(Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: (Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]   Lun 15 Déc - 18:19

24 décembre 2115
9h45 du matin.

Des petits oisillons s’étaient posés sur le devant de la fenêtre de ma chambre de la petite maisonnée, tapotant du bout de leurs becs contre la vitre. Ils en avaient pris l’habitude et comme chaque matin, ils attendaient que j’ouvre la fenêtre pour me chanter leur joie. Une nouvelle maison construite par Grant après l’enlèvement d’Héméra et qui regorgeait de technologies pour la dissimuler aux yeux des voyageurs et des ennemis. Des panneaux invisibles à l’œil reflétaient une image différente de notre habitat. Pour tous ceux qui passaient non loin de chez nous, ils ne verraient que des pierres représentant une vieille bâtisse, détruite aujourd’hui… Si on s’approchait de très près, l’illusion disparaissait et on pouvait alors percevoir la maison. Les Pacificateurs étaient au courant de la protection et savaient déjouer la tromperie lorsqu’ils avaient besoin de me voir ou tout simplement venir prendre de nos nouvelles. Bougeant lentement, dans mon lit, les rayons du soleil glissaient à travers les rideaux blancs pour donner à la pièce une lueur de chaleur agréable. Sortant un bras de dessous la couette, puis le second, je m’étirai doucement pour profiter de cette nouvelle journée, un réveillon de Noel que j’avais hâte de fêter en compagnie de ma fille et de mon homme. Basculant sur le bord de mon lit, posant mes pieds nus sur le tapis de couleur noisette, je me levai et comme tous les matins, je m’approchai à petits pas de la fenêtre, ouvrant légèrement le rideau pour admirer la beauté des terres sauvages qui s‘offraient à moi. Je l’ouvrai malgré le froid de l’hiver pour entendre chanter les oiseaux sous ce magnifique soleil de début de matinée. La neige était tombée la nuit dernière et les arbres ainsi que les plaines étaient couvertes d’un manteau immaculé.

Tout paraissait si réel, ce calme, cette paix. Si tout pouvait être vrai. Mais par-delà ces plaines, sous les dômes en verre, la vie pour les humains prenaient un tout autre sens, celui de la misère et de l’asservissement. Inspirant nerveusement, je chassais ces visions et un petit bruit derrière le grand arbre qui se dressait près de l’entrée me rendit silencieuse, arrêtant presque de respirer. Ce n’est qu’à ce moment qu’une boule de poils toute blanche, elle aussi, se dressa sur ses quatre pattes. Snow était là, il attendait le réveil d’Héméra et venait lui rendre visite presque tous les jours. Je refermai les fenêtres, m’enveloppant d’un peignoir tout chaud et chaussant mes pantoufles pour aller trouver la princesse encore endormie au milieu des coussins. Ma main caressa tendrement sa joue tout en lui murmurant quelques mots.

- Tu as de la visite ma chérie

Héméra se leva telle une tornade, s’emmitouflant dans sa robe de chambre pour ouvrir à Snow et le faire entrer dans le salon. La matinée se passa ainsi entre les rires d’Héméra jouant avec Snow et les bonnes odeurs des plats que je cuisinais pour le soir. Parfois j’avais une petite patte qui me donnait un petit coup à la jambe et qui tentait de mendier un petit morceau de buche qui cuisait ou alors le Chapon qui trônait sur la table de la cuisine. Un panneau solaire, placé au niveau du toit de la maison, distribuait l’électricité nécessaire dans toutes les pièces. Quelques raccordement et autres câbles, et la maison était équipée d’un petit confort que Grant avait voulu nous offrir. L’excitation du réveillon se faisait ressentir et ma fille ne tenait plus en place tel un électron, courant dans la neige avec son loup. Elle avait entreprit de faire un énorme bonhomme de neige mais Snow ne comptait pas la laisser faire aussi facilement. Aujourd’hui, je ne me rendrai pas au QG, ni encore moins au village ou sous les dômes. Mes amis étaient certainement, eux aussi, en pleins préparatifs du réveillon, chacun le fêtant en famille ou avec une personne chère.

L’après-midi se poursuivit dans ce même tourbillon et Héméra s’était très vite aperçu que j’avais posé deux cadeaux au pied du sapin de Noel que nous avions décoré il y a plusieurs jours.


- Je te vois venir. Donc oui, il y a bien un cadeau pour toi et un pour ton papa, mais non, tu ne connaitras pas sa surprise. Je vous connais tous les deux et vos petites intrigues quand vous êtes ensemble! Et puis que serait Noël sans la magie de découvrir son cadeau ? Tu vas devoir attendre.

J’avais fait une petite pause avant de poursuivre les derniers détails de notre nuit de Noël. Installée dans mon canapé, une tasse de café à la main, je fixai la boite enveloppée d’un papier rouge qui contenait le cadeau pour Grant. Au village, parmi les forgerons, les paysans, les tanneurs et autres métiers que l’on pouvait retrouver, il y avait un homme, un vrai magicien qui faisait prendre au verre toutes les formes qu’il souhaitait. Je lui avais commandé un objet  bien précis qui signifiait beaucoup pour moi. L’heure de la pendule affichait presque seize heures,  et Héméra finit par revenir pour m’aider à dresser les dernières guirlandes et autres décorations. On alluma des bougies sur le rebord de la cheminée d’où les flammes crépitaient délicieusement. Et comme j’avais envie de sortir un peu de la cuisine, je me laissai entrainer par ma fille pour aller nous balader dehors. Je finis par m’habiller d’un pantalon gris, de bottines noires et d’un gros pull crème. Un caban noir sur mes épaules ainsi qu’un bonnet, et je suivis Héméra et Snow sur le petit sentier qui faisait face à notre maison. Le soleil déclinait. Les jours étaient beaucoup plus courts en hiver et Grant pourrait venir plus vite nous rendre visite. Il devait certainement attendre les derniers instants du soleil pour passer les barrages  et s’engouffrer à travers les chemins.  Le voyage pouvait prendre un peu plus de deux heures pour traverser les terres sauvages.


19h36

Héméra et Snow s’étaient réfugiés auprès du feu. Mon chapon cuisait au four et les bonnes odeurs s’en échappaient. La table était dressée. Tout était prêt pour la venue de Grant. On toqua deux fois à la porte, le louveteau émis un petit gémissement, se redressant sur ses pattes tandis que j’ouvrai à notre invité. Le visage familier de Grant se dessina à la lueur des bougies. Le froid était tombé, et je le fis entrer au plus vite à l’intérieur pour qu’il se réchauffe, l’aidant à se débarrasser de son manteau. Je l’étreignis dans mes bras, capturant ses lèvres glacées d’un doux baiser.

- Je suis si heureuse te de voir. Tu m’as manquée … Comme à chaque fois, comme à chacune de nos séparations.  Viens te réchauffer près du feu, tu dois être épuisé avec tout ce voyage.

Ma main glissa doucement dans la sienne l’invitant à me suivre vers la cheminée et le canapé tandis qu’Héméra venait à la rencontre de son père.


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 


Dernière édition par Mara Jade le Sam 28 Nov - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]   Sam 20 Déc - 0:04

Nous sommes aujourd’hui le 24 décembre… Je dormais encore lorsque Maman vient me réveiller, me caressant doucement la joue pour me dire que j’avais de la visite… Mes yeux s’ouvrant tous grands, j’embrassais Maman sur la joue pour vite mettre ma robe de chambre avant d’attraper froid, après être restée au chaud sous les couettes, et je filais ouvrir à Snow, qui était plein d’énergie et qui me fit la fête… C’était devenu une habitude, et la maison étant à l’écart de la ville, le louveteau pouvait avoir ce qui se rapprochait le plus de sa vie sauvage, n’étant pas sans cesse obligé de rester entre quatre murs… La neige recouvrait le sol en un manteau tout blanc, et Snow qui s’y allongé devenait presque invisible….

La matinée se passa entre nos jeux et les bonnes odeurs de ce que Maman cuisinait pour le repas du soir.. Demain se sera Noël, et c’était un repas spécial qui nous attendait… Snow tentais parfois de quémander de la nourriture, tendant une patte, et prenant un air triste, mais Maman ne se laissa pas prendre à son jeu… Allant dehors, ayant enfiler un bon manteau, des bottes et des gants, j’essayais tant bien que mal de créer un bonhomme de neige, mais Snow venait tout détruire rapidement, se roulant dans la neige… Riant, je fis donc des boules que je lui lançais, et qu’il tentait d’attraper…  Ce qu’il était drôle… Très vite, son pelage fut mouillé par la neige fondue, et nous sommes rentrés nous mettre au chaud, moi pour me réchauffer les mains, ayant enlever mes gants, et lui pour sécher son pelage d’hiver…  Le temps passa rapidement, et après une après-midi de jeu et d’entraînement entre nous deux, je suis revenue aider Maman à finir d’installer les dernières décorations de Noël dans la maison…  Ensuite, j’entraînais Maman dans une sortie dehors, Snow nous accompagnant, pour profiter des derniers moments de clartés, le soir tombant rapidement… Mais d’un côté, cela signifiait aussi que Papa pourrait nous rejoindre plus tôt…

Une fois de retour à la maison, Snow et moi nous sommes réinstallés près de la cheminée qui crépitait, dégageant sa chaleur … Il était blotti contre moi, son museau reposant sur ma cuisse pendant que je lui faisais un câlin… J’avais aidé Maman à mettre la table, et on attendait plus que Papa qui devait bientôt arriver… On entendit toquer à la porte, et Snow gémit doucement, se remettant debout, attentif… Maman alla ouvrir à Papa qui venait d’arriver… Souriant,  je me levais aussi, l’attendant près du feu… Son manteau était couvert de neige, et il semblait avoir froid… Maman lui proposa de venir se réchauffer, le guidant par la main, il vint s’installer sur le canapé, face à la cheminée.. Je vins vers lui pour l’accueillir aussi, Snow venant poser sa tête sur le canapé, près de lui.

-Bonsoir Papa… Contente que tu sois là… Tu n’as pas eu trop de soucis pour venir, avec la neige ??

Je vins m’asseoir à ses côté sur le canapé, caressant la tête du louveteau doucement…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]   Ven 20 Fév - 18:47

Il régnait une atmosphère particulière en salle de rédaction et dans les locaux entiers au Times Révolution, aujourd'hui. Chacun avait ses reportages et ses rubriques à rédiger, comme chaque jour, mais personne n n'avait vraiment la tête à cela uniquement. Enfin, il fallait bien préparer l'édition spéciale de Noël pour informer et distraire ce bon peuple asarien. C'est ainsi que le couple infernal qui nous servait de dirigeants avait qualifié les citoyens d'Asaria lors de leur communiqué de "Joyeuses Fêtes". Certains de mes confrères n'y avaient vu que l'attachement qu'ils croyaient sincère, de la Grande Conseillère pour Asaria. Helena, moi et sans doute son époux, Oliver, devions bien être les seuls dans le petit monde de l'information à ne pas partager cet angélisme au sujet de la belle Alianka de Nephthys. Il faut dire qu'elle avait mis le paquet. Dans sa belle robe rouge pailletée d'or, elle aurait pu passer pour la mère Noël. Seul bémol, la présence du lutin Tomas Van Brënner à ses côtés. Malgré son costume trois pièces impéccable, son brushing étudié pour dompter ses cheveux indisciplinés que même la coupe en brosse avait du mal à masquer- ce type devait être tellement survolté que même avec une coupe de trois centimètres il avait l'air d'être muni d'antennes en communication avec Mars. Pourquoi trouvais-je que cela lui donnait un air de mauvais garçon des bas quartiers ? De baroudeur qui flingue tout ce qui bouge ? Peut-être parce que c'était son essence profonde et que tous les vernis que Mère Ali pouvait déposer sur son guignol ne pourrait pas parvenir à me rendre baba. C'est à peine si la remarque salace d'un des rédacteurs affirmant qu'elle aurait du enfiler un costume de mère Noël comme en portaient certainement les filles du Red Devil me fit sourire. Pour moi, ce duo de choc était ni plus ni moins un obstacle à la vie à laquelle j'aspirais et les bourreaux de milliers de personnes. J'étais capable de beaucoup d'humour mais pas au sujet de ce duo infernal qui me privait de vivre avec ma fille et la femme que j'aimais.

Fort heureusement, dans quelques heures, et au terme d'une balade sous la neige, je les retrouverais pour une soirée et une nuit très particulières. Chacun de mes collaborateurs devait avoir en tête ce moment spécial qui impose une trêve à tous. J'espérais seulement que chacun en bénéficierait un peu et qu'aucune mort, aucune exécution ne viendrait ternir cette nuit sur le territoire asarien. Chacun s'efforçait donc de faire son travail dans la meilleur ambiance possible et en regardant de temps à autre l'aiguille sur l'horloge. Le temps passa entre le choix des clichés de l'édition, la finalisation des articles, l'éditorial du Ministre de la Communication, dont Helena n'était pas peu fière. Je ne me privai pas de la taquiner sur sa soirée à venir avec SON  Père Oliver Noël, tandis qu'elle ne m'épargnait pas sur le fait qu'une fois ma fille endormie avec son bébé loup, c'était moi qui allait faire le grand méchant avec Mara. Finalement, le temps de se souhaiter une joyeuse soirée  et nuit de Noël et de quitter notre lieu de travail était enfin arrivé. Helena me donna deux grosses bises claquantes en me recommandant la prudence et en passant le bonjour à mes "princesses des neiges ". Je lui souhaitai de mon côté une sulfureuse ascension de la cheminée. Elle me gratifia d'un coup de pied au derrière assez douloureux qui me donna de l'élan jusqu'à ma voiture.

Après quelques kilomètres, j'arrivai au poste frontière qui régulait la sortie vers les Terres Sauvages. Je prétextais un reportage photo "Noël au village " . Avec la neige fraichement tombée, je pourrais faire des clichés dignes des Noëls d'antan... Le garde avait hâte de retourner au chaud dans sa cabane pour déguster son menu de réveillon avec son ... sa collègue ... très peu habillée que j'entr’apercevais par la fenêtre, avant d'être relevé. Je ne pouvais que comprendre. Aussi abrégeais-je mon explication pour reprendre ma route en conduisant prudemment sur la route enneigée. Je garai ma voiture sur un parking isolé et après avoir saisi un sac que je serrai contre moi, continuai à pied en prenant soin d'effacer mes traces dans la neige à l'aide d'une branche d'arbre qui me servait de balai. Les vieilles ruses de western marchaient toujours. Au terme d'une marche de trois quarts d'heure, j'arrivais enfin en vue d'une ruine qui me donna les sourire. Au fur et à mesure que je m'avançais, la ruine s'animait, des lueurs apparaissaient aux fenêtres qui s'étaient "reconstruites". Sur le toit soudain apparu, sortait une cheminée qui fumait et j'entendais des rires qui me réchauffaient le cœur, à travers la porte au moment où je m'apprêtais à frapper. J'étais enfin chez moi ! Si j'avais tout de l'abominable homme des neiges, de l'extérieur, dans ma poitrine mon cœur battait à tout rompre et je fus ému aux larmes lorsque Mara m'accueillit en m'étreignant. Cachant le sac derrière mon dos, je lui donnai un baiser digne de Humphrey Bogart dans Casablanca. Après qu'elle m'eût débarrassé de mon manteau, je me laissai guider, un peu raide, jusqu'au canapé où elle m'avait invité à m'asseoir et glissai discrètement le sac sous le canapé. Là m'attendait un autre tableau attendrissant. Une petite princesse avec un loup blanc. Alors qu'elle s'asseyait près de moi et que son ami déposait amicalement en glapissant de joie, quelques poils blancs sur mon pantalon de costume, je taquinai:

- Tiens, c'est une variante intéressante du bonhomme de neige: le loup de neige. Avez-vous réussi à sauver quelques cuissots de la gueule de cet effrayant animal, jeune princesse ? J'ai moi aussi une faim de loup! Houhouhou!
Questionnai-je en faisant deux grosses bises sur les joues roses de plaisir d'Héméra.

Tandis que Mara me tendait un breuvage au délicat parfum de rose mais visiblement très alcoolisé pour me "réchauffer" je rétorquai que j'aurai tôt fait de l'être par les présences qui m'entouraient. Et tandis que ma fille pouffait en enfouissant son nez dans l'encolure poilue de son ami, je jetai un regard de braise à sa mère.

hj:
 


Dernière édition par Grant Stevenson le Dim 8 Nov - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: Re: (Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]   Dim 22 Fév - 16:52

C’était loin d’être une soirée comme les autres, comme celles où Grant venait nous retrouver pour partager un repas quand le week-end pointait le bout de son nez ou quand la saison se faisait plus agréable et qu’on se refugiait au bord de l’océan pour un pique-nique. Non, aujourd’hui c’était la veille de Noel. A cause de la cruauté des Anciens, ils nous avaient enlevé ce droit et ce plaisir de voir notre fille grandir normalement et de découvrir ses cadeaux au fil des années. Tout comme les Anciens condamnaient mon couple. Nous étions deux dangereux fous qui croyaient pouvoir unifier les peuples. Pourtant  la preuve était sous mes yeux quand je les posais sur Héméra. Rien n’était impossible. C’est ce que me racontait mon père quand j’étais jeune. Il fallait garder la foi et croire en ses combats et ses passions. Noel était pour les humains, un moment de trêve et de joie autour de plats en compagnie de la famille ou d’amis proches pour ceux qui n’avaient plus de parents. Mais j’étais sûre d’une chose, cette nuit, toutes les chaumières du village veilleraient à la lueur des bougies tout comme toutes ces familles vivant dans les bidonvilles.

Snow avait déjà entendu les pas de Grant avant qu’il ne frappe à la porte. Je l’avais entendu légèrement grogner. Non pas ce grognement m’indiquant un danger imminent, mais pour me prévenir de la présence d’une personne non loin de nous. La neige n’avait cessé de tomber depuis ce matin et toutes les collines et les champs s’étaient drapés d’un blanc lumineux. Les températures avaient beaucoup chuté après le coucher du soleil et c’est d ‘ailleurs pour cette raison que je n’avais pas laissé le temps à Grant de dire quoi que ce soit l’entrainant rapidement à l’intérieur de la maison, bien au chaud. Notre baiser glacé m’avait fait sourire tendrement tandis que je l’aidais à retirer son manteau plein de neige. Il s’installa dans le divan au même moment où Héméra  rejoignait son père, Snow sur ses pas.  Je les laissai un petit moment tous les deux, préparant les boissons. J’avais composé un cocktail alcoolisé à base de sirop de rose, d’une liqueur élaborée de framboises  rouges et de mûres, lui donnant sa couleur pourpre foncée, et de miel, vanille et cognac lui donnant ce petit gout unique. Le tout agrémenté de champagne. Ce n’était pas parce que je vivais dans les terres sauvages avec ma fille que je ne connaissais pas le moyen de me procurer certains délices quand Noel arrivait. Pour Héméra, j’avais choisi un cocktail à base de fruits : Une Bella Luna. C’était un mélange d’oranges et d’ananas, une tranche de chaque fruit pour décorer  les bords du verre  que Snow se ferait un plaisir de dévorer, et une paille multicolore. Je posai mes boissons sur un plateau que je ramenai sur la petite table basse, devant le canapé.

- Le repas est prêt. Je le garde au chaud pour pouvoir savourer nos boissons. Un cocktail de Noel pour Monsieur, une Bella Luna pour Mademoiselle. Je reviens dans quelques minutes.

Je disparus dans ma cuisine, sortant du four les petits feuilletés que j’avais préparés dans l’après-midi. Ils étaient à point. Je les disposai sur un plateau et j’en récupérai un deuxième : celui des toasts que j’avais dressé avec ma fille quelques heures plus tôt. Les deux plats dans les mains, je revins auprès d’eux. Snow avait déjà senti les bonnes odeurs et avait quitté le canapé pour me tourner autour au cas où si j’en faisais tomber à terre, glapissant devant les petits mets.

- Un petit apéritif pour vous faire patienter et apaiser les estomacs qui ont faim !

Je m’installai enfin après de Grant, trinquant tous les trois à cette soirée et ce réveillon de fête ! Le cocktail que j’avais servi était agréable au palais. Le gout des framboises s’harmonisaient parfaitement avec les bulles du champagne. Je me penchai près de Grant, toute mutine, ne quittant pas des yeux Héméra.

- A ton avis ? Doit-on faire patienter cette petite princesse jusqu’à la fin du repas pour avoir ses cadeaux ou allons-nous faire une entrave à la tradition d’attendre minuit, et de lui donner maintenant ?

Peu m’importait de donner les cadeaux maintenant, avant le repas ou attendre minuit. Nous avions toute la soirée et toute la nuit pour profiter des uns et des autres. Et même du lendemain. Grant savait en venant ici, qu’il ne pourrait repartir qu’à la prochaine nuit tombée. En fait, je me rendais compte, que j’étais toute aussi impatiente que ma fille de leur offrir les surprises que j’avais trouvé pour elle et pour son père.

- Bon très bien ! Je cède la première ! Je vais vous offrir mes cadeaux avant le repas !

Grant failli éclater de rire devant ma grande faiblesse de ne pas attendre minuit, et je fronçai le nez en guise de réponse, tout sourire aux lèvres. Je pris les deux cadeaux que j’avais placés au pied du sapin depuis un long moment. Le cadeau d’Héméra était volumineux. Normal, j’avais enveloppé toutes les surprises dans un seul et unique paquet.

- C’est pour toi ma chérie, je te souhaite un très bon Noël.

Je l’embrassai dans les cheveux et je la laissai ouvrir son cadeau avec Snow qui s’impatienter. Elle découvrirait plusieurs choses : une très belle poupée et tous ses effets.  C’était une très grande boite. Oui, ma fille avait huit ans et c’était une petite fille comme toutes les autres. Je tenais beaucoup à ce qu’elle ait des Noëls de son âge. Elle y trouverait aussi une petite valisette joliment décorée et à l’intérieur de laquelle était placée tous les accessoires pour la coiffure. Et le dernier petit cadeau : un sac à dos pour son âge. Elle aimait faire des ballades avec Snow pas très loin de la maison. C’était un moyen pour elle de s’équiper et d’amener ce dont elle aurait besoin. Le bruit du papier cadeau que l’on déchire vivement se mit à retentir dans la maisonnée. Je pris place près de Grant lui présentant la petite boite enveloppée que je tenais au creux de mes mains. Emu, il déchira, à son tour, le papier et ouvrit l’écrin pour y découvrir une clef soufflée dans du verre. Cette clef était la présentation exacte de ces vieilles clefs anciennes des maisons d’autrefois : une tige longue avec en son bout un anneau magnifiquement décoré  où s’entrelaçaient les lettres G & M ainsi qu’un panneton assez large. La clef se voulait être à la fois traditionnelle et élégante, composée par un maitre souffleur de verre. Il observa longuement la clef posée sur son support.

- La clef de mon cœur, là où se trouvent tous mes sentiments pour toi. Tu en es le gardien immuable. Joyeux Noël mon amour !


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]   Sam 16 Mai - 17:50

Bien au chaud à la maison, nous réchauffant près du feu, Snow et moi on se reposait après avoir joué dans la neige. L’après-midi avait été partagé entre nos jeux et l’aide que j’apportais à Maman pour préparer le repas et mettre la table, que tout soit près. Je câlinais Snow lorsque Papa arriva, semblant frigorifié. Les températures étaient basses, et la neige tiendrait très longtemps. Mieux valait être au chaud à l’intérieur que dehors. Me levant pour l’accueillir, je le rejoignais alors qu’il s’installait ans le canapé, le louveteau blanc venant à nos côtés, saluant également Papa, à sa façon.

« -Snow adore la neige, mais il n’est mouillé qu’à la surface de son pelage, c’est tellement épais qu’il a quand même chaud. Oui, il voulait tenter de paraître triste et affamé, mais il n’a pas réussi à chiper quelque chose. C’est certain que les bonnes odeurs du repas donnent faim. Est-ce que Snow pourra avoir quelques restes après la fin du repas, ou demain matin, pour qu’il ne soit pas embêter pendant la nuit ?? C’est aussi Noël pour lui, non ? »

Pendant qu’on discutait, Maman alla chercher les boissons et nous servit, nous rejoignant alors pour débuter les festivités. Le mien était un mélange de jus de fruits, orange et ananas. Deux tranches de fruits ornaient les bords de mon verre, et je savais déjà que Snow délaisserait l’agrume mais se ferait un plaisir de manger l’ananas. On commençait à se connaître tous les deux. Maman demanda à lors si on devait attendre pour ouvrir les cadeaux, ou s’il fallait les ouvrir de suite. Je ne disant rien, curieuse, mais des étoiles brillaient sûrement dans mes yeux. Elle céda d’ailleurs la première en allant chercher ceux qu’elle avait préparés pour Papa et moi. Le mien était très gros, et je compris en le déballant qu’il contenait plusieurs choses qui avaient été mises ensemble. Je tentais de faire attention à ne pas déchirer le papier, au début, mais le louveteau couleur de neige s’en mêla, et prenant des morceaux entre ses crocs, il tira et déchira l’ensemble. Il était drôle, et je ne pouvais pas le gronder. Qu’il s’amuse lui aussi, c’était normal en ce jour de fêtes.

A l’intérieur, je découvris une belle poupée, ses effets dans une valisette, autant des habits que des accessoires de coiffures. Bref, le rêve de toutes petites filles de mon âge, du moins je le pense. Elle était vraiment magnifique, et je savais que j’en prendrais soin longtemps. Je n’avais pas l’habitude d’abîmer mes affaires, il me suffirait de la placer en hauteur pour éviter que mon ami à quatre pattes ne veuille jouer aussi avec. Attendant impatiemment que Maman ait terminé d’offrir son cadeau à Papa, je lui sautais dans les bras, n’ayant pas lâché la poupée et en faisant attention à pas bousculer Papa, je sentais que son cadeau était fragile et précieux.

« -Elle est magnifique Maman, j’y ferais très attention. Merci. » Je lui fis un gros bisou sur la joue avant de continuer. « -Et le sac me servira beaucoup aussi, pour mes promenades et nos jeux avec Snow. »

Je profitais de cet instant pour leur faire un câlin à tous les deux. Ces moments où nous étions tous les trois ensemble étaient plutôt rare, et j’en profitais pleinement à chaque fois. Ils m’aidaient plus que tout autre à maintenir ce bouclier autour de mon esprit, lors de mes exercices avec Marraine. Les visages des personnes que j’aimais, ce sentiment de sécurité et que rien ne pourrait m’arriver lorsque je suis avec eux me donnent encore et toujours la force nécessaire pour renforcer la barrière et ne pas laisser mes souvenirs angoissants reprendre le dessus.

« - Contente qu’on soit tous les trois ensemble pour les fêtes. Pour moi, c’est un cadeau de Noël à lui tout seul.» J’étais bien, heureuse d’être en famille. Je profitais de ces instants comme tous les enfants de mon âge, sans craintes et avec un semblant d’insouciance. J’aurais aimé qu’il en soit ainsi plus souvent, mais je savais la chose impossible. La moindre des choses à ma portée était bien de profiter de l’instant présent, à chaque fois.

« -Faut que je trouve un prénom à ma jolie poupée, non??»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]   Dim 8 Nov - 20:10

Tout en me réchauffant et en savourant le délicieux cocktail que ma tendre Mara m'avait servi, j'écoutais notre fille m'expliquer combien Snow était bien équipé par la nature pour faire face à la neige. Soit elle s'était documentée elle-même, soit elle avait observé son ami de très près, soit c'était ce Pacificateur, Aaron Williams, qui avait pris soin de lui expliquer. En tous cas, Héméra semblait passionnée par tout ce qui touchait de près ou de loin à son nouvel ami. Elle allait jusqu'à plaider en sa faveur pour qu'il ait droit à sa part de victuailles. Pendant ce temps, Mara s'activait en faisant des aller-retours entre la cuisine et la salle à manger.

J'eus du mal à retenir mon rire lorsque Mara se posa enfin pour proposer qu'on offre les cadeaux à l'apéritif. Elle était pire que notre fille. Encore plus impatiente qu'une enfant. Mais cela m'attendrissait. Je trempais mes lèvres dans le breuvage pétillant en acquiesçant. Le plus beau cadeau pour moi, c'était elles et le plaisir sans fin de les contempler, de me rassasier de ce spectacle. Même Snow y mettait du sien pour m'attendrir et chiper les amuse-gueules préparés par les deux femmes de ma vie. Que dire face à tant d'impatience! Contre deux femmes liguées, je ne faisais pas le poids. Mara prenait autant de plaisir à offrir le cadeau qu'Héméra à le recevoir. Quant à Snow, bien entendu, le bruit du papier déchiré acheva de l'exciter. Il offrait un vrai festival de pitreries en aidant son amie à déballer son cadeau sautant dans les morceaux de papier déchirés et en s'amusant à les déchiqueter.

Mara s'approcha de moi avec un air de conspiratrice et me tendit un paquet beaucoup moins volumineux que celui d'Héméra. Mais ce que recelait cet écrin avait une valeur symbolique qui m'émut profondément. Je contemplai en détails le merveilleux travail accompli par l'artisan. Un artiste plutôt ...

- Elle est magnifique mon amour ... Je te promets de m'en montrer digne. J'ai une telle chance d'avoir cette clef. Je me demande comment les hommes qui ne l'ont pas obtenue sont parvenus à surmonter ça. Plaisantai-je en l'attirant sur mes genoux pour la serrer dans mes bras.

Héméra se joignit à nous pour remercier sa maman des somptueux présents qu'elle venait de découvrir dans le gros paquet. Je fus bouleversé de sentir à quel point ces instants étaient précieux pour notre fille. Je savais que je lui manquais autant qu'elle me manquait. Mais nous avions le bonheur de pouvoir nous réunir même si c'était trop rare. D'autres n'avaient plus cette chance et passaient sans doute un Noël solitaire. C'était triste de penser à ça. Deux paires d'yeux, non, trois, me fixaient d'un air interrogateur car je ne m'étais pas rendu compte que j'étais perdu dans mes pensées depuis quelques minutes déjà. Je chassai cette tristesse tout en formant le vœu que les âmes esseulées cette année soient bien entourée au Noël suivant. Je me levai d'un bond et remis la clef de son cœur entre les mains de ma chère aimée. Puis je plongeai à quatre pattes sous le canapé pour en retirer le sac que j'avais caché. Ce faisant je me trouvai la figure sous le sofa et ... nez à nez avec une truffe humide qui émettait des couinements joyeux. Lorsque je refis surface, je me trouvai confronté à deux femmes pliées de rire et se tapant les cuisses. Il faut dire que Snow et moi avions adopté exactement la même posture: à genoux, l'avant du corps sous le canapé et les fesses en l'air.

- C'est même pas drôle! J'aurais pu me faire un lumbago !


Elles pouffèrent de plus belle. J'extirpai du gros sac un grand carton allongé.

- Mademoiselle il va falloir sortir tes outils de bricolage !


J'avais acheté au village Humain en dehors du Dôme une très belle luge en bois à monter. J'avais ensuite demandé à un tanneur de confectionner un petit harnais pour Snow. Ainsi, si Héméra parvenait à le faire obéir et à le convaincre du plaisir qu'ils auraient à se promener partout ensemble, elle pourrait le suivre et partager ses courses folles. Je lui tendis le gros paquet en kit et aussitôt la danse des papiers déchirés reprit de plus belle.

- Un loup, quand ça grandit, ça court très vite tu sais. Alors comme ça tu pourras le suivre. Bien sûr, il ne faudra pas en abuser. C'est un loup, pas un animal domestique mais tu sais qu'il y a très longtemps, les premiers hommes qui ont exploré le continent d'Asaria le faisaient avec des traineaux tirés par ces chiens qui avait du sang de loup. Ils étaient plus résistants que les chiens mais aussi que les loups parce qu'ils avaient pris le meilleur des deux. Comme toi ma chérie. Alors après le repas, ça te dit qu'on commence le montage de cette luge. Tu pourras aussi l'utiliser seule dans les pentes. Je crois même qu'elle est assez longue pour que Maman monte aussi dessus ...

Laissant ma fille découvrir son cadeau, j'extirpai celui de sa maman et le lui tendis à mon tour. Il était de taille bien plus réduite mais renfermait un magnifique jade sculptée en forme de fraise montée sur argent avec une chaine du même metal.

- C'est une Mara Jade... Dis-je en guise d'explication. Elle provient du village. Il parait qu'il y a des gisements dans le coin... Une pierre très dure et résistante et c'est un véritable exploit que de l'avoir taillée en forme de fraise des bois si finement. Ce bijou c'est toi, à la fois tellement forte et si délicate... Ma Mara des bois.

Mara contemplait le bijou et restait sans voix.

- Tu veux que je t'aide à le mettre ?  J'allais oublier ... J'ai fait placé un petit émetteur dans le sertissage. Ainsi nous pourrons toujours savoir où tu te trouves.

Je savais que Mara allait protester car elle avait horreur qu'on la piste comme une gamine. Mais elle prenait tellement souvent des risques sans en avoir toujours conscience. Ce bijou ne la protégerait pas mais au moins pourrait nous aider à lui porter secours en cas de besoin.

- Le fermoir est renforcé. Il y a donc peu de risques que tu la perdes. Il suffit de la porter cachée sous tes vêtements quand tu vas en opération à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Terminé) Tableau de Noël [GRANT & HEMERA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kit complet - Alice Grant [Terminé - Keira Sanders]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» L'université haitienne: un triste tableau
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Tableau de chasse des crânes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps :: » Si Asaria m'était conté-
Sauter vers: