que je n'avais remarqué son arrivée ultra rapide en mode furtif que grâce à mes talents éthérés. Aucun asarien de base, et encore moins un humain n'était capable de détecter cette putain de bagnole lorsque le mode rapide était activé. De même que si j'avais perçu certains mouvements indétectables pour eux dans les entrailles de la Terre, c'est parce que j'y étais viscéralement connecté par ma nature.

Je sortis de mon second sac, une petite rangée de grenades paralysantes.

- Elles arrivent à la date de péremption le mois prochain. Mes autres clients sont des maniaques et n'en voudront pas. Je me suis dis que ça pouvait toujours vous servir. Et elles encombrent mon stock ...

J'aurais tout aussi bien pu mettre un bonnet rouge sur la tête et agiter des grelots, j'avais l'impression d'avoir devant moi deux gosses qui ne se doutaient pas le moins du monde de ce qui allait leur tomber sur le coin de la gueule. Au moins, ils ne seraient pas seuls pour crever ... C'est ce que j'en déduisis de leur posture qui laissait transpirer une certaine complicité... Un sourire en coin  éclaira mon visage tandis qu'une nostalgie sans nom étreignait mon cœur.

Non, sans un brin de provocation et de vaine référence, je citai alors une phrase d'un vieux film. Une réplique donnée par un cheval à son cavalier, oui oui, par un cheval  ...

- Qu'est-ce qu'on fait Patron ?  On rentre à la maison ?


Dernière édition par Compte PNJ le Dim 7 Mai - 13:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Ven 31 Mar - 19:04









La méfiance faisait partie de notre nature, elle s’insinuait partout dans nos pores, mais pouvions-nous réagir autrement, nous les Enfants des Abysses ?  Enfants déchus et rejetés d’une société qui ne voulait plus de nous. Nous avions fait du monde souterrain le nôtre et personne ne le connaissait aussi bien que nous. Nous y avions vécu pendant des années, des Insoumis avant moi y avaient construit le repère des Enfants perdus. Aujourd’hui, tout était à refaire, à reconstruire. C’était les ITS qui avaient été chargés de cela et je me demandais où était ce groupe dans la progression de leur voyage pour nous donner un nouveau toit, un nouveau chez nous. Pourtant je devais rester concentrer sur cette mission importante. J’aurai aimé aller sauver Logan, c’était lui qui m’avait tendu la main, qui m’avait donné une nouvelle vie et de quoi me remettre des sévices que mon père et ses hommes de mains m’avaient faits subir au Centre de Recherches. C’était moi qui étais responsable de la capture de Logan … Ce soir-là, il voulait se dégourdir les jambes, le plan était mitonné aux petits oignons, tout avait été passé en revue je ne savais plus combien de fois, ainsi que les repérages sur le terrain … Bordel ! Tout devait se passer normalement … Si je n’avais pas laissé ma place à Logan, il serait encore là parmi nous. J’aurai dû me montrer plus entêtée face à Adam pour qu’il me laisse une place dans son équipe … Mais si je réfléchissais avec plus de rationalité, je savais aussi que je pouvais être mon pire ennemi et aussi celui des Insoumis avec des pouvoirs incontrôlables se calquant sur mes émotions … Je ne pouvais pas faire tout capoter.

A force de m’y perdre, au tout début de ma venue parmi les Insoumis, les galeries étaient devenues comme une sorte de jeu. J’apprenais à discerner une marque au sol, le changement des couleurs des murs ruisselants, les odeurs mêmes. Tout était devenu prétexte à faire marcher ma mémoire. Il était hors de question pour moi d‘être un boulet pour ma Communauté.  Et encore moins ce soir. Certains des Nôtres allaient rester ici sous terre, au lieu de fuir ce qui pourrait devenir l’Apocalypse  … comme dans ce cauchemar. Nous ferons un dernier geste pour les innocents du Bidonville, leur redonner de l’eau potable. On avait tout ce qu’il nous fallait, il manquait le plus important les filtres et c’était un indic de Wade, sur lequel, soit disant, nous pouvions compter, qui allait nous offrir la cerise sur le gâteau. Pourquoi pas ?

Avec Max, nous étions arrivés en avance, mieux valait inspecter les tunnels voisins et être sûr que tout ceci ne finirait pas par un piège de la Milice. Je savais me montrer patiente, mais pas ce soir … Je regardai nerveusement ma montre et les minutes n’avançaient pas aussi vite que je le désirais ! J’avais placé dans mon dos une des armes que Max m’avait confiée et l’autre, je l’avais positionnée à l’intérieur de mon blouson.

- Ce n’est pas un sale travail Max … On a des vies entre les mains. J’aimerai bien avoir des nouvelles des ITS. C’est comme si j’étais devenue aveugle, il me manque une partie de ce qui fait que je suis une Insoumise : les Miens.

J’inspirai grandement pour chasser cette pression qui alourdissait ma sérénité. Je tournai discrètement le dos à Max en découvrant qu’au creux de ma main droite, mon aérokinésie faisait des siennes. Ce n’était pas le moment de perdre une once de maitrise sur mes dons. Je fermai ma main  et je serrai fort mon poing pour faire disparaitre les petits phénomènes. Je me répétai dans ma tête les paroles de la chanson qui nous servirait comme moyen de reconnaissance avec cet homme mystérieux. Une voix résonna alors dans la galerie … Les paroles étaient différentes, mais la musique était la même. Je sortis légèrement la tête de notre cachette pour examiner un grand type barbu avec des cheveux longs et un grand manteau sur les épaules, qui sifflotait. Je lançai un bref regard à Max et je hochai la tête. Il voulait qu’on se montre ? Nous allions accéder à sa demande.

Nous étions les Héritiers des Abysses, nous  ne reculerions pas devant un danger. J’avançai la première, à pas de félin, sans faire de bruit. Ce type s’était assis près de la rivière souterraine où l'eau était saine et qui n'avait plus rien avoir avec les nappes phréatiques polluées. Ce fut au moment où il plongea sa main pour se rafraichir, que je décidai de me poster dans son dos. Mon visage se reflétait dans l’eau et … le sien aussi … Une seconde je fus prise de panique … Ce n’était pas le même … Le … Même quoi ? Il sursauta et moi aussi, et je reculai d’un pas pour me retrouver face à une montagne et un truc clochait dans son apparence. Ce n’était pas ses cheveux, c’était … quelque chose qui … Je ne savais pas … J’avais beaucoup de mal à le décrire, qui dépassait dans son dos ?. Etait-ce le stress qui me jouait des tours ? Peut-être bien … Pourtant, j’avais encore en mémoire, ce reflet de quelques secondes dans l’eau qui n’était pas celui qui m’observait. Je repris contenance et je commençai à chanter comme étant une réponse à sa question.

Max me rejoignit et sans perdre de temps, lui demanda s’il avait le matériel qu’il avait promis à Wade. Cet homme mystérieux et encore plus impressionnant parce que je n’arrivais toujours pas à me sortir de la tête la brève image différente que j’avais vue de lui dans l’eau, sortit de son sac le Saint Graal, à savoir le filtre, un jeu de dix filtres supplémentaires. Le reste me laissa silencieuse un long moment. Il avait prévu des  boites  de comprimés d'iodures de potassium et des doses injectables d'hexacyanoferrate ferreux d’ammonium. Et c’était cadeau. Je posai un genou au sol, promenant mes doigts sur le matériel qu’il avait étalé.

- On est conscient, oui … Mais on ne savait pas que Van Brënner était présent. Nous nous serons plus là longtemps, à part certains d’entre-nous. On leur laissera tout ce qu’il leur faut. La population souterraine a été mise à l’abri. C’est surtout pour ceux qui sont au-dessus …

Je levai mon doigt en direction du plafond rocheux sans finir ma phrase. Je fis glisser le tout vers Max pour qu’il se charge de mettre en place le filtre sur notre pompe et bien vérifier qu’il était bien adaptable. Notre intriguant bonhomme sortit de son second sac, des grenades paralysantes. J’en pris une, délicatement dans ma main.

- C’est … sympa à vous … Pourquoi autant de bienveillance envers nous ? J’ai l’impression que vous anticipez l’horreur parce que vous … la connaissez ?

Je me levai sur mes jambes tout en fixant cet étranger barbu … et malicieux ? Pourquoi ne me paraissait-il soudainement plus aussi méfiant ?

- ça va nous péter à la gueule, si c’est de ça dont vous parliez … On pensait avoir un peu de temps devant nous … Et eux aussi … On ne va pas pouvoir les avertir … et les autres … Non …Non…

Adam, Camille, Wade, Raven et les ITS. Je percevais le crépitement du vent frais autour de nous qui s’élevait, signe que mon don me trahissait et devenait de plus en plus indomptable.

- A part un ministre qui vient rendre visite à son QG militaire, j’ai l’impression que vous en savez beaucoup plus … On a des amis qui courent un grand danger. Si on peut les avertir avant … Quelles sont vos informations ? Qu’est- ce qu’ils ont prévu de faire ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Hayden*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Ven 7 Avr - 21:13

La jeune femme exprima ses émotions ce qui étonna un peu son co-équipier. Elle n'était pas habituée à faire ce genre d'exercice. Leur rapprochement récent n'allait pas changer ce trait de caractère. Même si entre eux, il y avait eu des confidences, Max était toujours surpris de leur proximité. Dans ce tunnel, si peu visité, mais pourtant prisé en ce jour, l'entendre parler ainsi le fit frissonner. Elle exprima ce qu'il ressentait aussi. Avoir laisser le groupe des ITS partir loin de lui, c'était comme se faire couper les bras et les jambes. Ils n'avait plus de raison d'être, à première vue. Et c'était très paradoxal, car justement, si il se battait là, à l'instant, pour eux. Leur plan avait plusieurs niveaux: Déjà ils attiraient l'attention à l'opposé de la croisade des ITS. Ensuite, ils aidaient ceux qui préféraient rester ou ne pouvaient pas faire autrement. Si tout le monde partait du ghetto, alors leur migration ne serait plus secrète, si elle l'était toujours. Rien ne pouvait être moins sûr avec l'enlèvement de Logan. Qui sait les tortures qu'il subissait? Qui sait combien de temps il pouvait tenir? Ne pouvant s'empêcher d'imaginer une infime partie de l'inventivité barbare des bourreaux, l'homme frissonna de nouveau et préféra détourner la conversation de ses sombres pensées:


    Ba si c'est du sale boulot? Qui va plonger dans l'eau pour faire trempette et immerger la pompe correctement? C'est bibi qui sera tout mouillé...plaisanta-t-il .. dis toi que c'est pour eux qu'on se bat. Donc ils sont nos ailes maintenant.


S'occupant du matériel, Maximilien ne s'aperçut pas que sa partenaire manifestait déjà des signes de ses pouvoirs. Il ne se focalisait que sur la mission, ce qui était une grosse erreur. Les sentiments faisaient vaciller la demoiselle et pouvait tout faire foirer. Il ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas peur. Kyra était puissante et souvent incontrôlable. Pourtant, il ne reculerait pas devant les problèmes si elle pétait un plomb. Il avait accepté de faire équipe envers et contre tout. Si il devait mourir pour la canaliser, il le ferais sans aucune hésitation. Là, il était concentré à sortir la pompe et à monter un peu l'ensemble. Leur timing était serré, alors autant mettre à partie l'attente imposée.

La voix qui brisa le silence n'était pas forcément mélodieuse ou agréable à entendre. Pourtant, il chantonna de manière tout à fait juste et reconnaissable. Sa mémoire n'était pas infaillible et il ne saurait dire si les paroles étaient exactement les mêmes. Cela avait-il de l'importance finalement? C'était surtout l'air qui signifiait la clé de la rencontre. D'un coup d'oeil, Kyra s'avança et aperçut l'individu. Lui, plus loin, se dévoila aussi sans bruit. Il sentit le trouble chez la jeune femme mais il ne comprit pas ce qu'il se passait. Pourtant cela l'alerta. Le moindre signe devait être pris en compte. Les Insoumis était méfiants et c'était la clé de leur survie. De sa main gauche, il toucha son arme rangée dans son dos. Se concentrant tandis qu'il se rapprocher, il la rendit invisible.


    Merci pour les filtres. Pendant que vous papotez, je vais installer la pompe. Kyra, peux-tu regarder que ce soit compatible avec celui que je vais retirer de la pompe?


Tandis que la jeune femme posait un genou à terre et répondait aux commentaires du type, Max se déshabilla. Il ne pouvait se permettre de continuer le reste de la mission complètement tremper. Cela entravait les mouvements, et ils ne savaient pas ce qui les attendaient (sûrement pas une partie de carte au coin d'une taverne). Les vêtements mouillés risquaient aussi de l'affaiblir car il lutterait contre le froid. Il écoutait l'homme et après avoir retiré son tee-shirt, explosa de rire.


    Van Brënner n'est pas le genre de type à être discret, peu importe sa fonction. Je le vois bien avec plein de clinquant et de tonitruant. On sait qu'on est sous leurs projecteurs et on sait aussi que le Général Bling-Bling fera dans le démonstratif et le grandiose pour prouver à Asaria qu'il avait raison et qu'il est efficace.  Parla-t-il tout en retirant ses chaussures, son pantalon et ses chaussettes. Les Insoumis ont toujours été conscients des risques et prévoient plusieurs plans avant de se lancer.


Prenant la pompe, Max détacha le filtre et le posa vers Kyra, puis, il se dirigea vers l'eau et calcula précisément là où il devait la mettre. Il la déposa au sol; et continua à préparer les outils qu'il ajouta aux éléments au sol. Il sentit une brise l'effleurer. Dans les tunnels, il n'y avait jamais de vent. Une seule personne pouvait faire apparaitre ces phénomènes en sous-sols. Il se tourna vers sa partenaire et son discours allait de paire avec la tension qui l'animait. Elle commençait à ne plus se contrôler.


    Kyra, j'ai besoin de toi, maintenant, dans le présent et dans ce tunnel. lança-t-il pour attirer son attention et lui laisser le temps de la rejoindre. Il posa sa main sur son avant-bras.Il lui murmura la suite. Ton angoisse risque de provoquer des catastrophes qui vont les mettre en danger. On utilisera ton vent pour leur souffler le danger mais pas maintenant.


Il retourna vers l'eau et se glissa dedans. Elle était gelée et il dût s'immobiliser dedans pour se concentrer sur d'autres sensations que les frissons le parcourant. Il tendit les mains pour que la jeune femme lui passe la pompe.


    Monsieur, êtes-vous disposé à nous aider ? En tous les cas, merci pour ces grenades. On pourra faire du bruit comme Van Brënner.


Dernière édition par Max Hayden le Dim 9 Avr - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Dim 9 Avr - 15:21





20h15


Une bourrasque fit voler mes cheveux et souleva les plumes au sommet de mes ailes qui dépassaient. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que ce vent était la manifestation d'un pouvoir puissant. L'homme s'était précipité sur les filtres et s'employait à démonter le vieux filtre probablement usagé sur cette pompe d'occasion. Il avait tendu celui-ci à sa compagne qui était bien peu en état de vérifier quelque compatibilité que se fût. Mais il avait déjà quitté ses vêtements pour plonger dans l'eau froide de la rivière souterraine.

- Hey, Mec ! Je crois que ta copine va nous faire une syncope ! Mademoiselle! Mademoiselle!

Le type se rapprocha du bord et saisit l'avant bras de la fille puis lui murmura quelque chose que je perçus très bien. Il n'était plus temps de jouer les pudiques discrets et d'hésiter à interférer dans des échanges privés. Je toussotai dans ma moustache.

- En effet, j'en sais assez pour trouver votre situation alarmante. Pourquoi autant de bienveillance ? Disons que vous faites partie de plans bien plus vastes, qui me dépassent moi-même, dont je ne suis qu'un exécutant. J'en sais assez mais je ne sais pas tout... Mais le Boss doit vous avoir à la bonne s'il m'a envoyé vous aider... Revenons à nos affaires ... Vous parlez des vôtres qui ont été mis à l'abri... Ils n'ont pas pu sortir dans le Bidonville, ils se seraient fait repérer ... Vous parliez de les avertir ... Ils ne sont pas encore arrivés à destination, n'est-ce pas ?  Et s'ils ne se sont pas enfuis par le Bidonville, c'est qu'ils sont encore dans les ... Ohh putain !

Je sortis de mon sac à dos un ordinateur portable que je couplai à un boîtier d'analyse.

- Continuez à installer la pompe, il faut que je vérifie quelque chose ... Deux choses en fait. Si ce que je redoute se confirme il va falloir accélérer le rythme. Demoiselle veuillez remplir ces petits tubes  avec l'eau du bassin. Une petite analyse de sa qualité ne coûte rien et rassurera tout le monde. Quand ce sera fait vous les reboucherez avec ces petits bouchons hermétiques et les placerez dans ce boîtier. Occulus  se chargera du reste.

J'actionnai la commande vocale de mon portable et mentionnai:

- Occulus, donne moi l'accès à Iris. Code rouge. Entrée 1977 11 21. Active le mode nappage intranet.


- Accès accordé.  Intranet  déverrouillé. Quel secteur voulez vous avoir en visuel ? Portion ? Plage horaire ?


-  Dôme de la Division Humaine, QG  de la Milice,  accès aux égouts et aux  galeries tout le long de la rivière, Poste frontière des Terres Sauvages, 19h jusqu'à maintenant, 20h15.

- Recherche en cours. 5 mouvements détectés sur les endroits verrouillés.

- Très bien Occulus, à présent projette sur la paroi du bassin le visuel que tu as trouvé, que nos amis soient informés. Iris, tu me reçois ?

- Ici Iris je vous reçois ! Affirmatif ! Empreinte vocale identifiée.

- Arme la lance !

- Lance armée !

- Active le mode réception !

- Mode réception activé !


- Calibre tes paramètres sur les enregistrements qu'Occulus projette.

- Calibrage en cours. Synchronisation en cours ! Optimisation des données !

Tandis que les jeunes barbotaient, j'étais terriblement concentré sur les données que mon système m'envoyait. Apparemment, beaucoup de gens souffraient d'insomnie à Asaria et avaient décidé d'investir les souterrains pour y faire la fête... Sur la paroi de l'espèce de grotte où nous nous trouvions des images des caméras de surveillance autour du QG de la Milice se projetaient grâce à la lentille intégrée de mon portable.  On y voyait et on y entendait grâce à Iris des colonnes de véhicules lourds et de jeeps suréquipés en armement franchir le portail principal de l'enceinte. Le défilé sinistre des véhicules semblait ne pas vouloir finir. Je blêmis.

- Bon sang , ils vont dans les Terres Sauvages ... Ils ont des pneumatiques amphibie ...


Comme pour confirmer mes dires une autre caméra, celle du poste frontière montrait les mêmes convois passant le poste à 20 h 00 . On entendait les chants Miliciens qu'entonnaient les soldats ivres de puissance et avides de gloire.

- Ils vont attaquer une cible en dehors des Dômes ...

Je pensais au village, mais aussi au Phoenix qui pouvaient l'un comme l'autre être victimes de ce raid.

- Vos amis, où sont -ils ? J'ai besoin de savoir ... Ils sont perdus si nous n'intervenons pas ... Occulus, quels sont les autres mouvements que tu as localisés ?  

- Une petite troupe de deux à quatre individus à proximité d'une trappe de visite dans la lande des Terres Sauvages, à environ 1 heure GPS du Dôme.

- Deux à quatre ? Pas très précis, ça Occulus, tu m'as habitué à plus de finesse.
Ronchonnais-je

- Absence de caméras dans ce secteur, je retranscris en images les données captés par les sondes infrarouges d'Iris. Quatre êtres humains en progression mais ils ne sont pas ensemble.

- Comment ça pas ensemble ?

- Affirmatif ! Ils suivent le même itinéraire mais le second reste à distance constante du premier et les deux autres font de même avec le second.

- Hmmm ce peut être des inconscients qui se sont donné un rendez-vous amoureux et sont pris en filature par leurs parents ou des jaloux. On peut dire qu'ils ont bien choisi leur moment et leur lieu de rendez-vous si c'est le cas...


Je relevai la tête vers les deux acolytes.

- Est-ce que tout va bien ? Les amoureux, c'est pas que je veuille interrompre votre bain de minuit mais vos amis où qu'ils soient sont probablement les cibles de tout ce chambardement. Il faut les avertir. Vous avez un moyen ?

Puis je me tournai vers mon écran pour paramétrer les analyses sur les échantillons que la demoiselle venait de recueillir.

- Occulus, analyse à spectre large des bacilles, souches virales les plus connues. Détection des métaux lourds et des perturbateurs endocriniens. Composition en éléments minéraux. Parle-moi des trois autres mouvements détectés...


- Protocole d'analyse opérationnel ... Veuillez introduire les échantillons dans le boîtier. Troisième mouvement détecté dans le Bidonville ... Caméra hors service dans ce secteur, désactivé par dégradation volontaire. Trois spectres ont été captés par la sonde infrarouge d'Iris. Avance en mode furtif. Ils sont pour le moment derrière le Marché aux Esclaves... Quatrième mouvement dans les galeries ... Origine non organique. Iris a enregistré des perturbations électromagnétiques résiduelles ingénierie militaire.



- Tu veux dire des drones ?


- Négatif ! La signature est plus sophistiquée ... Elle a détecté nos sondes soniques ... Alerte ! Je capte des brouilleurs d'ondes ! Je suis déconnecté d'Iris. Plus aucun signal radio ou hertzien, plus de signal GPS, accès au réseau défaillant.

- Et merde ! Je ne pourrais pas diriger la Lance d'ici ! Ça veut également dire qu'on ne peut joindre personne par radio sans sortir des galeries. Hâtez-vous, les jeunes ! Je vais devoir vous laisser rapidement. Occulus prépare-toi à analyser l'eau. Est-ce que la pompe est en place ? Est-ce qu'elle fonctionne ? Bon si elle n'est pas trop ancienne la pile devrait tenir au moins un an. Vous avez vérifié son niveau de charge j'espère ?  


Dernière édition par Compte PNJ le Dim 7 Mai - 17:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Mar 11 Avr - 18:35







On se battait pour eux, pour tous ceux qui n’avaient pas pu suivre les ITS, toute cette population étouffée et soumise aux lubies de la Milice et de son Général en Chef, et quelques Insoumis qui avaient décidé de rester dans les Abysses. Je comprenais leur attachement à ce village souterrain qui était devenu notre foyer, notre havre malgré la moisissure, l’humidité et ces mauvaises odeurs avec lesquelles j’avais eu beaucoup de mal à m’habituer. Comme tout le monde …
Nous étions donc dans cette partie de la galerie où la rivière souterraine formait un coude. La roche ainsi usée, la nature avait fait le reste et il s’était creusé un petit bassin, là où il faudrait immerger la pompe pour alimenter le bidonville en eau potable et les Insoumis qui resteraient dans ces entrailles. Je ne voyais pas cela comme du sale boulot. Nous étions leur dernier espoir, les Enfants Déchus de l’Ombre. Ok, Max allait devoir faire trempette dans l’eau malgré la fraicheur des températures, mais je ferai en sorte de créer un vent chaud pour le sécher une fois qu’il aurait placé la pompe au bon endroit.

Notre mystérieux bonhomme à l’allure plus qu’étrange s’était donc manifesté le premier et j’avais encore beaucoup de mal à faire abstraction du reflet de son visage différent que j’avais vu furtivement lorsqu’il s’était rafraîchis et que je m’étais pointée dans son dos. Et cette excroissance derrière lui qui dépassait sous ses longs cheveux … Mon vent les avait légèrement soulevés et j’avais vu … des Plumes ? J’étais vraiment entrain d‘halluciner. Il devait y avoir des plantes hallucinogènes pas très loin de nous pour me faire penser à un truc pareil. Max n’avait semble-t-il rien remarqué. Je devais me ressaisir et ne pas rester planter devant ce type inconnu en le dévisageant encore plus tout en essayant de savoir ce qu’il pouvait dissimuler dans son dos. Après tout, c’était Wade qui avait précisé qu’on pouvait lui faire confiance. Tant qu’il avait le matériel nécessaire pour installer la pompe, c’était le principal.

J’avais remis les filtres à Max pour qu’il en installe un sur la pompe, et j’avais pris soins de mettre dans le sac à dos de mon binôme, plus léger maintenant, le matériel supplémentaire et autres boites de comprimés et kits d'injection que notre mystérieux inconnu nous avait fournis. Max commença à se dévêtir. Il n’avait pas tort, mieux valait pour lui de garder intact ses vêtements avec ce froid. Pendant ce temps, notre barbu m’expliquait que le Général Van Brënner avait été perçu dans le Bidonville en direction du QG de la Milice dans toute sa puissance. Et tout ceci n’était pas bon pour nous. Adam, Wade et Camille étaient là-bas. C’était cette nuit qu’ils allaient devoir libérer Logan et avec le Général dans les parages … Bon sang ! Pourquoi ce soir ? !!  Mes émotions prirent le dessus et le vent s’engouffra, plus nerveux, dans la galerie, tout autour de nous. Si j’avais reconnu les signes de mon don, notre bonhomme s’était aperçu aussi que quelque chose ne tournait pas rond … Ou dans le cas présent, tournait trop rapidement. J’ouvris grand mes yeux.

- Je ne vais pas m‘évanouir. Il m’en faut beaucoup. Mais je vois que vous avez l’habitude des femmes en détresse qui vous tombent dans les bras ?

Max ne devait rien savoir, il devait rester concentrer sur la mise en place de la pompe. Il avait pourtant vite compris que mes émotions prenaient le dessus et mon inquiétude pour les Nôtres grandissait de telle façon que mon aérokinésie faisait des siennes. Sa voix résonna en moi et je me tournai vers mon partenaire qui venait de poser sa main sur mon bras.

- Je vais bien … Ne t’inquiète pas pour moi. Le vent va se calmer, je te le promets. Toi, ne perds pas de temps. Il ne faut pas être en retard.

Je laissai alors Max s’immerger dans le petit bassin et je lui passai délicatement la pompe pour commencer son installation. J’avais vérifié la charge de la pile et le filtre était correctement en place. Tout était parfait ! C’était à mon coéquipier de faire tout le reste du travail.  Je ne le perdais pas de vue au début, mais je ne lui serai pas d’une grande utilité. Me relevant du bord du bassin, je revins auprès de cet homme et je repris mon tête à tête avec … avec … Lucifer ? N’était-il pas un Ange déchu et lui, cet homme, il avait des pl… Non, non ! Je déraillais complètement. Ce n’était juste pas possible, mais de toute manière à force de le détailler, ma curiosité avait pris le pas sur l’objectif premier de ma présence dans ces tunnels. De plus la petite histoire qu’il me racontait, que nous faisions partie de plans qui nous dépassaient et qu’il était un exécutant  d’une personne plus puissante me fit l’effet d’une douche glacée. Mais pour le moment, je devais me taire tout en gardant mes questions pour plus tard.

- La plus grande partie des Notre sont dans d’autres galeries, en direction des Terres sauvages. Un petit groupe a pris la direction du QG de la Milice et avec l’arrivée de Van Brënner, c’est …
On ne peut pas les avertir, de toute manière, ils ont dû couper toutes communications pour ne pas se faire repérer, mais ils vont dans la gueule du Lion à ce rythme-là.


Je jetai un coup d’œil à Max très studieux et appliqué dans la mise en place de la pompe. Je fixai Lucifer (j’avais opté pour ce surnom et je ne savais pas pourquoi il m’était venu à l’esprit aussi facilement) qui proféra une exclamation grossière et mes émotions recommencèrent à s’affoler.

- Qu’est- ce qu’il y a ?! Oui, ils sont dans les tunnels, Qu’est-ce qui vous arrive ? !!

Il sortit hâtivement de son sac à dos un ordinateur portable et une sorte de boitier qu’il brancha l’un à l’autre. Il me présenta des petits tubes que je m’empressai de remplir avec l’eau du bassin et les lui ramener pour faire une analyse de tout ça. Je les plaçai comme il me l’avait mentionné, dans le boitier. La suite fut assez incroyable. Son matériel informatique était d’une sophistication qui aurait beaucoup plu à Raven. Je restai silencieuse à l’écouter donner des ordres à ce logiciel qui lui obéissait. Je me rapprochai, car je compris que les informations qu’il demandait en urgence avaient un rapport avec le groupe des ITS. Les données furent projetées sur le mur de la paroi devant nous. Et là ce fut un autre cauchemar qui se déroulait sous mes yeux. J’ouvris la bouche sans pouvoir émettre un son. Nous pouvions suivre l’avancée du groupe de Raven, Chris et Alexandra. D’autres images montraient les alentours du QG de la Milice et mon estomac se contracta de peur en sachant qu’Adam, Wade et Camille ne devaient pas être très loin. La Milice, joyau du gouvernement, étalée sa grandeur et sa force avec des véhicules énormes et suréquipés en armement lourds et de précisions qui avaient passé le dôme.

Et là, tout devint clair … Tout venait de se connecter en même temps dans mon esprit. Mon cœur s’accéléra, ma respiration s’intensifia et je serrai mes bras contre mon corps pour éviter que mes pouvoirs ne se manifestent et que j’en perde le contrôle. Ce n’était pas le moment. Lucifer employa les mots qui décrivaient ce que je ressentais.

- Ils vont … Ils vont les accueillir dès qu’ils auront franchi la sortie de la galerie … Non … Non … Pas ça … Ils vont être pris au piège et ils ne pourront pas s’en sortir … vivant …

Je pointai du doigt vers la paroi, la position que les ITS devaient normalement avoir à cette heure-ci.

- Quelque part vers la sortie. Ils devraient normalement arriver au terme de leur voyage dans peu de temps  et se trouver entre ici et là.

J’étais incapable de me détacher de ces images qui se projetaient sur la roche. Lucifer ne cessait de questionner son ordinateur doté d’un système bien spécifique, une sorte d’intelligence artificielle qui lui répondait dès qu’elle lui fournissait une réponse. Un groupe de quatre humains avaient été détecté dans la lande, mais j’étais certaine que cela ne pouvait pas être les Nôtres.  La voix de Lucifer qui me demandait si tout allait bien me surprise dans ma méditation. Max n’allait pas tarder à finir le boulot.  Il n'y avait plus aucun moyen d'entrer en contact avec le groupe. La radio qu'on avait avec nous, ne nous servirait pus à rien ... et malgré cela, entêtée, je voulais essayer, le voir de moi-même. Mais c'était inutile ... l'espoir d'y croire encore.

- Raven, Chris ! Bordel, répondez, c’est Kyra ! Danger, je répète Danger à la sortie de votre voyage ! Ne quittez pas vos galeries ! Milice à l’extérieur !!
Max ! Tu dois sortir maintenant du bassin !  Les ITS sont en danger ! Je n’arrive pas à les joindre.


Horrifiée, je refermai la radio. J’écoutais les renseignements sur le mouvement détecté dans le Bidonville. Trois personnes avaient été détectées par la sonde d’Occulus comme il le nommait. Cela pouvait être Adam, Wade et Camille qui se dirigeaient vers la prison.  Je ne voyais que ça. Et maintenant, il y avait un mouvement non organique dans les galeries et cette signature bien plus qu’étrange avait décelé les sondes d’Occulus et elle les avait brouillées. Je levai mes yeux vers Lucifer.

- Si ce ne sont pas des drones … Qu’est ce qui peut avoir la puissance pour bousiller les sondes soniques de votre Occulus ? Qu’a donc envoyé la Milice dans les tunnels ?! Et vous ? Vous allez me dire que vous êtes un Ange descendu sur Terre pour nous aider ? Je serai presque ravie de vous croire …


Nous étions trop loin, trop éloignés des ITS pour les rejoindre. La radio était inutilisable. Nous étions impuissants face au massacre, à la perte de nos amis, des innocents.

- Si vous êtes un Ange … Je vous en supplie … Dites-moi comment faire pour aider les Miens …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Sam 6 Mai - 18:38




L’Insoumis s’était immergé dans l’eau froide de la rivière, dans ce petit bassin en forme de coude. C’était là précisément, en suivant les instructions d’Adam, qu’il devait placer et amorcer la pompe. Il s’était déshabillé pour lui permettre de retrouver des vêtements secs à son retour de la plongée.  Au contact de l’eau, son corps frissonna et Max se concentra sur sa mission. Tandis que sa partenaire et amie, Kyra échangeait des informations avec le mystérieux type et connaissance de Wade, il se laissa totalement glisser dans le petit étang et se rapprocha du bord  en même temps que Kyra qui était revenue près de lui pour lui murmurer quelques mots. Il leva la tête vers elle. Il s’inquiétait rarement pour les autres. Pour qui avait-il un jour ressentit de telles émotions ? Sa mère, oui, mais le reste … C’était tellement loin pour lui. Il s’était senti renaitre au milieu de cette famille qui lui avait tendu les bras. Il avait fait beaucoup d’efforts quand Logan lui avait formellement indiqué que ses plus grosses missions pour le ravitaillement du clan se feraient à deux. Une nana ! Logan lui avait mis dans les pattes une coéquipière. Le lien entre eux deux s’était lentement créé. Elle n’était pas du genre grande bavarde et lui non plus. Ils avaient tous les deux leurs secrets et Max se cachait très souvent derrière son ironie. Le côté charmeur ne lui avait pas été d’un grand secours devant Kyra et ça c’était une première pour lui. Dans sa première vie, les femmes ne lui résistaient pas. Il était le fils d’un homme puissant et il portait le nom des Hayden. Elles se pavanaient toutes à ses bras et il avait aimé cela. Aujourd’hui, ses relations avec les femmes avaient changé, humaines et Asariennes. Elles n’étaient plus des objets ou des conquêtes à mettre dans son lit … Les Insoumises étaient des femmes qu’il respectait … C’était très différent. Il hocha la tête à la jeune femme. La confiance s’était installée entre eux depuis longtemps pour douter d’elle. Elle le laissa tranquille et Max en profita pour bien amorcer le filtre et l’actionner. Les piles étaient encore en bon état, Kyra venait de s’en charger. Il tendit son bras et hissa son sac à dos jusqu’à lui et en sortit les tuyaux qu’il avait acheté au marché noir. Son corps commençait à se faire à la température fraiche de l’eau et Max continuait à monter tout le système. Par moment, il s’immergeait sous l’eau pour bien mémoriser l’emplacement correct et idéal de la pompe et mesurait le nombre de tuyaux qu’il lui faudrait. Il revenait près du bord et poursuivait son montage. Il écoutait d’une oreille la conversation qui se passait à quelques mètres de lui. Il n’en saisissait qu’une partie. Adam lui avait donné une tranche d’horaires à ne pas dépasser et tout devait être fonctionnel pour 22 heures. Il y avait une seconde partie qui les attendait dans cet autre petit sac qui se trouvait encore au fond de son sac à dos.

Max faisait des vas et viens sous l’eau et contre la berge pour installer tout le matériel nécessaire. Il ne se privait pas pour jeter un œil à son amie et à ce type étrange. La conversation s’anima et ses gestes s’arrêtèrent même s’il savait que le temps défilait et que rien ne le figerait pour leur permettre e gagner quelques minutes supplémentaires. « Je peux savoir ce qu’il se passe ? »

Kyra était revenue une nouvelle fois près du bassin pour y remplir deux tubes à essais et sans un mot de plus à l’Insoumis, elle revint près de cet homme que Max trouvait de plus en plus … bizarre avec ce long manteau et … un truc qu’il n’arrivait pas à comprendre. Il soupira et reprit le boulot. Les derniers gestes à faire étaient les plus délicats. Cette pompe alimenterait le bidonville en eau potable et les Insoumis qui avaient décidé de rester dans les abysses. Il plongea sa tête sous l’eau et positionné la pompe qu’il mit en marche. Le moteur démarra et des petites bulles remontèrent à la surface et Max avec. Ils avaient réussi cette première partie. « Ça fonctionne !! Et c’est … »

La joie du travail bien fait et de ce qui en découlerait de tout cela se termina très vite. Kyra était livide et le type tapait sur un ordinateur qu’il n’avait pas vu sur le moment. Max se hissa sur ses bras et sortit du bassin. Il se servit de son tee-shirt comme serviette pour s’essuyer partiellement et  enfila chaussette, jean, chaussures, tee-shirt et se précipita auprès de l’Insoumise et de leur drôle de connaissance en ajustant son pull. « Qu’est ce qui se passe ?!! Kyra explique-moi ! C’est quoi toutes ces images ? Comment vous avez fait pour voir tout ça ?»

Le regard de Max passait de ces images qui étaient projetées sur la roche et sur sa coéquipière qui tentait d’entrer en contact radio avec les ITS. Il fronça les sourcils et les battements de son cœur s’accélérèrent. « La radio ne passe plus ? Elle marchait très bien … Les ITS sont en danger … ? »  lâcha-t-il doucement.

Il posa sa main sur l’épaule de son amie qui regardait l’homme inconnu d’un air suppliant.   « Kyra, parle-moi … »










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Dim 7 Mai - 18:31

21h 00, Toujours dans les galeries souterraines



La panique, bien légitime au vu des circonstances, commençait à s'immiscer dans l'esprit de mon duo de tourtereaux. Je devais rester pragmatique pour trois. Personnellement, j'aurais très bien pu rester à l'écart de ce bordel, même si la situation des Humains du Bidonville ne me laissait pas indifférent du fait de mon vécu et des liens que j'avais avec certains "enfants" du Bidonville. Plusieurs personnes qui comptaient bien plus que je ne voulais l'accepter en étaient originaires. Et puis c'était tout mon passé, ma jeunesse, mon amour... Le Bidonville m'avait appris la compassion, le courage, la franchise, l'honnêteté, le dévouement et l'oubli de soi. Toutes notions que je mettais de côté actuellement, lorsque cela m'arrangeait. Donc oui, j'aurais pu rester à l'écart, me concentrant uniquement sur mon projet monumental qui consistait en résumé à baiser le Gouvernement, faire un beau doigt d'honneur bien profond à l'hégémonie des Anciens et rouler dans la farine les Militaires, les Industriels, les plénipotentiaires qui défiguraient Asaria. Une révolution en marche, l'Insoumission d'Asaria, j'aurais presque pu utiliser ce slogan si ces gamins des Abysses ne s'étaient déjà emparés du terme. Et à juste titre, je devais le reconnaître. Ces deux-là forçaient mon admiration par leur rage de survivre et de protéger les leurs. J'étais l'origine des Pacificateurs, mais la vie avait fait en sorte que je me découvre l'âme d'un Insoumis. J'aurais pu me tenir à l'écart de leurs histoires, avec ce détachement cynique que je m'efforçais d'appliquer en tout point. Sauf qu'Asaria en avait décidé autrement. J'avais reçu l'injonction d'aller dans ces boyaux pour y trouver l'Underworld, un lieu connu des seuls trafiquants et malfrats magouillant avec les Insoumis. Naturellement à la tête de TRENT, un réseau maffieux que j'avais mis sur pied depuis que l’émergence de ma puissance me l'avait permis, cela ne m'avait pas été très compliqué. TRENT était devenu une pieuvre dont les tentacules criminelles s'étendaient à bien des activités. Me rendre à l'Underworld sous cette apparence n'avait rien d'inhabituel. J'étais une figure familière du pub clandestin des Insoumis depuis plusieurs années déjà. Même si la plupart du temps j'utilisais Clyde comme intermédiaire. J'achetais principalement des composants informatiques de toutes les époques mais également des poêles à pétrole ou à bois, de vieilles radios ou talkies walkies obsolètes, des pompes à géothermie, des trucs invraisemblables venus de l'ancien monde. C'était assez dingue de constater ce que les migrants peuvent emporter dans leur fuite en pensant que "ça pourrait être utile". J'employais des Humains à décortiquer ces appareils pour en comprendre le fonctionnement primitif. Bientôt, je passerai à la vitesse supérieure avec "Vintage Inc." une entreprise, qui sous le couvert de proposer des objets de l'ancien temps aux nostalgiques riches Asariens, produirait des outils nécessaires à la survie transitoire des plus démunis. Je devais juste négocier avec le bon ministre.

- On se calme ! Pas la peine de s'exciter sur la radio. Dans les galeries elle est inopérante, ok ! Voilà le topo. Mon boss veut que vos ITS  réussissent leur migration. Pour tout dire, vous devancez un peu ses plans et pour ça, il vous admire. On va se démerder pour les secourir. Vous devez faire ce que vous avez à faire. Ne vous laissez pas distraire.


Je fouillai dans mon sac et en extirpai une grappe de huit talkies walkies que je leur tendis.

- Appareils mobiles de transmission à courte portée. Je les ai un peu améliorés et de 500 mètres, leur portée a été rallongée à 3 km. Oui je sais, ça ne vous permet pas de communiquer avec les ITS. Mais entre vous si vous êtes séparés vous pourrez communiquer entre vous deux jusqu'à trois kilomètres. Vous vous les distribuerez entre ceux qui sont restés.Fait qui a son importance, on ne peut les brouiller du fait de leur fréquence obsolète datant de l'âge des dinosaures.


Je pianotais sur mon ordinateur pour trianguler dans les terres sauvages.

- Vos potes ITS, leur point de chute, ce serait pas une vieille base militaire ? D'ailleurs, ITS, ça veut dire quoi ? Je veux dire ça claque, c'est très rock'n'roll, babies, babies, I need you, babies, babies, I love you. I tease you, softlyyy, yeah !!!! ITS. Ça le fait, je kiffe ! Hmmm pardon. Donc, si j'ai bien tout compris, ils vont dans la base Antarctika Hope ? Ok, c'était pas con. Occulus, il va falloir brouiller tout ça si des p'tits gars parviennent à leur destination. Si moi j'ai pu déduire ça, Van Brënner le pourra un jour. J'ai juste quelques visions supra temporelles d'avance sur lui mais il peut y avoir des archives sur cette base à la Bibliothèque.

La scène me manquait diablement et parfois j'avais du mal à canaliser ces débordements artistiques mais pour autant je n'oubliais pas que l'heure était grave. Occulus apporta néanmoins une touche optimiste au tableau en rendant le résultat de ses analyses.

- Analyse des échantillons terminée. H2O avec adjonction de magnésium, de calcium et de sodium en quantité infime. Veuillez vous référer au tableau détaillé pour les apports minéraux et organiques affinés. Eau consommable par toute espèce vivante terrienne. Conseillée aux nourrissons et aux personnes âgées.


- Cool ! Tout est ok pour l'eau. Maintenant toi, mec, je ne sais pas comment tu t'appelles ? Max je crois, non, c'est ainsi qu'elle t'a appelé?  Les tuyaux que tu as dans ton sac, il va falloir les raccorder à celui qui sort de la pompe et les mener jusqu'à celui qui sort du bâtiment d'Aquanet... Vous aviez prévu ça non ? La pompe fonctionne et pompe de l'eau que pour le moment elle rejette dans le bassin. Il faut que vous court-circuitiez le local technique Aquanet et que vous dériviez le tuyau. Vous avez forcément un plan pour ça, genre une mission, rassurez-moi ?

A ce moment précis Occulus activa une alarme.

- Mouvement dans le Bidonville : unités de la Police Municipale en déploiement .

- Manquait plus que ça ... Occulus, essaie de rétablir une liaison via le réseau Black Net.


- Protocole de dérivation routage lancée depuis cinq minutes. Je vous informe quand la connexion est opérationnelle.
- Ok, je ne voulais pas te vexer ...

- Je n'ai pas de paramètre égo-maniaque.

- C'est une bonne chose ... En revanche, je constate qu'il a des paramètres humoristiques ...

- Vous m'avez conçu ainsi. A votre image, les défauts en moins. Avez-vous besoin d'une réactivation mémorielle ?

- Merci, ça fait toujours plaisir...  Non, ça ira. Ça risquerait d'être douloureux ... Analyse des émetteurs de brouillage .

- Processeur de cinquième génération T.M.I. Alpha. Localisation de l'émission dans les galeries.


- Ok Ce n'est pas de ingénierie Wright. Les T.M.I. Alpha sont des processeurs ultra sophistiqués datant d'avant la Pluie de Feu. C'est une technologie qui a été créée au Japon. Leur créateur est mort dans le cataclysme. Ce qui implique que nos dirigeants ont eu des contacts avec cette équipe de scientifiques... Ne me demande pas comment... Bordel, les T.M.I. fonctionnent en réseau si j'ai bonne mémoire. Ils sont programmables à distance par le biais d'une l'interface matrice. Il faut la niquer. On est pas dans la merde...

- Analyse pertinente du problème. Établissement de la connexion avec le Blacknet. Êtes-vous conscient que tous les malfrats qui y sévissent vont recevoir les données que nous y feront transiter ?

- Occulus, en toute franchise, on s'en tape. Les Insoumis sont des malfrats assumés et je suis le mec le plus vicieux d'Asaria, donc si on peut contacter ces pauvres gars à l'autre bout de la galerie via le Black Net, on y va ! Qui fera usage de ces données sans l'accord de TRENT signe son arrêt de mort.

J'évitai de me tourner vers la jolie brune au regard d'azur. Ses questions sur ce que j'étais, et qui et quoi, me mettaient dans l'impossibilité d'énoncer une réponse honnête. Je préférais éluder. En revanche le gars, Aquaman, me snobait ostensiblement. Puisqu'il ne m'adressait pas la parole, j'allais en faire de même pour le mettre à l'aise.

- Blondie, tu diras à ton copain que vous feriez bien de vous mettre en route pour le Bidonville afin de raccorder le tuyau à celui qui arrive en aval de la station Aquanet. Sans quoi votre pompe serait aussi utile qu'un pet de mouche dans une fosse à purin. Quant à moi, je vais avoir quelques trucs à faire. Vous devriez prendre des nouvelles de vos copains qui sont encore dans le Bidonville. Selon les caméras ils ne sont encore que dans le marché aux Esclaves et tant qu'ils ne sont pas dans la gueule du Lion, comme tu dis, ils sont joignables sans risque. En revanche, à cause des brouilleurs intégrés aux T.M.I. il vous faut sortir des galeries pour y parvenir.

Je remballai mon matériel et me relevai puis, après avoir réfléchi intensément et hésité, je tendis mon sac à la demoiselle. Mon cœur tapait dans ma poitrine artefact et je prenais conscience qu'une page de l'Histoire d'Asaria était sans doute en train de s'ouvrir, non pas entre nos trois trognes de paumés , mais au dessus et plus loin, la-bas dans les galeries. Quelque chose était en train de s'écrire qui orienterait l'avenir de notre Cité et peut-être de la Terre.

- Tenez ! Kyra, c'est bien ça ? Vous en aurez plus besoin que moi. Si vous arrivez à rejoindre les autres, ça vous fera une interface avec Asaria. Vous en ferez ce que vous voudrez. Vous pouvez aussi bien le laisser dans un coin ou le plonger dans la rivière après mon départ. Posez-vous les bonnes questions. Si je voulais votre mort et celle de vos copains, est ce que je serais là ? Bonne chance à vous et n'oubliez pas vos talkies walkies. J'en ai un aussi et si vous me faites confiance vous pouvez ouvrir le canal... 211177. C'est le créneau. Soyez prudents


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Lun 8 Mai - 19:02











Je savais bien que la radio était inopérante d’après les informations que l’ordinateur nommé Occulus venait de donner. Des brouilleurs d’ondes nous rendaient sourds et peut-être bientôt aveugles, complètement coupés des Autres, Notre Famille. J’étais restée là, figée, inerte, à regarder les images se déployer contre la paroi rocheuse. Un scénario funeste qui menait notre Clan à sa perte et Max et moi n’étions pas capables de leur venir en aide, ni même de les avertir. Oui, j’avais espéré dans un maigre espoir que la radio que nous avions emporté avec nous passerait quand même malgré les résultats d’Occulus. J’avais eu ce besoin d’activer la radio, de tenter l’espoir dans le Chaos … Mais rien … Absolument rien. Nous étions des Etres soit disant évolués, avec des pouvoirs extraordinaires et là … Là … aucun de mes pouvoirs, ni celui de ce type que je surnommais Lucifer ni encore ceux de Max pouvaient éviter le pire et me donner les moyens de joindre les Insoumis. A quoi bon avoir autant de puissance entre les mains et ne pouvoir aider ceux qui nous étaient chers ? J’étais si concentrée sur ce qui se déroulait que je n’avais pas entendu Max sortir du bassin ni venir vers nous. Ce fut sa voix qui me détourna de l’horreur. Il nous questionnait pour comprendre ce qui se passait. La gorge serrée, je n’arrivais pas à formuler des mots audibles.

Cet homme inconnu prit la parole bien avant que je puisse me libérer de cette gangue froide. De quel Boss parlait-il ? Qui était derrière tout cela ? Je comprenais ses paroles, mais elles n’avaient aucun sens. Quelqu’un voulait à tout prix que les Nôtres réussissent leur migration vers cette ancienne base et il était là pour nous aider, nous pousser vers la bonne voie.

- Comment … Comment peut-on les aider, les secourir ? Nous sommes trop éloignés d’eux.

Je me doutais que Max était encore plus perdu que moi, parce que je ne lui avais pas répondu directement.

- Les ITS … Max … Ils sont pris au piège par la Milice. De nombreux blindés sont sortis du dôme. Je ne sais pas comment ils ont su où les trouver et par quelle galerie les ITS sortiraient des abysses. Il y a des choses étranges dans les tunnels  encore plus dangereux que des soldats armés …

Max digérait le résumé que je venais de lui donner et je pris avec moi quelques talkies walkies que Lucifer nous tendait. Je n’avais jamais vu du matériel aussi archaïque que celui que je tenais dans mes mains. Apparemment c’était le but. Ces vieux émetteurs-récepteurs radios mobiles bidouillés par notre complice mystérieux nous seraient nécessaires pour passer au travers des brouillages des ondes. L’espoir commençait à renaitre. Je plaçai les 3 autres dans mon sac à dos et j’en gardai un avec moi. J’aurai au moins de quoi joindre Max si la mission nous séparait. Les autres, nous devions les distribuer à ceux qui en auraient besoin. J’observai l’Insoumis qui devait être comme moi, lessivé par tout ce qui nous tombait dessus. Nous savions que tout ceci était dangereux, mais jamais, nous avions pensé que le groupe de Chris et Raven serait en danger et que la Milice déploierait ses forces pour les abattre comme des rats. La partie la plus délicate était revenue à Adam, Camille et Wade qui ne devaient pas être très loin du QG de la Milice. Lucifer continua de pianoter sur son ordinateur tout en nous questionnant sur la destination du groupe de Raven et de ce que cela signifiait le terme ITS.  Comment savait-il pour cette base ? Je jetai un œil à Max. Cet homme en savait beaucoup trop et plus que nous. Il ne nous l’avait pas caché avec son fameux « Boss » qui voulait voir la migration des Insoumis réussir. Il se mit à chanter et j’arquai un sourcil, étonnée. Il chantait !!… Ce type chantait alors qu’on avait un danger aux fesses.

- C’est bien le point de chute, oui. ITS veut dire : Insoumis des Terres Sauvages. Il faudrait avoir accès à la bibliothèque qui est un vrai sanctuaire. Si les archives sont informatisées, nous avons deux hackeuses …

Je laissai la fin de ma phrase s’envoler. Camille et Raven étaient en mauvaise posture. Toutes les deux, comme le reste des Nôtres, devaient rester saines et sauves. L’ordinateur délivra les conclusions des échantillons de l’eau qui était correcte et sans danger. Au moins la pose  de la pompe n’aura pas été inutile, tout comme nous savions que les tuyaux ne serviraient pas à la décoration.

- La station d’épuration ne sera pas une partie de plaisir. Autant venir dans les galeries, c’était facile, approcher la station devient plus risqué. Sa sécurité a été renforcée depuis quelques temps.  Mais nous n’allons pas rebrousser chemin. Nous avons une mission à mener jusqu’au bout.

La voix d’Occulus raisonna de nouveau dans le tunnel. Il annonçait encore une mauvaise nouvelle. Cette fois-ci, c’était la Police Municipale qui se déployait dans le bidonville.

- Toutes les forces de la Milice sont sur le terrain … Le couvre-feu a dû être donné plus tôt que prévu. Plus personne ne va pouvoir circuler …

Tout ceci me ramenait au cauchemar … Occulus annonça la présence dans les galeries de Processeur de cinquième génération T.M.I. Alpha. Lucifer compléta mon ignorance et certainement celle de Max sur ces T.M.I qui provenaient d’avant la Pluie de Feu, d’origine japonaise. Un nom d’un ancien pays datant du monde passé que j’avais appris durant mes études. Le nom de TRENT m’était familier, mais je ne savais plus où je l’avais entendu, mais je ne l’oublierai pas.

- Quelqu’un les contrôlerait à distance, donc ? Si votre Occulus pouvait localiser l’émission, cela pourrait toujours nous donner une idée de qui est derrière tout ça … Hmmm… Attendez … Depuis tout à l’heure tout part … du QG de la Milice … Et si c’était de là-bas aussi qui provenait ce contrôle ?

Nous n’avions plus le temps pour la conversation. Notre homme secret remballa toutes ses affaires et dans un dernier geste il me présenta son sac où il avait placé son ordinateur.

- J’avais un doute sur vous au départ … Plus maintenant. Ne me demandez pas pourquoi j’ai changé d’avis alors que je suis de nature très méfiante.

Je pris son sac avec moi et je répétai le numéro du canal qu’il nous donnait pour le joindre :

- 211177, c’est noté. Nous allons tenter d’entrer en contact avec les Nôtres qui sont encore au niveau du marché aux esclaves dès que nous serons sortis des galeries. Avec de la chance, nous allons pouvoir les avertir. Quant au raccordement, nous allons dévier le tuyau principal de la station pour le relier à celui-ci et à la pompe. On a encore beaucoup de choses à faire … en peu de temps.
Merci pour votre aide … Lucifer.


Je lui offris un petit sourire et je me détournai de lui …
Le temps nous était compté.
La vie ne tenait plus qu’à un fil.
Nous étions peut-être le dernier espoir pour sauver les Insoumis et la population.



HRP : Merci pour ce RP à vous deux.
La suite sera ouverte rapidement Smile




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Mer 10 Mai - 18:07




Max tentait de comprendre ce qui se passait entre Kyra et cet homme qui leur avait fourni tout le matériel pour pouvoir mettre en marche la pompe dans le bassin. Il n’avait pas pu tout entendre du fait de ses vas et viens dans le bassin. Le travail était méticuleux et il ne fallait pas que ça foire. Il lui restait encore quelques détails à fignoler, mais ça ne serait plus dans l’eau froide. Son corps se réchauffait lentement dans ses vêtements. Il avait pu s’essuyer comme il le pouvait avec son tee-shirt et il s’était vite rhabillé pour rejoindre son amie et leur mystérieux interlocuteur. Que se passait-il pour que Kyra soit dans cet état-là ? La radio qu’ils avaient pris avec eux ne fonctionnait pas, pourtant, elle était censée marcher. Il fronça les sourcils quand l’Insoumise commença à mettre des mots sur l’histoire qu’il avait loupée. « Il faut se bouger ! Si la radio ne fonctionne pas, il doit y avoir un autre  moyen de les joindre ! On ne va pas laisser les Nôtres se faire piéger sans bouger ! Merde ! C’est quoi ces choses étranges ? Pourquoi cette nuit ?! Pourquoi l’enfer a décidé de venir nous saluer ce soir ?! Kyra, il faut sortir d’ici ! »

Leur inconnu avait en sa possession de nombreuses informations et les deux Insoumis se regardèrent, surpris et méfiants. Il ne devait être qu’une connaissance de Wade. Il était beaucoup plus que cela. Mais quoi exactement ? Qui était ce Boss qui avait décidé de venir en aide aux ITS ? Il prit avec lui une partie des talkies walkies de forme très ancienne, mais dont la fréquence ne pourrait être brouillée par des ondes et autres ordinateurs plus sophistiqués. Il en cala un à sa ceinture et garda les trois autres avec lui.  Max laissa sa coéquipière répondre aux questions de leur mystérieux soutien qui se mettait à chanter. Adam avait prévu plusieurs plans, plusieurs missions sans écarter le danger pour chacun d’eux, mais pas ce déploiement de la Milice qui arrivait au mauvais moment. Le leader était aussi à l’origine de la découverte de cette ancienne base qui pouvait être retrouvée dans de vieilles archives. Il ressentait la tristesse et l’inquiétude de Kyra à l’évocation des deux hackeuses : Raven se trouvait au milieu de l’étendue de la force armée et Camille quelques part dans le QG de la Milice. Max n’était pas à se morfondre sur une situation, mais il leur faudrait plus que de l’espoir pour sortir de là, tous, sains et saufs.

La pompe était la première étape et Kyra s’efforça d’expliquer cela au barbu. Le jeune Asarien examina au loin le bout du tuyau qui dépassait de l’eau. Il avait tout raccordé à la pompe, mais il n’avait pas terminé le boulot. « Ce beau tuyau très bien entretenu qui longe la paroi vient de la station d‘épuration d’Aquanet. Il faut avant tout que je raccorde le nouveau tuyau qui sorte de la pompe à ce tuyau principal. Et une fois là-bas, à la station, dévier le circuit principal. »

Il n’avait pas encore entendu la voix de l’ordinateur et il aurait envoyé une petite remarque ironique si ce qu’Occulus annonçait n’assombrissait encore plus le tableau. « Un couvre-feu qui tombe trop tôt. Des engins bizarres dans les tunnels et des blindés à l’extérieur. La Police municipale est là pour canaliser la population qui tenterait de se révolter … ou de s’échapper. Comment ils ont su que les ITS étaient exactement dans cette galerie ? Qu’il y avait un mouvement d’exode cette nuit ? Quelque chose devait les surveiller. Les ITS ne sont pas sortis des tunnels, si ce sont ces T.M.I, ils étaient terrés sous terre ? Mais pour y faire quoi ? »

Des questions qui ne trouveraient aucune réponse. Leurs galeries, leurs abysses étaient sur surveillance depuis toutes ces années ? Kyra ajouta une notion qui ne faisait qu’ajouter de l’inquiétude. « Nous sommes spectateurs du déchainement qui va avoir lieu  sur les ITS et Adam, Wade et Camille arpentent le QG de la Milice qui doit grouillait de hauts gradés. Et nous, nous sommes là … »

Lucifer ? Max détailla sa partenaire avec  étonnement. Elle avait choisi de nommer ce type Lucifer et il lui poserait la question sur ce choix quand ils seraient seuls. La méfiance de son amie s’était amoindrie et elle avait accepté le sac avec l’ordinateur qu’il lui tendait. « Qui que vous soyez, vous et votre Patron, merci. On nous a donné une mission, on va la mener jusqu’à son terme et faire tout notre possible pour avertir les Nôtres. »

Max avait encore un détail à régler. Il regagna le bord du bassin, fouilla dans son gros sac à dos pour en sortir un autre tuyau assez long pour faire le lien entre celui de la pompe et celui d’Aquanet. Il se concentra sur son pouvoir à maitriser l’emphase et le tuyau qu’il venait d’ajouter glissa dans la matière du tuyau d’Aquanet. Il retira sa main pour terminer le raccord. La déviation était faite. « C’est bon Kyra ! On peut filer d’ici ! »

Il rangea les trois talkies walkies dans son sac plus léger et le cala sur ses épaules. Ils avaient encore du chemin à faire et à éviter un bidonville qui sentait mauvais avec la Police Municipale dans les rues.


HRP : J’ai utilisé le pouvoir de l’emphase qui était décrit dans la fiche de l’ancien Max Wink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   Ven 12 Mai - 18:44

La Suite est postée : ICI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] (Intrigue) Le réveil, quitte ou triple Volet II (Max, PNJ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» Triple H
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps :: » RP Intrigues-
Sauter vers: