[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Ombre
Invité
Anonymous

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyMer 28 Sep - 18:20

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 131629chrono


Ce RP se situe avant la nuit de l'horreur dans le bidonville








Synopsis:
"L’Aube se lève et une nouvelle ère se dessine pour les Insoumis. Toutes celles et ceux, Humains et Asariens, qui ont accepté de suivre Raven dans les terres sauvages, ont eu toute la nuit, après la réunion, pour rassembler leurs affaires. Certains ont peu ou pas dormi. Et déjà le petit matin s’annonce.
Les « au revoir » ne sont pas des adieux même si le groupe se scinde en deux : d’un côté ceux qui vont s’installer dans la nouvelle base et de l’autre, ceux qui restent sur place avec Adam pour aller sauver Logan de sa prison.
Le voyage pour les ITS sera long. Vous allez devoir traverser de longues et interminables galeries puis vous allez devoir parcourir les terres sauvages à la recherche de l’emplacement exact de la nouvelle base. "





Personnages concernés:
- Raven Hunt (meneuse du groupe des ITS)
- Alexandra Voltar (qui seconde Raven dans cette migration)
- Chris Taylor en PNJ qui vous apportera son aide et sa protection (c’est la mission que lui a confié Adam)
- Les Insoumis Humains et Asariens qui ont accepté de suivre les ITS avec leurs sacs
- Les enfants du bidonville qu’Adam a accepté de prendre dans le groupe en accord avec Mara Jade

Matériel & Arme:
- Vous êtes tous très chargés. Vous avez pris avec vous vos affaires les plus utiles et les plus importantes, car vous ne savez pas si vous pourrez revenir dans les Abysses, un jour.
- Certains Insoumis tirent sur des carrioles rafistolées de bois et de cordes des caisses où l’on a transposé du matériel de toute sorte et de la nourriture. Des enfants se sont installés dessus
- Des Insoumis armés ouvrent et ferment le groupe pour assurer la sécurité de tout ce monde sous les ordres de Chris Taylor.
- Raven, Alexandra et Chris, vous êtes en relation tous les 3
- Raven est en relation avec Camille et le groupe d'Adam (qui n'est pas au courant)
- Raven et Chris, vous possédez le plan que vous a dessiné Adam pour atteindre les terres sauvages et la nouvelle base.



Faites attention à vous ! Le danger vous guette !




Revenir en haut Aller en bas
Raven Hunt
Co-Leader des Insoumis - Humaine
Raven Hunt
Messages : 1003

Localisation : Sous la cité
Côté coeur : J'ai heurté le plus chiant des hommes

Activité/Profession : Hackeuse

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptySam 1 Oct - 0:44





J’étais censée dormir un peu, me reposer, récupérer de tous ces derniers jours que je n’avais pas vu passer. Ils avaient défilé à une allure monstrueuse et je me retrouvais à ranger le matériel que j’apporterais avec moi. De ce que j’avais vu au sujet de la nouvelle base, tout le système informatique, par une chance assez incroyable, marchait encore alors qu’il était désuet. Il date d’un siècle et apparemment, il avait tenu le choc des années, enfouit sous terre. Mais je savais aussi pour avoir un peu visité les salles et m’être intéressée au matériel, qu’il me faudra remplacer des pièces importantes par des nouvelles. Et lorsqu’il fallait unir et faire fusionner l’ancien avec le contemporain, c’était toujours très délicat pour trouver la bonne combinaison et le bon équilibre. D’ailleurs c’était bien pour cela que j’avais quitté les Abysses à la recherche d’un trafiquant. J’étais tombée sur un Livreur, une sorte de transporteur qui  ne s’occupait de rien d’autre que d’amener la marchandise à un lieu particulier pour une personne précise. Mais de nos jours, peut-on vraiment vivre avec une seule casquette ? Un trafiquant, un dealer de toute sorte doit être aussi capable de livrer les produits demandés, d’avoir des connaissances dans son réseau qui lui viendront en aide pour débusquer la denrée rare. Ce type, à l’Underworld m’avait demandé une blinde pour approcher les bonnes personnes, leur acheter les pièces que je lui avais demandées. Je n’étais pas aussi riche. Je comprenais que je devais payer celui qui me fournissait et ce type, ce Malcom qui me servait d’intermédiaire. Pour le moment, je n’avais que cette solution-là, sous la main. Je verrai avec le temps vers qui me tournait pour mes pièces d’ordinateurs et tout ce dont j’aurai besoin une fois que sous serions tous installés dans la nouvelle base,  si Malcom devenait trop gourmand.

Le poste de surveillance rendrait bientôt son dernier soupire. C’était Camille qui allait se charger de cela. Tout le matos nécessaire avait été placé dans des caisses en bois et entreposé sur des carrioles sur lesquelles nous y mettrons tout ce qui était lourd. Bientôt, il faudra tourner la page de ce monde souterrain pour un nouvel abri, beaucoup plus protégé pour notre communauté. J’avais laissé un ordinateur à Camille pour qu’elle puisse encore s’en servir en cas de pépins. Ce que je n’espérais pas, évidemment. Quant à mon abri, j’y avais fait bien vite le tour. J’avais fourré dans un gros sac à dos, tous mes vêtements et dans un second tout ce qui m’était cher, tout ce que j’avais réuni et empilé depuis que Joshua m’avait ramenée parmi les Insoumis. Je m’étais allongée deux petites heures sur mon matelas en mémorisant une dernière fois le plan qu’Adam m’avait remis. Je le pliai précieusement et je le glissai dans la poche arrière de mon jean pour enfin me reposer.

Deux heures plus tard, la petite alarme de mon téléphone portable m’indiqua que le voyage pour les ITS allait commencer. Je plaçai les lanières de mon gros sac à dos sur mes épaules et le second je le pris à bout de bras. Si des personnes s’aventureraient dans les entrailles de la cité, elles découvriraient des abris, des matelas, des meubles rafistolés qu’on laissait là. Nous  n’avions pas la place de tout embarquer avec nous. Je soupirai de tristesse et pourtant mon cœur faisait des bonds dans ma poitrine à l’idée de redécouvrir cette base qui nous avait servi de refuge à Adam et moi par une nuit froide et mouillée.

J’avais demandé à tous les ITS de se grouper au bas du poste de surveillance et ce que je vis me troubla lorsque j’avançai, moi-même, vers le point de rassemblement. Il y avait tous ces enfants qui venaient du bidonville. Adam m’en avait informée, mais je ne les découvrais que ce matin. Il y avait aussi des adultes : des personnes âgées, malades ou alors des femmes enceintes qui étaient aidés par des valides. Adam avait refusé les hommes et les femmes en bonne santé et je me demandais si c’était une bonne idée de séparer les parents de leurs enfants, même si je me doutais que ces adultes valides qui accompagnés les plus amoindris devenaient être les pères et les mères de tous ces enfants.  Je m’apercevais que des carrioles avaient été montées durant mon petit sommeil. Certaines débordées d’affaires, mais nous n’avions pas d’autres solutions. Enfin si … Il y avait un Insoumis. Il était précieux celui-ci. Il avait le pouvoir de réduire la taille des objets sur un laps de temps. En espérant ne pas dépasser ce temps donné et se retrouver avec des affaires encore plus nombreuses avant l’arrivée à la base. D’ailleurs, j’avais demandé à ce que l’on  réduise  le matériel informatique pour qu'il soit plus facile à manipuler.

Bref. Nous étions nombreux. Très nombreux. Nous avions un très long chemin à parcourir. Une moitié dans les galeries et la seconde partie dans les terres sauvages. Si tout se passait bien, nous serions à cette nouvelle base dans la nuit. Dans cette foule immense, j’avais déjà aperçu deux têtes familières : Alexandra et Chris. Ils étaient tous les deux devant les ITS, donnant certainement les dernières recommandations. On m’avait laissé de la place sur une carriole pour y entreposer mes deux sacs. Je gardai avec moi ma fameuse besace où j’avais mis tout ce qui pourrait me servir pour le voyage. Je sortis de celle-ci ma radio ainsi qu’un système d’oreillette et de micro que m’avait confié Camille pour rester en liaison avec le groupe d’Adam.

- Est-ce que tout le monde est là ? Êtes-vous sûr de n’avoir rien oublié ? Nous ne pourrons pas y revenir.

Tout le monde acquiesça et chacun vérifia rapidement ses affaires.

- Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle Raven et voici Alexandra. Nous prendrons la tête du voyage. Vous avez pu remarquer que certains d’entre-nous sont armés. C’est pour nous protéger. Il y en aura avec nous, devant et d’autres qui fermeront le groupe, à l’arrière. Nous ferons des arrêts réguliers pour les enfants à des points précis. J’espère que nous pourrons rejoindre la nouvelle base d’ici la nuit prochaine.

Je levai les yeux un peu partout, mais je ne vis pas le visage d’Adam ni des autres Insoumis. Ce n’était qu’un au revoir. Pas des adieux et c’était peut-être pour cela que l’homme que j’aimais et avec lequel j’avais discuté une partie de la nuit, à mon retour de l’Underworld, préférait ne pas me voir partir. J’avais de toute manière un lien radio avec lui.

- Vous êtes prêts ?!



"Peut-être qu'on est destinés à révéler le pire ou le meilleur de l'autre. Est-ce que je te fais avancer dans tes abysses, est ce que tu m'aides à avancer dans les miennes ?  A se heurter à trop de murs, tellement de minéral, on a peut-être besoin de se heurter à de l'animal pour se sentir vivant ?"

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 337049ravenadamgif
Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
Compte PNJ
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyMar 11 Oct - 10:44

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 121357PNJCHRIS




J’avais reçu des ordres bien spécifiques de la part d’Adam. Je ne ferai pas partie de l’équipe qui irait libérer Logan de sa cage de la mort. J’assurerai la protection et la sécurité du groupe des ITS mené par la petite souris, la blondinette nommée Raven. Malgré mes années auprès des Insoumis, j’ai toujours encore du mal à me sociabiliser auprès des Humains. Alexandra, la soigneuse qui fait elle aussi partie de cette expédition ? est la seule envers laquelle j’arrive à faire des efforts. Maintenant, j’allais devoir en faire autant avec Raven. C’est une tête de pioche, bornée comme il n’est pas possible de l’être. Je l’ai vu plusieurs  fois tenir tête à Logan et à Adam. C’est un petit bout de femme qui comme ça ne casserait pas une patte à un canard, mais qui est tenace quand il s’agit de défendre ses idées et la cause qu’elle mène. J’étais déjà bluffé devant la force d’Alexandra et ce courage qu’elle démontrait tous les jours. Raven se hissait aujourd’hui au même niveau.

Je relisais le plan qu’Adam m’avait donné, le même qu’à Raven pour parvenir jusqu’ à cette « nouvelle maison ». Certains des Nôtres avaient posé quelques questions à la blondinette qui ne manquait pas de faire des éloges sur cette base ancienne qui avait gardé toute ses capacités même après tant d’années, endormie et oubliée de tous. C’était dingue en y repensant et le hasard qu’Adam trouve cette base souterraine, une chance pour notre groupe qui risquait e voir à tout moment débarquer la Milice. Logan était très fort, insensible aux tortures, mais nous savions qu’il avait aussi ses limites et lorsque celles-ci atteindraient ce niveau, il ne pourrait plus faire face à ses bourreaux. Il fallait donc mettre à l’abri notre famille au plus vite.

Je sortis de mon abri, apportant avec moi un sac à dos ainsi qu’un gros sac en toile de jute qui contenait mes affaires. Je rejoignis tout ce petit monde qui attendait au bas du poste de surveillance. Adam avait accepté de prendre des enfants du bidonville, un pacte qu’il avait consenti avec une femme mystérieuse. Je l’avais vu ressortir de l’abri de Logan. Elle portait une longue cape sombre et la capuche était rabattue sur ses cheveux. Tout dans sa démarche était à la fois féminine et volontaire. Adam n’avait rien dit à ce sujet, juste des informations nécessaires pour récupérer ces humains et leurs marmots.

Je posai mon sac sur l’une des carrioles qui avaient été montées dans la nuit. On y trouvait des caisses, des cartons et les plus âgés d’entre-nous ainsi que des gamins, assis au-dessus de tout ce monticule. J’activai mon oreillette et mon micro pour rester en relation avec Raven, Alexandra et l’équipe d’Adam. La voix de la blondinette se fit entendre au milieu de toute la populace. Chacun vérifia leurs affaires. Elle avait raison : nous y reviendrons plus ou alors les plus fous d’entre-nous. Je jetai un dernier regard à ces abris étranges qui avait été faits à même ces parois humides, des abris de style troglodyte qui nous avaient servis de maison pendant des années. D’après aven la base était chauffée et l’hiver, nous ressentirions moins le froid et l’humidité. J’espérai que rien ne tombe en panne durant les prochains mois, car on se trouvait aux portes de l’hiver. Adam était confiant. Raven aussi. Je devais l’être à mon tour.

Je donnai le temps à Raven et à Alexandra de donner leurs dernières consignes et je dispatchés mes ordres aux Insoumis qui feraient le voyage avec moi, armés eux aussi. Ils s’éparpillèrent entre le début du convoi et sa fin. Moi, je resterai en retrait en gardant une liaison avec Raven et mes hommes.

- Raven, Alexandra ! Vous aurez avec vous, trois hommes armés. Je reste en arrière avec les autres Insoumis pour m’assurer que personne ne nous suive. On se contacte toutes les heures. S’il y a un problème, vous n’hésitez pas ! Le plus long sera de sortir des galeries. Précisez bien à tout le monde que dehors les températures seront fraîches même avec le soleil.
Si tout est OK pour vous, je vais rejoindre la fin des ITS.





Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Voltar*
Invité
Anonymous

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyJeu 27 Oct - 23:55

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 711679imagePNJALEXANDRA


La migration vers les Terre Sauvages allait véritablement débuter. Et alors que le groupe d’Adam se préparait à aller délivrer Logan, Raven, Chris et Alexandra s’apprêtaient eux à conduire les Insoumis ayant décider de partir, ainsi que les enfants et les invalides en dehors des Dômes, vers le village humain pour les jeunes et les plus faibles de la population, et vers leur nouvelle base pour les ITS, comme les appelait Adam.

Visualisant longuement le convoi qui prenait forme rapidement, Alex fit un tour du regard, analysant les équipements pris, ceux laissés sur place, faute de pouvoir les embarquer. Les enfants et plus fragiles qui étaient montés dans l’un des chariots…. Le grand départ s’amorçait et une inquiétude sourde se faisait ressentir pour la brune, quand à l’avenir qui se rapprochait. Et alors que la Soigneuse cru reconnaître un ou deux visages familier parmi ceux venant des bidonvilles, une voix se fit entendre, que la demoiselle n’avait plus entendu depuis un peu plus de deux ans, mais qui restait intact dans ses souvenirs. Katya, celle qui l’avait initié aux soins des autres, et qu’Alex considérait comme une grand-mère de cœur, une marraine… Elle avait bien changé, comme ayant traversé de sombres épreuves....


« -Alex !? »

« -Katya !! »

La jeune femme rejoignit l’ancienne guérisseuse qui semblait ne pas le croire, étreignant ses mains en une douce pression.

« -C’est bien moi. Je vis dans les Abysses depuis un peu plus d’un an à présent, ayant été libéré des griffes d’un Ancien qui me retenait esclave durant une période d’un an environ… Tu semble plus que surprise de me voir… Que dit-on là-haut ? Que sait-on ? »

« -Juste que tu avais disparu brutalement. Il y a un an, des Miliciens sont venu, sur ton lieu de travail.. Et chez toi… »

A ces mots le regard de Katya s’assombrit, comme revivant quelques moments douloureux. Il n’en faut pas plus à la Soigneuse pour comprendre, blêmissant sous l’impact de cette nouvelle.. Elle qui craignait pour ses parents adoptifs, l’information est dure à encaisser… Mais lui donne une raison de plus pour ne pas regretter le choix de partir, sans regard en arrière, sans plus d’attaches, désormais.

« -Ils ont résister n’est-ce pas ? Merci pour me l’avoir apprit, Katya. Je me demandais ce qu’ils devenaient. Je sais à présent qu’ils n’auront plus à souffrir de la malfaisance de certains. Que sont devenus leurs effets ? »

Katya et Alex continuèrent à discuter doucement, l’ancienne apprenant les dernières nouvelles à la demoiselle qui se détourna un instant pour voir venir Raven qui approchait donnant ses dernières recommandations.

« -Oui.  Je pense que nous tous présents. Le matériel le plus lourd est laissé sur place… On trouvera bien à le remplacer d’une manière ou d’une autre. »

Chagrine, Alex tenta de restait plus ou moins de marbre, laissant sa nature de Soigneuse prendre le pas sur le reste et son deuil à faire de ce qui a été et n’est plus que passé. Rien ne devra empêcher ce voyage. Elle aura bien le temps de laisser libre court à sa douleur plus tard, à l’abri des regards, quand ses services ne seront plus utiles pendant un moment…

« -Katya, peux-tu prendre l’une des trousses d’urgences avec toi ? Au cas où il y ai des ampoules aux pieds, des blessures diverses ect ? Tes talents de guérisseuses me seconderont bien, pour ce long convois. Et puis… J’imagine que tu sais toujours y faire avec les plus jeunes, non ? »

Souriant, l’ancienne alla prendre place au sein de la troupe s’apprêtant à se mettre en marche, et Alex la vit s’éloigner en sachant que ceux l’entourant seraient en sécurité. La Soigneuse avait ainsi dispatcher plusieurs trousses de secours, de même que les plus grosses en cas de problèmes plus importants. Hors de questions de les laisser à l’abandon alors que cette aventure se projetait dans l’inconnu, mieux valait être prudent en la matière. Songeuse un bref instant, sentant la tension du départ monter, elle se tourna alors vers Chris venu donner ses dernières directives, lui aussi, avant qu’il n’aille se placer à l’arrière du groupe.

« -Des couvertures sont placés dans les chariots de manière à ce qu’elles puissent être facilement distribuées pour ceux qui ressentiraient le froid durant le trajet et j’ai dispatché dans tout le groupe des trousses d’urgences ainsi que des bouteilles d’eau potables pour qu’ils s’hydratent si besoin est…. Oui, tout est OK, du moins de mon côté. Prête à partir et sans remords. Plus rien ne me retient ici. »

De Katya, Alex avait ainsi pu retrouver certains objets appartenant à sa Mère Adoptive, notamment. Des bijoux qu'elle pourrait certainement vendre ou troquer, n'ayant que faire de telles parures alors que cela pouvait permettre l'accès à du matériel ou des médicaments nécessaires. Elle ne garderait qu'un médaillon les présentant tous deux, comportant une mèche de chacun à l'intérieur, une photo d'eux trois, quand ils étaient une famille unie ainsi qu'une autre, vieillie, représentant cette fois sa mère biologique, qu'elle n'avait pu connaître. Le reste n'avait pas d'importance, la Soigneuse n'y était guère attachée, et le bien de tous prévaudrait sur le reste. Que cela serve à tous. Un air déterminé se peignant sur son visage, Alex rangea les photographies dans son lourd sac à dos, passant ensuite la bandoulière de la valise d'urgence à son épaule, et le médaillon à son cou.

Prête? Elle l'était, assurément.Même si partir de ces lieux devenus familiers et un foyer était douloureux. Elle croyait aveuglément Adam et Raven quand ils disaient que leur nouvelle base serait bien meilleure que les souterrains. Plus sûre, plus confortable... Des travaux seraient assurément nécessaires, mais cela valait le coup. La promesse d'un habitat amélioré la convainquait sans le moindre soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Raven Hunt
Co-Leader des Insoumis - Humaine
Raven Hunt
Messages : 1003

Localisation : Sous la cité
Côté coeur : J'ai heurté le plus chiant des hommes

Activité/Profession : Hackeuse

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyDim 30 Oct - 13:21



Je n’avais pas l’âme d’une meneuse, d’un guide ou d ‘un truc de ce genre qu’on peut ressentir chez des hommes comme Logan et Adam. J’étais une humaine qui s’était retrouvée plus jeune au milieu d‘un carnage, celui de la mort brutale de ses parents, assassinés sans aucun sentiment par la Milice. Un homme m’avait aidée à fuir et il m’avait donné une seconde famille. Faire partie des Insoumis n’a jamais été simple et je crois pour personne. Chacun de nous a dû faire des efforts énormes pour trouver sa place ici, dans les Abysses, dans ce clan hors normes qui défie toutes les lois. Je ne devrais pas avoir de telles pensées. Je devrais être fière de la confiance d’Adam, mais je me demande s’il ne m’idéalise pas un peu trop à cause de notre lien. Je n’ai jamais été une femme de terrain comme Kyra par exemple. J’ai toujours préféré me retrouver devant mes ordinateurs, à bidouiller des câbles, à créer des logiciels, à me glisser entre les sécurités de l’informatique pour avoir accès à ce que je désirai. Des défis lancés à moi-même pour me prouver que j’étais digne d’être parmi eux.

Aujourd’hui, ce n’était pas mes capacité d’être un petit génie en informatique que l’on mettait en avant … C’était … Aucune idée … Je n’en savais rien. Bordel ! Adam avait cette faculté de se faire écouter, comme Logan, mais moi … je n’étais pas faite dans ce même moule. C’état de la folie de me placer à la tête de cette expédition. J’aurai pu aider, certes, puisque je connaissais le lieu et l’emplacement de la base. Même ça, j’avais un gros doute que je gardais au fond de moi. Cette base, Adam me l’avait montré de nuit et c’était lui qui nous y avait amenés. Comment pourrai-je retrouver cet endroit sans nous perdre même avec le plan détaillé que notre leader nous avait laissé ? J’inspirai nerveusement alors que mes yeux se posaient sur tout ce monde qui s’était regroupé au bas du poste de surveillance. Je ne pouvais pas  leur montrer mon trouble. Ils avaient tous confiance en moi. Avaient-ils raison ? Je m’étais présentée aux gens du bidonville qui accompagnaient les enfants et aussi tous les plus âgés, les plus faibles. C’était la condition sine qua non  qu’avait imposé Adam pour les accepter.

Chris s’était approché d’Alex et moi pour nous faire un topo sur l’organisation qu’il avait dispatché pour protéger le groupe dans notre voyage. J’espérai que nous n’aurions pas à utiliser les armes, car cela voudrait dire que nous aurions à faire aux soldats de la cité … Et nous étions trop chargés, trop nombreux pour échapper à une telle attaque même avec des armes et des Asariens avec nous. Je hochai la tête aux mots de Chris qui s’éloigna pour prendre sa place à la fin de notre convoi. Alex avait tout prévu et elle avait distribué des couvertures, des trousses d’urgences et des bouteilles d’eau potables un peu partout dans tout le groupe.

- C’est génial ! Je crois qu’on a pensé à tout. Enfin j’espère …

J’avais vu Alexandra discuter avec une femme plus âgée. Elle ne faisait pas partie des Insoumis, enfin, je n’en étais pas certaine. Il y a tant de visages dans les entrailles d’Asaria qu’on ne peut pas tous les connaitre. Je savais mes paroles dures et sans sentiments. C’était pour notre bien à tous et même pour moi. Il fallait que chacun fasse ce deuil de laisser notre village, nos affaires, notre vie ici, fermer cette page pour en écrire une autre. Si je commençais à m’éterniser sur mes propres émotions, je ne partirai pas des Abysses. Je ne laisserai pas Adam sans moi.

Je pris le temps d’aller à la rencontre de chacun, leur serrant la main, partageant quelques échanges pour les soutenir et je revins près d’Alexandra qui se trouvait à la tête du groupe. Je la rejoignis et je murmurai ce que j’avais sur le cœur. Nous nous étions souvent confié nos peurs. Je ne pouvais pas continuer à jouer aveuglement avec cette mascarade qui grouillait en moi. Je tournai le dos à toute la foule pour éviter qu’on m’entende.

- Le voyage va très épuisant et très long. Nous allons traverser toute la cité puis une grande partie des terres sauvages par les galeries. Cela va nous demander plusieurs heures. Une fois arrivée au bout des tunnels, nous allons devoir attendre la nuit tombée. Les Asariens ne peuvent sortir à la lumière du jour.

Je passai nerveusement ma main dans mes cheveux pour remettre une mèche derrière mon oreille qui s‘était échappée de ma queue de cheval.

- Je ne suis pas une meneuse de groupe … Quand je vois tous ces yeux posés sur moi … ça me fout la trouille comme jamais. Alex … et si Adam et vous tous, vous me donniez un peu trop d’importance dans ce voyage ? Si je faisais tout foirer ? Si on se perdait ?

Un Insoumis s’approcha de nous deux et je dus lui faire face :

- Tout le monde est prêt. On y va quand vous voulez.

Je jetai un œil à Alexandra et je puisai toute ma force dans mon coeur pour prononcer ces mots en élevant ma voix pour que chaque personne puisse m’entendre.

- Nous allons nous mettre en route ! La première étape sera de longer grâce aux galeries toute la cité et une partie des terres sauvage. Nous ferons plusieurs pauses. Ne vous en faites pas. N’oubliez pas que lorsque nous entamerons la seconde partie de notre progression à l’extérieur, les températures seront froides. L’hiver est dehors et il nous attend. Couvrez-vous bien. Il y a des couvertures dans les chariots.

Je balayai du regard les abysses une dernière fois pour ne rien oublier de ce que j'avais vécu, de ma vie, mes rencontres, mes rires, mes pleurs, mes disputes, mes angoisses. Je pris alors avec moi une carriole où se tenait des enfants et je la tirai derrière moi en commençant ce voyage. Je repris ma conversation avec Alexandra.

- Tu as revu un visage familier parmi les gens du bidonville ?



"Peut-être qu'on est destinés à révéler le pire ou le meilleur de l'autre. Est-ce que je te fais avancer dans tes abysses, est ce que tu m'aides à avancer dans les miennes ?  A se heurter à trop de murs, tellement de minéral, on a peut-être besoin de se heurter à de l'animal pour se sentir vivant ?"

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 337049ravenadamgif
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Voltar*
Invité
Anonymous

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyMer 4 Jan - 23:27

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 711679imagePNJALEXANDRA



Partir était une décision difficile, pour tout le monde, surtout quand chacun savait que le groupe se scindait, et que si la plupart avaient la volonté de partir vers un nouvel Eden, d’autres avaient choisis le combat, prêts à tout pour délivrer Logan, Leader des Insoumis tombé aux mains des Miliciens et du Gouvernement. Alexandra avait ainsi fait ses adieux, temporaires espérait-elle à Max, Adam et à ceux qui prenaient cette voie semée de dangers, et après avoir préparer ses affaires et superviser ce qui serait utile de l’ancienne infirmerie, elle était allée rejoindre Raven et les autres se regroupant, le départ étant proche, désormais, une longue route les attendant.

Au contact des habitants des Abysses la jeune femme avait acquis une confiance en elle insoupçonnée jusqu’alors, quand de la demoiselle apeurée à son arrivée parmi ce monde inconnu, elle en était arrivée à devenir la Soigneuse sachant se faire écouter de la plupart, et même des Asariens. Une belle victoire qu’elle savourait à sa juste valeur. Et de ce savoir et de cette capacité d’écoute et de persuasion, la brune savait en avoir bien besoin dans les longues heures à venir, mais elle ne serait pas seule pour veiller sur les siens. Des occupants des Bidonvilles faisant un bout du voyage avec les Insoumis partant vers les Terres Sauvages, Alex avait pu retrouver l’une de ses veilles connaissances, une ancienne guérisseuse, Katya, qui l’avait initié au service des autres, à l’herboristerie… Quelle joie de la revoir saine et sauve.. Mais quelle douleur que d’apprendre les sombres nouvelles que l’ancienne lui apportait… Plus rien à perdre, et pas de regrets ou d’inquiétudes à avoir, c’était sans doute mieux ainsi.


Prenant congé de la Guérisseuse se fondant dans la foule, Alex fut rejointe par Raven qui annonça le départ imminent, tout en révélant ses craintes à la Soigneuse qui lui sourit, apaisante et sûre d’elle..

« -Peut-être pas une meneuse d’hommes. Mais tu es suffisamment têtue pour que tous t’écoutes, tu sais trouver les mots pour désamorcer les tensions ou faire réfléchir. Et cela compte aussi, Raven. Adam et les autres ont raisons de te faire confiance, et qui d’autres que toi pourrais nous conduire à notre nouvelle maison ? Personne à part Adam et toi n’avez vu cet endroit plein de promesses. Tu n’as guère le choix, je dirais. Mais je serais à tes côtés, et Chris est aussi là, tu n’es pas seule. »

Un air amusé se lisait dans le regard de la Soigneuse quand elle répondit, avant que le départ ne soit officiellement lancé avec des consignes de dernières minutes. Raven prit l’un des chariots, et Alex resta à ses côtés, un Insoumis l’aidant. Pour s’assurer du confort de chacun, la Soigneuse devait garder une certaine liberté de mouvement et ses deux mains libres, pourtant elle portait un lourd sac, et pourrait prendre l’un des enfants à bras, ou sur son dos, si besoin était.

« J’ai revu ma Mentor, oui. Elle se nomme Katya, c’est une Ancienne Guérisseuse des Bidonvilles et très tôt elle m’a initié aux soins, au savoir des plantes médicinales ect. C’est une amie précieuse. Elle m’a rapporter de sombres nouvelles, répondant ainsi aux questions que je me posais depuis un moment. Notre départ de ces galeries a ramené quelques craintes à la surface, cela ait 2 ans à présent que j’ai quitté la surface, et je m’inquiétais du sort de mes parents adoptifs… Quand Adam m’a libéré des griffes du Ministre Brennan et m’a amené ici, des Miliciens sont allés sur mon ancien lieu de travail et au domicile de ceux m’ayant élevés. Si les serveurs n’ont reçus que quelques coups, mes parents eux ont résistés, et sont morts de leurs mains. Je ne lui ai pas demanrdé s’il y avait eu interrogatoire ou non, ils n’auraient rien pu dire, de toute manière…. Mais je n’ai plus rien, à part mes souvenirs, pour me raccrocher à cet endroit, à la surface…. A part celui de ne pas avoir pu leur dire au revoir. J’ai cependant des mèches de leurs cheveux, dans un médaillon. Quand nous serons installés, je… Je les brûlerais sans doute, pour honorer leurs mémoires. Apaiser ma conscience…. Bref.  Mieux vaut garder la peine pour plus tard, et se concentrer sur notre chemin. Je m’inquiète bien assez pour Adam, Max et les autres. »

Une larme coula pourtant sur la joue de l’humaine qui n’y fit guère attention, fixant le chemin à entreprendre, déterminée à ne pas flancher. Il y aura tout le temps pour cela plus tard, quand personne n’aura besoin de ses services.
Revenir en haut Aller en bas
Raven Hunt
Co-Leader des Insoumis - Humaine
Raven Hunt
Messages : 1003

Localisation : Sous la cité
Côté coeur : J'ai heurté le plus chiant des hommes

Activité/Profession : Hackeuse

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyJeu 12 Jan - 20:51





Mon cœur se serra à la vue de tout ce groupe que nous composions. Il n’y avait pas que des Insoumis. Il y avait des habitants du bidonville. Beaucoup d’enfants, en particulier et quelques personnes âgées et invalides. Elles étaient aidées et encadrées par d’autres humains plus solides. Et même si je ne devais pas m’occuper d’eux, ils faisaient tout de même partie de l’expédition que je menais. Au son de ma voix, pour donner le départ, tous ces visages s’étaient tournés vers moi. J’étais à deux doigts de flancher et de hurler en répétant que c’était de la folie de me confier le groupe des ITS. J’étais épaulée par Alexandra  qui ferait le chemin avec moi et par Chris qui se tiendrait en bout du convoi pour sécuriser notre déplacement. J’avais dans la poche de ma besace, le plan qu’Adam m’avait remis. L’idée de rejoindre cette base était sans doute la meilleure solution pour protéger les Insoumis … sauf que je ne savais pas où elle se situait. J’étais tombée dans les pommes quand Adam nous avait amenés à l’abri du froid et de la nuit et je m’étais éveillée à l’intérieur. Ce n’était pas avec ces maigres souvenirs que j’allais retrouver l’emplacement et surtout l’entrée. Je me souvenais juste de notre départ, quand nous nous étions séparés pour être certains qu’au moins l’un de nous puisse atteindre les Abysses sain et sauf et tout raconter.  Mais pour le moment, je me demandais si je serai capable d’amener le groupe à destination. Je m’étais confiée à Alexandra et elle ne tarda pas à me répondre. J’inspirai nerveusement tout en  essayant de m’alléger d’un poids énorme sur les épaules.

- Mouais … Ok, je suis têtue. Mais je ne suis pas vraiment diplomate. Moi et les jolies paroles, tu me connais. Je n’ai guère de patience … et j’ai tendance à dire ce que je pense sans m’embêter avec la mise en forme.

Je me gardai de lui révéler que je ne savais pas où se situait vraiment la base. Au petit matin, j’avais pu me guider dans les terres sauvages pour rejoindre le village. Je savais plus au moins l’emplacement, mais sans aucune exactitude. Et là avec l’hiver et la neige, les paysages changeaient et même si Joshua m’avait tout appris sur la façon de survivre et de progresser dans ces terres naturelles, je n’étais pas seule. Je ne pouvais alerte Alexandra sur mon incapacité à guider les ITS … du moins pas tout de suite. J’espérai être à la hauteur de la confiance d’Adam sur ma capacité à me démerder  dans une telle situation.

Chaque personne était prête. Chaque chariot, chaque carriole faite de nos mains,  ils étaient prêts à être tirés à travers les longues galeries et le froid que nous rencontrerions à l’extérieur. J’avais posé un de mes gros sacs contenant mes affaires parmi les autres cabas et autre cartons et caisses des Insoumis dans l’un des chariots. J’avais gardé le plus léger sac dans mon dos. J’y avais mes affaires importantes pour le voyage. Comme tout le monde, j’étais chargée et j’avais en plus le couteau d’Adam dont j’avais passé la boucle du fourreau dans ma ceinture. A l’intérieur de mon blouson d’hiver et contre mon cœur, son carnet, précieux cadeau qu’il m’avait aussi confié avec la promesse de ne l’ouvrir et de ne le lire qu’une fois que nous serions arrivés à notre nouvelle base. Je savais qu’il ne viendrait pas. Nous nous étions déjà faits nos adieux, tout comme peut-être, il était caché quelque part dans les ombres pour nous observer partir. Je plaçai l’oreillette et le micro qui me reliait aussi bien à Chris qu’à Camille, mais ça c’était un détail qu’Adam ne savait pas. J’avais demandé à l’Asarienne de me bricoler quelque chose pour que je puisse suivre aussi le déplacement du second groupe. Si Adam pensait que je n’allais rien faire ni me tenir au courant de ce qui se passait

Cette foule m’attendait. Tous ces visages fatigués, mais aussi emplis d’un espoir qui me donnait le courage de mener jusqu’au bout cette mission. Ces enfants, certains séparés de leurs parents et d’autres qui avaient eu dans ce malheur, la chance de rester avec eux, me détaillaient, d’autres me souriaient. J’enfilai mes gants et je pris dans la main la corde à mes pieds qui me servirait à tirer un chariot sur lequel étaient installés des enfants. Alexandra se tenait près de moi. Nos regards se croisèrent et d’un petit hochement de tête, ce fut alors le signal pour commencer. J’avais vu Alexandra échanger quelques mots avec une femme du groupe des humains qui venaient avec nous. J’écoutai alors l’histoire de notre Soigneuse tout en marchant à un rythme régulier. La carriole était lourde et un Insoumis s’était joint à moi pour la tirer et la faire avancer plus facilement. Chacun avait son passé, son histoire, ses parts d’ombres et celles qu’on n’osait pas dire ni raconter par peur, par honte, par jugement. Je ne connaissais quasiment rien de l’histoire d’Alexandra avant sa venue parmi nous, comme elle ne connaissait pas la mienne. En prenant du recul, c’était assez illogique notre façon de nous comporter avec les autres : nous étions un groupe soudés face au monde extérieur et à la cité. Nous nous étions tous regroupés parce qu’un jour, on s’était rebellé contre le système ou bien parce qu’on était censé être de la chair fraîche pour les Asariens. J’avais entendu quelques détails sur la vie de la Soigneuse, qu’elle avait été une esclave d’un ministre … Finalement, j’étais peut-être celle qui avait eu le passé le moins terrible … Je n’avais jamais subit de coups, de tortures, de viols … J’avais vu mes parents se faire abattre sous mes yeux  et je devais finir comme esclave sur le marché.  Mon ange gardien s’était présenté : Joshua. Il m’avait ramenée avec lui dans les Abysses où il avait fait figure, jusqu’à sa mort, de père et de mentor.

- Toutes mes condoléances …

C’était un peu stupide, mais ce fut la seule chose que je trouvais à dire en premier.

- Les souvenirs sont précieux et ils ont une force incroyable. Je n’ai qu’un seul objet de ma mère, un très vieux médaillon … et tu vois, je l’ai donné à Adam pour qu’il lui porte bonheur. C’est vrai qu’on s’attache beaucoup aux objets, mais c’est ce qu’il y a dans notre cœur qui est le plus important.  Quand Joshua est mort, je suis allée l’enterrer dans un coin qu’il adorait, dans les terres sauvages. On m’a aidé pour porter son corps, comme il m’avait aidé à récupérer ceux de mes parents. Ils sont enterrer tous les trois au même endroit… Si tu veux, après tout cela, on pourra fabriquer un petit coin, des petites stèles en leur mémoire et tu pourras y brûler leurs mèches.

Cette phase était toujours compliquée et chacun la vivait différemment. J’avais eu besoin de solitude à la mort de Joshua. Alexandra le vivrait à sa façon.

- On va essayer de marcher 2h sans pause. Au minimum, 1h30. Puis on s’arrêtera pour une dizaine de minutes. On fera le tour de tout le monde, voir si tout va bien. Et on repartira. Il faut tenter de garder ce même rythme jusqu’à la fin des galeries. Je ne sais pas quelle météo nous attend à l’extérieur … J’espère qu’on n’aura pas de tempêtes de neige … Cette première partie du voyage est la plus facile. Une fois hors des tunnels, nous allons devoir affronter le froid, le vent et la nuit.
Je suis en train de penser qu’on pourrait scinder le groupe en 2. Les Asariens ne pourront pas marcher sous le soleil et attendre la nuit avec le nombre que nous sommes, peut nous être fatal à tous. Je verrai à la fin de ce premier parcourt si c’est possible de partir avec la moitié des ITS jusqu’à la base, quitte à ce que je revienne retrouver le second groupe … C’est à réfléchir.


En route pour les prochaines 2 heures !



"Peut-être qu'on est destinés à révéler le pire ou le meilleur de l'autre. Est-ce que je te fais avancer dans tes abysses, est ce que tu m'aides à avancer dans les miennes ?  A se heurter à trop de murs, tellement de minéral, on a peut-être besoin de se heurter à de l'animal pour se sentir vivant ?"

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 337049ravenadamgif


Dernière édition par Raven Hunt le Ven 24 Fév - 10:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Voltar*
Invité
Anonymous

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyLun 20 Fév - 0:08

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 711679imagePNJALEXANDRA


Le coeur lourd, la jeune Soigneuse se redressa, la tête droite et un air assuré sur ses traits, comme un masque pour rassurer les siens et faire face à ce qui les attendait durant ces longues heures de marches à venir. Et le signal de départ fut lancé, les Insoumis, les enfants, les invalides et accompagnants des Bidonvilles tous unis en un long convois, marchant vers la sortie des galerie, puis plus loin vers les Terres Sauvages, et la nouvelle base pour les ITS, comme ils se nommeraient à présent...

"-Merci. J'ai trouvé une nouvelle famille, dans les Abysses. Je n'ai pas connu ma mère, ceux m'ayant élevés ne sont plus... Et je ne saurais sans doute jamais qui est ou était mon géniteur, ma mère biologique ne l'ayant jamais confié à personne.... Une analyse ADN m'aurait peut-être renseigné, rien que pour le savoir, mais ce n'est pas à ma portée... L'idée d'une stèle commémorative me plaît bien. Pour eux, mais pourquoi pas pour nous tous qui avons perdu des êtres chers. Dans cette nouvelle base, l'on pourra sans doute trouver un endroit où poser une telle plaque, se recueillir véritablement en mémoire de ces pertes... Non?"

Souriant doucement, Alex jeta un oeil en arrière, s'assurant que tous suivaient, faisant signe à Katya que la brune aperçue dans la foule, entourée d'enfants et de jeunes mères. Et alors que le convois prenait un rythme de marche régulier, la jeune Soigneuse commença à entonner un chant entendu durant son enfance. Un chant de liberté et d'égalité, parlant de révolte et d'espoir, de chaînes brisées... Et d'autres voix se joignirent à la sienne, reprenant ce Jour de Clarté qui pourraient être un hymne des Insoumis, eux qui avaient tout laissé pour une vie autre que celle qu'on voulait leur dicter... Alex et d'autres, humains comme Asariens, des Bidonvilles ou Insoumis chantèrent ainsi au gré de la marche, rappelant en leur mémoire ces chants parfois lointain parlant de jours meilleurs, de révolte contre la tyrannie, de liberté, comme Last night I had the strangest dream , Le Pieu Noir, et tant d'autres... Ils étaient tous unis en ces instants, et leurs voix se mélangeaient en un choeur libre, égal. Et cela remonta le moral de la Soigneuse, qui regardait de temps en temps sa compagne de voyage, l'air ravie, et ébahie de ce que son chant avait engendré. Qu'ils profitent. Le parcours au dehors se feraient certainement en silence, et les chants devront se taire jusqu'à destination.

Et pendant ces deux heures de voyages, Alex remontait doucement la file, s'adressant à ceux qu'elle croisait, surveillant la bonne santé et le degré de fatigue de chacun, avant de revenir auprès de Raven ensuite, pour lui faire part de la bonne condition des suiveurs. A la fin de l'échéance fixée, la Soigneuse ralentit son allure, levant haut l'une de ses main, en un poing serré, annonçant la pause de quelques minutes. Et le mot fut reprit, chacun s'arrêtant dans ces galeries dont la sortie n'était plus très loin. S'asseyant à même la roche ou sur les chariot, se regroupant par groupe, les marcheurs purent se délasser un peu, reprendre leur souffle, boire et se restaurer durant se laps de temps.


"-Nous arrivons bientôt à la fin de la première partie de ce voyage. Et la sortie n'étant plus très loin, mieux vaut dès à présent ne parler qu'à voix basse, et faire un minimum de bruit, si cela est possible. Durant la halte, prenez chacun une couverture avec vous, dehors, il risque de faire froid, mieux vaut prévoir de se tenir chaud. Que les mères allaitent et nourrissent les plus jeunes, veillent à ce qu'ils soient contentés et dans des langes propres pour les plus petits, qu'ils ne réclament pas à manger ou ne montrent des signes de contrariété, si cela peut être éviter. Si jamais cela se passe pendant que l'on évite une patrouille, cela risquerait de nous trahir aisément. Et si quelqu'un ne se sent pas bien, fait un malaise ou autre, prévenez moi, ou au moins un Insoumis proche ou n'importe qui qui soit à même de donner les premiers soins. En général, ce sont ceux à qui j'ai confié des mallettes d'urgence. Qu'ils deviennent référents. La marche au dehors sera bien plus complexe. Soyez vigilants. L'aventure commence véritablement."

Parlant d'une voix claire et forte, montrant un aplomb qui lui faisait intérieurement défaut, la Soigneuse parcourue la foule du regard, voyant les airs concentré et attentifs de chacun, et les couvertures dispatchées parmi tout ce monde. Le froid risquait de causer quelques dégâts, des engelures, entre autres...

"-Raven? Qu'en dis-tu, on repart? Comment procède t-on, une fois arrivés à la sortie? Ceux des Bidonvilles rejoindront un village?"

Alex réfléchissait à la suite, à la scission qui en découlerait, inquiète de laisser ces humains sans vraiment de protection à la fin de leur parcours, alors qu'elle fixait sa Mentor, songeuse. Son aide lui serait utile dans leur nouveau foyer... Tout autant qu'auprès de ces humains fuyant les Bidonvilles condamnés... Peut-être pourra t-elle lui poser la question, et en parler avec la vieille Guérisseuse, ne serait-ce que d'établir un lien constant, qu'elles ne se perdent plus de vue. Ragaillardie par la perspective de la longue route qu'il restait à faire, Alex se leva, bientôt imitée par tous, du plus jeune au plus anciens, attendant le nouveau départ pour reprendre la route, vaille que vaille.
Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
Compte PNJ
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyLun 20 Fév - 22:04

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 121357PNJCHRIS

Le cœur lourd, mais l’œil aux aguets, Chris fermait la marche. Il haïssait Adam et en même temps l'admirait. Cet Humain avait du cran. Certes, il était un peu trop volumineux et rustre à son goût. Il avait ce côté impulsif que le cérébral Chris n'arrivait pas à comprendre. Agir, c'est bien. Réfléchir avant d'agir, puis agir, c'est mieux. Chris avait cru, jusqu'à peu que cet Humain, cet Adam, ne vivait et n'avait de légitimité qu'accroché à l'aura de Logan. Pourtant, il avait dû se rendre à la raison. Le plan de migration que l'Humain lui avait transmis était vraiment bien pensé. Seul un meneur pouvait en avoir accouché. Mieux qu'un meneur, un stratège, un visionnaire, un fondateur... Et ce mec n'était qu'un Humain, un orphelin, un porte flingue. Comment était-ce possible ? Personne n'aurait mieux distribué les compétence sur le terrain, ni les armes. Ok ce type était auréolé d'un passé assez violent. Il se disait qu'il avait été mercenaire. Logique alors que les armes n'aient pas de secret pour lui. Mais les Hommes, les dons des uns, les talents des autres. Ce mec avait tout pris en compte, analysé, et recraché. C'était du plan A, du plan B et même du plan C s'il vous plait. Comme Adam le lui avait prédit, Raven avait adapté le convoi à sa sauce.

- Ruppert, Donovan, tout va bien  ?


- R.A.S. Chris, hormis que les parois suintent salement de l'eau par ici...

- Vous êtes en tête de convoi, vous devez traverser le filon où la rivière fait résurgence. Adam en a parlé c'est juste avant le bassin où ils avaient atterri, lui et Raven. Faites gaffe, le plongeon est imminent mais on est plus en automne. Faites gaffe aux gamins ... De toute façon les éclaireurs vous avertiront mais ouvrez l’œil quand même !

Bizarre que Nielson et Youssouf n'aient rien signalé.

- Éclaireurs, éclaireurs, votre visuel ? Des infiltrations dans la paroi ? Nielson ? Youssouf ? Au rapport !

- Youssouf au rapport, Chris. On s'est redéployé à la demande de la tête de convoi. Pas d'infiltration, nous sommes en renfort pour aider les invalides du centre de convoi. Ordre du Q.G. !

- Heinnn ? Quel Q.G. ?  On a plus de Q.G. Il a été démantelé. Le seul Q.G. que vous ayez c'est moi !  Vous allez remonter la colonne et reprendre votre place d'éclaireur. Ruppert et Donovan m'ont signalé des suintements dans les parois du tunnel, ce qui veut dire que la tête du convoi approche de l'a pic dans la rivière à ciel ouvert dont nous a parlé Adam.

- Bien reçu Chris. On fonce les avertir !


Chris souffla un coup. Adam l'avait dit. Raven n'était pas du genre à obéir et méritait quelques coups de pieds au cul. Ce qui dépassait Chris n'était pas que cette femme décide de n'en faire qu'à sa tête. Ce qui le laissait songeur était la façon dont elle avait pu convaincre des gaillards comme Nielson et Youssouf d'aller jouer les brancardiers plutôt que de tenir leur poste d'éclaireur ? Adam allait leur faire avaler leurs couilles. Et Chris n'avait pas franchement envie de se déguster lui-même.

-  Kayle, Tchekowitz ? Ici Taylor, sur vos arrières. Comment s'achemine la fin de convoi ?


- SCCCKKRRRTTTCCCHHTTTTTTTTTTT ! Ci Tchekowitz ... SCCCKKRRRTTTCCCHHTTTTTTTTTTT  Kayle décédé, je répète  Kayle décédé au combat ... Ils arrivent des parois ... Ils l'ont ... démantibulé...  SCCCKKRRRTTTCCCHHTTTTTTTTTTT. L'eau les libère, elles sortent de la paroi ...

Merde ! merde!  Chris venait d'entrer de plain pied dans le cauchemar qu'il avait fait quelques nuits auparavant. Pauvre Kayle, Bordel ! Et pauvre Tchekowitz,  deux mecs simples et courageux, d'anciens Miliciens Humains qui avaient déserté quand Van Brënner avait décidé de donner l'assaut aux enfants de l'orphelinat. Des types avec une conscience. Et l'un d'eux venait de partir ...

- Yosono, tout va bien de votre côté ? Inspection des parois immédiatement !

- Ici Yosono. J'ai en visuel devant moi les derniers colons. R.A.S. On distribue les couvertures en prévision de la sortie.


- Au contraire, dites leur d'ôter leur manteau et de se préparer à sauter dans l'eau à l'air libre bientôt. Remettez les bâches sur les chariots de couvertures. Gardez-les au sec pour après. Yosono ! Remontez le convoi et transmettez cet ordre. Que les adultes prennent les enfants dans leurs bras et les vaillants disponibles, les invalides! Vous allez devoir courir et sauter sans réfléchir ! Sommes attaqués par l'arrière. Surveillez les parois, je répète, sommes attaqués par l'arrière , surveillez les parois !

- R.A.S.  au niveau des parois. Je vais remonter le convoi pour transmettre vos instructions. Les gardiens doivent -il converger vers la queue de convoi, je demande directives, je répète, SCCCKKRRRTTTCCCHHTTTTTTTTTTT, diens doivent-ils converger vers queue de convoi ... Attendez !!!! les parois vibrent ... Ça tremble de partout !

- Yonoso , sécurisez la queue de convoi ! Je vous rejoins, je répète je vous rejoins. On doit fermer la voie, je répète on doit fermer la voie. Je tente de ramener Kayle et Tchekowitz ...


Chris avait bien raison d'avoir le cœur lourd. Non seulement ceux restés en arrière allaient tenter une mission suicide pour sortir Logan des cachots de la Milice, mais en plus les I.T.S.  devaient sauter dans le vide glacial pour échapper à un ennemi non identifié qui avait, selon toute vraisemblance, flingué  Kayle. Et lui, que lui restait t-il comme alternative ? Pousser tout ce petit monde au cul et faire sauter la galerie derrière le dernier I.T.S. avant que l'ennemi non identifié ne boulote tout le monde. Condamner les accès, Adam l'avait programmé. Ce mec pensait à tout. Mais les condamner en sachant que quelque chose restait derrière qui tuerait tout Insoumis tenté de les rejoindre c'était pas prévu.

- Raven, Alex si vous me recevez, ici Chris ! Subissons attaque en fin de convoi. Ordonnez aux colons de quitter leur manteau et de courir. je répète, quitter leur manteau et courir pour sauter dans la rivière extérieure au bout de la galerie. Attention aux parois, des agresseurs peuvent s'y cacher,  je répète attention aux agresseurs  dans les parois. Courreeeezzz ! Abandonnez les chariots. Les gardiens s'en occuperont .

Chris arma son arme d'assaut et prépara ses flèches à ogive baster. Il devait remonter jusqu'à Yosono pour fermer la marche et ramener au passage ce qui resterait de Kayle et Tchekowitz. Confier leur dépouille au convoi pour que les ITS puisse leur donner des sépultures dignes d'eux ... Ensuite, il ferait ce qu'il y avait à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Raven Hunt
Co-Leader des Insoumis - Humaine
Raven Hunt
Messages : 1003

Localisation : Sous la cité
Côté coeur : J'ai heurté le plus chiant des hommes

Activité/Profession : Hackeuse

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyLun 27 Fév - 21:36

- Avec l’immensité de cette base d’aussi loin que me porte mes souvenirs, on pourra sans doute garder une salle pour un tel recueillement.

Je n’avais visité avec Adam qu’un sixième de cette immense base sous terre. Elle cachait encore pas mal de secrets et des pièces à n’en plus finir. Je respectais le choix de chacun et si cela pouvait apaiser certains d’entre-nous d’avoir un lieu pour être encore plus proches des Etres chers perdus, je ne voyais pas pourquoi on ne pourrait pas faire cela. Moi, je n’en n’avais pas besoin. Les tombes de mes parents et celle de Joshua se trouvaient dans une clairière, au milieu de cette nature et elles reposeraient là. C’était aussi une façon de m’échapper des abysses. Maintenant, ça deviendrait une façon de souffler et de retrouver mon énergie auprès des personnes que j’aimerai toujours. Cette conception pourrait en animer plusieurs, d’autres ne seraient pas d’accord. Peu importe, ce n’était pas à moi de trancher sur une telle idée. Nous avions deux leaders … Pas avec nous, pas ici. Je jetai un œil vers tout ce long convoi. J’avais une mission importante : amener tout ce monde vers l’inconnu d’un nouveau lieu, d’un nouveau chez-nous. J’allais devoir ordonner et j’allais aussi devoir me prendre la tête avec Chris Taylor. D’ailleurs … Pourquoi Adam me l’avait-il mis entre les pattes ? On ne se supportait ni lui ni moi ?

Il était temps de nous mettre en route, mais avant de donner le coup d’envoi de cette marche, je laissai Alexandra un instant. Je venais de foncer les sourcils en observant les deux Insoumis qui allaient se trouver devant nous. Encore une idée de Chris Taylor qui bien évidemment ne m’avait pas mise au courant. Nielson et Youssouf se retournèrent vers moi à mon approche. Je n’avais pas besoin d’éclaireurs. Il fallait avant tout sécuriser le groupe, tous ces enfants, les plus âgés, les invalides. C’était là où il y avait le plus de boulot, pas de marcher devant Alexandra et moi. Je croisai les bras et sans me départir de mon côté emmerdeuse/baroudeuse, j’émis un ordre, l’un des premiers de ce voyage.

- J’aimerai que vous sécurisiez et que vous aidiez le centre du convoi.

- Mais … Chris nous a bien demandé de partir au-devant du groupe pour …

- Non, la tête du groupe c’est Alexandra et moi. S’il y a un souci, on a des radios pour se tenir au courant. Donc, vous allez vous redéployer là où on aura besoin de renforts.  Chris s’occupe de la fin du convoi. Moi de la tête.

- D’accord Raven !

Au moins, ils m‘écoutaient et je  n’avais pas eu besoin de perdre mon temps en argumentant mes choix. Avec Alexandra, on donna le signal qui fut reprit et répéter tout au long de cette colonne humaine et tout le monde se mit en marche. Les deux premières heures de ce voyage avaient quelque chose d’étrange. J’avais le cœur lourd de tous ces souvenirs que je laissais derrière moi. Pourtant, je n’oublierai jamais rien de tout ce que j’avais vécu ici, dans ces tunnels, dans  ce village souterrain au milieu d’une communauté qui m’avait donné une seconde chance même si j’avais dû bien galérer pour me faire une place parmi ces hommes et ces femmes qui n’avaient aucune loi sauf celui du clan des Insoumis. Aujourd’hui je pouvais dire fièrement que j’en étais une : Une Insoumise et Joshua devait garder un œil sur moi. J’avais encore besoin de lui et de sa bienveillance pour mener tout le groupe en sécurité.

Le voyage fut rythmé au son des conversations qui se répercutaient contre les parois, en échos ainsi que les pauses. Moi, je restai concentrée et même trop silencieuse à mon goût.  Les deux premières heures de marche passèrent et on s’arrêta comme je l’avais indiqué à Alexandra pour notre première pause.  Le convoi se déplaçait lentement. C’était normal nous avions des enfants, des personnages âgées et des invalides et même si on avait pu en installer beaucoup sur les carrioles, assis sur les gros sacs, il fallait y aller doucement. Les galeries passaient au-dessous de toute la cité ainsi que sous les terres sauvages. La carte d’Adam indiquait de longer la rivière souterraine par laquelle nous avions fait une baignade quelques temps plutôt grâce à une corniche surplombante. Certains tunnels avaient été condamnés durant l’éboulement que j’avais vécu avec Adam. Il avait donc fallu emprunter d’autres galeries et faire tout un grand détour. A certains moments, j’entendais le bruit du cours d’eau se répandre contre les parois et je plissais les lèvres en me rappelant comment elle était gelée quand nous avions dû plonger dedans.

Toutes les deux heures avec Alexandra, nous stoppions le convoi pour que chacun puisse souffler un peu, s’abreuver et même manger lorsque l’heure du déjeuner s’annonça à chaque estomac. Mon seul objectif prioritaire c’était de ne pas rester plus de ce qu’il en faudrait dans ces galeries. Elles étaient peu connues, mais la Milice pouvait débarquer à tout moment et ça, c’était certainement le pire scénario catastrophique que je pouvais imaginer. Après la pause repas, le convoi s’était remis en route. Je ressentais la fatigue de beaucoup. J’avais pris le relais pour tirer un chariot avec des enfants dessus. Nous avions encore beaucoup de chemin à parcourir. Dehors, le soleil devait être à peine à son zénith et la neige, j’espérai qu’elle fondrait un peu pour notre arrivée dans les terres sauvages à la tombée de la nuit. J’avais toute mon organisation bien en tête et je devais amener coute que coute les ITS à bon port et sains et saufs. C’était la mission que l’on m’avait confiée. C’était la confiance qu’Adam avait placé en moi.

Je ne savais pas si ma nervosité venait de mon impatience de redécouvrir la nouvelle base et de les savoir tous en sécurité ou si c’était une sorte de mauvais pressentiment qui ne m’avait pas quitté depuis le début. Je n’étais pas du genre à passer en revue les hasards de la vie, des détails rencontrer, les liens qui se regroupaient. Non, je prenais ce que chaque jour pouvait m’offrir et cela me suffisait beaucoup. Or il n’était plus vraiment question que de moi maintenant … J’avais … Humm…  Je me retournai pour voir toute cette masse d’âme errantes marchaient derrière Alexandra et moi. Je n’entendais et je n’entendrais aucun gémissement ou plainte de quiconque. Parfois, je jetai un œil à Alex qui restait tout aussi concentrée que moi sur notre avancée. L’après-midi arriva et la pause fut plus longue que prévue. Les enfants étaient si fatigués que je devinais leur épuisement sur les traits de leurs visages. Pourtant là non plus, personne ne se plaignait, mais ce n’était pas pour autant que je devais fermer les yeux et ne rien prendre en considération. Alexandra et moi nous nous étions dispatchées pour venir en aide à tous ceux qui en avaient besoin.  Nielson et Youssouf avaient fait de même.  Si nous n’arrivions pas au bout de ces galeries à temps, nous allons devoir rester toute une journée supplémentaire à l’intérieur. Les Asariens du groupe ne pourraient pas supporter les rayons du soleil en pleine journée.

Je n’arrivais pas à me reposer même cinq minutes. Youssouf et Alexandra me l’avaient fait remarquer que je devais me ménager, mais j’étais incapable de prendre un peu de temps quand je voyais la faiblesse de certains. Moi, je n’avais pas le droit. Ce n’est qu’une heure après que les ITS purent repartir. Nous avions pris du retard sur l’itinéraire, mais je ne pouvais pas ordonner de marcher, pas quand des yeux innocents et plein d’espoir me dévisageaient.

Les prochaines heures se déroulèrent de la même façon jusqu’à ce qu’on atteigne quasiment la fin des galeries. La nuit était tombée à l’extérieur. Nous n’étions pas loin de la sortie. On sentait le vent froid s’engouffrait jusqu’à nous. Tout le monde allait devoir bien se couvrir pour affronter les terres sauvages. Alexandra me rejoignit.

-  Dehors, il fera nuit et il vaut mieux pour le moment de ne pas se séparer pas avec autant d’enfants. Mais ne t’inquiète pas, je ne prendrai pas le risque de dévoiler la position de la base à ceux qui ne sont pas Insoumis. On va bien se reposer, reprendre des forces pour affronter le froid et la nuit.

Tout se passait bien … Jusqu’à ce que je perçoive en premier des petits tremblements autour de nous.
*Merde, c’est quoi ce bordel encore ?*

J’observai les visages des personnes que j’avais en face de moi et aucun ne semblait avoir perçu les ondes. C’était le plus important, mais Alexandra me regardait étrangement comme si elle avait devinait quelque chose d’important. Une foule aussi impressionnante en pleine panique, c’était ingérable. Je posai ma main contre la roche en priant intérieurement que c’était juste mon imagination qui m’avait joué un mauvais tour. Les tremblements se firent à nouveau ressentir, plus intenses et je vis arriver à toute allure vers moi Nielson et Youssouf.

- Présence de suintements dans les parois nous somme proche de la rivière à ciel ouvert.

- Je sais où on se trouve, nous sommes proches de la sortie. Pourquoi vous vous êtes déplacés jusqu’à moi. Vos communicateurs ne fonctionnement plus ?

- Chris veut qu’on revienne à la tête de convoi !







D’autres tremblements plus forts me stoppèrent dans ma réflexion et là tout le monde venait de les ressentir. Chris cria dans mes oreillettes la description d’un danger imminent. J’ouvris grand les yeux en dévisageant Nielson, Youssouf et Alexandra.

- Bien reçu Chris !

Bon sang ! Mais qu’est ce qui se passait ? Qu’est ce qui attaquait Chris et les autres ? Mon cœur chavira, mais je n’avais pas de temps à perdre. Je devais m’occuper de tout le convoi.

- Que fais-ton Raven ?

Avant que je réponde, une autre communication me glaça le sang

- Ici Yosono, SCCCKRRTTCCHHTTTTTT, EVACUEZ ! EVACUEZ !

- On fait plonger tout le monde dans la rivière !

Je me tournai vers la partie du convoi qui m’entendait et j’ouvris toutes les ondes radio grâce à mon émetteur.

- Écoutez bien : Laissez vos manteaux sur les chariots, tout ce qui pourrait vous encombrer et entraver vos mouvements dans l’eau ! Oui, vous m’avez bien compris : tout au bout de cette galerie, il y a la sortie qui donne sur une rivière. Je sais ce que vous pensez … L’eau est glaciée à cette époque de l’année, mais un danger approche ! Alors je demande à chaque adulte de prendre avec lui un enfant et les autres de vous occuper des invalides et des plus âgés.  Alexandra et Nielson vont vous guider ! Soyez confiants !

Je me tournais vers la Soigneuse.

- Laissez vous porter par le courant, surtout ne lutter pas, cela ne sert à rien. Il faut économiser vos forces.

Je lui fis un clin d’œil pour la rassurer et la pris dans mes bras. Nielson partit avec Alexandra et avec Youssouf on redescendit le convoi pour leur répéter les consignes.  Il me tendit une arme … une kalachnikov. J’allais émettre un avis défavorable, mais je n’étais pas en situation de le faire. Je passai la hanse de l’arme sur mon épaule.

- Tu vas en avoir besoin

- Malheureusement, je crois que je vais devoir me faire amie-amie avec elle …
Chris, ici Raven ! Alexandra et Nielson guident le convoi jusqu’à la rivière ! Avec  Youssouf , on remonte vers votre position !


Des cris et des échos de tirs nous parvenaient. Les secousses augmentaient. On se mit à courir vers la queue du convoi.

- Chris ? Chris !! Il faut revenir vers nous ! Qu’est-ce qui se passe ? Chriiiis ?!

Youssouf m’arrêta en attrapant mon bras.

- Tu n’es pas Asarienne ...Tu dois rejoindre Alexandra ! C’est trop dangereux pour toi !

- Ici ou là-bas, le danger est partout. Je sais que je ne suis pas une Asarienne, mais j’ai mes propres ressources !

Les vibrations s’intensifiaient comme si des masses énormes écrasaient le sol de la galerie. J’armai pour la toute première fois ma kalachnikov. Des silhouettes se dessinèrent au bout de mon viseur. J’étais prête à tirer …



"Peut-être qu'on est destinés à révéler le pire ou le meilleur de l'autre. Est-ce que je te fais avancer dans tes abysses, est ce que tu m'aides à avancer dans les miennes ?  A se heurter à trop de murs, tellement de minéral, on a peut-être besoin de se heurter à de l'animal pour se sentir vivant ?"

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 337049ravenadamgif
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Voltar*
Invité
Anonymous

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptyMar 21 Mar - 23:33

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 711679imagePNJALEXANDRA



La traversée se passa sans véritables heurts, rythmée par les conversations, les chants, le grincement des roues des chariots et tous ces bruits qui accompagnaient la marche. Des haltes toutes les deux à trois heures permettaient aux migrants de se reposer, de boire et se restaurer, de veiller à leur santé et leur état de fatigue. Alexandra, comme Raven, en profitaient pour aller de l'un à l'autre, parler et surveiller, encourager et motiver tout ce monde. Insoumis et occupants du Bidonvilles étaient assemblés en une vague gigantesque. Un millier de personne, peut-être?

la Soigneuse rejoignit Raven quand tous  se remirent une nouvelle fois en route. Les traits de tous étaient fatigués, presque hagards, et pourtant, aucune plainte, aucun pleur ne troublaient les lieux. Tous savaient, sentaient que cette marche était importante, et l'espoir d'un renouveau.

"-Je ne m'en fais pas pour cela. Plutôt de ce qu'ils vont devenir. Tous ces enfants, ces personnes âgées... J'aimerais garder le contact avec Katya, si je le peux. Je l'ai perdue de vue une fois, je ne veux plus que cela se reproduise. Elle est ma seule famille en dehors des Insoumis, désormais. Mais je sais aussi que tant qu'elle sera aux côtés de ceux en ayant le besoin, ils seront soignés et protégés."

Rapidement, Raven fut attirée par quelque chose, et la Soigneuse la vit s'approcher d'une des parois, paume contre pierre, comme pour sentir quelque chose. Une communication se fit entendre, mais la brune ne put la comprendre, saisissant juste l'expression alarmée de son amie qui revint alors vers les autres.

"-Que, quoi?!"

Plonger dans l'eau? Combien savaient nager? Et le choc avec le froid pourrait bien en assomer plus d'un, s'en rendait-elle compte? La Soigneuse n'eut pas le temps de répliquer que l'informaticienne ouvrait ses canaux de communications, parlant à tous et toutes, donnant ses instructions. De la folie. C'était de la pure folie... Mais quitte à choisir, mieux valait sans doute le bain glacé... Alex se défit à contre coeur de sa grosse mallette d'urgence, en la troquant pour une plus légère, et mis dans la main de sa compagne de voyage des seringues à utiliser au besoin.

"-Si l'un de vous tombe inconscient, utilise ceci, cela le requinquera, c'est de l'adrénaline pure. C'est de la folie, Raven, j'espère que tu t'en rends compte. Demander à tous ces gens de plonger... J'espère que nous aurons pieds, car si ce n'est pas le cas, et que certains ne savent pas nager..."

Inspirant un grand coup, serrant son amie un instant, la Soigneuse prit ensuite avec elle l'un des enfants les plus proches, veillant à ce que chaque petit soit auprès d'un adulte, que les invalides et anciens soient eux aussi accompagnés. Puis ils se mirent en marche, la course étant malaisée avec ces poids supplémentaires... Mais ils avançaient vite, jusqu'à apercevoir cette sortie... Alexandra se tourna ensuite vers cette foule, un air sérieux sur ses traits, quand elle était tout aussi apeurée que les autres et inquiète quand à ce saut glacé. Nul ne devait le voir. Elle les guiderait comme le demandait Raven, en espérant la revoir, ainsi que les autres.

"-La Rivière débouche sur le dehors, comme le disait ma collègue, nous devrons nous laisser porter par le courant, ne pas nous débattre. Si certains d'entres vous ne savent pas nagés, alors restez auprès des valides qui vous soutiendront. C'est soit cela, soit les combats dans les galeries. Mieux vaut tenter de rester en vie. A présent, sautez. Sautez tous, et ne vous débattez pas. Préservez vos forces jusqu'à au bout."

Serrant la petite demoiselle contre elle, la Soigneuse joignit le geste  à la parole en inspirant fortement puis sautant dans l'eau, hoquetant sous la froideur, mais jetant un oeil en arrière, voyant les autres faire de même, crachant, toussant sous l'impact et la surprise. Youssef restait là-haut, il sauterait en dernier. Mais la cadence était rapide, et rapidement, tous étaient à l'eau, se laissant entraîner ils ne savaient où, dans les souterrains, jusqu'à l'extérieur, espérant et priant que rien ne les attaquent entre deux...
Revenir en haut Aller en bas
Compte PNJ
Un visage aux multiples facettes
Compte PNJ
Messages : 95

Côté coeur : *

Activité/Profession : *

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. EmptySam 1 Avr - 23:48

[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. 121357PNJCHRIS

En arrière du convoi des ITS, 21h50

L'odeur, la douceur, le soyeux d'une chevelure. Chris se remémorait ces sensations alors qu'il courrait pour remonter la galerie. Les assauts étaient devenus perceptibles tout d'abord comme des tremblements éloignés, puis au fur et à mesure qu'il se rapprochait de la colonne, les vibrations s'étaient intensifiées. L'image de sa mère et le souvenir de son parfum s'envolèrent tandis que les parois du boyau semblaient voler en milles éclats. Il accéléra encore, bien qu'il sût ne pas pouvoir les distancer. Il devait les dépasser, au moins de quelques mètres. La bombe était dans son sac à dos mais il ne l'avait pas armée, non averti qu'il était, par les éclaireurs qui auraient du déceler la présence de signatures spectrales inhabituelles. Nelson et Youssouf auraient dû ne se concentrer que sur le terrain. Les suintements décris plus tard par Ruppert et Donovan étaient probablement dus à la présence de ces entités dans les parois. Youssouf avait un spectrogramme embarqué dans son système radio. Mais il avait été redéployé par ... par ... Chris enrageait et cela le motivait aussi à remonter la galerie. Il butta contre un débris et s'étala sur le sol ruisselant. Alors qu'il posait ses mains à plat pour se redresser il toucha un amas mou et humide. Sa vision asarienne lui offrit un tableau sans concession. Le tronc de Kayle, ce devait être lui, était adossé à la paroi tandis que ses boyaux se répandaient en cascade sur le sol. Chris eut un haut le cœur mais se retourna promptement. Sa kalach était armée et il avait la main sur la détente. Il se releva, avisant que ce qui l'avait fait trébucher était la jambe de ... quelqu'un. Probablement celle de Kayle. Il ne pouvait pas ramener des morceaux. Traîner deux corps aurait été compliqué mais possible . Rassembler ... ça ... A quoi bon ? Ce n'était pas l'image que Kayle voulait laisser à sa famille. Chris s'élança de nouveau et courut encore et encore alors que les vibrations semblaient s'être arrêtées. Tandis qu'il dépassait une galerie transversale, des cris lui parvinrent. Le genre de cris inhumains produits par une voix qu'on pense reconnaître mais dont on se dit qu'il n'est pas possible qu'elle appartienne à la personne à qui l'on pense.

- Fils de pute ! Allez crever en Enfer ! Allez, venez voir papa! Mangez vous ça !

Un tir de kalach puis une explosion secouèrent la galerie transversale et se répercutèrent dans la principale devenue soudain très calme. Chris avança de quelques mètres dans le boyau étroit et ce qu'il vit faillit le rendre fou. Tchekowitz était acculé contre le fond du boyau dont il avait, sans doute volontairement, fait sauter l'issue. Les éclats de roche qui l'avaient partiellement enseveli  ses jambes en témoignaient. Il pointait sa mitrailleuse et tirait sur les parois qui renvoyaient une partie des projectiles, là où la veine rocheuse était trop dure. Le malheureux s'était ainsi blessé lui-même à plusieurs endroits. Mais ce n'était pas cela qui choquait Chris au point de le tétaniser. Dans la paroi, des mains , des visages métalliques tiraient, mordaient cet homme, l'étiraient comme un pantin. Chris ôta la sécurité de sa mitrailleuse et arrosa la paroi autour de Tchekowitz. Les spectres métalliques rugirent et s'avancèrent hors de leur gangue de roche. L'Insoumis tata dans sa besace et trouva ce qu'il cherchait. Max leur avait donné un tas de bazar encombrant qui l'avait fait râler sur le coup, mais peut-être qu'il aurait envie de l'embrasser quand il le reverrait. Il brandit un électro aimant à pile et appuya sur l’interrupteur puis le balança à la gueule de ces "choses".  Il se colla immédiatement à l'une d'elles et toutes les autres furent attirées et s'agglutinèrent à elles.

- Ça a pas marché avec moi Chris ... J'ai essayé le coup de l'électro aimant. Mais ça leur a rien fait avec moi. Pourquoi ?


Chris s'approcha de Tchekowitz. Il évalua les blessures. Cet homme était mal en point mais encore lucide. Un Asarien aurait pu se remettre de telles dommages, mais pas un Humain. Chris éprouva de la tristesse et un sentiment d'injustice. C'était la première fois qu'il mesurait la précarité de la condition humaine.

- Je sais pas Tcheko... Peut-être que c'est après quand tu leur as tiré dessus que tu as désactivé une sorte de bouclier dans ces saletés. Et c'est grâce à toi si mon truc a marché.


- Tu crois , Chris ?  Alors les autres ils sont sains et saufs. Dis-moi ... Il y a ma femme et ma gamine dans le convoi ... On va les sauver hein Chris.


Tchekowitz avait agrippé Chris par la col de son blouson et s'il y avait bien un truc que Chris n'aimait pas, c'était qu'on le touche. Mais là il ne dit rien et passa sa main sous la nuque du mourant.

- Je vais te porter Tcheko et tu pourras les revoir ...

- Arrête tes conneries espèce de rondelle d'immortel ! Je les reverrai au paradis. Mais là c'est grillé pour moi. Je sens plus mes jambes. Mais j'ai toute ma tête. File moi des cartouches et je couvrirais vos fesses. C'est le mieux que je puisse faire pour vous tous et pour elles.  Et au fait, tu diras à la mère de Kayle qu'il s'est battu comme un lion. Ouais comme un lion. Il faut qu'elle sache, la vieille... Son gamin était un brave...

Chris serra la main de Tchekowitz.

- Je lui dirais, promis. J'irai la trouver et je lui dirai moi-même. Et je veillerai sur ta femme et ta fille, tu peux  en être certain. Maintenant si je te disais que tu peux m'aider pour tenir ces saletés loin de nos familles, loin de la nouvelle colonie ...


- Top-là mon frère. Dis-moi ce que je dois faire ... Tant que c'est pas danser avec ta blonde ...

Le blessé eut une quinte de toux et un spasme qui fit craindre le pire à l'Asarien. Mais il retrouva un semblant de souffle et son regard déterminé en disait long sur sa volonté d'aider Chris.

- J'ai pas de blonde, tu dois confondre avec Adam ... Mais justement, Adam m'a confié une mission secrète et elle consiste à sauver les miches des ITS. Tu es prêt à m'aider ? Je dois faire exploser la galerie pour qu'aucune de ces saloperies ne leur colle au cul. A la base, je devais les préserver des Miliciens mais je crois bien que nos copines chromées sont la nouvelle génération de Miliciens. Qu'en penses-tu ?

- J'en pense que t'as raison ... Mais tu devais faire quoi ? Exploser une bombe ? Mais même un Asarien peut y rester ... Dans ces galeries ...


- C'est bien pour ça que je devais les laisser me semer avant de tout faire péter.

- Et t'étais prêt à le faire, malgré les risques ... Je crois que je viens de te voler la vedette ...


- Oui mais Adam et les autres dans le Dôme, risquent tout aussi gros ... plaisanta Chris pour masquer son émotion. C'était assez minable comme tentative et cela ne détourna pas le blessé de sa volonté.

- Je vais le faire, Chris .. Moi j'ai plus rien à perdre et les ITS auront besoin de toi ... Donne moi ce machin avant que la pile de ton électro aimant soit à plat et casse toi ... Il faut juste que je sache quand tu es assez loin pour que j'appuie ... Dix minutes après ?


Chris hocha négativement la tête, les larmes aux yeux.

- Sept minutes ?


- Non ...


- Cinq alors ? Bordel, vous êtes vraiment des rapides, les Asariens. Chris donne moi cette fichue bombe et le détonateur !


Chris sortit du sac l'engin explosif et le boitier.

- Il faut que je te mène dans la galerie principale. L'idéal serait de te placer ...


- A l'intersection entre ce boyau et la galerie des ITS ... Je sais.. Les coincer dans le boyau, c'était mon idée. C'est pour ça que je les y avais attirées ... Si on fait sauter l'intersection, on condamne deux voies à l'ennemi ... Mais Chris , tu sais, il y en a probablement plus haut ... Tu as des nouvelles de Raven ?


Chris prit Tchekowitz sous les aisselles et le traina le plus délicatement qu'il put jusqu'à l'intersection. Il plaça dans les mains du courageux combattant le boîtier et déclencha le compte à rebours.

- Deux minutes, c'est ce qu'il me reste pour les rejoindre et veiller sur eux. Tu es parmi les plus braves d'entre nous, Tcheko et ta femme, ta fille le sauront. Et s'il y en a plus haut, ne t'inquiète pas, j'en fais mon affaire...

- Alors cours, cours mon frère !


Chris serra le détonateur dans la main de Tchecho, le regarda dans les yeux en murmurant.

- Ta femme, ta fille, seront comme mes sœurs désormais ...


Puis il se mit à courir, courir. Il ne pensait pas s'être laisser distancer autant par le convoi. Il devrait en voir la queue déjà ... Son cœur battait si fort dans sa poitrine. Soudain un souffle, comme une gueule béante qui expire. Chris se retrouva projeté au sol. La poussière, les larmes se mêlaient. Il murmura en se relevant encore une fois.

- Putain de mission accomplie, Adam ...

Dans le nuage de poussière Chris devina une silhouette.

- Yonoso ?


Le spectre se précipita vers lui. Chris n'eut qu'une pensée.

- Ta radio, donne-moi ta radio.


Yonoso s'exécuta et Chris actionna le commutateur.

- Raven, ici Chris. Est-ce que les galeries tiennent le coup en tête de convoi ? Des signes d'agression venant des parois ? Sautez ! Si vous m'entendez, dépêchez vous de courir et de sauter ! Sortez de ces putains de galeries !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty
MessageSujet: Re: [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.   [Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue : Insoumis] Reach out for the light far beyond confines.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♣ The light weakens { Intrigue 008 - Jezabel & Aurélia }
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» INTRIGUE : Un anniversaire à rebondissement
» [Intrigue #1] Organisation
» ▪✻ i wait for light like water from the sky.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps :: » RP Intrigues-
Sauter vers: