[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) Empty
MessageSujet: [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade)   [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) EmptySam 1 Avr - 12:48


"Ce qui compte dans la Quête, ce n'est pas l'objet, mais le chemin qui y conduit."



Aux abords de la Prison, 21h30

Courir dans l'ombre, ramper dans l'obscurité, me glisser dans la pénombre d'un alignement de piliers, me cacher dans l'enfilade glauque d'une rue... Je savais le faire quand il s'agissait de me poster pour abattre une cible. Mais j'étais plus tendu lorsqu'il s'agissait d'aller délivrer l'homme à qui je devais la vie. Plus qu'un ami, un grand frère, un frère d'armes. Logan... Je me faufilai entre les halos des réverbères et les faibles traînées des braseros du Bidonville.Tout semblait calme, comme endormi. Trop ... Bien trop ... Derrière moi, Wade, Camille, se hasardaient tels des spectres, suspendus à mes gestes, à mes lèvres. Nous étions désormais silencieux, soldats de l'ombre, les oreilles tournées vers ce que Camille nous renvoyait des Abysses.

Tandis que nous nous glissions furtivement d'un bâtiment à l'autre,dans l'ombre d'une devanture, ou à la faveur d'un étale maraîcher, nous mesurions à quel point nous étions vulnérables, progressant dans la nuit à l'heure où le couvre-feu était en vigueur. Nous n'étions que des soldats en sursis progressant le long de rues potentiellement piégées et hostiles ... La guérilla urbaine dans toute sa splendeur. Sauf que nous avions, enfin, j'avais décidé d'éviter cela, tant que notre infanterie d'Insoumis ne serait pas opérationnelle.

Et elle ne le serait que si Logan revenait parmi nous. Nous allions résister pour défendre nos bastions souterrains, nos fiefs, nos obscurs donjons de grottes. Notre retraite vers les Terres Sauvage n'avait jamais été une abdication, même si nous voulions le faire croire. Asaria nous attachait à nos racines. Pour la plupart, notre Histoire s'inscrivait sous les Dômes de cette Cité. Logan en était l'incarnation. Ne jamais renoncer à l'espoir, même s'il semble éteint. Je serai presque tenté d'y croire cette nuit. Nous entendait-il ? Devinait-t-il notre approche tandis que nous longeons les murs d'Enceinte du QG de la Milice ?

Nous arrivâmes bientôt en vue d'un poste de garde réservé aux livraisons. Je fis signe à Wade de me suivre tandis que je faisais une clef à l'un des gardes avant de l'assommer. En d'autres temps, je l'aurais saigné comme un porc mais je n'étais plus un mercenaire qui tue froidement ses cibles. Je n'abattrai ou ne poignarderai que si j'y étais obligé dans le feu de l'action. Je me tournais vers Wade et vit briller ses yeux dans l'obscurité. Il n'avait pas perdu une miette de chacun de mes gestes, toujours à m'épier, m'analyser. Wade se trompait rarement sur les gens. Il savait voir l'essentiel derrière le camouflage. Je savais peu de choses de son passé, mais certaines de ses réactions, ce côté sombre et renfermé qu'il pouvait avoir parfois, me laissaient supposer qu'il avait bien dû en baver. Il ne portait pas les Miliciens dans son coeur mais n'avait rien du mec rempli de haine et d'esprit de vengeance. C'était un esprit organisé, pragmatique doué d'un caractère bien trempé, ce qui lui avait sans doute permis de survivre à de sales trucs. Sans être une machine de guerre, il savait s'y prendre pour maîtriser un type. L'Underworld n'aurait pas existé longtemps sans cela, même s'il usait plus souvent de son talent de persuasion pour calmer les esprits échauffés que de ses poings. Il lui arrivait quand même de remettre les idées en ordre à quelques récalcitrants d'un uppercut bien senti. Ma mâchoire en avait fait les frais une fois où deux, dans les débuts de notre rencontre. Mais plus le temps avait passé et moins il avait eu à user de cette capacité avec les autres comme avec moi. La légende était née. Il y en avait pas mal qui courraient dans les Abysses, des légendes. Chaque Insoumis avait pour ainsi dire la sienne. Mais celle de Wade était l'une des plus populaires. Il suffisait qu'il apparaisse derrière son comptoir et embrasse d'un regard la salle de son établissement pour que deux gars entrain de se chercher se rassoient et décident de se payer un coup. Wade avait le geste comme la parole: sobre et sec, sans complication, efficace. Il n'aimait pas se battre, contrairement à moi qui me défoulais en cognant tout ce qui bougeait, mais il savait le faire.

Il pourrait sans difficulté exagérée surprendre le garde qui était dans la guérite tandis que Camille prendrait la place de la livreuse conduisant le van aux couleurs du Red Devil qui était en train de de se faire contrôler par les Miliciens.  Ahh ils ne s'emmerdaient pas dans la Milice ! Que pouvait bien livrer un tel véhicule à cette heure-ci ? J'étais assez aguerri, par mon passé de mercenaire, à ces pratiques douteuses. Ce qui me mettait la gerbe, c'est que le Red Devil était censé être tenu par une Huile du Gouvernement. Alors ? Ignorance coupable ou connaissance complice du processus? Dans ce trafic, il y avait des gamines parmi lesquelles Alex auraient pu figurer. Je songeai à Raven et cela suffisait à me mettre les nerfs en boules quand il s'agissait de porcs utilisant les femmes comme des objets. J'étais assez démodé, ou même obsolète comme mec, et même si j'allais voir les putes dans le Bidonville ou  finissais mes soirées avec celles qui traînaient à l'Under, je ne les traitais jamais comme des corps monnayés pour mon plaisir. Il y avait cette forme de respect et un attachement certain. J'avais mes régulières, mes habitudes, mes attentions avec elles. On venait du même endroit elles et moi : la rue. Depuis Raven, je les avais un peu négligées, et je m'en voulais en y songeant. J'aurais dû continuer à aller les voir pour les approvisionner en vivres. Les événements s'étaient précipités et si j'en avais reconnu une ou deux dans le cortège des I.T.S., je ne savais pas ce qu'étaient devenues Sally la rouquine et sa gamine. Camille avait réussi à neutraliser la conductrice et le bruit d'un corps mou sur le bitume ne laissait pas de doute quant au sort  que Wade avait réservé au garde qui était en train de vérifier l'accréditation du véhicule. Je venais de mettre KO un autre garde en lui cognant la tête contre l'arrière du van bien comme il faut. Il glissa comme une loque le long de la carrosserie. On avait réussi à trouver notre cheval de Troie et à neutraliser un poste de garde sans tirer un coup de feu. La mission ne commençait pas trop mal. Nous sautâmes dans le fourgon tandis que Camille prenait le volant et libérait ses cheveux pour faire plus affriolante. Assis sur la banquette entre Wade et elle, je me retournai. Je ne pus m'empêcher de dévisager les filles de joie qui étaient entassées à l'arrière de la camionnette. A la réflexion ce n''était pas vraiment des filles de joie ... Mais des ... mecs un peu effrayés...

- Camille, ils font quoi ces mecs, enfin, je veux dire ces ... filles ? Des trans ? Des drag queens ? Des putes ? On peut entrer avec eux non ? Ils ont des badges autour du cou. Attends avant de démarrer. Il faut que tu vérifies leur niveau de sécurité et d’accréditation ... Utilise tes talents pour entrer dans leur pass.

Escaladant le dossier de la banquette, je passai derrière pour voir de plus près cet étonnant chargement. On n'avait pas prévu ça, mais ça allait peut-être nous aider. Je récupérai les pass autour des gars, enfin des "demoiselles" et les passai à Camille.

- Wade, ramène tes fesses, ils ont des sacs plein de perruques et de matériel. Ça me donne une idée ... Je sens qu'on va passer une nuit de vraies folles ...

Je lui tendis un sac plein de cordes, de foulards, de fouets et de maquillage. D'un signe de tête, je lui désignai les malheureux.

- Faut qu'on les dépoile et qu'on les ligote et bâillonne et ensuite on se déguise. Fais pas la gueule, c'est une chance extraordinaire d'entrer sans se faire repérer ... Je prends les sapes du grand brun, et toi je te verrais bien avec celles de la euh du beau blond platine, là!


Tandis que Camille lisaient les pass pour savoir quels accès ils avaient, je me demandais quel tordu parmi la Milice pouvait bien avoir commandé un fourgon de travestis pour cette nuit. En tout cas, ces types pouvaient être notre sésame pour libérer Logan. Dans un sac que j'avais récupéré, je fourrai, tout en souriant, une belle perruque blond rosé et des vêtements que je venais d'ôter à une drague queen baraquée et râblée.

- Logan va adorer son nouveau look ...


Puis je balançai une perruque rousse ainsi qu'une trousse de maquillage sur la banquette avant.

- Tiens "chérie" déguise-toi un peu aussi, il n'y a pas de raison que seuls les mecs s'y collent... Et je crois qu'il vaut mieux que les caméras ne te reconnaissent pas...

Tout ce petit monde était bâillonné, ligoté et installé le plus confortablement possible par nos soins et recouvert de vieux sacs qui traînaient. Je m'adressai à eux en chuchotant:

- Vous allez sagement attendre notre retour, on a des courses à faire et ne faites aucun bruit, ne bougez pas. Si vous nous trahissez on dira que vous étiez nos complices. La Milice vous descendra aussi bien que nous. Ils ne feront pas de détails. Alors fermez là, c'est dans votre intérêt ...

Wade achevait de se faire une beauté et je pouffai d'un rire silencieux en me trouvant face à lui.

- Wade si on s'en sort, je t'oblige à faire une soirée trans dans ton nouveau bouge des Terres Sauvages. Tu as trouvé ta seconde vocation.

Puis nous repassâmes sur la banquette avant et je me tournai vers Camille dans l'attente de ce qu'elle avait trouvé dans les pass. Elle avait déjà la main sur la clef de contact, prête à démarrer, coiffée de sa perruque rousse et maquillée comme un camion. Elle était quand même toujours rudement jolie mais plus du tout reconnaissable ...

- Wade ?


- Hon?

- Ta jambe, vire la de contre la mienne ! T'aurais pu t'épiler  !


Le ciel s'était fermé en une chape d'encre au dessus de nos têtes. Une nuit idéale pour chasser dans les Terres Sauvages. Dehors les ITS devaient être arrivés à la cascade et rassembler leur courage pour sauter. Mes pensées allaient à Raven, Alexandra, Chris. Je connaissais chaque Insoumis qui composait la colonne mais ces trois êtres vers lesquels mes pensées s'envolaient avaient une place particulière dans mon cœur.

- Souvenez-vous: plus un mot dans les micros une fois que vous avez passé l’enceinte. Vous serez livrés à vous mêmes. Utilisez les anciens signaux répertoriés.


Dernière édition par Adam Lockwood le Mar 18 Avr - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
Compte PNJ
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade)   [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) EmptyLun 3 Avr - 12:08


[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) 132658762082PNJCAMILLE





“Une quête commence toujours par la chance du débutant. Et s'achève toujours par l'épreuve du conquérant.”

21h30

Je n’ai jamais été confrontée à cela même depuis mon arrivée chez les Insoumis. Je vécue la rupture de mon monde en entrant de plein pieds dans celui des Children Of Abyss, le manque cruel d’espaces, ces odeurs insupportables, le sentiment d’être comme un animal, constamment traqué. Je m’y suis habituée. C’était la condition sinequanone pour survivre et je ne désirai pas mourir. J’aurai donné raison à mon père et à ce fou de Kylian E. Wright. Mais, là, je n’avais pas été préparée à me faufiler dans les ruelles du bidonville, à me déplacer furtivement entre les ombres, les faire miennes pour qu’elles m’abritent dans leur sein. Je n’avais rien d’une femme de terrain, d’une personne habituée au bidonville. J’étais une Asarienne et je connaissais mes limites dans certains domaines. Raven aurait été plus qualifiée que moi pour suivre ces deux hommes, mais elle avait été placée à la tête des ITS pour donner un espoir aux Insoumis et à une poignée d’habitants et d’enfants qui fuyaient une apocalypse qui grondait et qui finirait par se réveiller.

J’essayais de suivre Adam, de calquer mes mouvements sur les siens, ce qui n’était pas une mince affaire. J’étais une geek, une informaticienne, plus compétente devant des ordinateurs, pas à faire la combattante dans les quartiers miséreux que je ne connaissais pratiquement pas.
Demandez-moi de vous sortir tous les plans de la cité, je vous le ferai en quelques secondes. Demandez-moi de vous calculer l’itinéraire le moins dangereux par rapport aux patrouilles de la Milice et je vous le ferai … Mais là … Là … c’était comme demander à un médecin de basculer la haute fréquence du système informatique sur un câblage plus minimal. Il vous regardera avec des grands yeux. Tout ça pour vous dire que j’avais l’impression d’être à la traine, de ne pas savoir faire, d’être empotée.

Les murs du QG de la Milice se dessinaient de plus en plus et les gros néons se focalisaient sur l’immense entrée au cas où on ne saurait pas qu’ici régnait le bras armé de la cité et ses chiens. J’avais laissé un certain écart entre Adam et moi et je ne pus m’empêcher d’élever les yeux vers ce bâtiment de la mort. Des Etres comme moi, de même nature, étaient à l’origine de … ça … De cette horreur gigantesque. Je n’étais pas fière d’être une Asarienne. Je n’avais plus rien de cela. J’étais devenue une Insoumise. La main de Wade sur mon épaule m’arracha à mes sombres réflexions. Il m’indiqua d’un signe de tête que je devais continuer à avancer pour ne pas prendre trop de retard sur Adam. On commença à longer cette muraille imprenable. Il nous fallait trouver un moyen d’entrer en évitant l’entrée des artistes. Wade passa devant moi quand une petite entrée dédiée aux livraisons se dessina à quelques mètres de nous. Je laissai les deux Insoumis s’avancer vers les deux Miliciens qui contrôlaient un van avec des couleurs bizarres et moi je me calai dans un recoin pour sortir de mon sac ma tablette. Eux ils étaient experts en combat, moi en informatique et mon œil averti avait vite décelé une caméra de surveillance. Avec une rapidité impressionnante, j’entrai dans le système du QG de la Milice. Je ne pouvais pas la rendre hors service, cela aurait éveillé les soupçons sur nous. Par contre, lui donner une autre direction autre que l’entrée, juste un peu plus sur le côté, et on évitait d’être filmés. Je rangeai mon matériel et je filai les rejoindre.

C’était quoi ce délire d’un van en provenance du Red Devil ? Il ne manquait plus que ça ! J’ouvris la portière du conducteur, laissant mon pouvoir sur l’illusion m’envelopper. L’image que je projetai maintenant, était celle d’une Milicienne en uniforme. Une nana apeurée soupira presque de joie en me voyant, mais je ne lui laissai aucune chance, mon poing rencontra sa jolie mâchoire et elle se cogna la tête contre le volant. Ouch !  Je pris le corps assommé comme je le pouvais et avec mon autre don, l’emphase, je le fis basculer en arrière, le faisant passer à travers le siège, ce qui provoqua dans le van un certain remue-ménage. Je pris la place de la nana, me coiffant de sa casquette à paillettes et je réglai le rétroviseur m’adressant  à … des trucs étranges à l’arrière. Mon pouvoir sur l’illusion faisait toujours effet. Ils verraient tous une Milicienne en uniforme.

- Votre petite copine a eu un malaise. Je suis celle qui vous conduira à l’intérieur. Pas d’inquiétude.

Ma tenue semblait les apaiser … enfin l’illusion de ma tenue puisque je n’en portais pas. Adam et Wade s’installèrent à côté de moi sur la banquette et leurs regards se tournèrent vers ce que j’avais déjà pu vérifier.

- La Milice s’emmerde pas et certains ont des pratiques … qui me …

Oui j’avais quand même reçu une excellente éducation par mon père et tout ceci n’était pas ma tasse de thé.
Adam enjamba les dossiers pour se retrouver au milieu de cette livraison exceptionnelle. Je me décalai contre la porte parce qu’il faut bien imaginer une masse corporelle comme Adam escalader les sièges du van. Wade le suivi. Il me passa tous les badges que je vérifiai un par un pour voir le niveau de sécurité et d’accréditation. Cela me prit plusieurs petites minutes pour m’infiltrer dans le listing du système informatique tandis que mes deux comparses avaient une idée derrière la tête. Mais j’étais trop concentrée sur les renseignements que ma tablette me transmettait pour tout capter dans leur délire de se déguiser.

- Tous ces badges ont le Niveau 5 de sécurité. L’accréditation … C’est pour très haut ce petit chargement, le nom de cette personne ne me dit rien, mais c’est un colonel qui a signé les autorisations.
Toute la partie carcérale et de niveau 5 et 6. Je suppose qu’ils ont flanqué Logan au niveau 6. Mais avec ces badges on va pouvoir se balader dans quasiment toutes les ailes du QG.


Une perruque rousse et une trousse à maquillage retombèrent sur la banquette à côté de moi. Je me tournai vers Adam en lui lançant un regard noir.

- Tu n’as pas trouvé mieux que ça, j’ai déjà une casquette à paillettes. Tu aimes les rousses toi ? Raven va être ravie de le savoir. Je ne manquerai pas de le lui dire !

Je hochai la tête devant le strip-tease des deux Insoumis dans l’arrière du van. Au moins si je mourrais ce soir, j’aurai eu une belle scène de deux types qui se déshabillent devant mes yeux. Les petites marchandises se trouvèrent ligotées bien sagement, chacun avec un sac sur la tête. Les pauvres, ils ne devaient plus rien comprendre à quoi que ce soit, mais on ne pouvait pas faire autrement. Je finis par délaisser le spectacle pour rassembler mes cheveux longs que je cachai sous la perruque rousse et après quelques traits de couleurs bien prononcés, j’étais en place pour nous faire entrer dans la bouche de l’enfer. Adam et Wade repassèrent à l’avant et ce fut sans aucune gêne que je détaillais leur nouveau look.

- Vous êtes branchés les Loulous avec vos décolletés  et pantalon moulant pour un et jupette pour l’autre !

Mes deux mains sur le volant, je respirai très lentement avant de lancer le van dans ce bâtiment qui respirait la mort. Je le fis avancer lentement dans une courette totalement déserte. Un Milicien placé sur le quai face à nous, nous fit de grands signes empressés pour nous guider jusqu’à lui.

- Il y en a qui sont impatients. Mettez vos badges, nous sommes attendus par le Colonel Grayson.  Nom d’emprunt ou pas, ce type est un cinglé …

Je roulai jusqu’au quai et je leur fis une dernière recommandation matinée d’une touche d’humour.

- Faites attention à vos voix, vos manières … Vous avez vu la cargaison qu’on avait à l’arrière. Ils sont tous très … féminisés.

J’arrêtai le van et le Milicien descendit du quai pour venir au niveau de ma portière qu’il ouvrit dans un geste prompt.

- Le Colonel Grayson vous attend avec impatience !

Je fus la première à me trouver hors du van. De  nouveau, je mettais mon don de l’illusion en activité pour donner à ce Milicien une image de moi très sexy avec jupe courte et décolletée vertigineux alors que j’avais toujours sur moi mes vêtements très simples : jean, pull et blouson.

-  Vous devez être Vixens ? Bienvenue pour cette soirée !

- Merci …

- Gorge profonde?

Alors là si la mission n’était pas aussi importante, j’aurai éclaté de rire. Je ne savais pas à qui le Milicien s’adressait, mais pour garder tout mon sérieux possible, je dus tourner le dos aux deux Insoumis. L’entrée du bâtiment était face à moi. On pouvait se débarrasser de ce Milicien mielleux ou alors nous en servir comme guide jusqu’à ce qu’il devienne trop encombrant.

Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
Compte PNJ
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade)   [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) EmptyLun 3 Avr - 19:22

[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) 808741Wade3




Le Bidonville était son fief comme l’Underworld était son œuvre. Il savait vivre ses derniers instants ici sous ce dôme et peut-être dans cette vie. Aucun des trois Insoumis n’était maitre du jeu qui allait se dérouler à l’intérieur des locaux de la Milice. Ils avaient l’espoir féroce de délivrer Logan, maintenu en captivité, mais était-ce suffisant pour venir à bout de cette machine infernale qu’était la Milice ? Se suivant les uns derrière les autres, Wade fermait le groupe tandis qu’Adam les guider vers leurs destiné. Au milieu, il y avait Camille qu’il sentait moins à l’aise que devant ses ordinateurs et pourtant elle était là et elle n’avait pas refusé cette mission suicide. Elle apprenait vite en marchant sur les pas de leur leader, en se mouvant de la même manière et en prenant le temps d’observer tout ce qui se passait dans les ruelles. Elle était leur atout, car elle possédait des pouvoirs incroyables qui seraient leur force nécessaire face à des Tueurs.

Il la vit marquer un temps plus long que d’habitude devant les murs du QG de la Milice qui se présentaient à eux. A quoi pouvait-elle penser ?  A sa vie passée ? A cette vie presque achevée ? A celle qu’on voudrait bien leur offrir encore ? Adam avait filé encore plus loin et Wade s’approcha doucement dans le dos de la jeune femme, une main sur son épaule pour lui faire reprendre contenance. Ses beaux yeux bleus le dévisagèrent un instant et elle finit par reprendre ses esprits et réagir en se remontant en marche. Le groupe contourna les immenses murs pour arriver à un point d’entrée qui servait pour les livraisons. Adam s’élança sur le premier soldat et Wade s’occupa de celui qui se tenait dans la guérite, laissant Camille en arrière. Adam avait toujours ces gestes infiniment précis qu’il freinait pour ne pas dépasser les limites qu’il s’était imposé depuis. Devant eux, il y avait un van et l’ex-futur propriétaire du club clandestin avait vite reconnu les lettres rouges qui marquaient le véhicule en provenance du Red Devil. Il ne se faisait pas chier ici. Un troisième garde avait eu la mauvaise idée de venir voir d’un peu plus près ce qui se passait et son sort fut signé par Adam.

Camille s’était occupée de la conductrice et elle affichait maintenant sur sa tête une casquette à paillettes. Une fois tous les trois sur la banquette de devant, Adam contempla ce qu’il y avait à l’arrière du fourgon et Wade se retourna avec lui pour découvrir des types en tenues affriolantes et tout en strass. Il décocha un regard à Camille pour éviter qu’elle n’en rajoute et il enjamba les dossiers pour se retrouver au milieu de ces mecs. Il se caressa sa barbe naissante. Il en avait vu des spécimens de toutes sortes  à l’Underworld, mais pas de ce genre- là. « Tu veux que je mette ces sapes ridicules ?! C’est ton abstinence qui te monte à la tête-là ! Je te conseille quand tu mettras la main sur Raven, de vous trouver un coin tranquille ! »

Il grogna. Ce n’était pas le meilleur plan, mais Adam avait raison. C’était leur passe pour rentrer à l’intérieur. Il agrippa le pauvre blondinet aux mèches platine qui le suppliait de ne pas lui faire du mal. « File-moi tes … tes vêtements et tais-toi ! »

Camille leur expliquait que les badges avaient une haute accréditation, d’un niveau 5 et le tout chapeauté par un Colonel. Wade avait vu le regard de Camille qui ne manquait pas une miette du gros bordel à l’arrière du van : « Arrête de te rincer l’œil, je t’ai vue ! »

Il marmonnait entre ses dents toutes les insultes grossières qu’il connaissait. Ces vêtements lui collaient à la peau, ils étaient froids, trop fins, trop, trop et ça le faisait chier ! Adam en remettait une couche : « Moi, je t’obligerai à te foutre dans ces fringues devant ta dulcinée, ça va la faire rêver !  Et j’appuierai les dires de Camille sur tes préférences chez les rousses ! »

Tous ces types furent installés, ligotés et bâillonnés pour qu’ils ne puissent pas se retrouver dans leurs pattes et ils repassèrent tous les deux sur la banquette près d’une Camille qui s’était transformée en bimbo ultra maquillée et rouquine. « Mes poils ne lui feront pas le même effet que ton service trois pièces, Remonte-le, il dépasse ! On a une demoiselle à côté de nous ! »

Camille fit rouler le van à l’intérieur de la petite cours et ils étaient déjà attendus. Ce Colonel n’aimait pas attendre. Le Milicien chargeait de les réceptionner, accueillis en premier Camille qu’il nomma Vixens. Ça lui allait bien … Pour le reste … c’était à méditer. Wade se décala d’un pas sur le côté pour laisser la place à Adam face au questionnement du Milicien. «  Ce n’est pas moi, voyez-ça avec lui ! »

L’Insoumis s’était placé à côté de la geek du groupe et sanas avoir besoin de pouvoirs, il comprenait à quoi elle pensait à fixant ainsi l’entrée de la Milice qui s’ouvrait à eux. Il lui jeta un regard en biais. Elle devait utiliser son don parce qu’il ne se souvenait pas de l’avoir vue se changer et revêtir des vêtements aussi sexy en quelques secondes. Il tourna sa tête vers le Milicien et Adam  et il modifia sa voix comme leur avait indiqué Camille: « On peut y aller ? On est pressé de voir notre Colonel. Une nuit de folie nous attend. »

Le Milicien acquiesça et s’approcha de Wade qu’il reluqua de la tête aux pieds. Il s’en rendit compte et il vit aussi un léger sourire s’étirer sur les lèvres de l’Insoumise. Était-elle responsable de ça ou pas ? «  Vous, vous êtes Bibi ? Suivez-moi, je ne voudrai pas vous mettre en retard et rendre le Colonel mécontent de cette longue attente. Nous allons éviter les grands axes et les couloirs. Je vais vous faire passer par des ascenseurs privés. »

Le soldat passa devant eux trois et ils avancèrent dans ce petit couloir teinté d’une petites lumières rouges et blanches. L’ascenseur les mènerait vers ce Colonel et ce n’était pas leur but. Il ralentit ses pas pour se mettre au niveau d’Adam  et lui chuchoter : « On va devoir lui faire terminer son voyage ici. »

Camille avait toute l’attention du type et Wade en profita, aidé d’Adam, pour le saisir et l’assommer. « Vixens , tu as un charme fou, tu fais perdre la tête même aux Miliciens et toi Gorge profonde … » pouffa-t-il   « Fais attention à tes miches !»


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade)   [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) EmptyMar 18 Avr - 18:31

HRP:
 

Apparemment les gradés miliciens avaient le vice pressé et sitôt entrés, nous fûmes pris en charge par un garde qui nous accueillit par nos petits noms. Si "Vixens" s'en tirait bien en usant se son pouvoir d'illusion qui faisait mouche sur le Milicien, j'eus un moment de flottement, non seulement à devenir "Gorge profonde"mais aussi à me réceptionner sur les échasses que j'avais chaussées. Je murmurai

- Bordel, c'est quoi ces pilotis ?

Puis prenant appui sur Wade, je répondis avec un sourire charmeur et une voix rauque et sensuelle accompagnée d'une œillade.

- Oui c'est moi Gorge profonde, Chéri et si tu es mignon, je te ferais une gâterie derrière ton bureau. Un gradé comme toi doit avoir un beau bureau, non ?


Mais le garde semblait avoir une nette préférence pour Vixens, ce que je comprenais aisément en voyant mon reflet dans la porte vitrée que nous franchîmes pour entrer dans le bâtiment. L'idylle fut de courte durée puisque Wade et moi-même, d'un commun accord, nous chargeâmes de neutraliser ce brave guide sitôt qu'il nous informa de son intention de nous guider vers des lieux privés, probablement le casernement de certains gradés en service dans le bâtiment ce soir. Je haussai un sourcil aux allusions grivoises de Wade et lui répondis par un sourire.

- Fais gaffe que mon pied n'entre pas profondément dans les tiennes Wade ...

Comme pour confirmer mes supputations, sitôt que nous eûmes assommé le Milicien, sa radio se mit à grésiller et une voix se fit entendre.

- James, James, ici Kurk!  Est-ce que les invités du Colonel Grayson sont arrivés ? C'était prévu pour 21 h 00. Y a un Van qui est entré par l'entrée des livraisons sur les caméras de surveillance. C'était eux ?

J'empoignai la radio et fit signe à mes camarades de se taire puis je répondis en imitant au mieux la voix du Milicien et en tournant un peu le bouton pour parasiter la fréquence.

- Ici James. Non, c'était la livraison de la blanchisserie. Je vous préviens dès que les "invités" sont là  et je vous les achemine par les ascenseurs privés comme a ordonné le Colonel.


- Ouais c'est ça James, tu as bien compris les mesures de confidentialité! La liaison est pourrie, je t'entends mal ... Ahh au fait, le Colonel dit que pour te récompenser d'avoir guetté pour nous, tu pourras monter t'envoyer en l'air quinze minutes avec nos "copines".

- Je suis dans les sous sols avec les employés de la laverie pour surveiller le rangement des caisses, ça doit être pour ça ... Ouais pou vos copines, je sais pas ... Si Van Brënner l'apprend ou un autre gradé ...

- Tu as peur de quoi, James ? Aucun risque, ils sont tous partis en patrouille dans les Terres Sauvages depuis deux heures et c'est bien pour ça que c'est le soir où jamais de se payer un peu de bon temps...  Alors lâche toi et viens en profiter un peu ...

- T'as pas tort ... Je vais peut-être me laisser tenter... Je vous appelle dès que votre livraison est arrivée ...

Nous dissimulâmes le corps dans un réduit qui servait de placard à balais mais les regards que nous échangions en disaient long sur nos questionnements au sujet de ce que nous venions d'apprendre. Je hochai la tête mais leur fis signe de se taire en mettant un doigt sur ma bouche. Il pouvait y avoir des micros dans les murs. Van Brënner en mettait bien dans les cellules...Je connaissais pas mal les dédales de la prison et moins ceux des locaux de la Caserne mais je savais dans quelle direction aller pour accéder à la prison. Si on se faisait prendre on pourrait toujours tenter de se battre ou de faire croire que les folles que nous étions s'étaient égarées dans les couloirs. Plusieurs fois nous dûmes nous dissimuler dans différentes pièces pour laisser passer quelques soldats ou sous officiers, qui tous, se dirigeaient vers l'ascenseur privé où le fameux James avait voulu nous enfourner. Nous nous retrouvâmes entassés tour à tour dans un placard à balais, dans un local où étaient stockées des ramettes de papier et de vieilles photocopieuses, dans une sorte de cellier couvert d'armoires vitrées derrière lesquelles dormaient des bouteilles allongées. La même pensée nous traversa l'esprit mais je dissuadai d'un geste tournoyant de la main, mes comparses de piquer quelques jolies bouteilles. Ce devait être de grands crus et les armoires étaient certainement branchées à un système d'alarme comme en attestait les digicodes dont elles étaient munies. Et briser la vitre nous signalerait immédiatement... Pour le bon coup avec Logan il faudrait trouver un autre fournisseur que la Milice.

Un autre problème autrement plus épineux se présentait d'ailleurs à nous. Nous étions arrivé à un croisement. Notre couloir en coupait un autre peint en violet que je reconnus. Celui-là on m'y avait trainé plusieurs fois pour être interrogé dans le bureau même du Lion de Feu. Et je savais qu'une extrémité donnait sur ce bureau tandis que l'autre débouchait sur le sas de la Prison. Un sas hautement sécurisé. Mais avec nos pass niveau 5 et 6 ce n'était pas le problème, nous pouvions accéder à ces étages. Le problème résidait dans les sentinelles qui nous barraient l'accès au bâtiment carcéral. Bibi, Vixens arriveraient-ils à faire diversion pendant que je les contournerais pour avoir accès à l'aile pénitentiaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade)   [Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue] Le Réveil : volet III Libérer l'espoir (pv Camilla et Wade)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» INTRIGUE : Un anniversaire à rebondissement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps :: » RP Intrigues-
Sauter vers: