(Terminé) Another night to survive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven Hunt
Co-Leader des Insoumis - Humaine
avatar
Messages : 1003

Localisation : Sous la cité
Côté coeur : J'ai heurté le plus chiant des hommes

Activité/Profession : Hackeuse

MessageSujet: (Terminé) Another night to survive   Lun 2 Mai - 13:24

Ce RP fait suite à celui-ci :
Arrow Rallier la cité





Foutu Rebelle ! J’avais failli non seulement lui tirer une balle entre les yeux, mais en plus j’aurai succombé à une crise cardiaque ! Bien que le voyage en jeep du vieux Jack ne m’avait pas épuisé physiquement, j’étais bel et bien fatiguée par tout ce que j’avais vécu depuis la veille au soir … Presque 24 heures à crapahuter partout, entre les terres sauvages, cette rivière, cette base et maintenant dans la cité. J’avais l’impression d’avoir franchi une dimension parallèle avec le rythme d’enfer que j’avais dû surmonter. Je n’étais pas une excellente tireuse. D’ailleurs, je n’en étais pas une. Peut-être que c’était pour cela qu’Adam avait tellement insisté pour que je prenne cette arme qui pesait plus lourd que moi. Haaa ! Les hommes et leur grosse … ! Enfin, vous voyez où je veux en venir! Je ne vais quand même pas vous faire un dessin ? Ces dernières vingt-quatre heures avaient ben entamé ma vigilance. Le froid de l’hiver qui s’annonçait, encore bien pire sous le dôme des humains, affaiblissait mon organisme mal mené. Je devais avoir une mine épouvantable avec toute la poussière du voyage à travers les chemins de terre et l’envie de dormir qui me reprenait et contre laquelle je luttais. Je n’étais pas encore arrivée à destination : à savoir les Abysses. Je finis par baisser la Kalachnikov avec la ferme intention de faire bouffer à Adam son arme quand je serai de retour !

Steve ne perdit pas une minute. Il ne devait pas avoir le temps de traîner par ici, comme moi, ni le désir de se retrouver face à des soldats armés jusqu’aux dents. Je fronçai les sourcils parce qu’il débitait ses mots à une allure que j’avais du mal à suivre ou bien c’était ma fatigue qui était venue à bout de mes derniers neurones. Et pour une geek, c’était très embêtant ! Imaginez un peu si je foutais un bordel monstre dans les caméras, les ordinateurs et au poste de surveillance ? Mais je devais me reconcentrer et très vite parce que le ton de sa voix m’indiquait clairement que c’était du sérieux et très urgent. Il voulait rencontrer un responsable chez les Insoumis et il me donnait en échange des informations sur le danger imminent, voir déjà bien présent et installé, que subissait la population du bidonville.

- L’eau est … polluée ?

J’ouvris grand les yeux, surprise et interloquée. Les synapses de mon cerveau se reconnectèrent comme par miracle et le lien entre le campement des Insoumis et la pollution de l’eau me vint comme une claque puissante en pleine figure. Nous détournions les nappes phréatiques pour nous servir des mêmes canalisations qui desservaient ce dôme. Depuis quand cette eau était polluée ? Quels effets pouvaient-ils bien avoir sur le corps ?

- Une fissure … La décharge …

Je répétai bêtement les renseignements comme pour les intégrer encore mieux et pour leur donner une vérité que je n’arrivais pas encore à véritablement assimiler. Je hochai la tête devant sa promptitude. Je devais ressembler à une limace face à lui.

- Je vais rapporter tout cela à notre leader et je ferai le lien entre toi et lui pour te donner les prochaines informations.

Je pris le numéro de téléphone qu’il me tendit et je le glissai dans la poche arrière de mon jean.

- Tu auras de mes nouvelles au plus vite !  Maintenant je dois filer Steve. Prends soin de toi et à bientôt !

Mais avant de reprendre mon chemin en direction d’une bouche d’égout à l’abri des patrouilles de la Milice. On se serra la main pour conclure ce pacte de confiance entre nous. Il avait une montre à son poignet et j’en profitai pour jeter un œil à l’heure qui indiquait 19h42. J’avais encore de la route à parcourir dans les galeries.  J’en avais presque pour 1 heure et demi. Le village souterrain était loin et très éloigné des tunnels principaux pour éviter qu’on ne tombe dessus trop facilement. De plus, c’était impossible de le trouver si vous n’étiez pas un Insoumis.  Steve fila comme une ombre et je pris la direction opposée en longeant les murs et en m’aidant des coins sombres des ruelles. J’avais pris avec moi des vieux classeurs que j’avais récupérés de cette base et en aucune manière je comptais les laisser derrière moi. Ils pourraient nous en apprendre plus sur son fonctionnement. Le sac à dos pesait une tonne et la Kalachnikov tout autant. Pourtant je savais que cela venait de ma faiblesse. Par moment, je ne sentais plus mes pieds et j’avais l’impression étrange de ne plus avancer tout comme ma vision se troublait. La bouche d’égout était à quelques mètres, mais avant de la rejoindre je devais faire attention et ne pas me précipiter. Je ma calai dans un coin, entre deux containers et je m’accroupissais, sans lâcher mon arme que je posais sur un genou.  Je pris la dernière poignée de baies qu’Adam m’avait remise en provision. Je grignotai les petits fruits que j’avais pris soin de ne pas écraser pour me donner les dernières forces qu’il me manquait pour parcourir les derniers kilomètres jusqu’aux Abysses.



J’observai les alentours, accroupie,  et je vis ma mort de près en entendant les bruits des pas lourds des soldats et leurs silhouettes au loin, dans cette même ruelle. Oh non ! Je n’avais aucune intention de mourir cette nuit ! Pas après tout ce que j’avais fait pour revenir ici ! Je savais exactement où se trouvait la bouche d’égout, le nombre de pas que je devrai effectuer. J’armai la Kalachnikov  et je la pontai de façon à pouvoir tirer. Mais si je le faisais trop tôt, je leur livrerai ma position et je serai prise au piège. J’attendis qu’ils passent devant les containers, là où j’étais dissimulée. Les Miliciens passèrent au rythme de leurs pas funestes devant moi. J’arrêtai un instant de respirer, mon cœur cessa même de fonctionner. Je sentais les perles de sueur couler le long de mes joues. Lorsqu’ils furent assez loin, je me redressai et je filai à toute allure vers la bouche d’égout …  Trop tard … J’entendis dans mon dos …

- Il y a quelqu’un par là-bas !!

- Arrêtez-vous !! C’est un ordre

S’ils croyaient que j’allais me livrer aussi facilement. J’avais tourné sur la gauche de la ruelle qui me donnait accès à la grille que je relevai et que je fis glisser à la force de mes bras. Une salve de tirs ricocha autour de moi et je sautai tout en bas de l’entrée sans pouvoir prendre l’échelle. Le choc fut rude. Je dus lâcher mon arme et mon sac à dos m’entraina comme un poids mort sur la roche. Instinctivement, je me protégeai le visage et j’atterris sur le ventre. Les  genoux et les coudes furent les premiers à entrer en contact avec le sol rocailleux. Je pris appui sur mes paumes pour me redresser. Mon corps paraissait s’être cassé en plusieurs morceaux. Je relevai la tête pour voir deux casques qui me hurlaient dessus.

- Au nom de la loi, on vous somme de vous arrêter !

- Allez-vous faire voir !!

L’épuisement coulait dans mes veines tout comme ma volonté de vivre et de survivre. Mes jambes me faisaient souffrir atrocement quand je me remis sur mes pieds. Avec toute ma fermeté et ma détermination, je me mis à courir dans la galerie. Les soldats descendirent à leur tour. Je ne pouvais pas me permettre  de me retourner, mais j’entendais leurs pas taper sur le sol. Il était hors de question que je les amène avec moi jusqu’au cœur des abysses, mais je pouvais au moins passer devant une caméra du poste de surveillance. Là on me verrait ! Là, je pourrai avoir de l’aide ! Mon sac à dos ralentissait ma vitesse. Le laissez-là n’était pas envisageable. Cela donnerait une piste à cette milice et au gouvernement de la présence d’une ancienne base quelque part dans les terres sauvages. Je fonçai en prenant sur ma droite puis de nouveau sur ma gauche et je passai très exactement devant une caméra. Je devais tenir bon et donner du temps aux Insoumis de me rejoindre.


Je filai en direction d’une intersection et je me plaquai contre une paroi. Je déployai mon arme et je commençai à tirer dans le tas. Je ne savais pas viser. J’espérai du moins que cela les ralentirait et que je pourrai même en blesser un. Des explosions provenaient d’un peu partout. Je m’abritai derrière la paroi sachant que je ne tiendrai pas ainsi indéfiniment. Ils étaient plus nombreux et c’était des professionnels. Le temps me sembla long, s’étirer d’une manière affolante et angoissante … Quand …

Deux déflagrations retentirent de nulle part et les deux soldats tombèrent au sol. Les deux corps inertes gisant devant moi.

Je me laissai glisser à genou très lentement, posant avec précaution mon arme à mes côtés et je fermai les yeux un instant pour souffler. Je ne savais pas qui avait tiré, mais c’était bien un Insoumis. J’étais à la maison.

J’étais chez moi parmi les Miens.



"Peut-être qu'on est destinés à révéler le pire ou le meilleur de l'autre. Est-ce que je te fais avancer dans tes abysses, est ce que tu m'aides à avancer dans les miennes ?  A se heurter à trop de murs, tellement de minéral, on a peut-être besoin de se heurter à de l'animal pour se sentir vivant ?"




Dernière édition par Raven Hunt le Ven 15 Juil - 13:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Another night to survive   Dim 15 Mai - 22:49

Après les dernières consignes d’Adam, alors que Max est parti transmettre ses directives concernant la réunion à venir, la Soigneuse s’endort non loin de son ou plutôt ses patients, préférant rester sur place pour les veiller, sachant ne pas dormir profondément dans ces cas là. C’est quelques heures après qu’Adam la secoue ainsi que l’Asarienne prenant des forces après sa débauche d’énergie et la transfusion d’un peu plus tôt. En se frottant les paupières pour chasser les dernières traces de sommeil, Alexandra sourit à Adam, opinant du chef, acceptant cette mission, tout en restant à l’affût des autres consignes.

Se concentrant sur le blessé, Alex suit ses mouvements d’un œil expérimenté, à la recherche d’une défaillance malvenue. Il semble endolori, mais pas tant que cela, alors qu’il change de T-Shirt après un débarbouillage rapide.

« -Parfaitement présentable, oui. C’est bien mieux sans être maculé de sang. Le Bloodheader a fait des merveilles. »

Alors qu’il se préparait à aller au Terminal, il demanda à la Soigneuse de rejoindre l’infirmerie, au cas où. Il restait une seconde blessée à ramener au bercail, en effet. Songeuse, Alex prit la mallette de secours et sortit à la suite d’Adam, se dirigeant ensuite vers la salle de soin, pour préparer le nécessaire et faire le plein de son kit de grosses urgences. Bien lui en prit quand elle reçut des informations dans l’oreillette qu’elle portait toujours. Raven était en vue dans l’un des tunnels, affaiblie, mais personne pour l'accueillir, ceux s'étant proposés étant sans doute occupés par quelque affaire de dernière minute, ou bien trop affaiblie, dans le cas de Kyra pour aller jusque là.

Rapidement, l’Humaine chargea sa mallette dans son dos et quitta l’infirmerie à pas vif, hélant l’un des Insoumis de garde pour qu’il l’accompagne, avec un collègue. Ne sachant à quoi se préparer, autant prévoir des gros bras en cas de transport. Bien lui en prit quand arrivant à la section signalée, l’Humaine et les deux Insoumis l’accompagnant entendirent des coups de feux. Alex se plaqua contre la parois alors que ses deux confrères faisaient feu, neutralisant les adversaires, des Miliciens. Une fois la zone sécurisée, La Brune alla au devant de l’Insoumise, venant la serrer dans ses bras, heureuse de la voir en bien meilleur état que ne l’avait été Adam.


« -Tu es sauve. Adam est arrivé mal en point, mais il est hors de danger à présent… Viens à l’infirmerie, te décrasser, manger un peu et me laisser voir tes blessures, si tu en as. Et promis, je ne parlerais pas de repos. Au contraire, si besoin, j’ai de quoi te redonner de l’énergie pendant quelques heures. Tu nous as fait une belle frayeur tu sais. »

La Réunion devait avoir débutée, mais cela n’avait pas d’importance. Alex pouvait bien être un peu en retard, sachant en synthèse de quoi Adam  parlerait au début. Se relevant, elle aida aussi Raven à se remettre debout, prenant son arme avant de faire signe aux deux Insoumis de leur ouvrir la voie. Puis les deux femmes prirent la direction de la salle de soins, allant au rythme de la revenante, sans forcer plus que nécessaire. Il y avait tant à dire…. Le trajet se faisant sans heurt, alors que tous ou presque devaient être au point de RDV, l’infirmerie fut vite en vue. Remerciant alors les deux gardes du corps improvisés, leur conseillant de se rendre au Terminal rapidement, Alex fit entrer Raven, l’observant d’un regard avisé.

« - As-tu des plaies ouvertes, ou seulement des bleus ? J’ai des vêtements de rechanges, il devrait y avoir ta taille, je pense. Je prévois toujours au cas où les blessures à soigner soient trop importantes, ou ouvertes, mieux vaut parer à toute éventualité. Adam est au Terminal, ayant convié les nôtres à une Réunion d’urgence, pour parler de ce que vous avez découvert. Mais avant d’en parler, tu préféreras sans doute te rendre présentable. »

Lui préparant une bassine d’eau tiède et de quoi se débarbouiller, ainsi que des serviettes sèches et des vêtements, Alexandra actionna alors l’oreillette, maintenant que l’urgence était passée.

« -Adam, Raven est sauve, je l’ai amené à l’infirmerie. Je vois si elle a besoin de soins, et je l’accompagne au Terminal au plus vite. »
Revenir en haut Aller en bas
Raven Hunt
Co-Leader des Insoumis - Humaine
avatar
Messages : 1003

Localisation : Sous la cité
Côté coeur : J'ai heurté le plus chiant des hommes

Activité/Profession : Hackeuse

MessageSujet: Re: (Terminé) Another night to survive   Mar 17 Mai - 17:40

Je sentais tout mon corps trembler. J'avais puisé dans mes dernières ressources et j'étais à terre. Le vacarme des coups de feu dans la galerie avait été le signe de la fin pour moi ... Et pourtant je n'étais pas blessée. Du moins, si c'était le cas, je n'en étais pas consciente. J'avais fermé les yeux pour me laisser un temps de répit. L'agitation autour de moi était reconnaissable. Des bruits de pas, des ordres, des personnes qui se mettaient à courir, d'autres qui se lançaient à leur poursuite. Je savais que j'étais en sécurité malgré toute la scène qui se déroulait. J'ouvris enfin mes prunelles sur mes deux mains ouvertes au sol, tachées de poussières et de sang. Je ne me souvenais pas d'avoir reçu une éclaboussement de sang, ni d'avoir approché quelqu'un de blessé. Le vieux Jack et le rebelle étaient en pleine forme quand je les avais quittés. D'où venait alors ce sang séché sur mes mains ? Mon corps me faisait mal, mais c'était logique avec tout ce qu'il avait enduré depuis la chute dans la rivière jusqu'à cette nuit.

Des bras me serrèrent alors, me surprenant par leur force et leur douceur à la fois. Je retins une grimace de douleur. Si j'avais pu affronter toutes les épreuves, mon esprit et mon corps étaient parvenus à leur limite du supportable. Je levai ma main lentement pour la plaquer contre la chevelure brune et me serrer contre l'épaule familière. J'aurai reconnu cette voix entre mille. L'Insoumise libéra un flot d'informations que j'avais du mal à capter. Ma fatigue m'empêchait de me concentrer, mais j'avais attrapé au fil de ses renseignements et de son résumé quelques mots importants ... Je me reculai de son étreinte, cherchant ses yeux des miens.

- Adam...hors de danger ? Comment ça ... Qu'est ce qui s'est passé ? Aiieeee ...

J'avais esquissé un mouvement pour me redresser sur mes jambes. Quelle idée ! ... Mon corps avait bien décidé de ne plus m'obéir. Lui aussi, il savait qu'il était à l'abri, qu'il était arrivé à destination et maintenant il demandait un peu de repos. Sauf que ce n'était pas vraiment le bon moment.

- Je ne sais même plus de quoi j'ai besoin, mais je sais une chose : je suis très heureuse de te revoir Alex ! Manger un peu, me décrasser ça sera un bon début. Je ne pense pas être blessée. J'aurai senti la douleur.

Pourquoi je n'étais pas aussi convaincue de mes paroles soudainement ? Dans ma fuite et dans cette courses dans les tunnels, les Miliciens avaient tirés plusieurs fois. Et si j'avais reçu un tir de blaster ? Ce genre d'armes crament la chair et cela la laisse à vif. D'où mon sang séché ? Non, non ... bien sûr que non.

- Je me suis faite une belle frayeur aussi ... Je suis plutôt du genre geek, bien tranquille devant des ordinateurs ! Pas comme baroudeuse avec ce ... cette .... chose !!! Qui pèse trois tonnes de plus que moi !

Dis-je en pointant du doigt la Kalachnikov qui gisait à côté de moi.

- Et Adam va m'entendre ! Je te jure qu'il va m'entendre !!

Tiens  ! ... même à bout de force j'avais encore l'énergie nécessaire à débiter, moi aussi, un certain flot de paroles à une vitesse remarquable. Je pris appui sur Alexandra et je me remis enfin debout. Outch ... la tête me tournait et ce n'était pas bon signe. Les deux Insoumis qui avaient cavalé derrière les Miliciens revinrent près de nous. L'un attrapa mon sac à dos et le second l'arme et on put prendre le chemin du cœur des Abysses. J'avais beaucoup de choses à dire à Adam, mais ce moment où j'allais le revoir allait encore devoir attendre. Je devais me reposer un peu et me rendre un peu plus présentable après avoir parcouru les terres sauvages et fait trempette dans l'eau froide. Le village souterrain n'était pas bien loin et ce qui me frappa en premier lieu, c'était le calme dans tous les abris. Il n'y avait pas l'ombre d'un Insoumis. Chaque pas que je faisais devenait une vraie torture et je remerciai le ciel de m'avoir envoyer Alexandra et pas un autre Insoumis. Les tôles qui formaient l'infirmerie étaient en vue. Alexandra m'aida à entrer à l'intérieur et à m'asseoir au bord d'un des lits de présents. Les deux Insoumis qui nous avaient accompagnés laissèrent mon matériel dans un coin de la pièce et suivirent les recommandations de la Soigneuse en nous laissant seules toutes les deux pour aller rejoindre le terminal où Adam avait convié tout le monde à une réunion. Ce mec était d'une rapidité époustouflante. T'avais pas le temps de dire ouf, qu'il avait déjà mis sur pied une réunion ! J'inspirai tout doucement et je me redressai un peu pour retirer mon blouson. Le moindre petit mouvement qui pouvait paraitre anodin, cela me demandait des efforts monumentales accompagnés par cette douleur lancinante que je ne définissais pas clairement. j'entendis l'eau couler dans le petit recoin, fermé par un vieux paravent.  La voix de l'Insoumise résonna dans l'infirmerie et je compris qu'elle était en relation avec Adam.

- Je te remercie Alex ...

Elle se retira de derrière le paravent et je pris sa place. Une fois mon pull, mon débardeur, mes bottines de marche et mes chaussettes retirés, je fus surprise du reflet de mon image que me renvoyait le petit miroir. Quelle sale mine ! Je plongeai mes mains dans l'eau en repensant subitement aux paroles du Rebelle. Si l'eau était contaminée ... Quels effets cela allait-il avoir sur nous, sur nos organismes ? Bordel !!! Je soupirai de nervosité et je finis par m'éclabousser le visage de cette eau. J'aurai bien pris une bonne douche dans mon abri mais je n'avais plus le courage de faire un pas de plus. Je retirai mes sous-vêtements et je frottai le savon contre le gant de toilette qui glissa sur ma peau toute mal menée et pour retirer cette poussière qui avaient contaminé mes pores. Alexandra me changea par deux fois la bassine d'eau pour que je puisse faire une toilette convenable. Si je n'avais pas remarqué la couleur de l'eau au début, mon gant passa à un endroit où la douleur se réveilla avec une telle puissance que je me mordis la lèvre pour ne pas hurler. Le petit miroir, très désuet, ne me permettait pas de me voir complètement, à par le visage et le haut du corps, je ne voyais rien d'autre. Je me séchai en enfilant des sous-vêtements propres et je rejoignis, pieds nus, mon amie.

- Alex ... Je suis blessée à la hanche. Le sang a dû coaguler avec mes vêtements qui ont fait compression , mais en les retirant , la plaie s'est ré-ouverte.  Surtout ne dit rien sur ma blessure. J'ai des informations importantes à remettre à Adam, alors on n'inquiète personne avec ça ... D'ailleurs, je vais très bien ...

Je comptais sur Alex pour qu'elle me remette sur pied, qu'elle me donne de quoi calmer la douleur et la fièvre qui pointait le bout de son nez. J'avais eu chaud en faisant ma toilette et maintenant je frissonnais.



"Peut-être qu'on est destinés à révéler le pire ou le meilleur de l'autre. Est-ce que je te fais avancer dans tes abysses, est ce que tu m'aides à avancer dans les miennes ?  A se heurter à trop de murs, tellement de minéral, on a peut-être besoin de se heurter à de l'animal pour se sentir vivant ?"




Dernière édition par Raven Hunt le Jeu 16 Juin - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Another night to survive   Mar 7 Juin - 23:14

« -Il va bien. Il a juste défoncé un mur d’une des galeries à poings nus visiblement, et s’est déchiré l’artère fémorale. Mais après une transfusion du sang de Kyra et un peu de sommeil, il est sur pieds. Il va avoir des courbatures pendant quelques jours, mais il va vite s’en remettre. »

D’un sourire, Alex tente de minimiser ses propos, pour ne pas alerter plus que nécessaire son amie un peu amochée, et enfin de retour après des heures d’attente. La jeune Insoumise tenta de se redresser, et la soigneuse nota silencieusement les réactions de Raven, par habitude et pour ne rien manquer de grave. Elle semblait éreintée mais pas gravement blessée. Son état était meilleur que celui d’Adam quand il avait été retrouvé. Alors que Raven donnait son ressenti, Alex vint lui prêter main forte, qu’elle prenne appuis sur la valide, pour être conduite à bon port. Les deux gardes du corps improvisés prirent les affaires de la blonde, les escortant, vigilants. Ce n’était pas le moment qu’il y ait intrusion de Miliciens, ou tout autre problème. Raven semblait tenir le coup, vaille que vaille. Une fois arrivés  à la salle de soin, Alex congédia les deux hommes, qu’ils se rendent à la réunion d’urgence, puis alla dans le recoin préparer un baque d’eau, que la revenante puisse faire un brin de toilette, protégeant son intimité d’un vieux paravent créant un coin discret, à l’abri des regards.

La laissant à ses ablutions, Alex sortit sa mallette de secours, utilisée précédemment pour Adam, et entreprit de déployer ce qu’il y avait dedans sur l’un des lits, en attendant que Raven en termine et la rejoigne. Son oreille avertie lui signala quelques douleurs étouffées, et consciencieuse, veilla à préparer une seringue d’anti-douleurs, et une autre, au besoin contenant un cocktail de vitamines et autres substances énergisantes, pour booster l’organisme de la blonde, qu’elle tienne les heures de la Réunion sans faillir. E la voyant revenir vers elle, Alex posa de suite son regard vers l’endroit lésé. Fronçant les sourcils de concentration, elle palpa la peau autour, tout doucement, surveillant sa profondeur. Pas forcément besoin de points de sutures. Prenant en main le mince tuyau transparent ayant servi à la transfusion, Alex entreprit de recueillir ce sang Asarien, y versant quelques gouttes d’anti-coagulant pour qu’il se dilue un peu, et l’appliqua délicatement sur la plaie saignante, que cela dope naturellement la cicatrisation. Prenant ensuite un onguent cicatrisant et antiseptique, la brune en enduisit généreusement la blessure se refermant, puis appliqua un pansement compressif, que le reste fasse son boulot. Il n’y avait pas d’autres plaies graves, simplement des écorchures, des ecchymoses plus ou moins grandes. Raven allait avoir des douleurs musculaires pendant quelques temps, mais rien de bien méchant.


« -Comme je te l’ai dis tout à l’heure, Kyra a soigné, et sauvé Adam, grâce à une transfusion de son sang Asarien. Je viens de recueillir ce qu’il en restait dans le tube utilisé à cette fin pour que cela régénère plus rapidement tes tissus lésés. L’onguent va aider à la coagulation du sang et à la cicatrisation, et le pansement compressif empêcher que cela ne bouge. Tu ne sembles pas avoir d’autres blessures, à part une belle collection de bleus et d’écorchures, tu seras courbaturée pendant quelques jours, je crois. Hmm .. Je t’ai préparé une dose d’anti-douleurs, couplé à des antiseptiques, tu n’aura ainsi aucune gêne lors de la réunion. Et vu ton air un peu hagard, je dirais que ce n’est pas superflu, avec la fièvre qui est en train de poindre. »

D’un geste sûr autant que doux, la brune n’attend pas de réactions de sa patiente pour injecter le liquide dans le bras, à un endroit indemne de toute lésion. C’est un produit d’urgence, pour enrayer les fièvres dûes à de mauvaises conditions, des plaies qui s’infectent ect. Bientôt, Raven sentira la fièvre retomber, et n’aua plus froid, au vu de sa fébrilité apparente. Se mordillant doucement les lèvres, Alex demeure un instant songeuse, avant de reprendre la parole.

« -J’ai aussi de quoi te « doper », un cocktail de vitamines qui te requinquera et te rendra parfaitement alerte pendant quelques heures. Mais à la fin de la réunion, ton organisme va ressentir d’autant plus les effets de la fatigue et des efforts accumulés, tu risques d’avoir besoin de beaucoup de sommeil ensuite. »

Cette fois, elle attend le feu vers de son amie pour planter l’aiguille dans son autre bras, et administrer ce produit boostant les organismes. Elle qui normalement préconiserait du repos obligatoire sourit doucement, malicieusement, seringue en main. La situation exige quelques entorses aux règles, et la présence de Raven est indispensable là-bas, cela vaut bien quelques modifications de conduites.

« -Par contre, évites d’ébruiter que j’ai des doses d’un tel produit ici s'il te plaît, je ne veux pas à avoir à batailler pour chaque patient nécessitant du repos à cause de blessures graves. Je veux bien te booster parce que la situation l’exige, mais en temps ordinaire, tu serais restée alitée. Je n’en ai que quelques seringues, de toute manière. Généralement pour les combattants quand c’est vraiment nécessaire, et encore. Tenir tête à ces têtes brûlées est plutôt plaisant, surtout quand j’arrive à avoir le dernier mot. Une fois suffisamment revigorée, on pourra y aller. Tu as des vêtements propres sur le second lit. Des barres de céréales riches en vitamines et énergétiques sont à ta disposition, ainsi que de l’eau, si tu as faim. La douleur devrait s’être dissipée, à présent. Comment te sens-tu ? »

Attentive, la brune se tait ensuite, sachant parler un peu trop, autant pour s'occuper et combler le vide que pour renseigner Raven sur ses soins et demander son ressenti. Cela ne changerait sans doute pas, au vu de l'année écoulée sans qu'elle n'apprenne à rester plus ou moins silencieuse. Quoique. Quand Alex demeurait muette, c'était en général mauvais signe pour le patient qui nécessitait que la brune lui consacre toutes ses ressources. La nouvelle apportée par Kyra et ce qu'elle avait vu trottait doucement dans la tête de la Soigneuse, qui tentait de réfléchir à la manière de l'exposer à Adam de la meilleure façon possible. Lui qui connaissait l'aversion de l'humaine pour les Asariens sera sans doute bien surprit par sa future proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Raven Hunt
Co-Leader des Insoumis - Humaine
avatar
Messages : 1003

Localisation : Sous la cité
Côté coeur : J'ai heurté le plus chiant des hommes

Activité/Profession : Hackeuse

MessageSujet: Re: (Terminé) Another night to survive   Jeu 16 Juin - 18:13

J’écarquillai grand les yeux à l’explication d’Alexandra qui me donnait des nouvelles d’Adam. Ce type n’arrêtait pas de bouger ! Pas un moment de répit, rien ! Et en plus, maintenant, il défonçait les … murs … avec ses poings ! Sérieux, cet homme allait me rendre folle dans tous les sens du terme ! A moins que je ne le sois déjà … C’était à réfléchir, mais pas maintenant. Le plus important dans les informations qu’elle me donnait, c’était qu’il s’était gravement bien amoché. Son artère fémorale avait été touchée et si je n’avais aucune notion en médecine, je savais au moins que lorsque ce genre de chose arrivait, c’était une urgence vitale …

- Quoi ?  … Quoi !  … L’artère fémorale !  Une transfusion de sang ! Il est déjà sur pied !

Ça allait un peu trop vite pour mes pauvres neurones. Au moins il allait mieux et cela me soulagea immédiatement, parce que si je l’avais trouvé au fond d’un lit en train de pioncer, je l’aurai fait tomber par terre. Ouais, enfin pas si sûre quand on prenait en compte la carrure d’Adam face à la mienne. Je rouspétai – comme toujours – même épuisée et couverte d’ecchymoses après cette Kalachnikov qui m’avait quand même sauvé la vie. Adam avait eu raison de me tenir tête même si je ne voulais plus entendre parler de ces armes pendant un moment. Moi j’étais une geek et cela me suffisait ! Les deux Insoumis qui étaient venus à ma rescousse, récupèrent l’arme et mon sac à dos bien trop lourd pour moi à cet instant et Alexandra m’aida à rejoindre notre village souterrain et l’infirmerie. Tout était bien calme dans les abysses. C’était étrange de ne pas croiser des visages familiers. J’avais entendu la Soigneuse parler du Terminal. Ainsi donc, je devinais qu’Adam avait demandé à tout le monde de le rejoindre là-bas pour expliquer nos dernières vingt-quatre heures. Sauf que j’avais aussi des informations à lui remettre de la plus grande importance ! Mais pour le moment mon corps criait de douleur et de fatigue. Il me suppliait de lui accorder un peu de repos. Je n’avais qu’un désir : prendre une bonne douche et dormir ! Dormir ! Juste quelques heures ! Je n’étais pas certaine de toucher mon matelas avant … pfffiouuu … LONGTEMPS !

Ce petit endroit qu’on appelait tous l’infirmerie me donna un peu de répit. Alexandra me prépara une bassine d’eau et protégea mon intimité d’un vieux paravent. Je découvrais au fur et à mesure, à tâtons avec mon gant de toilette mes hématomes, mes écorchures et la vilaine blessure à ma hanche. Je rejoignis mon amie en sous-vêtements propres. C’était quand même plus agréable que d’avoir l’impression d’avoir une tonne de crasse et de poussière sur le corps. Alex examina avec attention ma plaie. J’avais toute confiance en elle et elle saurait quoi faire. Je ne voulais pas alarmer les autres non plus et encore moins Adam s’il avait dans l’idée de questionner notre soigneuse. Sauf que je ne comprenais pas tout ce qu’elle faisait. Elle avait pris une tubulure qui avait déjà servi. Cela se voyait par la présence de sang à l’intérieur. Si j’avais été avec  une autre personne, j’aurai pris mes jambes à mon cou et j’aurai détalé comme un lapin d’ici. Mais Alex n’avait jamais failli dans ses soins. Elle appliqua quelques gouttes de ce sang sur ma plaie, puis un onguent pour parfaire le tout et elle plaça un pansement sur ma blessure. Ses explications arrivèrent enfin alors que je ne sentais plus de tiraillement au niveau de ma hanche comme si la blessure se cicatrisait à une vitesse incroyable.

- Le sang des Asariens aurait une propriété curative ? Je ne savais pas. Faut dire aussi que nos Insoumis ne sont pas très bavards quand il s’agit de parler de leurs petits secrets. Je comprends mieux comment Adam s’est aussi vite remis de sa grave blessure.

Je m’étirai tout doucement pour tenter de faire passer cette sorte d’engourdissement. Je n’avais plus vraiment mal. La douleur était maintenant physique et celle-ci ne pouvait pas se soigner par du sang Asarien. Alexandra m’invita à m’asseoir et je m’installai au rebord du lit. Ma grimace reflétait le geste qu’elle était en train d’effectuer : une piqure ! Beurk ! Qu’est-ce que j’avais horreur de ça !  

- Merci pour ta bienveillance Alex ! Je sais que je suis la pire patiente que tu peux avoir chez les Insoumis, mais là j’avoue avoir besoin de toi pour me retaper ! La fièvre passera avec ton traitement de choc ! Je n’ai aucun doute sur ça !

Je donnai mon accord à la Soigneuse de m’injecter la seconde dose : celle qui boosterait mon organisme avec son cocktail de vitamines ! Je devais avoir les idées claires pour résumer à Adam tout ce que le rebelle m’avait raconté en arrivant dans le bidonville, ce soir.

- Je sais que si je m’allonge dans un lit, je vais dormir pendant quarante-huit heures ! Je ne suis pas certaine d’avoir tout ce temps devant moi. Donc autant que je reste en activité. J’ai tant de choses à lui dire … à vous dire … de la plus extrême importance.

Je passai mes mains sur mon visage pour me donner le courage de révéler l’enfer qui frappait à notre porte. Je lui souris avec ce petit air espiègle qui me caractérisait tant.

- Ho t’inquiète pas, je n’ébruiterais rien sur tes traitements particuliers ! Ouais, je me suis toujours dit que tu aimais dominer les mecs avec tes aiguilles et tes seringues ! Ça aussi, promis, je serai aussi muette qu’une tombe !

Je me remis sur mes jambes et je m’habillai avec les vêtements de rechange qu’Alex avait préparés pour moi. J’enfilai des chaussettes, un jean, un pull et je remis mes bottines de marche. Mon esprit vagabondait dans tous les sens. Ce sang asarien était une trouvaille pour soigner les blessures les plus graves. Adam avait failli mourir. On ne se relevait jamais d’une sale lésion à l’artère fémorale. Je prenais conscience que j’aurai pu le perdre, que j’aurai pu ne jamais le revoir. Je devais vite chasser cette idée et me focaliser sur la réunion.

- Alex, tu es prête ? Si j’ai bien saisi ta conversation tout à l’heure, il y a un rassemblement au niveau de l’ancien terminal ? Il est temps d’aller se montrer ! Bon la tête me tourne un peu, mais il faut bien laisser aux produits que tu m’as injectés le temps de faire leur job. Je laisse mon sac à dos ici, je viendrai le récupérer plus tard. Alex, garde avec toi ton système d'oreillette. J'espère qu'Adam aura la sienne sur lui.



HRP :
C’est fini pour moi ici Wink
Je vais aller répondre à la réunion. Alexandra peut répondre ici encore une fois ou bien directement à la réunion. Merci  pour ce RP, Miss  

Par ici pour la suite  Arrow   Chaque aube est un espoir




"Peut-être qu'on est destinés à révéler le pire ou le meilleur de l'autre. Est-ce que je te fais avancer dans tes abysses, est ce que tu m'aides à avancer dans les miennes ?  A se heurter à trop de murs, tellement de minéral, on a peut-être besoin de se heurter à de l'animal pour se sentir vivant ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Another night to survive   Ven 1 Juil - 23:39

L’exclamation de surprise de la jeune brune quand la Soigneuse tenta de lui donner des nouvelles d’Adam en un pêle-mêle pouvant être un brin emmêlé indiqua à Alex que Raven s’inquiétait pas mal pour le co-Leader, comme eux tous, mais le ton de sa voix l’étonna elle-même, comme si son inquiétude recelait autre chose de plus personnel, de plus profond. Aux côtés de leurs deux accompagnateurs improvisés, le chemin jusqu’à l’infirmerie se fit sans heurt, tout le monde étant sans doute à la Réunion, à présent, Alexandra put ainsi en profiter pour soigner Raven comme il se devait, prenant même soin de la rebooster, qu’elle tienne le choc tout du long, sans que cela ne se voit trop de la part des autres habitants des Abysses. Il allait sans dire que la patiente blonde allait être sous haute surveillance durant les prochaines heures. Les questions fusaient, et en appliquant ses soins, Alex tenta de lui répondre aussi clairement que possible.

« -Le Blood-Header peut effectivement soigner des humains, oui, j’en ai eu une preuve flagrante quand Kyra s’est entaillé la paume, pour verser du sang directement sur l’artère sectionnée, puis m’a demandé de faire une transfusion, pour requinquer Adam, qu’il combatte la fièvre et que ses blessures soignent rapidement. Je pensais que c’était l’apanage des seuls Asariens, mais après ce que j'ai vu... Et ils sont donneurs universels, d’après elle… Ce qui m’a fait pensé à demander à Adam, après la Réunion, s’il serait d’accord pour que je parle à nos confrères et sœurs Asariens, s’ils accepteraient, sur base de volontariat uniquement, de donner un peu de leur sang, faire une banque sanguine pour les blessures les plus graves des nôtres…. Kyra est plutôt partante, reste à voir avec les autres, peut-être en parlerais-je d’abord à Chris et Max, que je connais le mieux….

Tout à ses soins, la Soigneuse sourit malicieusement, sachant bien que la demande risquait de provoquer pas mal de remous parmi les Insoumis, mais quand il s’agissait de sauver des vies, et veiller au bien-être des siens, Alex savait se montrer plus que convaincante, choisissant ses mots avec soins, mesurant leur portée. Plus elle y pensait, plus cela lui paraissait réalisable… A voir comment le rendre concret.

Raven accepta ses injections avec une grimace non équivoque arrachant un sourire franc à Alex qui eut vite fait de ranger les aiguilles après qu’elles aient remplies leur office. La répartie de la blonde concernant le booster d’organisme fit rire la Soigneuse qui opina du chef, amusée.


« -En effet, cela a un certain pouvoir, et réussir à leur faire admettre qu’ils ont besoin de repos n’est pas sans plaisir, j’apprécie ces victoires à leur juste mesure, surtout quand ce sont nos amis Asariens qui se plient à mes recommandations. Merci de ta discrétion, dans ce cas. »

Rangeant un peu ses affaires tandis que Raven se changeait et se préparait, Alex s’approcha quand la blonde reprit la parole, s’apprêtant à repartir. Les antiseptiques et le cocktail de vitamines faisaient rapidement effet, couplé au reste de sang Asarien… Que de trouvailles et d’émotions fortes, ces dernières heures passées…

« -Prête, oui, je ne te quittes pas d’une semelle, et je veux pouvoir veiller sur Adam. Lui aussi aura besoin d’un peu de repos une fois la réunion terminée, qu’il le veuille ou non. Vous avez tous deux été pas mal éprouvés et amôchés, vos organismes ont besoin de reprendre des forces. Oui, une Réunion d’urgence, il est revenu avec une Kalachnikov, des munitions… Il s’est rendu au terminal après quelques heures de repos, et je n’ai pas eu à négocier… Oui, je ‘ai toujours et elle est active, la Réunion a commencé, son oreillette est allumée également. Ca risque d’être un brin mouvementé quand on arrivera. »

Décidée, Alex suivit Raven en dehors de l’infirmerie, se dirigeant alors toutes deux vers le lieu de rendez-vous… La Réunion promettait visiblement bien des nouvelles et informations de premières importances. La Soigneuse ne lâcherait pas ses patients des yeux, ayant à cœur de les remettre sur pied efficacement.


HRP: Close pour moi également ici I love you merci pour ce RP  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Terminé) Another night to survive   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Terminé) Another night to survive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps-
Sauter vers: