Grande Réception et ouverture du Projet Mara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phoenix
Staff d'AsariaL
Staff d'AsariaL
avatar
Messages : 1540

Côté coeur : Secret

Activité/Profession : *

MessageSujet: Grande Réception et ouverture du Projet Mara   Jeu 8 Sep - 19:58

Grande Réception et ouverture du Projet Mara

Résumé :
Le ministre Kylian E. Wright donne une grande réception en l’honneur de la mise sur le marché du fameux : implant Mara.
Les invités sont prestigieux. Le ministre leur réserve une surprise : un cobaye de choix pour ce premier test.
La soirée ne se terminera pas de la façon dont le ministre Wright l’avait souhaitée.



Les Acteurs :
- Joaquin McCoy, Ministre de l’environnement – PDG de la World Company,
- Alianka de Nephthys, Grande Conseillère
- Mara Jade, leader des Pacificateurs
- Kylian E. Wright, Ministre du Développement en Technologies & PDG de la Wright Corporation.
- Gaïus Hasard (qui deviendra plus tard Grant Stevenson) architecte et PDG de la Hasard Compagny, Pacificateur
- Nikita McAlyster, propriétaire du « Golden Pleasure's Temple ». Casino
- Jezebel Hell,  Artiste, Ancien
- Brooklynn Lane, PDG d'une société de haute couture et de mannequinat, Pacificatrice
- Héléna Carter, journaliste au Time’s Revolution, Pacificatrice






Dernière édition par La Lumière le Jeu 8 Sep - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://children-of-a.forumactif.org
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: Grande Réception et ouverture du Projet Mara   Jeu 8 Sep - 21:27



Kylian avait attendu ce jour avec une réelle impatience, ce jour où il allait démarrer réellement son projet. L'apothéose de sa vengeance et de son plaisir personnel allaient débuter et quoi de mieux qu'une grande réception pour tout commencer, mais pas une réception comme les autres, non, une Grande Réception réservée au Gratin d'Asaria, des Anciens dont la Grande Alianka et quelques rares invités plus particuliers tel que ce cher Gaius qui avait su le convaincre à leur premier entretien de son sérieux et professionnalisme. Bref, la réception aurait lieu à la Wright Corporation même, dans le Grand Hall réservé à ce genre d'événements où le système Holographique était disposé pour permettre à C.H.R.I.S.T. d'être présent et de venir montrer tous les projets de la société à ses invités. D'ailleurs actuellement au milieu de ce Hall se trouvait un Hologramme d'Asaria, un Hologramme des plus impressionnant, présent telle une décoration, un Buffet en forme de U venant longer les murs de ce Hall, proposant diverses liqueurs, rafraichissements et petits amuses bouches des plus raffinés et subtiles pour les papilles gustatives des Anciens. Kylian avait veillé personnellement pour que tout soit fait le plus parfaitement possible, se montrant d'ailleurs des plus despotiques avec ses employés, veillant réellement au moindre détail.

Les éclairages frappaient différents points de la pièce présentant les dernières inventions de la Wright Corporation, toutes faites pour améliorer la qualité de vie des Asariens, et sous le plus grand flux lumineux se trouvait un petit présentoir pour l'instant couvert. Kylian jouissait d'un certain plaisir pour cette réception à venir, surtout qu'il avait envoyé la seule personne de confiance traquer Mara Jade. Le seul détail qu'il manquait en ce moment, cela aurait été la présence de Victoria Hunter, mais malheureusement dans ce monde, on ne peut pas tout avoir… Pourtant sa seule présence aurait fait de cette soirée un moment merveilleux en plus d'être parfait. Bref, il avait engagé pour cette soirée le plus qualifié du personnel, voulant que les invités se sentent réellement servis, car après tout cette réception allait peut être durer, quelques conversations, l'annonce d'un contrat, des échanges au sujet des nouvelles Technologies, puis l'ouverture du projet phare de la Wright Corporation.

L'heure avança, tout se mit en place et enfin Kylian put admirer la disposition des choses, vérifiant la variété des boissons offertes, leur fraicheur, vérifiant que la sécurité soit bien mise en place et rappelant que seuls les Anciens peuvent entrer et ceux qui possèdent une invitation de la Wright Corporation, et qu'aucune exception sera faite, car certaines choses qui seraient dévoilées ne pourraient être présentées au Grand Publique avant leur mise en place définitive. Il en profita pour signer les derniers papiers et contrats qui seront remis à Monsieur Hasard et se tourna finalement vers l'Hologramme d'Asaria, regardant cette belle et merveilleuse cité, regardant la prestigieuse tour de la Wright Corporation. Les Anciens et les invités reconnus pour leur comportement extrémistes avaient reçu une invitation indiquant qu'à cette réception leur serait présenté un projet qui allait changer l'avenir d'Asaria, offrir une domination parfaite sur ces Etres inférieurs que sont les humains, et Gaius eut en plus sur son invitation qu'il avait été choisi pour le contrat de construction du Laboratoire test et de production de son projet qu'il avait tant chouchouté ces derniers temps.

"Christ… à toi de jouer"

Dit-il d'un ton autoritaire et victorieux, une musique classique et douce venant se mettre en place, une musique peut être humaine, mais des humains d'un temps reculé,  qui possédait une harmonie dans les notes. Les Grandes portes de la Wright Corporation vinrent s'ouvrir ainsi qu'un chemin de lumière menant jusqu'au Grand Hall où aura lieu la réception. C.H.R.I.S.T. prit contrôle de tout le système de sécurité, fermant toutes les autres pièces et les verrouillant pour empêcher quiconque de circuler dans la bâtisse.

"Tout est prêt Monsieur Wright…"

Et Kylian se tourna vers l'entrée de ce Hall après ces quelques mots de C.H.R.I.S.T., attendant les premiers invités pour les accueillir personnellement. Il avait un sourire étincelant, portait son plus beau costume d'un gris anthracite parfait avec une chemise noir, une cravate totalement assortie et il sentait en lui une sorte de fierté, une sorte de bonheur qui ne pourrait jamais être équivalent au bonheur qu'il avait pu ressentir auprès de l'Ancienne aimée, mais un bonheur, car sa vengeance allait bientôt aboutir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: Grande Réception et ouverture du Projet Mara   Jeu 8 Sep - 21:35





Il ne s’agissait que de rumeurs pour les personnalités telles que Nikita, pour les Asariens de sa génération qui maintenaient toute fois de bonnes connaissances. Depuis plusieurs jours déjà dans les couloirs des sociétés du quartier des affaires, il se disait qu’une grande réception allait être donnée en Asaria. Les bruits racontaient que ce ne serait pas l’une de ces réceptions mondaines habituelles mais bien de la soirée où seraient conviés les privilégiés parmi les privilégiés, et uniquement eux. La jeune fille, comme toutes les autres, se demandait impatiemment si elle y serait conviée en tant que figure de la McA Entetainment ou si le sommet ne serait pas à sa portée cette fois-ci.

L’invitation nominative qu’elle reçut dissipa ce doute ainsi que l’identité de l’hôte et le but de cet événement considérable. Ceci expliquait cela. Kylian E. Wright allait dévoiler à la haute société les projets mis en place pour le futur de la Cité-Dômes grâce à la Wright Corp. La moitié des affaires des jumeaux évoluaient parallèlement à cette grande entreprise et à ses recherches perpétuelles en matière de nouvelles technologies, si ce n’est que l’ex McA Na était spécialisée dans les objets du quotidien et donc d’un domaine beaucoup moins pointu. Dans le fil des réflexions de la blonde, le souvenir des funérailles de ses parents lui revint en mémoire. Ce moment de douleur orchestré pour réunir les amis et confrères des McAlyster Senior où elle avait échappé à l’attention bienveillante de Nate afin de trouver réconfort insoupçonné auprès d’un ancien qu’elle n’aurait jamais imaginé approcher plus que de raison tant l’âge et l’expérience les séparaient. Si ce n’avait pas été lui qui avait donné cette réception, peut-être que Nikita n’aurait pas eu le plaisir de s’y rendre, mais ceci ne lui enlevait aucunement la fierté d’être comptée parmi les invités.

H-3, la jeune fille renonça à essayer de convaincre son jumeau de l’accompagner. Il s’obstinait depuis quelques temps à éviter tous événements publiques qui auraient pourtant entretenu élégamment leur image. Soit, elle n’allait pas perdre le peu de temps qui lui restait en vain, elle n’aurait donc pas d’escorte. Mais Nikita n’abdiqua pas sans lui glisser qu’un jour, le peuple oublierait que c’était lui qui dirigeait leurs sociétés. Pour elle, ce serait un comble qu’on efface Nate de la bannière des McA réunifiées, car si c’était elle qui fréquentait le plus aisément le gratin, elle demeurait à peine une consultante pour ce qui concernait les affaires. Son frère portait leurs entreprises sur ses épaules alors qu’elle essayait de suivre de loin la politique.

L’imposante berline noire et cirée filait dans les rues d’Asaria. Assise les jambes croisées sur la banquette arrière, Nikita était en train de parfaire son maquillage avec une dextérité qui révélait une habitude. Elle songeait à ce que lui avait dit Nate avant qu’elle ne quitte la résidence, lui qui ne voyait pas pourquoi elle se faisait une telle joie pour cette soirée, plus que pour une autre, surtout que ce n’était pas spécialement son domaine de prédilection. Elle pesta, toute seule, en rangeant son gloss et son miroir de poche dans sa pochette. Il ne comprenait rien à rien. Les activités de Monsieur Wright lui tenaient à cœur, c’était l’un des piliers d’Asaria et un homme que Nikita n’avait pas fini de découvrir.

Quand la voiture s’engagea dans le quartier des affaires, la poupée blonde guetta l’entrée de la Wright Corporation à travers la vitre teintée. La vitesse finit par se réduire jusqu’au point mort. Son chauffeur s’empressa de sortir pour faire le tour et lui ouvrir sa portière. Sous les lumières artificielles allumées à cause de la nuit tombante, Nikita enjamba le caniveau d’un pas leste pour rejoindre le trottoir. Perchée comme tous les jours sur des talons vertigineux, elle tenait sa pochette dans la main gauche et de la droite retenait les pans soyeux de sa robe longue de couleur crème afin qu’elle ne traîne pas sur le bitume. Bordée d’une dentelle laissant deviner son décolletée, fendue jusqu’en haut de sa cuisse et échancrée dans son dos, la princesse McAlyster n’eut pas un regard en arrière et s’avança sur le tapis qui menait vers l’entrée en rejetant ses cheveux d’or derrière ses omoplates.

Des journalistes étaient présents près des portes du hall et les objectifs de la presse lambinaient vers l’intérieur, vraisemblablement sur un invité qui venait de pénétrer dans le bâtiment. Mais bientôt des vagues de flash crépitèrent de toutes parts et Nikita fendit l’allée armée de son sourire angélique d’enfant immaculée et de son regard de velours faussement retenu. Nate manquait à son bras, sa chaleur, ses mots télépathiques râleurs ou rieurs et ses gestes tendres qui alimentaient si bien les foules… mais la princesse tout juste sortant de l’adolescence se sentait dans son monde ainsi, et aucun doute ne vint troubler la démarche féminine et balancée avec laquelle elle entra dans la tour Wright en se demandant si le maître de la fête serait assez disponible pour l’apercevoir avant le lancement officiel des festivités…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: Grande Réception et ouverture du Projet Mara   Jeu 8 Sep - 21:48




La carte d’invitation dans ma main, Je sortis de ma villa où mon chauffeur l’attendait, la portière de la limousine blanche déjà ouverte, prête à me recevoir et à m’amener  à la grande réception donnée par le PDG de la Wright Corporation, allié et ami depuis de très nombreuses années. 48 heures avant les préparatifs de cette magnifique fête, Kylian m’avait confié ses projets et surtout, ce qu’il allait dévoiler aux invités, sans entrer dans tous les détails, pour me laisser le plaisir de découvrir et de me délecter de cette œuvre qui lui tenait tant à cœur. Si cette soirée allait être parsemée de plaisirs, elle allait aussi servir à certains contrats de Kylian, et lorsqu’il m’avait parlé de l’invitation envoyée à l’architecte Asarien, mes yeux de glace pétillèrent d’une lueur étrange que j’avais subitement ressentie. Cela fait très longtemps que nos chemins ne s’étaient plus croisés. La dernière fois, c’était à l’hôpital que je l’avais vu, à la suite de l’attentat du Golden. Devant ce parterre d’invités prestigieux, je me délectais, par avance, du comportement de cet Asarien qui avait voulu jouer avec moi, la panthère.

L’heure était enfin arrivée. Mon chauffeur arrêta la limousine devant la prestigieuse tour de la Wright Corporation, qui s’élevait parmi ses semblables, touchant presque le dôme au-dessus d’elle. Mon chauffeur descendit de la voiture pour ouvrir ma portière et m’aider à descendre en me présentant sa main, délicatement. Ce fut d’abord mes talons aiguilles qui se posèrent sur l’asphalte, puis mes longues et interminables jambes qui se montrèrent sous la lumière des spots qui éclairaient l’allée de la salle de réception. J’avais opté pour une longue robe jaune en mousseline, tissu très fluide qui souligné avec grâce mon corps de femme fatale. Une petite étole de soie blanche sur mes épaules venait apporter cette petite touche de finesse et ne faisait que souligner mon regard argenté. Mes longs cheveux soyeux étaient attachés, légèrement, laissant ma chevelure flotter au grès de mes mouvements gracieux et félins.

D’un pas lent, d’une démarche lascive, j’avançai jusqu’à l’entrée de la salle dont la sécurité paraissait être assurée par les propres logiciels et autres programmes de Kylian. Je montai les quelques marches, longeant le couloir pour me rendre dans le grand hall prévu à cet effet. Deux hommes m’ouvrirent l’entrée et, je pus pénétrer dans cette immense salle décorée avec bon goût. Une douce musique venait envahir les lieux, tandis que mon regard se posa immédiatement sur l’hologramme qui trônait au milieu : une représentation d’Asaria et ses dômes. Les invités commençaient à arriver, saluant le maître des lieux qui jouait le jeu des politesses et de la courtoisie. Je saluai mon ami, de loin, d’un hochement de tête, préférant le laisser discuter et attendre le bon moment pour venir auprès de lui.

Un serveur arriva devant moi en me présentant un plateau où étaient disposées des coupes de champagne. Un énorme buffet était étalé tout autour de cette salle, alliant couleurs et élégance, autant pour les yeux et certainement pour les papilles. Car, connaissant bien Kylian, il était perfectionniste jusqu’au bout des doigts. Il adorait maîtriser et contrôler le plus petit détail. Parmi toute cette foule, les journalistes et autres photographes avaient, eux aussi, été conviés. Nul doute que la découverte de Kylian allait changer les données de ce monde. Je savais plus ou moins à quoi m’en tenir. Il avait toujours eu qu’un seul but : mettre la main sur Mara Jade, l’humaine qui avait réussi le tour de force de lui échapper.

Des visages familiers s’approchèrent de moi  et je reconnus  une jeune poupée au teint de porcelaine qui paraissait être nerveuse : Nikita. Un instant, les souvenirs de mon amie Ilyasvielle O'Hara envahirent mon esprit. Un secret fondé sur une promesse de ne jamais rien dévoiler, de protéger cette jeune femme, de l’aider et la soutenir. Un serment qui me liait à Kylian pour avoir fait cette promesse à une amie commune et chère à nos cœurs.

Des rires me firent sortirent de mes réflexions, et je décidai d’aller à la rencontre du maitre de cette réception. J’en profitai pour prendre au passage une seconde coupe de champagne pour la lui offrir :



- Bonsoir Kylian, ta réception est splendide. Comme toujours, tu as très bon goût et tout est sous ton contrôle. J’ai hâte de découvrir ce que tu nous réserves…
Comment vas-tu ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: Grande Réception et ouverture du Projet Mara   Jeu 8 Sep - 22:00




Assis derrière mon bureau, tourné de façon à pouvoir contempler la cité d’Asaria, là, au sommet de cette tour symbolisant ma réussite, mon pouvoir, ma volonté, je contemplais le dôme de verre, perdu dans mes pensées, tandis qu’en mes mains, je tenais fermement le carton d’invitation, livré par un coursier à ma société directement, quelques heures auparavant. Un Ancien, Kilian E. Wright, PDG de la Wright Corp. organisait une réception dans les heures qui allaient suivre, et j’y étais convié. Je ne connaissais que peu cet homme, membre tout comme moi du gouvernement, et pourtant, j’éprouvais une réelle sympathie pour cet homme, adepte des dernières technologies, à mon image. Et même si je lui avais adressé que rarement la parole, je prenais soin de suivre les actualités le concernant. J’estimais qu’il devrait avoir beaucoup de monde en cet évènement, et assurément, plusieurs membres du gouvernement seraient présents. Je me devais d’y assister également, ne serait-ce que pour me faire voir là-bas. Mes rendez-vous de fin de journée furent reportés, voir annulés, et je grimpai à l’étage supérieur secret du building, pour me préparer convenablement pour l’occasion. J’optai pour un costume sombre, élégant, sobre et à la fois décontracté, me donnant cette apparence que j’affectionnais tant d’un jeune homme énergique, à la mode, relax, mes cheveux laissés en bataille, tel un petit garçon sortant tout juste du lit. Une touche de parfum, un bon brossage de dent, et je grimpai dans mon coupé sport pour me rendre au siège de la Wright Corp.…

A mon arrivée, je découvris que plusieurs invités étaient déjà arrivés. C’était tant mieux, je détestais arriver le premier, et pire encore, je préférais rester vague sur mes horaires de déplacements. Avec ces rebelles ici et là, il valait mieux être prudent. Je pénétrai enfin dans l’immense hall du bâtiment, à l’architecture très poussée, dont l’ordre et l’organisation me plaisait énormément. Cet homme visiblement avec quelques points communs avec moi. Des projets exposés çà et là, et naturellement, je me dirigeai vers ceux-ci, l’ingénieur, l’inventeur en moi ravi de ses découvertes. Avec un soin particulier, j’examinai les maquettes, les modèles présentés, ne prenant finalement pas le temps d’aller saluer comme il se devait l’ôte de la soirée. Revenant enfin à la réalité du terrain, les discussions autour de moi m’interpellant tandis que je restais souvent songeur, rêveur, je me retournai pour jeter un coup d’œil à l’assemblée. Quelques ravissantes Asariennes ici et là, notre PDG saluant ses invités, la Grande Conseillère toujours aussi hypnotisante et attirante, et moi-même en retrait, comme toujours. Les lieux pouvaient changés, les habitudes elles, restaient figées, peu importe l’endroit…

Un serveur passa près de moi et aussitôt, je l’interpelai d’un signe autoritaire de la main, m’empressant de capturer une coupe de champagne. Monsieur Wright semblait en grande conversation avec la Grande Conseillère, aussi, reportais-je mon attention sur le somptueux buffet étalé. Quelques pas énergiques, de danse, et je me rapprochais de la source de ma convoitise. Je piochais alors ça et là parmi les plats, les gourmandises proposées de façon à mettre l’appétit en émoi, et je m’empiffrai bien vite, me délectant au passage de champagne délicieux. Je levai ma coupe soudainement à l’attention du PDG, depuis ma place, confondu dans ce paysage de célébrités, hautes personnalités…

"Bravo… tu sais recevoir toi…"

Ce que j’appréciais surtout en cette réception, c’était la présence de la Grande Conseillère. J’aimais lorsque celle-ci se trouvait au même endroit que moi, car, elle restait un aimant à journalistes, et avec elle dans le coin, j’avais la tranquillité assurée de ce côté-là...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: Grande Réception et ouverture du Projet Mara   Jeu 8 Sep - 22:14




Silencieusement, Jezebel s'observait dans un miroir alors qu'il terminait de boutonner sa chemise. La dernière fois qu'il s'était préparé de la sorte se fût pour cette funeste soirée au Golden ou il en était ressortit avec une perte partielle de la mémoire et de sanglant cauchemar. Toutefois il était désormais bien loin ce moment de sa vie et par bonheur pour l'Ancien les dernières mailles du voile masquant ses souvenirs s'étaient déchirées après avoir rendu visite à diverses connaissances susceptibles de lui venir en aide. Maintenant chaque détail et chaque souvenir étaient de nouveau bien incrusté dans son esprit; qu'ils soient bons ou mauvais. Son regard impassible jeta une dernière fois un regard sur sa tenue avant de quitter la pièce, fermant avec soin la porte de son dressing.

A son arrivé dans le salon, Niels comme à son habitude, plumeau à la main, s'occupait de l'entretient de la villa, action banale pour un maître d'hôtel en somme. Pourtant à la vue de son maître vêtu d'un costume de soirée, une lueur d'inquiétude parcouru son visage avant de trouver refuge dans la prunelle de ses yeux. D'ailleurs la main de ce dernier serrait avec vigueur le manche de son instrument de travail, détail qui n'échappa au regard du Longue vie...

- Je sais ce que vous pensez Niels!

- Pardonnez mon effronterie, maître, mais je ne peux que m'inquiéter à votre sujet. Etes- vous certain que ce n'est pas encore trop tôt pour vous infliger ça?

- Si je ne le fais pas maintenant Niels je ne pourrai jamais aller de l'avant. J'admets que participer à cette soirée provoque en moi un malaise, mais je dois cesser de rester dans l'ombre et affronter cette peur qui m'oppresse. C'est une question d'honneur!

- Bien monsieur. Je vais donc faire avancer la voiture.

Puis sans une autre parole le maître d'hôtel sortit de la pièce, laissant Jezebel, seul. Oh oui l'Ancien de pouvait ignorer cette sensation qui lui nouait les entrailles. L'angoisse d'un nouvel attentat tournait en boucle dans sa tête comme s'il avait la certitude qu'un nouveau malheur allait se produire ce soir. Cependant, en tant que membre du Conseil il se devait de faire fît de ses sentiments et prendre à bras le corps la situation. Il était d'ailleurs persuadé qu'une confrontation lui permettrait de retrouver pied. Sur la table basse se trouvait encore l'invitation que Jezebel avait reçu il y a quelques jours au sujet de cette soirée organisée au siège de la Wright Corp. Kylian Wright était de ceux que rien n'effrayait et qui se riait de la peur. Fervent ami d'Alianka de Nephthys, Jezebel était prêt à parier qu'elle serait présente à cette réception ayant pour but d'annoncer quelque chose au grand jour. Quoi exactement? Le musicien le saurait bien assez tôt. Frôlant la carte de ses doigts, le jeune homme se surprit lui-même à s'être déplacer s'en sans rendre compte et d'un geste mécanique il enfonça le carton dans la poche intérieure de sa veste.

- La voiture monsieur !

- J'arrive tout de suite Niels...

***

La route ne fût pas très longue pour arriver au siège de la Wright Corporation mais Jezebel avait passé le voyage à observer le ciel à travers sa vitre teintée. Pas facile dans ses conditions d'y voir vraiment clair, il faut bien se l'avouer. Plus l'Ancien se rapprochait et plus les souvenirs du Golden refaisaient surfaces de manières brutales et compactes. Il aurait été facile de dire au chauffeur de faire demi-tour et de rentrer à la villa Hell, mais Jezebel effaça rapidement cette idée de la tête. C'était totalement inconcevable de rater un évènement pareil. De toute manière il eut été trop tard pour faire marche arrière puisque le portier en faction venait d'ouvrir la porte de sa limousine invitant le Longue-Vie à la seule solution possible: sortir de la voiture et traverser le tapis rouge jusqu'à l'entrée du bâtiment.

Les flashs étaient aveuglant et les journalistes aboyaient son prénom comme les chiens aboient pour avoir leurs os. Il y avait quelque chose de malsains dans tout cela et pourtant c'est dans cet univers que Jezebel se sentait le mieux. Artiste de renommée, il aimait ce bain de foule qu'il le veuille ou non et se mit à sourire avec facilité devant les efforts de ces Asariens gagnant leurs croûte aux crochets des miettes qu'il pouvait leur laisser. Non! Jezebel n'avait rien d'un sadique ou d'un mégalo seulement il s'était pris au jeu de la popularité et aimait se sentir au-dessus de la mêlée sans pour autant la dénigrer comme le faisait d'autres Anciens. Chacun de ses pas était méticuleusement réfléchit car le moindre faux pas lui aurait valu un article sanglant dans la presse et il était hors de question de faire ce plaisir à ces grattes papiers. Il aurait très bien pu user de ses talents pour passer sans être vu par eux, mais où aurait été le plaisir de se faire apostropher de façon bruyante comme si la vie du principal intéressé était sur la sellette? Qu'il en soit conscient ou non, un élément s'était brisé à l'intérieur d'Orphée (puisque tel était son nom de scène). Une partie de lui se trouvait désormais en morceau après l'attentat et le jeune homme avait perdu avec une part de l'humanité qui lui restait. Maintenant il se surprenait lui-même à toiser les gens comme ses journalistes alors qu'à une époque il les aurait respectés pour leur profession. Mais c'était sans doute ça d'être un Ancien et Jezebel venait tout juste de sans rendre compte...

Passer les portes ce n'est plus les hurlements désespérés des journalistes qui raisonnèrent dans ses oreilles, mais les notes légères et fluide d'une musique d'ambiance qui invitait à la fête. Orphée n'était pas le premier arrivé loin de là et il se demanda même s'il n'était pas le dernier en vue des invités déjà présent. Kylian Wright, Miss McAlyster et une dernière personne qu'il lui semblait inconnu à première vue. Et surtout, comme une jonquille dans un champ de fleur, trônait Miss de Nephthys. Piquante et provoquante, le sourire de cette femme lui rappelait celui d'une autre personne qu'il avait bien connu. S'était exactement le même. Mais ce sourire avait disparu remplacé par le vide et la solitude.

Le regard de Jezebel s'était attardé de loin sur la Conseillère et il savait qu'il valait mieux éviter tout contact avec cette diablesse pour le moment. Saisissant une coupe de champagne que lui présenta l'un des nombreux serveurs, le jeune homme pu constater que Kylian n'avait pas lésiné sur les dépenses pour cette soirée. Tout y était pétillant tant par les couleurs, les odeurs et les sons. Un véritable festival pour les amateurs du beau et de l'élégance. Le maître de la soirée semblait s'entretenir avec d'autres convives aussi Jezebel décida qu'il serait plus judicieux de lui présenter ses hommages un peu plus tard. Il croisa également le regard de miss Mac Faon mais lui accorda simplement un signe de tête pour le moment car s'avancer vers elle de manière trop présente aurait été une faute de savoir vivre et de bonne conduite. Aussi descendit-il à son tour dans la "fosse aux lions", le cœur légèrement pincé mais le regard toujours aussi inexpressif...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
avatar
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

MessageSujet: Re: Grande Réception et ouverture du Projet Mara   Jeu 8 Sep - 22:20




Il y a des jours où l'on ne souhaite pas se lever. Il jouait avec une pièce et la faisait danser entre ses doigts. Son plan se mettait en place, il ne sous-estimait pas ses adversaires, alors il agirait avec la plus grande prudence. Ce qu'il n'aimait pas, c'était ces risques qu'il prenait. Il ne pouvait pas mourir et laisser Mara et son enfant seuls. Pourtant, dans aucune de ses visions, il n'apparaissait. Dans toutes ses visions, il y avait trop de portrait de lui. Quelque chose était anormale. La chambre de leur fille ressemblait à celle d'une orpheline. Des photos lui rappelaient son père qu'elle n'avait pas connu. Il était inquiet. Il n'était pas inquiet pour sa vie. Il l'offrirait sans hésiter si cela pouvait apporter le bonheur à sa famille. Mais il refusait de mourir, de laisser Mara et sa fille seules avec leur souffrance. Il avait beau chercher, il avait beau faire appel à Armadan, il n'apparaissait nulle part. Il attrapa la chaîne et tira de toutes ses forces. Elle sortait de l'eau, mais ses jambes s'enfonçaient dans la boue. Il se dégagea de la vase et recommença. Qu'il est bon d'être asarien par moment !

Sa force vint à bout du poids de la caisse. Il put enfin rattacher la chaîne. Oui, on a beau être asarien, un treuil du pick-up est quand même plus puissant et moins salissant. Deux heures plus tard, la caisse était chargée dans le pickup. Il s'enfonçait loin dans les terres sauvages. Et trois heures avant le lever du soleil, il s'arrêta de nouveau. Il inversa l'opération en prenant soin de choisir un lac moins marécageux. La caisse se retrouva immergée dans l'eau quelques minutes plus tard. Voilà une bonne chose de faite. Il s'arrosa le visage d'eau et repartit vers les dômes. Il arriverait peu après l'aube. Bientôt il aurait besoin de se déplacer sur deux jours. La situation se compliquerait. Il revit son père qui lui disait que lorsqu'on détestait les chemins qu'on nous offrait, il fallait tracer sa propre route. Gaïus prit la pièce de son père avec laquelle il jouait depuis des heures. Il la lança dans l'eau.

   -- Adieu père. Tu détestais les humains. Je déteste ta voie, je vais tracer la mienne !



Il y a des jours où l'on ne souhaite pas se lever. Alors, le mieux est de ne pas se coucher, pour ne pas avoir à se lever. Les projets du pacificateur prenaient forme. Pour l'instant, il était seul. Seul dans ce pickup, il franchissait les terres sauvages à vive allure. Concentré sur la piste, il réfléchissait aux chemins à prendre. Enfin, si toutefois on pouvait appeler cela des chemins. Il arriva en retard. Bien après le repas de midi. La climatisation à plein régime ne l'empêchait pas de très mal se porter. En revenant, il avait vu dans une clairière des fleurs qu'il ne connaissait pas jusque là. Il s'était arrêté et avait décidé de faire un crochet par la maison de Mara. Heureusement, elle était absente, sinon elle l'aurait sermonné pour venir ainsi en plein jour. Il était entré et avait simplement posé les fleurs sur le lit. Il était reparti en volant un flacon du parfum de Mara. Trois quatre fois dans le trajet, alors que la chaleur l’insupportait, il avait diffusé du parfum dans la voiture pour ressentir sa présence.

17h00. Il était toujours dans ce bain froid, dans sa tour d'ivoire. Il ne se presserait pas pour ce soir. Il se préparerait tranquillement. Le téléphone sonna vers 18h00. Il décrocha nu après avoir vérifié que la visioconférence était bien coupée. Sa secrétaire l'informait ne pas avoir pu trouver la liste des invités. Elle n'avait pas le talent de Melissa.

     -- Ce n'est pas grave, je ferais sans.

Il raccrocha.

Il finit de se préparer tranquillement. Costume classique, chemise sans cravate... Sobre, mais pas pingouin comme il aimait dire pour taquiner ses hôtes. Le téléphone sonna de nouveau. Une erreur de numéro apparemment. Mais en raccrochant cette fois, il sourit. Il prit les clefs de sa voiture enfila sa veste de costume. La limousine l'attendait dans le garage, mais il bondit dans sa vieille Mustang qu'il avait reconstruire.

    -- Désolé Mamfred, mais ce soir, j'y vais avec mes propres moyens.



Le bolide démarra en trombe dans une fumée blanche laissée par les pneus sur le sol du parking. Il fonçait à travers la ville, téléphone à la main.

    -- Oui putain, je veux l'adresse du 555-1269. Si je vous dis que c'est une cabine bordel !



On lui répondit après trente secondes. Il laissa tomber le téléphone et bifurqua pour se diriger vers un autre dôme. 19h00. Il serait en retard. Tant mieux ! Il pila à hauteur de la rue et entra dans la ruelle. La voiture bondit sur un dos d'âne et enfin il vit la cabine téléphonique qui l'avait appelé. 11 minutes après l'appel. Il pila net, les pneus hurlaient leur agonie. Il sortit de la voiture et ne dit pas un mot. Il la vit enfin, elle était là. Il aurait aimé s'approcher d'elle et l'embrasser. Mais Alianka aurait pu sentir cela avec ces dons. Ils savaient que ce n'était pas prudent. Il posa sa main sur la vitre derrière laquelle elle se trouvait.

     -- Tu as aimé les fleurs ?



Il sourit à la réponse qu'elle lui fit. Gaïus remonta dans la voiture, sourire aux lèvres. Enfin, il filait vers la réception.

19h30. Arrivée sur une voie périphérique, il vit les journalistes et contourna les lieux. Il aimait les embêter. Mais à la dernière seconde, il revint sur ses traces. Il prit finalement l'entrée principale au cas où Hélèna Carter serait là. Il sortit de sa Mustang et donna les clefs au voiturier. Pourvu qu'il ne détruise pas la boîte de vitesse manuelle. Gaïus Hasard ne dirait pas un mot, sauf s'il voyait Hélèna Carter. Si elle était présente, il irait la saluer avant de s'éclipser vers la réception, prétextant son retard.

Enfin, il entrait... Il ne connaissait vraiment que deux personnes ici présentes. La joie, c'était les deux personnes à qui il ne voulait pas vraiment parler...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Grande Réception et ouverture du Projet Mara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grande Réception et ouverture du Projet Mara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande évasion [Pv Darren - Natasha]
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of A :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps-
Sauter vers: