(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptySam 31 Oct - 21:36

HRP:
Indications temporelles :
 


- On décroche, on décroche, Pearson, tu m'entends. Merde?  Ils sont trop nombreux la dessous, on peut pas aller voir  s'il y a des victimes. Je vitupère dans l'oreillette.

Elle semble tétanisée. Comme pétrifiée par le spectacle. Ces hommes en combinaison blanche qui sortent des deux égouts de cette rue du Bidonville. Ils ne se cachent même pas. Ils sortent en file indienne des entrailles de la terre et je reconnais leur uniforme. Les unités logistiques d'artificiers de la Milice. Ceux qui piègent le terrain pour faire des victimes sans que la Milice ait trop à se mouiller. Ils sortent, tous auréolés de cette poussière grise caractéristique des massifs qu'on trouve dans les Terres sauvages. Le socle granitique de la grande barrière. Je sais ce qu'il y a la dessous. C'est moche mais Pearson et moi, on n'y peut rien. Ce n'est pas notre combat, tant qu'Evan et surtout Duncan ne l'ont pas décidé. On doit décrocher. Je m'avance accroupi vers ma coéquipière. Je lui file un coup de crosse de mon automatique dans les côtes.

- Bordel, Pearson, tu vas bouger ton cul. On décroche, on rentre au Faucon et on fait un rapport.

J'ai bien senti et entendu la même chose qu'elle dans cette rue où on a repéré un camion plein de munitions à tirer. Comme un tremblement dans les entrailles de la Terre. Ça a dansé sous nos semelles. La en dessous, dans les égouts. Mais le camion plein de munitions n'est pas là par hasard et j'ai bien fait d'attendre un peu avant de lancer le signal pour qu'on quitte nos positions. C'est le camion plein d'explosifs, certainement, de ces types en blanc. Les artificiers de Van Brënner, les Anges Blancs, ceux-là même qui ont officié pour raser l'orphelinat. Bande de raclures ! J'ai une de ces envie de me les faire. Un shoot pour chacun de ces enfants de salauds, entre les deux yeux. Mais ils sont bien trop nombreux pour qu'on s'y frottent à deux. Ce serait du suicide.

Je leur ferai la peau, j'en fais le serment en regardant Pearson dans les yeux . Il faut qu'elle comprenne. Elle sait évaluer une situation. Oui il y a probablement des morts là dessous. On sait tous les deux que les Abysses ne sont pas peuplées que de rongeurs ou de vertiots.  Y 'a des Humains, des gosses. Ça me fout la gerbe. Mais là, tout de suite, on ne peut rien. Le mieux qu'on puisse faire, c'est aller en parler à Evan et Duncan et revenir en force. Duncan ... Il n'est que l'ombre de lui-même ces derniers temps. Depuis qu'il a été gravement blessé lors d'une opération. Mais Evan sera réactif, je le sais. Et s'il ne l'est pas, putain  je vais les secouer. Là c'est les Insoumis qui sont faits comme des rats, mais est ce qu'on va attendre qu'ils viennent à nos portes nous faire subir la même chose  ?  Je ne laisserai jamais une telle chose arriver. Je tire Pearson en arrière et je lui fais signe de courir en direction du garage d'Ethan. Il faut qu'on le choppe et qu'il vienne avec nous à la base. C'est notre régulateur, notre chef d'opé.

La Milice vient de faire sauter les égouts... Y a forcément une raison à tout ça... Mais Pearson accuse le coup. Je connais assez sa caboche pour savoir qu'elle analyse. Elle sait quelque chose que j'ignore. Je viens de percuter. Elle a pas mal bourlingué avec Steve ces derniers temps. Mission détachée mon cul. Qu'est-ce qu'elle ne m'a pas encore dit ? On court d'ombre en ombre, on se glisse le long des murs et on arrive en vue de Car'Rep. La lumière est allumée dans l'atelier. Je fais signe à Pearson que je passe devant pour dégager le terrain. Je traverse la rue et me cale contre le mur latéral du Garage. Je lui parle dans l’oreillette.

- C'est dégagé. Ethan est seul, à reluquer un carburateur ... Tu peux traverser, je te couvre.
Je m'accroupis dans l'ombre et je règle la lunette infra rouge pour balayer le champ arrière et latéral de Pearson.


Dernière édition par Roy Cooper le Mar 28 Fév - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
Elisabeth Pearson
Messages : 484

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptyMar 3 Nov - 12:08




Le Bidonville, cité d’Asaria

Je l’entends dans mon oreillette. Il hurle des ordres et je n’en ai que faire à ce moment-là. S’il pouvait se la fermer deux secondes cela me ferait des vacances. Parce que pour le moment Cooper est la dernière de mes préoccupations. Je les vois, ils sont là. Je les reconnais pour les avoir déjà vu à l’œuvre. Ces Ombres de la Mort. Je connais toutes les sections que recèle la Milice, parce que j’ai côtoyé ces soldats pendant longtemps. Je connais beaucoup de leurs petits secrets et si on mettait la main sur moi, je ne payerais pas chère de ma peau. J’observe toute la scène par la lunette de mon M16. La secousse a été telle que je sais ce que ces tarés ont fait. Les tunnels sont habités. Je n’ai jamais croisé aucun de ses habitants, mais ils sont bien là. Steve m’a parlé qu’il avait rencontré un de ces membres, une fois. Qu’ont-ils fait sauter exactement  et pourquoi ? Une douleur me vrille les côtes dans un moment où je suis trop concentrée pour riposter. Je tourne mon visage vers celui qui est venu se poster près de moi. Un visage familier, mais qui tombe mal tant mon passé ressurgit avec  une telle violence.

- Si tu pouvais te taire Cooper… Un peu …

Ce putain de camion est là à quelques mètres de nous et on ne peut rien faire.  J’aimerai tirer dans le moteur, mais ça serait aussi mettre en danger la population avec la violence des explosions que cela entrainerait. Je reprends ma position et je vise chaque visage de ces artificiers de merde. Je pourrai facilement en avoir deux ou trois. Cooper aussi, mais la Milice viendrait rapidement couvrir ces types et on aurait une multitude de soldats à nos fesses. C’est donc une idée qui n’est pas à déployer. Si l’agent de terrain du Faucon que je suis, professionnelle et consciencieuse, sait que c’est la meilleure solution a adopté, la femme au passé entaché de sang et de traitrise ne peut se détourner de cette scène, de ces hommes en combinaison blanche qui sortent des égouts. J’ai vu le regard de Cooper qu’il m’a adressé. Il pense comme moi, à l’orphelinat qui a été rasé en un claquement de doigts avec toutes ces pauvres victimes à l’intérieur, il y a plus d’une année. Cet acte qu’on  n’a jamais pardonné et qui demande vengeance de notre part.

Mais mon binôme ne me laisse pas le temps de digérer. Il a raison. Il faut se bouger, il faut avertir les Nôtres. C’est la priorité et la conduite à tenir dans ce genre de situations bien précises. Pourtant je n’ai qu’une envie à cet instant, me glisser dans l’une des bouche d’égouts et voir si je peux aider. Sauver quelques vies, s’est soigner mon âme de tous ces bleus, de toutes ces plaies qui ne disparaitront jamais véritablement... Je serre la crosse de mon arme entre mes phalanges et je le laisse me tirer en arrière dans un soupire qui se veut amer. J’évalue le terrain et la direction à prendre qu’il vient de m’indiquer : celle du garage d’Ethan. C’est notre chef. Le même homme qui m’a ordonné le remplacement de mon ancien partenaire et m’a mis entre les pattes HAWKEYE.

Et je me lance. Je me faufile entre les ténèbres. Je suis une ombre, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai gardé ce nom de code qui ne vient pas des Rebelles, mais de mes ennemis, mes bourreaux. Ce sont eux qui m’ont nommé ainsi quand j’étais une traitresse à leur service, quand j’ai bousillé tant de vies et tué tant d’humains pour garder l’âme de mon frère en vie et en vain. Je me nomme Shadow  et comme chaque ombre, je suis dangereuse et si insaisissable. Nos avancées se  font  d‘une façon méticuleuse. Le chemin à parcourir est assez court et déjà j’aperçois les lumières à travers la vieille fenêtre de l’atelier. Je me plaque contre le mur, sous un vieux lampadaire qui a rendu l’âme. Il va me couvrir jusqu’à ce que j’atteigne ma destination.

- Reçu 5 sur 5 Hawk.

Je m’abaisse et je continue à avancer tel un chat. Ils m’ont tout appris. Eux. Ces Etres infâmes. Je leur dois ce que je suis, cette capacité à analyser, à me défendre, à me battre, la froideur qui coule dans mes veines… J’entre dans la courette privée du garage et je parviens à contourner les vieilles carcasses qui s’étalent un peu partout. Ma main sur la poignée, j’ouvre la porte et je m’engouffre à l’intérieur. J’ai juste le temps de me redresser que j’ai déjà une arme pointée sur moi. Ethan est un excellent homme de terrain et il possède des réflexes impressionnants. Je lève mes bras en tenant mon M16 dans une main. Je lui offre un petit sourire pour qu’il se détente

- Ce n’est que moi, si tu veux bien baisser ton flingue, ça m’arrangerait.  Hawk est là aussi. Dehors.

Je me retourne et je m’approche de la porte que j’ai laissée entre-ouverte. Je sais plus au moins où il se trouve dans cette partie de la ruelle. Je lui parle dans l’oreillette.

- Hawk bouge tes fesses, on t’attend. Ethan est tout seul. Je te couvre, c’est le moment !

Mon arme est déjà en position, prête à tirer.



Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptyMar 10 Nov - 22:45

De bonne heure ce matin, le garage avait été ouvert au public, que l’on puisse venir m’y demander un service, ou déposer un véhicule à examiner, et réparer, ou bien encore commander une pièce spécifique que je réussissais  dénicher Dieu seul sait où. Elisabeth, ma collègue de boulot, étant sur le terrain, je m’en occupe seul, ayant suffisamment d’expérience pour mener le travail en solitaire quand elle n’est pas là, tout comme elle est tout à fait capable de gérer le garage seule au besoin, si je devais être amené à avoir un truc à faire en extérieur. Tout à mon ouvrage, je vois défiler les véhicules, certains que je rentre, pour les surélever et les passer à une inspection poussée, d’autres que je répare sur place et repartent rapidement, une fois remis à neuf.

J’ignore combien de temps passa avant que je ne ressente une secousse faisant trembler la terre. Cela était léger, donc assez éloigné, mais assez rare et étonnant pour que mon instinct me souffle la possibilité d’un danger, quel qu’il soit. Sentant les secousses telluriques se calmer, je restais dehors, réparant un moteur, les mains dans le cambouis, mais tout de même vigilant. C’est ainsi que je sentis une présence venir dans ma direction et prudent, je me redressais, m’essuyant les mains puis retournant à l‘intérieur vivement, je pris une arme qui se trouvait toujours à portée de main, puis me mis à l’affût, prêt à me défendre. Au moment où l’on franchi la porte arrière, connue de quelques uns seulement, je braquais le viseur de mon arme sur l’intruse qui se révéla n’être qu’Elisabeth, elle aussi tendue. Fronçant les sourcils à ses paroles quand elle me rassura, je baissais l’arme sans pour autant me détendre. Elle était avec son binôme.

« -Que se passe t-il ? J’ai sentis une secousse étrange… »

Alors qu’elle couvrait les arrières de Roy, j’allais vivement au devant du Garage, fermant les accès, qu’on ne me prenne pas au dépourvu, accrochant à la va vite un message prétextant une indisponibilité momentanée. Nul ne viendra, pour ce que j’en savais.

« -Tout va bien pour vous deux ? Besoin d'un coup de main? »

Quelle était donc cette affaire ? Les secousses et leur arrivée précipitée était liée ou non ? Tendu comme toujours lors de problèmes, j’épaulais à nouveau mon arme, l’œil dans le viseur, prêt à faire feu si besoin contre des intrus venant nous chercher des noises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptyDim 15 Nov - 21:17

J'ai vu passer la silhouette de Pearson, furtive, à peine détectable d'une tâche d'ombre à l'autre. Son art du camouflage et de la progression indécelable m'a toujours fasciné. Qui l'a formé, d'où lui vient cette maîtrise du mouvement, ce tempo qui trompe la vigilance de la majorité des observateurs ? Elle reste une des seules Rebelles sur le terrain à pouvoir me surprendre par une approche masquée. Lorsque je demande à Evan ou Ethan, ils restent évasifs. Duncan ne veut même pas entendre mes questions. Le mieux que j'ai obtenu c'est un "elle t'en parlera un jour, si elle a envie, mais c'est pas à moi de te dire." de la part d'O'Donnell. Pearson était encore plus blindée que je pouvais l'être moi-même. Il m'arrivait de piquer des colères mémorables. Je pouvais être furax d'une bévue d'un bleu récemment enrôlé. Elle, jamais elle ne sortait de ses gonds. Plus froide et impassible qu'un casque de Milicien des Frontières. En revanche, j'avais du admettre rapidement qu'elle assurait sur le terrain. Mais elle me crispait. Surtout au début. Je n'arrivais pas à la cerner et j'avais l'impression d'avoir à faire à un putain de robot. Peu à peu j'ai vu une sorte de carapace se fissurer et je sais pas trop à quoi l'attribuer, peut-être le fait que je faisais le boulot sur le terrain moi aussi, une sorte de confiance s'était établie entre elle et moi. Au début, j'avais l'impression qu'elle me prenait pour l'attardé mental de service. Le mec binaire, incapable de discerner des nuances entre le noir et le blanc, vous voyez le genre ? Mais mon appréciation des situations et des terrains de mission avait du la faire changer d'avis.  Pearson, c'était le genre de mec, pardon, de nana, qui ne bandait, enfin mouillait, que pour une mission sans bavure et menée sans appel au QG.

J'ignorais pourquoi. Elle se tendait chaque fois que je balançais dans mon micro, "QG, vous me recevez ? Ici Hawk. On a besoin de..." Le mot QG semblait ranimer de vieux fantômes mais j'ignorais lesquels. J'avais les miens aussi, et chaque fois que je la laissais en arrière pour me couvrir, dans les missions de la première année, je lui demandais souvent "Pearson, tout est ok ? Réponds-moi! " Au début, elle y répondait volontiers. Puis ça avait dû la lasser et j'avais droit à des vannes du genre " désolé Cooper, je changeais mon tampon" ou encore." tu fais chier, t'es tellement long à ajuster ce con que j'ai eu le temps de me mater tout un épisode d'Asarian's Gods avec Ryan Miller sur ma tablette".

On avait beau se vanner et avoir du mal à se supporter, on faisait de l'excellent boulot sur le terrain. Comme si on pouvait tout se permettre comme bashing entre nous, mais qu'il faille absolument éviter la dissolution de notre binôme. Quand la date anniversaire de la mort de mon précédent binôme approchait, chacun m'évitait, sachant que j'avais juste envie de me bourrer la gueule et de bastonner. Pourtant il m'arrivait de plus en plus fréquemment de me bourrer la gueule pour éviter de penser à ce que la mort de mon binôme actuel me ferait. Bien entendu, Ethan avait senti le malaise et en avait parlé à Evan. Lequel m'avait conseillé de consulter le psy de la base. "Encore ? Psy mon cul". Avais-je répondu à Ethan. Ce qui m'avait valu un" ben justement ... ton cul ... Picole moins et baise plus... C'est pas moi qui le dit, c'est les boss ..."

J'avais halluciné qu'on me conseille de m'envoyer en l'air plutôt que de taquiner la bouteille. D'expérience, on se remettait plus vite d'une cuite que d'une désillusion  sexuelle. Il faut dire que mis à part la routine hygiénique, j'avais un peu du mal avec les coups d'un soir. Payer une fille pour ça me répugnait. Draguer dans les bars, vous avez vu ma gueule ? Donc bon, j'avais le poignet musclé. Comme pas mal de soldats. La bouteille, ça déconcentrait beaucoup moins que la baise, à mon sens. Mais le QG n'avait pas l'air de partager mon point de vue. Je m'étais calmé sur la bouteille et j'avais recentré mes intérêts sur le terrain et la lutte des Rebelles.

Ethan connaissait mon opinion sur la question. Les liens, quand on peut crever à tout moment, il vaut mieux éviter. De toute façon qui voudrait de ma face de pitbull ? Le sexe sans un minimum de liens, c'était, comment dire ? Je pouvais être grossier, terriblement terre à terre, jurer comme un charretier, j'avais fait le tour depuis longtemps des baises entre deux portes. J'avais plus vingt ans et j'avais élargi mon horizon au delà de ma queue. Entendons nous bien, j'avais des rêves comme tout un chacun. Fonder une famille, trouver quelqu'un qui sache me tenir tête mieux que les putes du Bidonville. Mais, ça, je ne voulais l'envisager que dans un monde nettoyé des Asariens. S'épouser, faire des gosses pour les voir grandir dans la soumission ou la peur de ces enfoirés ? Jamais. Le Psy des Rebelles ? Il pouvait se le mettre profond. Jamais il ne me reverrait dans son bureau et Ethan avait dû s'y résoudre.

J'avais entendu sa question alors que je faisais irruption dans le garage j'interpelai Ethan, toujours avec mon humour douteux.

- Tu fermes le devant des fois que d'autres viennent, tu préfères qu'ils arrivent par derrière ? Hawkeye, au rapport, sergent régulateur!  Des secousses ont été ressenties dans le centre du Bidonville, juste sous le central des égouts. Avons repéré en visuel équipe d'artificiers de la Milice s'extirpant des égouts. Suspicion de dynamitage des souterrains  dans ce périmètre, et de détresse des civils vivant dans ces conduits. Au rapport binômeHawkeye/ Shadow... Bon ok, Shadow/ Hawkeye. Demandons checkpoint avec état major afin de repartir sur le terrain avec renforts.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
Elisabeth Pearson
Messages : 484

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptyVen 20 Nov - 18:54



Lorsque le canon de mon bon vieux M16 croise celui du flingue d’Ethan qui ne m’a pas encore reconnu, je dois admettre que mon Supérieur a les capacités d’un félin : agilité et réflexes accrus. Rien ne lui échappe. Je dégage mon arme et je lève mes mains en écartant mes bras pour qu’il puisse enfin se rendre compte que ce n’est que moi. Il a lui aussi senti les secousses et pour le moment il ne sait pas tout ce que nous avons vu dehors.

- Je t’expliquerai, mais avant je dois couvrir Hawk, il est dehors.

Je ne peux pas me permettre de perdre du temps en discussion. Mon binôme est encore quelque part à l’extérieur qui attend mon feu vert pour pouvoir se mettre à l’abri. Je tire sur l’ampoule qui se balance au bout d’un fil électrique. Désolée pour la casse Ethan, mais j’aime bien être plongée dans le noir. Je me plaque contre la porte que j’ai laissée entre-ouverte. Je sais la position de Roy et c’est le moment pour qu’il bouge ses fesses. Je braque mon M16 dans la ruelle et déjà je me doute que HawkEye s’est  déplacé avec une précision redoutable après mon message dans l’oreillette. Il n’y a personne dehors, même pas une patrouille et ce n’est pas normal. Leur petite sauterie a dû concentrer pas mal de sécurité autour des artificiers. Ils ont pu faire exploser des anciennes galeries, mais ils se foutraient dans la merde directement que de condamner des tunnels qui peuvent les amener jusqu’aux terres sauvages. Les Soldats sont dans l’incapacité de se situer dans les labyrinthes. A part quelques plans des anciennes voies du métro souterrains, c’est une fourmilière qu’il y a sous nos pieds. Je connais quelques galeries grâce à Russell pour me diriger sans me perdre, mais je ne suis pas folle pour m’engouffrer au-delà de ce qui m’est inconnu, de ce qu’on nomme : les Abysses.

Concentrée derrière mon arme, Hawk s’est fondu dans l’obscurité et nous rejoindrait rapidement. J’en ai longtemps voulu à Ethan de m’avoir ordonné de faire équipe de nouveau avec un autre membre du Faucon. J’avais perdu Russell et personne à part Duncan et Evan savaient quels étaient mes liens avec lui. Ce fut la seule fois où je m’étais laissée aller à croire que je pouvais toucher du doigt le bonheur, que j’en avais le droit moi aussi. Non, c’était totalement faux ! Ma vie ne peut être faite que de rédemptions, à tenter de racheter tous ces meurtres que j’ai commis pour ces monstres. J’en suis un moi aussi, mais aujourd’hui, j’ai mis mes talents au service d’une Cause pour laquelle je me bats. Je ne désirai plus personne auprès de moi. Travailler en équipe, c’est se faire du souci pour l’autre, c’est de tisser un lien de confiance, apprendre à se connaitre, à évaluer l’autre s’il est en danger, à devancer ses mouvements. Je ne voulais plus de cela. La solitude était mon lot quotidien. Elle me pesait parfois, oui, mais c’était mieux ainsi que de mettre quiconque en danger à cause de mon passé, de cette malédiction qui s’acharnait sur mon quotidien. Mais voilà, Roy Cooper était entré dans ma vie aussi puissante qu’un cyclone et les ordres étaient les ordres. Nous ne pouvions pas les contourner. Nous savions que chacun avait perdu un coéquipier. Nos supérieurs avaient sans doute pensé que nos vécus nous rapprocheraient. Ce qui a été totalement faux au début. Pourtant, les missions sur le terrain nous avaient montré à l’un comme à l’autre que si nous faisions des efforts, on pouvait devenir la meilleure équipe. Et c’est ce qui s’est passé. Pour bien bosser, il fallait établir une confiance aveugle. Se laisser aller à remettre sa propre vie entre les mains d’un autre. Cela n’a pas été facile, mais nous y sommes arrivés. Sur le terrain, je me sais en sécurité comme jamais quand il est non loin de moi. Je n’ai plus aucun doute sur les compétences de Cooper.

Et c’est à ce moment-là que mon binôme fait irruption dans le garage dont l’éclairage tamisé, grâce à une lampe à huile, se reflète sur nos trois visages. Je garde un œil sur la porte. Ethan est allé installer une petite pancarte sur l’entrée principale, mais il reste celle par l’arrière. Celle-là même qui nous a servi à pénétrer dans le petit hangar où notre chef de section bricole les voitures qu’on lui apporte. Je travaille avec lui depuis plusieurs années. Mettre les mains dans la graisse ne m’a jamais fait peur et j’aime  entendre le ronronnement d’un moteur que je viens de remonter. Roy explique la situation à Ethan qui commence  à comprendre à quel genre de plan tordu nous avions à faire. J’hausse un sourcil, amusée, en l’écoutant se reprendre sur l’ordre des noms de notre binôme.

- Le périmètre est bouclé de ce côté-là. C’est bien pour ça qu’il n’y a aucune patrouille dans le reste du bidonville.

Des innocents … encore. J’en ai tellement abattu pour le compte de ces créatures sans cœur que tout mon être se tend vers cette envie d’emprunter un tunnel voisin pour essayer d’approcher les éboulis et de voir s’il y a des blessés. Je détourne mon regard des deux hommes pour fixer l’extérieur, toujours calée près de la porte. Le quartier semble si paisible. Un silence qui n’augure rien de bon.

- Trop de victimes …il faut que cela cesse… Des mots que je murmure tout en espérant que cela a échappé aux deux Rebelles.



Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptyJeu 17 Déc - 16:26

Alerté par des secousses inhabituelles, j’avais laissé mon occupation en plan pour rejoindre l’intérieur du garage, m’essuyant les moins du cambouis dont elles étaient maculées pour pouvoir prendre mon arme en toute sécurité. Je ne me déplacé jamais sans, et visiblement, cette précaution n’était pas de trop. En alerte, tendu au moindre bruit, je braquais d’un mouvement fluide mon arme sur l’intruse que je reconnu comme étant l’une de mes collègues, Elisabeth, jeune femme qui travaillait également ici.

Ce n’était pas normal, tout cela ne me disait rien de bon. Rapidement, elle me confirma que les secousses avaient été provoquées, et que son binôme arrivait, étant dans la rue. Allant vivement à la porte d’entrée, je la fermais, si on devait avoir de la visite, autant que ce ne soit que par une issue et non les deux. Roy arriva peu après, et silencieux, je l’écoutais me faire un rapport sur la situation… Les miliciens étaient à l’œuvre… Ca puait cette affaire. Elisabeth me renseigna elle-aussi, les Miliciens avaient bouclé la zone, et ne manqueraient pas de patrouiller alentour, pour dissuader les curieux, ou mettre à mal ceux qui tenteraient quoi que ce soit… Sombre affaire en perspective. Nous ne pouvions pas ne rien faire.

« -Va pour le Chek-Point »

Joignant le geste à la parole, je mis mon arme en repos, allant chercher ma radio pour l’allumer et la brancher sur les fréquences du QG avant de parler brièvement.

« -Faucon ici Snack Venom, vous me recevez ? »

Les sens exacerbés, j’écoutais les bruits du dehors, tentant de prévoir l’arrivée de Miliciens qui auraient pu venir patrouiller en un champ plus large autour de leurs exactions. J’espérais de tout cœur que les habitants du dessous auraient la bonne idée de se replier plus bas encore et non de remonter droit dans le piège. Attendant une réponse de la radio, je me tournais vers mes collègues Rebelles, réfléchissant dans le même temps, tentant d »y voir un peu clair, dans toute cette histoire.

«-Vous pouvez m'en dire plus sur la situation? Qu'avez-vous vu exactement?»

A ce moment, la radio grésilla, annonçant une réponse.

« -Ici le Faucon, on vous reçoit, Snack Venom. »

« -Shadow et Hawkeye au rapport après retour de mission. Signalement de secousses sismiques suspectes. Mouvements inhabituels des Miliciens. Egouts visiblement touchés par des explosions. Demande de renforts pour retour sur le terrain et porter secours aux victimes. »

D’un coup d’œil, attentif à la communication en cours, je regardais mes deux collègues, patientant pour la suite, mais sentant la tension monter. Tout ça n'augurait rien qui vaille.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptyLun 1 Aoû - 22:55

HRP:
 



- Ils viendront pas ! C'est trop chaud ! Bordel, Venom, tu le sais! Je décroche et je pars en reconnaissance dans les égouts. Point d'extraction: la bouche d'où sont sortis les merdes de laitiers en combinaisons, ok ?


Shadow me jeta un de ces regards qui pourraient faire pisser dans son froc le premier mec venu, ou le faire bander, ça dépend. Mais moi, je n'entrais dans aucune de ces deux catégories et  je lui fis juste un clin d’œil avant de lever mon majeur à son attention. J'actionnai ma visée infrarouge, donation "tombée d'un camion de la Milice", probablement un deal avec un de ces Rats qui vivaient là-dessous. Je n'admirais personne et surtout pas moi, même pas les leaders des Rebelles qui étaient selon moi des morts en sursis comme chacun de nous, sauf que quoi ? Ils avaient tiré une paille moins courte ? La belle affaire ! Toute longue que soit leur paille, elle ne serait jamais aussi longue que la queue de la Faucheuse qui viendrait les cueillir. Même les Asariens se feraient baiser au final, et même les anciens. Tout ça, c'était juste une histoire de temps. Ce qui comptait c'était d'employer celui qui nous restait à s'amuser un peu, et à défendre l'honneur, beaucoup.

Je rebroussai chemin et me fondis dans la perspective de la ruelle poussiéreuse . J'entendis ses protestations assorties d'un florilège à ne pas présenter à nos nouvelles recrues et je souris en activant mon viseur nocturne une fois descendu dans l’égout.

- Moi aussi je t'aime Pearson. Ethan, tu veux être notre témoin ? Les mecs, il y a des trucs étranges là dedans ... Des ... visages en .. acier ... dans la roche... je capte mal ... je crois que je vous perds ... Je dois ressortir  je reviens ... Il faut que je fasse un rapport ...


J'avais un mal de chien à revenir à la surface et je sentais la peur s'insinuer en moi mais je décidai de n'en rien dire à Pearson. Une fois sorti de mon trou, je me hissai dans la ruelle déserte et je toussai pour recracher la poussière de la galerie en pleine mutation. Bordel ! Qu'est ce que c'était que cette merde ? Il fallait que j'invente une version plausible ...
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Pearson
Humaine Rebelle
Elisabeth Pearson
Messages : 484

Localisation : Quelque part ...
Côté coeur : Solitaire

Activité/Profession : Agent de terrain / Bosse au garage d'Ethan O'Donnell

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptyLun 15 Aoû - 18:31

Une fois que nous sommes tous les trois à l’intérieur du garage, Ethan se met immédiatement en contact avec le QG du Faucon. Je ne suis pas certaine qu’un appui supplémentaire soit une bonne chose. Les Rebelles grouillent un peu partout, il doit bien avoir des agents dans le bidonville, mais autant qu’ils restent sur leur position que de mettre des vies en danger. Cooper et moi sommes le binôme parfait pour ce genre de mission et de terrain. C’est bien pour cela que Duncan et Ethan nous ont collés l’un à l’autre alors que nous avions émis chacun de notre côté l’envie d’évoluer sans plus aucun partenaire. Venom commence à nous questionner, mais nous n’en savons pas plus. Nous n’avons que ressenti ces putains de secousses sous nos pieds et nous avons vu ces types en combinaisons ressortir des entrailles de la Terre. On ne peut pas attendre indéfiniment un ordre quelconque si on veut trouver des preuves et pourquoi ces connards étaient dans ces tunnels. Je suis toujours en retrait, planquée contre la fenêtre qui donne sur la ruelle. Je n’ai pas envie de recevoir des invités de dernière minute. Mais avant que je puisse émettre mon avis, HawkEye a déjà fait entendre son choix. Je lui lance un regard qu’il connait bien. D’ailleurs, je crois que c’est le seul qui connaisse ce genre de réaction de ma part. Je ne suis pas d’accord et pour seule réponse, j’ai droit à son doigt d’honneur. Il ne perd rien pour attendre ! Mes prunelles passent de Cooper à Venom dont j’entendais la réaction, mais en vain.

Lorsque la porte arrière du garage se referma sur Cooper, je reprends ma position devant la fenêtre, mais avant cela, j’éteins  la lampe à l’huile pour nous plonger dans l’obscurité la plus totale.

- Pourquoi tu n’as rien dit, Venom ? Pourquoi tu le laisses partir ?

Le bruit des pas des rangers se déplacent près de moi. Le Rebelle, mon chef de section, se penche contre la vitre pour vérifier les rues du bidonville. Je n’aime pas sa façon qu’il a de me faire patienter. Je ne vois plus HawkEye. Je replace mon oreillette et j’active la communication

- Cooper, je te donne 5 minutes pour ramener tes miches ! Si tu n’es pas revenu près cela, je viens te chercher moi-même par la peau du cul ! Et crois-moi, tu risques de ne plus t’asseoir pour un long moment !

Les protestations de mon coéquipier se font entendre immédiatement dans mon oreille et Ethan peut lui aussi suivre notre échange. Je ne prends même pas la peine de le regarder, je sais déjà ce qu’il pense. Si c’est notre habitude de nous comporter, le reste des mots de Roy me glace le sang. Le petit jeu prend fin rapidement. La communication devient de plus en plus difficile et je tente par tous les moyens de le capter.

- Cooper remonte !

- HawkEye retour au garage, c’est un ordre !

- On le perd !




(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell 260508RoyEly2


J’ouvre la porte à la volée quand la voix rauque d’Ethan me parvient et me fige dans mes gestes.

- Tu restes ici ! J’ai déjà un agent à l’extérieur ! Hors de question que tu bouges d’ici !

Ordre ou pas ordre, je m’en cogne ! La main sur la poignée, je tourne mon visage par-dessus mon épaule, un sourire mauvais se dessine sur mes lèvres.

- Vous nous avez voulu partenaires ? Vous nous avez mis dans les pattes l’un de l’autre ? Maintenant assumez !

Venom ouvre grand ses yeux devant mon insubordination. Ce n’est pas la première ni la dernière fois que je n’en ferai qu’à ma tête quand il est question de mon binôme. Je referme la vieille porte et  je me lance dans la ruelle que j’ai empruntée avec Roy en arrivant. J’active le viseur nocturne de mon M16 et j’avance sur les traces de Cooper.  Le silence qui règne dans le quartier me donne la nausée. C’est un silence de mort et les paroles de Roy me reviennent en tête. Des visages en acier dans la roche ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Bordel !

- Hawk, tu me reçois ?

Le grésillement continue de retentir dans mon oreille et j’ai horreur de ça. Je poursuis mon chemin vers le trou et j’entends tousser non loin de moi. Je vise exactement l’emplacement d’où vient l’écho et dans mon viseur se dévoile la silhouette de HawkEye. Je range mon arme et je m’approche de lui tout en murmurant pour ne pas le surprendre. Il serait capable de me tirer comme un rat.

- C’est moi …  ça va ?

Et puis soudain, la voix d’Ethan qui m’arrache presque le tympan.

- SHADOW ! BORDEL DE MERDE !

Je décroche mon oreillette un instant pour éviter de voir se pointer un mal de crâne.

-  Cooper qu’est-ce que c’était ? Ne me raconte pas de conneries.

Une sirène résonne, des coups de feu font vibrer la tranquillité de la nuit. Je pousse Cooper dans un recoin pour nous mettre à l’abri et qu’il puisse reprendre ses esprits.



Nom de code : Shadow - Binome de Roy Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell EmptyMar 28 Fév - 18:22

Pearson ne tarda pas à me rejoindre ce qui ne m'étonna même pas. Habituellement, elle aurait eu droit à une bonne vanne du genre " je te manque tellement que tu ne peux pas t'empêcher de me coller aux fesses, hein.". Mais cette fois, aucun mot ne sortit de ma bouche. Je fis passer ça sur le compte de cette toux provoquée par la poussière. En réalité j'étais en état de choc et cela ne m'était encore jamais arrivé, sauf lorsque j'avais appris le décès de ma famille. Ce n'était pas les mêmes circonstances. Mais un sentiment d'horreur comparable m'avait envahi. Ce que je venais de voir n'était ni animal ni asarien ni humain et pourtant c'était vivant. Ça m'avait scanné et analysé en une fraction de seconde. Ça avait l'apparence d'une femme mais qu'on me coupe les couilles si je ne savais pas encore faire la différence entre une vraie nana et un truc qui prétendait en être une. Elle n'était pas seule. Autour d'elle, et aussi encastrées dans les murs, il y avait des têtes ressemblant à des masques argentés. Leurs yeux rouges s'étaient allumés et j'avais nettement entendu un cliquetis, comme celui d'un fusil automatique qu'on arme. Le visage sans expression de la femme m'avait toisé l'espace de quelques secondes mais cela m'avait paru une éternité. Puis j'avais repris un peu mes esprits et n'avait plus eu qu'une seule idée en tête: sortir de là. La galerie plus loin était totalement effondrée et je ne pouvais qu'espérer qu'aucun malheureux Humain ne se soit trouvé là au mauvais moment.

Reprenant mon souffle, je dis d'une voix entrecoupée:
- Y a personne de vivant là dessous. Je pense qu'ils ont voulu couper un accès et une sortie aux Rats. J'ai entendu dire par un de mes contacts que leur leader a été arrêté hier soir. Peut-être que le Gouvernement a décidé d'en finir avec eux. Ils sont en train de les encercler.

Comme pour confirmer mes dires, une sirène se fit entendre, suivie de coups de feu. Pearson m'avait tiré jusqu'à une poche d'ombre pour nous dissimuler mais il ne fallait pas trainer dans le coin. Elle me demandait de lui dire la vérité mais la vérité était que je ne savais même pas ce que j'avais vu. Je savais juste que ça m'avait filé une peur bleue. J'aurai voulu lui confier  ce que je venais de vivre durant ces quelques minutes, lui dire "J'ai pas compris ce que j'ai vu Shadow ... Il faut que je sache si l'un d'entre nous peut nous éclairer sur la nature de ces ... choses ... Il me faut du temps pour digérer tout ça... Je ferai un rapport écrit pour Evan ... " Mais rien ne sortait de ma gorge que cette poussière et cette envie de hurler de trouille, de vomir mes tripes.

- Je dois parler à Ethan. On doit discuter avec Evan... En attendant il faut qu'on se tire d'ici. Apparemment il y a des accrochages au centre du Bidonville ... peut-être bien entre des Miliciens et des Insoumis ...  

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty
MessageSujet: Re: (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell   (Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel,  Evan Cassidy et Steve Roswell Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(Terminé)[Intrigue] Opération Catacombes : Quand Asaria tremble pv Elisabeth Pearson, Ethan O' Donnel, Evan Cassidy et Steve Roswell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» Quand on arrive en ville[terminé]
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand les beaux-parents débarquent....
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps :: » RP Intrigues-
Sauter vers: