[Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
Compte PNJ
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

[Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable Empty
MessageSujet: [Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable   [Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable EmptyJeu 13 Avr - 12:09

[Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable 913082avatarScott

19h38

Les membres de mon régiment avaient terminé de boire à la santé d'Asaria. Ce soir ils montreraient leur valeur à cette cité pour laquelle ils avaient été jusqu'à donner leur âme. Il n'était plus question de reculer, l'heure n'était pas à la remise en question mais à l'action pure et dure. Alors les fils à papa pouvaient passer leur chemin car ce soir, dans les terres sauvages, on entendrait les armes et les explosions rugir sous l'oeil complice de la nuit. Oui, j'étais fier d'être à la tête de ce groupe de passionné. Ils avaient signé pour l'enfer et c'est bien là que je comptais les mener dans quelques heures.

Avant de partir, j'avais réuni mes hommes une dernière fois pour réaliser avec eux un rapide debriefing des informations que j'avais reçues pour notre opération. Oui ça restait une mission à risque, non ce n'était pas que des enfants de chœurs que nous aurions en face de nous. Oui le sang pourrait couler à flot mais non, tous les rats en face de nous ne devaient pas mourir. Parmi la vague de nuisibles, il existait quelques membres qui trouvaient grâce au yeux de la cité et qui demandaient à être récupéré vivant. Ça, mes hommes le savaient, cependant j'avais pris la peine de faire passer les différentes photos de ces perles rares afin qu'il puissent se faire une idée des trombines de ces dernières. Deux femmes, deux hommes. Si j'avais été dès plus clairs pour les trois premiers dossiers, j'étais resté évasif quant à la dernière personnalité. Personne n'avait besoin de savoir que la fille Huyana était l'ombre au tableau du dît Commandant. C'était une cible qu'il fallait capturer vivante mais dont il fallait se méfier plus que les autres car disposant d'un arsenal propre aux Asariens.

Outre les têtes à récupérer dans toute la foule de nuisibles, un topo sur l'itinéraire que nous allions emprunter était de mise enfin que chacun puisse au moins avoir connaissance de la direction géographique que nous allions prendre. Ainsi, même si je devais tomber ce soir, un autre prendrait la relève pour mener à bien la missions confiée au 8ème régiment :
Nous quitterions les locaux de la Milice en jeep en direction du poste frontière du Dôme humain. Un petit passage au bidonville saurait leur mettre du baume au coeur et réveiller de bons souvenirs chez certains. La ballade en véhicule dans les Terres Sauvages sera de courte durée car nous prendrions directement la direction du Sas de visite des égouts d'Aquanet par lequel nous accéderons afin de plonger dans la galerie. La rivière juste à côté que nous devrons longer serait notre alliée, car son bruit dans les sous-sols nous permettra un déplacement étouffé. C'est au bout de cette galerie qu'à l'aide des Gynoïdes, nous rabattrons le gibier vers la surface afin que le Commandant Huyana et le 21 ème régiment puisse faire du tire au pigeon.

Si certains d'entre nous crapahuteraient à la surface et très probablement dans la neige à l'extérieur d'Asaria, gouttant la morsure du froid et respirant l'air piquant de cette nuit hivernale, ma section et moi-même profiterons des joies des ténèbres sous terre. Hommes taupes, nos lunettes infra-rouge ne seront pas de trop pour nous permettre de discerner les humains. Point négatif cependant: Comment faire la différence entre les cibles et la populace... Enfin nous verrons bien le moment venu. Pour l'heure la fameuse "main du diable" n'avait pas encore fait acte de présence parmi nos rangs. Aussi fallait-il s'attendre à la voir probablement plus tard, à l'extérieur de la cité.
---

20h00

Perdu dans mes pensées, ballotté par les mouvements de la jeep sur la route laissé à l'abandon que nous empruntions, le décor qui s'ouvrait devant faisait remonter en moi un bien heureux rêve que j'avais fait il y a plusieurs jours. Le bidonville dans lequel nous avancions avait été le théâtre de frappe militaire justifiée afin de punir des traîtres à la cité. En fermant les yeux je pouvais encore parfaitement me remémorer les visages terrifiés et suppliants de ces humains demandant grâce. La prise de remord avec la peur de mourir juste avant que ne s'abatte la main vengeresse d'Asaria sur ceux qui avaient osé braver son autorité. Nul ne pouvait échapper à son destin... Ces visions laissèrent une marque sur mon visage en cet instant précis, un sourire satisfait avant de réouvrir mes mirettes. Autours de nous les bâtiments s'effritaient, les façades semblaient menacer de s'écrouler au moindre bruit. Et plus beau encore, pas âme qui vive. Au bruit des véhicules approchant, les courageux habitants du Dôme avaient détalé comme des lapins, la peur au ventre... Dommage, j'aurais bien aimé croisé l'un de ces regards chargés de crainte et d'appréhension...

Derrière mon sillage, un défilé de jeep. Ma section s'était divisé dans les véhicules le temps du déplacement jusqu'au Sas, hors de la cité. N'étant pas Asarien à me cacher derrière mes hommes et personnage d'action de surcroit, j'étais en tête tandis que le Lieutenant Randal fermait le convoie. Chaque jeeps étant munies d'une radio nous pouvions rester en contact au moindre mouvement suspect l'extérieur. Toutefois, bien que près à une éventuelle attaque dans ce dôme de rats, nous arrivâmes sans encombre au poste frontière qui s'ouvrit devant nous avec une étonnante facilité. Nul doute que des ordres avaient dû être donné pour que nous puissions passer sans problème.  

Désormais à l'extérieur de la cité, nous pouvions admirer les étendues immaculées d'un hiver sur les Terres Sauvages. Là, sous l'oeil complice de la Lune, de la neige à perte de vue. Un plaisir pour les yeux capable d'éveiller la nostalgie de jours heureux de notre enfance. Ce décor digne de carte postale baignait dans les rayons blafards de l'astre nocturne. Cependant cette poudreuse pouvait se révéler nuisible au pied de la mission car même si la distance à parcourir était minime il fallait encore y arriver. C'est donc avec prudence que nous progression sur ce tapis immaculé. Ce retrouver bloquer à cause d'un faut mouvement de volant aurait pu compromettre toute la mission et je savais que le Général Van Brenner ne pourrait tolérer pareil excuse.


- Lieutenant Randal! dis-je en me saisissant de la radio à porter de main...Quelle est votre situation. A vous!

- Ici le lieutenant Randal! Nous avançons lentement mais surement mon Capitaine.

- Bien reçu! Avertissez les autres véhicules qui le moindre retard sera sévèrement sanctionné. Terminé!


Reposant la radio, mes yeux fixèrent la carte de la zone, mon doigt glissant le long de la voie que nous avions emprunté et qui devait nous mener à destination. Destinations qui d'ailleurs ne tarda pas à montrer le bout de son nez. Elle était donc là cette fameuse entrée dans la galerie par le Sas d'Aquanet. La jeep n'était pas encore arrêtée que déjà mon et mes hommes avions ouvert les portes pour nous extraire du véhicule. Prêt, les lunettes infra-rouge sur le front, leur paquetages vissé dans le dos et l'arme à la main. Débuta alors l'évaluation de la zone et l'établissement du périmètre de sécurité le temps pour le cortège de terminer le dépôt de tout le régiment. Le froid environnant avait quelque chose de vivifiant, voir de mordant. Il piquait les joues et à chaque expirations laissaient s'échapper des volutes de fumées de nos bouches. Devant nous, l'accès à la galerie. Derrière nous, l'architecture titanesque du Dôme Humain. Voir cette construction de l'extérieur nous rappelait combien nous étions petit sur Asaria. Mais surtout, le travail que cela avait dû représenter au Longues-Vies pour donner vie à la cité. Comment pouvait on remettre en doute leur politique et tout ce qu'il faisait pour nous en voyant ce qu'il avait bâti afin de nous protéger? Excerçant une pression sur mon arme, je jurais en mon fort intérieur de punir chaque personnes, quelle soit humains ou asariennes, qui s'est détournée de notre Asaria...

- Messieurs ! Lançais-je une fois que tous mes hommes furent rassemblés... C'est maintenant que tout va se jouer. En entrant dans cette galerie personne n'est sûre d'en ressortir. Vous le saviez dès le départ et je félicite votre courage. Asaria à de quoi être fière de ses enfants. Nettoyons la cité de cette maladie qui la ronge. Là dessous, ceux ne sont plus des êtres humains, mais de la vermine. Aussi la compassion n'a pas sa place. Vous voyez! vous tirez! Et ensuite vous posez des questions. Montrez vous digne de votre rang et de votre fonction. Que votre bras frappe les misérables qui ont osé bafouer la grandeur de la cité. Que notre esprit ne se concentre que sur cette unique mission: Laver le nom de notre cité et lui rendre cette gloire que certains sont très à fouler au pied pour des idéaux absurdes et illusoires. Passé ce sas montrez vous digne de la confiance qu'Asaria a placé en vous. N'oubliez pas cependant de prendre particulièrement soin des quelques VIP. Asaria les veut vivant et nous obéirons à sa requête. N'hésitez pas à user de vos grenades annihilatrice contre l'Asarienne. Chaque groupe formé précédemment devra veiller et se protéger mutuellement. Vous ne faites plus qu'un une fois passé le Sas. Mesdames! Rendez moi fier de vous. Rendez le Général fier du 8ème régiment! Qualitas potentia nostra ! Pour l'amour d'Asaria !

Pas un mot de sortie de la bouche de mes hommes. Non pas que le froid les avait paralysé, mais désormais il nous fallait être discret. Pourtant dans chacun de leur regard je pouvais déceler la flamme de la passion et c'est à l'unisson que je les vis faire le salut à la cité avant de leur tourner le dos et de reprendre la marche. Cette fois ci ce fût le Lieutenant Randal qui ouvrit la marche. Accompagné de son équipe il formerait un petit groupe d'éclaireur dépêché pour prendre les devants et nous ouvrir la voie. Chaque équipe s'était vu remettre une copie de la carte afin que nous puissions nous retrouver au point de rassemblement dans l'éventuelle séparation du groupe.

Plus que quelques mètres, quelques centimètres et nous voilà à l'intérieur de la galerie. A l'intérieur l'obscurité se fît plus dense. Désormais le silence était obligatoire. Nos déplacements devaient se faire le plus discrètement possible. Chaque mouvements devaient être contrôlés, chaque périmètres sécurisés avant de pouvoir avancer un peu plus. Ici le hasard n'avait clairement pas sa place. Notre progression se fît sans accroc. Le doigts sur la gâchette, prêt à réagir au moindre bruit suspect nos sens étaient en alertes pour nous permettre d'agir le plus rapidement possible. Comme prévu lors du debrief la rivière fût notre alliée. Peu tumultueuse, elle nous permettait néanmoins de couvrir le plus gros de nos pas. La longeant pendant une bonne distance nous finîmes par la surplomber pendant quelques mètres et puis, progressivement, son bruit fini par s'éloigner. Pourtant elle laissait derrière elle une odeur de moisissure qui assurément, au fils du temps s'était incrustée dans les parois de la galerie.

Oh, l'odeur serait sans doute passée inaperçu pour un nez humain, mais pour des Asariens aux sens amplifiés cela pouvait se révéler une bien désagréable senteur. Mais cela ne devait pas influencer notre avancée qui se faisait d'un pas rapide et militaire. Pas de retardataires, pas de tir au flan. Le bruit de nos pas saccadés rebondissait sur les parois du tunnel ou nous nous trouvions, valsant avec le cliquetis de quelques éléments accrochés à nos paquetages. Nous devions nous montrer digne de la mission qui nous avait été confiée et fondre sur l'ennemi pour le prendre par surprise. Alors on prend sur soi, on oublie les petits désagréments olfactif du lieu on l'on se trouvait et on continue d'avancer.

Impatient et trépignant comme un enfant devant la surprise qu'il attendait j'exerçais un peu plus une pression sur mon arme tout en me demandant quand même une chose:

Où était cet agent spécial...où se trouvait la Main du diable?

Nous étions pratiquement arrivé et toujours pas la moindre trace de ce dernier. A ma montre 21h00. H-45 avant le lancement de l'attaque et toujours pas la moindre trace de l'énergumène. Ne me dites pas que l'on m'avait envoyé un bras cassé...

Soudain, devant nous, en position d'attaque, je vis le petit groupe d'éclaireur. Figé telles des statues il ne disaient rien. Même leur yeux n'osaient cligner. C'est alors que j'entendis un bruit de se diriger vers nous. presque imperceptible il ne cessait de se rapprocher de notre direction. D'un poing levé en l'air j'intimais au reste du régiment de s'arrêter. Aussitôt, un genoux à terre, le doigt sur la cachette il était eux aussi près à intervenir. Quelque chose ou quelqu'un avançait vers nous et nous étions prêt à l'accueillir...
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Staff d'AsariaL
Staff d'AsariaL
Phoenix
Messages : 1550

Côté coeur : Secret

Activité/Profession : *

[Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable   [Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable EmptyVen 21 Avr - 9:51

   



Le RP comporte des incohérences qui persistent et qui ralentissement grandement l’intrigue :
- Le QG de la Milice se trouve au cœur du bidonville. Alors pourquoi le régiment le traverse comme s’il le découvrait ?
- L’Escadron d’Élite porte bien son nom. Il est constitué des meilleurs soldats Asariens donc ils n’ont pas besoin de lunettes à infra-rouge pour se déplacer dans la nuit. Leur vision asarienne leur suffit.
- Les Gynoïdes possèdent dans leur mémoire les dossiers des 4 cibles à « récupérer » et ce sont elles qui pourront ainsi faire le tri dans toute la population des ITS et guider le régiment.

N'oublions pas la maladresse de faire arriver La Main du Diable en retard, comme un boulet pour le régiment.

Le sujet est donc verrouillé. Le staff a demandé au joueur de réécrire sa réponse une première fois qui était truffée d’incohérences aussi. Il y en a malheureusement encore. Nous lui retirons la pnjisation du Capitaine Dearden.

Un nouveau sujet sera ouvert très prochainement dans la bonne cohérence de l’histoire.

Revenir en haut Aller en bas
https://children-of-a.forumactif.org
Phoenix
Staff d'AsariaL
Staff d'AsariaL
Phoenix
Messages : 1550

Côté coeur : Secret

Activité/Profession : *

[Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable   [Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable EmptyLun 24 Avr - 10:10

   



Après une lecture minutieuse, le staff s'est aperçu que le joueur s'était basé sur un des passages du RP où il est question de "vision a infra-rouge" ce qui l'a induit en erreur, d'où l'incohérence par rapport aux soldats de l'Escadron d'Elite.
Je tiens à présenter mes excuses et celle du staff pour cette faute qu'on a incombé au joueur qui pnjisait le Capitaine Dearden.


Revenir en haut Aller en bas
https://children-of-a.forumactif.org
Contenu sponsorisé



[Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable   [Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue] : Opération Catacombes phase II - Captures des Rats || La Main du Diable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fédération Belge de la fourrure attaque GAIA en justice
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Opération Mongoose
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» Coopération Marchande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps :: » RP Intrigues-
Sauter vers: