(Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   Mer 12 Nov - 22:38

Je faisais les cent pas dans le couloir qui donnait accès à l’infirmerie. Héméra était à l’intérieur avec sa marraine pour les entrainements qu’elle lui donnait au moins une fois par semaine pour mieux maitriser son pouvoir sur la télépathie. Un don puissant au potentiel sans limite pour la personne qui savait s’en servir. Amaria ne m’avait jamais caché que ma fille  était tout aussi puissante qu’un adulte, effleurant presque le niveau d’un Ancien alors qu’elle était si jeune. D’aussi loin que je me souvienne Héméra communiquait avec moi quand elle était dans mon ventre et que j’étais enceinte d’elle. J’avais toujours cru que les bébés télépathes faisaient ainsi avec leur mère. Amaria m’avait expliqué que les enfants Asariens ne possédaient pas à leur naissance la puissance de ma fille. Ainsi, elle devait canaliser et contrôler son pouvoir avec application et méthodiquement. Elle faisait des progrès. Elle apprenait très vite même si au début ma fille avait eu quelques difficultés à se servir de sa télépathie, peut-être par peur de blesser les autres et de mal faire. Elle avait au fil des mois pris plus d’assurance auprès de sa marraine. C’était une bonne chose d’avoir Amaria avec nous dans ces moments délicats.

La porte s’ouvrit enfin laissant la petite fille courir à ma rencontre. Je la pris dans mes bras tout en la serrant contre moi. Je lui avais promis de lui montrer un endroit magnifique au cœur même du QG des Pacificateurs. C’était une rivière souterraine et si on suivait son chemin, on arrivait dans une sorte de niche sculptait à même la roche.  Cela n’était pas le produit de l’homme qu’il soit humain ou Asarien. C’était la nature qui avait fait un travail fabuleux. Je posai un genou au sol, les mains encadrant les épaules d’Héméra tout en la regardant droit dans les yeux.

- Ton entrainement s’est bien passé ? Je t’attendais pour te montrer l’endroit dont je t’avais parlé. La fameuse rivière souterraine. J’espère que tu as gardé de l’énergie pour notre petite balade ?

Je la taquinai en lui ébouriffant ses longs cheveux. Plus je détaillais ma fille, plus elle ressemblait à son père : les cheveux fins, les prunelles intenses et ce caractère vif. Je me redressai tout en lui prenant sa petite main dans la mienne.

- Nous allons devoir faire quelques détours et prendre deux ascenseurs différents. L’accès à la galerie souterraine est très sécurisé car c’est aussi un chemin qu’empruntent certains des Pacificateurs pour rejoindre le QG sans passer par l’extérieur et les terres sauvages.

On commença à marcher dans le long couloir jusqu’au bout de celui-ci où se trouvait le premier sas dans lequel on s’engouffra. Je pianotai un code secret que seuls moi et certains membres détenaient. C’était une sécurité supplémentaire au cas où il y aurait une taupe parmi nous. Julian Marshall et Amaria Saria pouvaient les changer à tout moment sans aucun ordre de ma part si le danger se rapprocher de nous tous.  Je n’étais pas le sommet de ce groupe, nous étions plusieurs pour assurés la sérénité de nos alliés et de nos amis. Amaria détenait encore plus de secrets sur le fonctionnement du QG mais ça c’était une tout autre histoire. Le sas descendit au niveau -2 et on se retrouva dans un second couloir. Il y avait moins de personnel autour de nous car étions dans le niveau  où se trouvait la salle principale des ordinateurs et des caméras de surveillance qui étaient tous reliés à diverses alarmes et codes de protection. Je saluai les Pacificateurs que nous croisions sur le chemin jusqu’à arriver au second sas qui nous mena au dernier sous niveau. Lorsque les deux portent glissèrent devant nous pour nous laisser sortir, on pouvait ressentir l’air frais. La température était très différentes des locaux. La rivière apportait avec elle l’humidité et les clapotis de l’eau qui se déversaient le long du lit rocheux qui passait sous le QG. Je laissais à Héméra le temps de regarder ce spectacle.

- Tu vois, c’est ici que j’aime venir me prélasser quand je passe trop de temps au QG.  Il n’y a aucun bruit sauf celui de l’eau.

Je m’accroupissais pour laisser ma main jouer dans l’eau.

- Alors, dis-moi tout ? Ta marraine m’a raconté que tu avais fait d’énormes progrès avec ta télépathie.  Je savais que tu arriverais à maitriser ton pouvoir en travaillant et en t’appliquant. Je ne me suis jamais fait de souci sur ça. Qu’est-ce que tu apprends à faire avec ?


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 


Dernière édition par Mara Jade le Dim 24 Juil - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   Mer 3 Déc - 0:21

Mara & Héméra ♥



J’étais à une séance d’exercices avec Amaria… Marraine trouvait toujours des manières amusantes pour que j’apprenne à me servir comme il faut de ma télépathie… Grâce aux conseils de Maman, je pouvais maintenir plus longtemps mon bouclier sans qu’il ne se fissure, mais il me faudrait sans doute un temps encore avant que je ne l’utilise vraiment bien, malgré la puissance que j’avais… Aller dans l’esprit des autres était toujours délicat pour moi… Peur de souffrir ou de faire mal aux autres … Ou que celui qui était « visité » ne retourne mon don contre moi pour me faire du mal, ou chercher des informations …. Ma captivité passée me freinait dans mes progrès, mais bien entourée comme je l’étais, je progressais tout de même assez rapidement…


A la fin de l’exercice de ce jour, Amaria me demanda le sourire aux lèvres d’essayer d’approcher l’esprit de la personne se trouvant dans le couloir… Je me concentrais brièvement pour découvrir que Maman m’attendais patiemment, rigolant doucement, je le dis à Marraine qui conclut cette séance et me libéra jusqu’au cours prochain…Reprenant ma veste au dossier de ma chaise, j’allais rejoindre Maman, courant dans ma précipitation… Ouvrant la porte à la volée, j’allais dans ses bras contente de la retrouver… Me posant à terre, un genoux au sol, elle me demanda si mon entrainement s’était bien passé et si j’avais encore de l’énergie pour une balade… Elle m’avait parlé d’une rivière souterraine il y avait un moment, et me proposait aujourd’hui de m’y emmener…

-L’entraînement s’est bien passé oui… Encore des problèmes de blocage et autres, mais ça va beaucoup mieux, je crois… Et oui, j’ai encore plein d’énergie, prête pour la balade, Maman…

Elle m’ébouriffe alors les cheveux et me posant à terre, me fixant du regard comme à son habitude, elle me prévient que nous allions devoir faire quelques détours, prendre plusieurs ascenseurs et que le chemin est très sécurisé, car c’est un passage vers l’extérieur…

-Compris Maman, je ne te lâche pas d’une semelle… Et marcher ne me fatiguera pas.

Marchant alors, Maman me guide dans les couloirs, ma main toujours dans la sienne…Par moment, Maman taper des codes, je crois pour débloquer des portes… Très sécurisé, oui, je le voyais bien… Curieuse, je regardais à droite et gauche, pour voir les couloirs et autres que nous traversions… Je n’y avais jamais mis les pieds dans ces parties du QG….Enfin, nous sommes arrivées à l’endroit que Maman souhaitait me montrer… L’air y étais plus frais et plus humide qu’en haut, et on entendait le bruit du ruissellement de l’eau… Une rivière souterraine qui coulait librement sous le QG… L’endroit était magnifique et apaisant, je comprenais ce que Maman m’expliqua que quand elle voulait se reposer, faire le vide, elle venait se ressourcer ici…. Elle alla s’accroupir près de l’eau, laissant sa main jouer avec le liquide… Elle me demanda ce que j’apprenais à faire avec Marraine, qui lui avait dit que je progressais plutôt bien dans la maîtrise de ma télépathie….

- On continue les exercices de bouclier…. J’y arrive mieux à présent… Surtout depuis que tu m’a conseillé de visualiser les personnes qui me sont proches, cela marche bien mieux que de bons souvenirs, j’ai l’impression que c’est parce qu’ils sont bien plus réels , comme si je tirais de la force en me les représentant dans mon esprit…..

Allant près d’elle, je mis ma main dans l’eau, elle était froide, mais son mouvement était curieux sur ma main, je m’asseyais en tailleur près de l’eau….

-Entrer dans l’esprit des autres pose encore problème, je n’arrive pas encore à me détacher de mes mauvais souvenirs, il me reste une peur soit d’avoir mal, soit que l’on retourne ce don contre moi… Mais elle recule, et j’arrive un peu à le faire, surtout de manière superficielle….

Puis pensant à mon ami à quatre pattes qui doit être en train de jouer dans l’une des salles vides, je continuais :

-Je lui ai parlais de Snow, et de ce que j’arrive à faire, les images que j’arrive à lui envoyer, et le fait qu’il y réponde de temps en temps… L’idée qu’il soit sauvage et cloîtré ne me plait pas trop… Il devrait être libre, alors autant essayer de faire en sorte qu’il s’amuse et ne s’ennuie pas… Je ne me vois pas lui donner des ordres comme un chien domestique…

Songeuse, je réfléchissais à son avenir … Si un jour, il pourrait revenir auprès de Kantara, sa mère, et de ses frères au pelage sombre…. Il était bien trop voyant, mais si il était préparé à survivre malgré cela, il pourrait retrouver la liberté… Il lui faudrait juste apprendre à se cacher… Du moins, je le pensais…..

-J’espère que sa présence ici ne cause pas trop de problèmes…
Revenir en haut Aller en bas
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: Re: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   Ven 2 Jan - 17:31


Plus le temps passerait et plus Héméra prendrait confiance en elle et aussi en ses capacités. Les dons qu’elle possédait, étaient extrêmement puissants. Ils pouvaient s’assimiler à ceux des adultes. Ces adultes-là auraient eu le temps de les contrôler, de grandir avec leur évolution sauf que ma fille était née ainsi et seule Amaria était capable de l’aider à dompter ses pouvoirs et les utiliser d’une manière à ce qu’elle n’aurait plus peur de s’en servir. J’avais amené ma fille dans un endroit encore inconnu qui se situait au cœur même du QG des Pacificateurs. Certains le connaissaient, d’autres n’y faisaient même pas attention. Pour moi c’était là où je venais souffler et réfléchir, là où je me suis recueillie durant la disparition de Grant quand tout le monde le croyait mort. J’avais un besoin immense de trouver une bulle, un jardin où je pouvais laisser échapper mes sanglots, mes incertitudes et de retrouver aussi la force de me battre et d’avancer.

Lorsque la rivière souterraine se dessina sous nos yeux, l’air avait changé. Une odeur bien particulière et agréable que l’on ne sentait qu’ici. Posant un genou au sol, je laissai ma main jouer avec l’eau fraiche qui traversait les terres sauvages et passait juste là, près de nous. Héméra fit de même et nous commençâmes à converser. Je savais que je lui posais constamment des questions. Ce n’était pas une curiosité mal placée ou une quelconque envie de tout savoir sur Héméra. Elle aussi avait besoin d’avoir son propre jardin secret tout comme je lui avais prouvé et démontré qu’elle pouvait tout me raconter, aussi bien à moi qu’à son père. Que nous ne serions jamais là pour la juger, mais bien pour la conseiller. J’écoutai alors ses explications, tous les entrainements qu’elle faisait avec sa marraine et les progrès remarquables qu’elle effectuait un peu plus tous les jours.

- Je suis très fière de toi Héméra. N’oublie jamais ce que tu viens de dire. Ta famille, les personnes auxquelles tu tiens le plus seront toujours ta force. Et cette force se trouve là …

De ma main de libre, je déposai mon index sur son petit cœur tout en lui souriant. Je me redressai finalement, reprenant la main de ma fille pour l’amener vers un renfoncement que la pierre avait elle-même travaillé et façonné. Un banc fait dans la roche se présenta à nous et on s’y installa dessus.

- Pourquoi donc ta présence causerait un problème ? Dis-moi pourquoi tu penses cela Héméra ? As-tu peur que les Pacificateurs se lassent de toi ou ne voient en toi qu’une petite fille qui attirerait le danger ? Alors écoute-moi bien … Je suis certainement tout aussi dangereuse que toi. Moi aussi on me recherche et cela depuis de nombreuses années. Je n’ai jamais rien caché à quiconque du groupe. Tous savent que ma tête est mise à prix, que tous ceux qui m’approchent, me côtoient peuvent y perdre la vie. Ton père le sait tout autant. Il ne faut jamais que tu arrêtes de vivre. Au contraire, chaque jour de prit est une bataille de gagnée. Et ça personne ne pourra te l’enlever.

Héméra avait muri en quelques mois surtout depuis qu’elle devait s’occuper du petit loup qu’Aaron lui avait offert. Elle comprenait parfaitement que ce louveteau n’était pas une peluche ou un chien que l’on pouvait domestiquer.

- Tu as raison. Snow reste un animal sauvage, tu dois garder cela en tête. Tu ne peux pas le dresser à ta façon, ça serait effacé sa vraie nature. Un peu comme toi, si on te demandait d’oublier tes pouvoirs, de les museler. Au contraire, il faut cultiver cela. Snow te fera confiance s’il se rend compte que tu n’es pas là pour le changer en petit chien. Il deviendra ton ami et sera toujours là pour toi.

J’avais gardé pour la fin son angoisse de faire mal et d’avoir mal avec sa télépathie.

- Et si tu essayais sur moi ? Je ne possède aucun pouvoir pour te faire mal. Donc, tu peux déjà être plus en sécurité. Par exemple, essayons quelque chose de très simple. Je vais penser à une idée et tu me diras ce que tu lis dans mon esprit ? D’accord ?


Je faisais confiance à ma fille tout comme j’avais toujours eu confiance aux pouvoirs de Grant. Les doutes n’existaient pas et c’était peut-être cela qui faisait que j’avais plus d’assurance qu’Héméra. Je fermai mes yeux et la première idée qui me vint en tête fut le bonhomme de neige que l’on pourrait faire avec toute la neige qui était tombée aujourd’hui. Je restai calme et silencieuse, concentrée sur mon idée. Les secondes qui s’écoulèrent étaient aussi longues que des minutes. Je n’avais qu’une seule crainte, que ma fille renonce par peur de me faire souffrir … Sauf que soudainement … je sentis une caresse délicate effleurer mon esprit. Une douceur …


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   Dim 25 Jan - 16:48

Mara & Héméra ♥



Maman m’avait emmené dans un endroit auquel elle tenait beaucoup, au sein du QG. C’était une source naturelle, et nous étions en train de discuter jouant avec l’eau froide d’un ruisseau coulant librement dans ce bel endroit. Le bruissement de l’eau, le silence naturel de ce lieu était apaisant, serein. Maman me demandait des nouvelles des entraînements que je faisais avec Amaria, pour contrôler au mieux mon pouvoir de Télépathie, avec lequel j’avais encore des problèmes. Je lui expliquais où j’en étais, que la méthode qu’elle m’avait conseillé lors d’une nuit d’orage à la maison fonctionnait plutôt bien. Je me concentrais plus longtemps lorsque je pensais aux personnes qui m’étaient chères qu’en m’accrochant à mes souvenirs heureux. Elle me félicita pour ces progrès, et me dit de ne jamais oublier que mes proches faisaient ma plus grande force. Puis me prenant par la main, on se releva pour aller s’asseoir sur une sorte de banc naturel, créé dans la roche. Je l’écoutais attentivement, une fois que je lui ai expliqué les doutes qui me faisaient réfléchir, parfois à ma place parmi eux.

« -Je sais qu’elle n’est pas un problème, Maman. Mais je sais que ma différence peut déranger…. Je suis à la fois humaine et Asarienne. La seule à être ainsi…. Est-ce qu’un jour, d’autres enfants naîtront comme moi ?? Si je suis là, c’est que c’est faisable, j’imagine. Je sais que les Pacificateurs me protégeront toujours, mais avoir une telle puissance alors que je sis jeune… Parfois j’ai peur de ne pas être capable de contrôler tout ça… Mais Amaria, toi et les autres rassuraient mes peurs, et je vais de l’avant. Mes souvenirs m’embêtent moins, j’ai l’impression qu’ils me font moins mal, mais ils sont toujours là… Pour certains, je suis la preuve que l’amour entre Asariens et humains et possible, pour d’autre, je suis un monstre n’ayant jamais dû naître. Disons que j’ai quelquefois du mal à le supporter… »

Snow faisait aussi parti de la conversation. Aaron m’en avait confié la garde, lors d’une sortie en nature. La mère louve, Kantara avait perdu son compagnon au pelage de neige car il faisait une proie bien trop visible. Et sur la portée de louveteaux qu’elle élevait, seul Snow avait hérité de cette couleur blanche, ses deux frères étant aussi noirs que la mère. J’avais bien conscience qu’il était sauvage, et le savoir dans les locaux, avec nous ne me plaisais pas, mais je savais que c’était nécessaire pour qu’il ait une chance de vivre et de grandir.

« -Je sais, j’essaie seulement qu’il ne s’ennuie pas, jamais je n’essaierais de l’éduquer comme un gentil chien domestique. Je comprends, je n’aimerais pas ça, si on m’interdisait d’utiliser mes pouvoirs. Kantara m’a adopté comme un de ses louveteaux, d’après Aaron, alors Snow est un peu comme un frère, je pense. Il faut qu’on soit présent l’un pour l’autre en ayant tous les deux notre liberté. »

Maman avait compris mon souci avec ma télépathie, et me demandais si je voulais bien faire un exercice avec elle. Elle penserait à quelque chose que j’essaierais de découvrir. Comme elle me le précisa, elle était humaine et ne possédais pas de pouvoirs dont j’aurais pu avoir peur. Je hochais la tête, d’accord avec son idée, et je la regardais fermer les yeux, pour se concentrer. Puis à mon tour, lui tenant la main, je fermais les paupières pour me concentrer, et projeter mes pensées vers les siennes comme Amaria me l’avait montré, en me concentrant sur la surface uniquement. J’y allais tout doucement, car je savais ce que cela pouvait faire, d’y aller brusquement, et ne le souhaitais pas. Un frisson me traversa alors que je rejetais cette idée, me concentrant sur la sensation de calme que me procurer l’endroit où nous étions, l’eau qui coulait doucement… Bientôt, je vis l’image d’un bonhomme de neige. Il est vrai que la neige commençait à tomber, à la maison, l’hiver était en train de venir. Rouvrant les yeux, je lui souris, retirant mon esprit du sien, en lui indiquant ce que j’avais trouvé à haute voix.

« -Penserais-tu à un bonhommes de neige, par hasard ?? Tu crois qu’il y aura assez de neige pour en faire un ?? Elle tiendra assez longtemps ?? »
Revenir en haut Aller en bas
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: Re: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   Jeu 12 Fév - 19:55

Assises toutes les deux sur un banc que la roche avait façonné depuis des années voir même peut-être des siècles, j’écoutais ma fille s’ouvrir à moi, me parler de sa différence et de toutes ces questions qu’elle avait en tête au sujet d’autres enfants comme elle. Héméra avait beaucoup muri et elle comprenait parfaitement tout ce qui l’entourait. Parfois, j’aurai voulu qu’elle reste une petite fille sans connaitre les ravages du monde dans lequel elle vivait. C’était trop tard et c’était tout aussi égoïste de ma part de la couver de cette manière-là. Mais n’est-ce pas là le comportement de tous les parents de protéger au maximum ses enfants ?

- Bien sûr qu’il y en aura des enfants comme toi, je n’en doute pas seulement lorsque le monde aura compris que le gouvernement n’a pas toutes les cartes en main ni encore moins celle du destin des uns et des autres. Depuis presque un siècle, depuis que le SEER a été créé, les Asariens ont fait en sorte de diviser les individus. D’un côté leur race supérieure et de l’autre les humains. Durant très longtemps, cela a bien fonctionné. Les deux peuples se haïssaient ce qui jouait en faveur des Anciens. Sauf qu’aujourd’hui tout est différent. Les choses changent Héméra. Si ton père et moi nous avons mis de côté nos différences pour laisser parler nos sentiments, il y a d’autres couples ici en Asaria qui cachent leur amour. Et un jour ces couples comprendront qu’ils peuvent avoir beaucoup plus. C’était à dire espérer des enfants.

Souvent je me demandais s’il existait d‘autres enfants comme Héméra, issus d’un père et de mère différentes de par leur nature. Mais dès que je pensais à cette idée, l’image des Anciens du gouvernement revenait subitement me hanter. Ni Alianka, ni Kylian E. Wright ne laisseraient des hybrides agrandir tranquillement. A moins que les parents aient été plus forts que nous pour cacher leurs enfants. Alors, le pourcentage même infime de la présence d’autres enfants qu’Héméra serait alors possible. Ils ne seraient certainement pas plus âgés qu’elle.

- Qui te traite de monstre Héméra ? Pas les Pacificateurs ? Pas les villageois, car ils ne voient en toi qu’une petite fille. Si tu fais références aux Anciens, ce sont plutôt eux les monstres. Ils ont oublié qu’ils ont été un  jour des humains. Et pour avoir touché de près la puissance et le pouvoir, ils ne veulent que rien ne puisse venir s’immiscer dans leur projet. Te rends-tu compte qu’ils ont peur de toi ? Une petite fille qui à elle seule pourrait faire basculer leur hégémonie à prouvant que la haine des deux races n’est pas l’unique solution.

Pour Snow, j’étais heureuse de la voir très responsable par rapport à la présence du louveteau. J’hochai silencieusement la tête pour acquiescer à ses propos. J’étais d’accord avec elle. Elle devrait laisser à son nouveau petit copain assez d’espace pour qu’il ne se sente pas prisonnier.

- Je comprends tes inquiétudes.  Tu trouveras bien un moyen de l’amuser comme vous créer des jeux entre vous, apprendre à vous connaitre et peut-être aussi te servir de ta télépathie pour créer un lien plus puissant avec lui puisqu’il est un peu comme ton frère. C’est une grande preuve de confiance que t’a donnée la maman louve. C’est en essayant et en cherchant que tu y arriveras. J’ai toute confiance en toi, je sais que tu y arriveras.

Puis j’avais gardé pour la fin son angoisse par rapport à son pouvoir. Cette peur qui la freinait, la perturbait toujours malgré les entrainements avec sa marraine. Alors, une idée me vint, d’essayer sur moi sa télépathie, de deviner des choses simples. Je ne possédais aucun pouvoir pour me défendre donc elle n’aurait pas peur d’avoir mal ni de me faire mal. Faisant le vide dans ma tête, je m’étais concentrée sur une seule idée : faire un bonhomme de neige en se promenant non loin du QG. Durant ces quelques minutes, je restai calme et détendue, lui insufflant toute mon énergie et toute ma confiance pour qu’elle y arrive. Je sentis soudainement une présence venir caresser mon esprit. Je me mis à lui sourire tandis qu’elle me questionnait sur mon idée.

- Oui ! Un bonhomme de neige ! Avec tout ce qui est tombé aujourd’hui et la fraicheur des températures, je crois que notre bonhomme va tenir un certain temps !

Je pris doucement les mains d’Héméra dans les miennes

- Ta marraine m’a très souvent parlé de la télépathie. Elle m’a raconté qu’un télépathe peut lier son esprit à un non télépathe, une sorte de lien qui fonctionne dès que l’un ou l’autre l’active en pensant très fort et à n’importe quel moment. Et si tu essayais sur moi ? Imagines que j’ai un tout tout tout petit bout de ton esprit dans le mien, juste là fis-je avec mon index près de ma tempe. Tu pourras communiquer avec moi quand je suis au QG, et toi à la maison avec l’un des pacificateurs. Ou bien me faire un petit coucou et moi aussi d’ailleurs, quand tu le voudras. Par contre, je ne sais pas comment cela marche, comment créer cette connexion entre nous. Peut-être en te concentrant et en projetant une sorte de passerelle entre nos deux esprits ? Tu peux toujours tenter ! Après, on pourra faire notre bonhomme de neige si tu es toujours d’accord !


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   Sam 16 Mai - 11:11

Mara & Héméra ♥



Assises toutes les deux aux bords d’une rivière souterraine, l’endroit secret de Maman lorsqu’elle avait besoin d’être au calme et de se changer les idées, nous parlions doucement. Je lui révélais mes questions sur d’éventuels autres enfants comme moi, étais-je la seule sang-mêlé née de l’union d’une humaine et d’un Asarien ? Pourquoi me voulait-on du mal, alors que je ne n’étais encore qu’une enfant ? Je m’ouvrais à elle, en ce lieu magique sur mes pouvoirs, mes craintes et mes efforts qui s’avérés payant. Maman prit le temps de me laisser parler sans m’interrompre, ne me répondant qu’une fois que je me tus, regardant l’eau s’écoulant doucement, mais attentive à ce qu’elle me disait malgré tout. Oui, d’autres enfants naîtraient de telles unions, mais pour cela, le Gouvernement, les Asariens en général devraient revoir leur manière de penser, et de traiter les Humains. Ils oubliaient qu’on avait tous les mêmes gênes, au départ, et que les Asariens, ceux ayant reçus le SEER n’étaient que de simples humains, avant que la folie des grandeurs, la soif du pouvoir et de la puissance qu’ils gagnaient grâces aux divers dons acquis par l’injection ne vienne balayer tout cela et qu’ils oublient, occultent ce passé commun.

« -Alors s’il n’y en a pas encore, il peut toujours en naître plus tard. »

Maman avait toujours les mots pour calmer mes craintes et répondre à mes questions en m’expliquant les choses de manière à ce que je comprenne, sans pour autant me cacher les choses importantes. Je comprenais que pour que d’autres enfants puissent naître, il fallait commencer par attendre un rapprochement entre Asariens et Humains, qu’ils cessent de se haïr pour apprendre à vivre ensemble, malgré leurs différences, en alliant leurs compétences, et créer un avenir tous ensemble. Et ce n’était pas pour tout de suite, il faudrait certainement beaucoup de temps avant que cela ne soit envisageable.

« -Oui, les anciens, ceux qui m’ont fait du mal. Ces mots reviennent souvent dans mes cauchemars… Ils ont peur de moi ?? Je ne suis qu’une enfant, pourtant ? » J’avais un peu de mal à me représenter ces Puissants avoir peur de moi, sous leur façade de haine et de mépris. Ils me nommaient « Abomination », mais je portais aussi fièrement que possible ce mélange de sang Asariens et Humains. Contrairement à eux, je pouvais m’exposer au soleil, en ressentir la chaleur… Et mes pouvoirs étaient aussi puissants que ceux des Anciens les plus âgés. En réfléchissant, je comprenais un peu leurs craintes.

« -Oui, je comprends. Et puis, je peux aller au soleil malgré mon sang Asarien, et ça, ils ne le pourront pas » Je souris doucement, rassurée, et profitant de l’instant présent, loin de toutes ces souffrances passées. J’écoutais le son reposant de l’eau s’écoulant doucement de la rivière souterraine, ce doux ruissellement d’eau claire. La discussion se tourna ensuite vers Snow, sa présence au QG, mes responsabilités envers lui, cette confiance qui s’installait petit à petit entre nous deux.

« - Je me sers de la télépathie, oui, pour projeter des images dans son esprits, illustrant mes consignes ainsi, en lui montrant ce que je voudrais qu’il fasse. Je ne veux pas lui donner d’ordres comme un simple chien, ce ne serait pas bien du tout. Oui, une grande confiance. Aaron m’a dit qu’elle serait capable de me reconnaître à plusieurs kilomètres de moi, et que s’il devait lui arriver quelque chose, Kantara pourrait m’aider, me protéger grâce à leur lien, il lui demanderait de veiller sur moi, il peut communiquer avec elle alors qu’il se trouve dans les Dômes et elle à l’extérieur. »

Je réfléchissais pendant qu’elle me parla ensuite de ma télépathie, autant des progrès qu’elle savait que j’avais fait, autant de mes craintes de faire du mal, de souffrir moi-même. Encore et toujours les souvenirs de ces souffrances infligées lors de ma captivité. Elle me proposa un exercice simple, celui d’arriver à trouver ce à quoi elle pensait en utilisant ce pouvoir. Elle était humaine et ne pourrait donc pas me faire de mal. Souriant, j’acceptais, me concentrant jusqu’à voir une image de bonhomme de neige. Je lui en demandais confirmation et elle me le confirma en souriant.

« -Chouette. Je ferais attention à ce que Snow ne le casse pas, mais sortir dehors lui fera autant de bien qu’à moi. Il adore la neige. »

Elle me fit alors une proposition qui fit briller me yeux d’excitation, je pense. Un lien reliant nos esprit, que nous puissions toutes deux communiquer même en étant dans divers endroit, l’une à la maison l’autre au QG, par exemple. Une sorte de passerelle, de pont… L’idée était bonne. Je n’avais pas l’habitude de ce genre d’exercice, mais j’avais confiance en Maman, elle ne me l’aurait pas proposé en cas de danger, j’étais sûre de moi et décidais d’essayer. Inspirant profondément, calmement, assise en tailleur devant elle, je posais mes mains sur ses tempes, fermant les yeux pour plus de concentrations. Je me calquais sur les battements de mon cœur pour me concentrer, et réussir à relier nos esprits. Plongeant doucement dans ses pensées, je pensais alors à un pont, que je construisis entre elle et moi, au même endroit dans nos deux esprits. J’ignore combien de temps je me concentrais, quelques minutes ou plus. Mais finalement, sentant cette passerelle stable et forte, je me retirais de l’esprit de Maman, en sentant toutefois ce lien toujours présent.

« -Je pense avoir réussi Maman, le pont est en place, et bien que n’étant plus dans ton esprit, je te sens toujours là. Si on peut parler ensemble en étant loin l’une de l’autre, est-ce que je pourrais créer un bouclier autour de tes pensées, en cas de besoin ?? Ou te donner de la force pour le faire ? »

Je souriais, contente de moi, d’avoir réussi cet exercice. Même si Maman n’avait pas de pouvoirs, que nous puissions parler ainsi mentalement me plaisait énormément.

« -Et promis, je veillerais à ce que tu ne sois pas trop occupée pour te parler. Pas envie de te déconcentrée en cas de travail intense. »
Revenir en haut Aller en bas
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: Re: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   Dim 13 Sep - 19:15


Posséder des pouvoirs implique de faire très attention à la façon de les utiliser. J’avais toujours élevé Héméra dans cet objectif. Ses capacités étaient déjà énormes et je savais que plus elle grandirait, plus elle deviendrait puissante. Sa marraine a toujours été un appui et un soutien sans faille, car j’avoue que je suis un peu dépassée par tout cela. Amaria l’entraine et lui donne toute la confiance dont ma fille peut avoir besoin. Ne vous trompez pas sur mes mots. Si je suis dépassée par les compétences de mon trésor, parce que je suis une humaine, je n’ai jamais eu peur d’elle. Ce n’est pas un monstre, une créature quelconque. Je fais confiance à Héméra comme je fais confiance à tous les Asariens pacificateurs qui m’entourent. La galerie souterraine qui se trouve sous le QG du Phoenix nous offre l’endroit idéal pour discuter tranquillement sans être dérangées. Un petit coin pour nous, dans un renfoncement d’une roche qui s’est formée au fil des années.

Héméra paraissait à la fois inquiète et heureuse de ma réponse sur le futur et sur le fait qu’elle ne serait pas toujours la seule et unique enfant hybride.

- Pourquoi il n’y en aurait pas d’autres ? Certains ne regardent pas leurs origines, ni leurs rangs, ils écoutent avant tout leurs cœur. Tu n’es peut-être que la première petite fille d’un amour entre un Asarien et une humaine, mais crois-moi, nous ne sommes pas les seuls avec ton père à être dans cette même situation. Comment je sais tout cela ? Parce que le cœur, la sincérité et l’amour sont des pouvoirs bien plus forts et bien plus grands que la haine.

La nature de ma fille la dérangeait parfois. Un très lourd héritage qu’elle portait sur ses frêles épaules. Mon explication à propos des Anciens la rendit perplexe. Elle ne comprenait pas comment et pourquoi des Etres aussi puissants pouvaient penser avoir peur d’une enfant de son âge.

- Tu es différente d’eux. Tu as ce qu’ils ne possèdent pas, mais ce n’est pas que cela. Les Anciens ont été les tous premiers à se faire injecter le SEER. Ils ont vu le moyen de s’élever au-dessus des autres et de les dominer. Leurs esprits, leurs compétences, leurs organismes étaient devenus plus forts. C’était pour eux la logique de leur propre évolution. Ils pensaient qu’ils seraient la race suprême, qu’il n’y aurait rien d’autres après eux. Ils n’ont pas pensé que ce ne sont pas les différences qui éloignent les gens, ni la politique racial que le gouvernement mène. Chacun est libre de penser et d’aimer et ils n’ont aucune emprise sur cela. Ils ne redoutaient rien. Ils se croyaient à l’abri dans leur cocon doré. Aujourd’hui, ils s’aperçoivent  que le monde n’est pas aussi figé qu’ils le désiraient. Tu es NOTRE évolution à tous. Toi et tous les enfants qui viendront et qui auront ce double héritage dans les veines.

Notre discussion mère-fille se tourna tout naturellement vers Snow est son arrivée dans notre petite famille. Aaron avait eu raison de lui donner la protection de ce petit animal. Cela ne pouvait que faire du bien à ma fille, de la rendre responsable et plus forte, car elle ne serait plus la petite fille à défendre mais celle qui allait devoir aider et veiller sur son petit copain à poils blancs. Je fus impressionnée par tout ce qu’Aaron lui avait appris sur les loups et le lien que le jeune scientifique détenait avec ses amis sauvages. J’écoutais ma fille avec émerveillement.

- Tu as raison Héméra. Tu dois devenir son guide et sa protectrice. Lui montrer ce qui est à faire, ce qu’il n’a pas le droit sans lui donner des ordres.  C’est comme cela que tu prendras confiance en toi et que tu arriveras à maitriser ton pouvoir.

Et sur ces mots, je voulais lui démontrer que je n’avais pas peur de son don et qu’elle ne devait pas avoir peur de s’en servir sur moi. La télépathie était un pouvoir puissant, aussi puissant que la suggestion. Le contrôle et la manipulation d’un autre esprit, à haut niveau, était un acte infâme. Je fis alors le vide dans ma tête et je me concentrai sur une seule idée. Lorsque je rouvris les yeux, Héméra venait de comprendre et folle de joie, je confirmai bien ce qu’elle venait de lire dans mon esprit. Je ne pus m’empêcher de rire à sa réaction.

- Ce n’est pas grave s’il le casse !

Je me souvenais de ce qu’Amaria m’avait expliqué il y a longtemps. Un télépathe pouvait créer un lien, un pont mental entre lui et un télépathe et aussi un non télépathe pour garder une connexion psychique. Je soumis l’idée à Héméra qui accepta de faire cet exercice dès plus complexe. Je fermai de nouveaux les yeux pour la laisser se concentrer à son tour. Au bout d’un petit moment, je sentis comme une sorte de chatouille qui frôlait mon esprit. Ma fille était douce et elle faisait très attention à la manière de se servir de sa télépathie. Je lui souris lorsqu’elle conclut qu’elle avait terminé la mise en place du lien.

- Parfait ! Je ne suis pas vraiment calée sur tout ça Héméra. Je suppose que si tu peux créer un bouclier pour protéger tes pensées, tu peux le faire avec les miennes. Il faudra essayer de communiquer ensemble quand nous sommes loin l’une de l’autre.

J’embrassai ma fille sur le front et je me relevai du petit banc en forme de roche. Je lui tendis ma main.

- Allez ! Si on sortait des galeries ? On n’a qu’à continuer à suivre la rivière souterraine. Elle va nous amener tout droit hors du QG. On pourra commencer notre bonhomme de neige. Qu’en pensez-vous Mademoiselle Jade- Stevenson ?


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   Sam 23 Juil - 16:34

« -Avec plaisir Maman, et promis, je te tiens. Si on suit la rivière, je crois que ça va être un peu glissant, non ? »

Au moment où je me levais pour amorcer la marche vers la sortie souterraine, un éclair blanc me frôla. Ce coquin de Snow avait dû nous suivre de près durant notre venue ici, se coulant dans les sas de sécurité pile avant qu’ils ne se referment derrière nous. Une balade au dehors nous ferait du bien à tous les deux, tous les trois, et e n’avais en l’instant pas le cœur à le gronder de nous avoir suivies sans autorisation. Je le pensais endormi dans ma chambre, ou tranquille dans un des endroits lui étant autorisé, à l’intérieur… Il commençait à apprendre à devenir furtif et silencieux. Ce n’était pas plus mal.

Tout en marchant, je réfléchissais aux paroles de Maman, concernant le pouvoir méconnu des Anciens, celui de l’amour. Ils le méprisaient, ne le reconnaissaient pas comme tel, et pourtant, il pouvait aider à faire bien des choses. Ma naissance en était une preuve solide. Instillant dans l’esprit du louveteau au pelage de neige une image de danger concernant la rivière, je le vis gambader assez près de moi, avec précaution, assurant ses pas. Il savait instinctivement quel chemin était le plus sûr pour lui, et je le suivais quasiment pas à pas. Pas question de tomber à l’eau. Maman pourrait ne pas pouvoir me maintenir, et une baignade glacée ne me disait rien du tout. Rapidement, la rivière débouchait au dehors, et je pus contempler un paysage tout blanc, la neige épaisse recouvrant tout. Lâchant alors la main de Mara, je fis quelques pas, m’accroupissant pour prendre entre mes mains une belle boule de neige. Elle tenait bien, et je pus ainsi lui faire prendre une belle forme et espiègle, je la lançais doucement vers Snow, ne voulant lui faire du mal. Le projectile explosa au contact du sol, et le petit loup fut vite couvert de cette belle matière dont il raffolait. Après les exercices de la journée, c’était un jeu bienvenu.

« -Je pense que le bonhomme tiendra. Si Snow ne le détruit pas avant. Il adore la neige, on dirait et il devient plus malin, plus sage. Il nous a suivis sans que je le remarque. »

Riant joyeusement, je rejoignis Maman, commençant à faire une boule entre mes deux mains, puis je a roulait dans la poudreuse, la faisant doucement grossir. Cela me prendrait un certain temps, avant qu’elle ne devienne trop grande pour que je la fasse grossir toute seule, mais d’ici là, je m’occupais en m’interrompant de temps en temps, jouant entre deux avec le louveteau qui venait vers moi pour jouer.

« -Il va falloir que je maîtrise bien mieux ma télépathie, si je veux être efficace pour te protéger, Maman. Mais je ne sais pas encore comment ne plus avoir peur de faire du mal. Je sais que la puissance de mes dons est proche de celle des Anciens. Je ne veux pas risquer d’être submergée, ou faire des choses qui ne sont pas bien. Pourtant, je sais que nos amis Pacificateurs se servent de leurs dons avec justesse. Alors j'y arriverais sans doute moi aussi, un jour.»

Encore et toujours ces doutes. Pas en mes capacités. Non. Mais plutôt en ma force, en ma volonté de faire le bien. Si jeune, je ne devrais pas avoir autant de puissance, et c’est cela qui me freine. Alors que je devrais au contraire m’en servir et en augmenter ma maîtrise. Je sais être recherchée, pourchassée. Il me faudrait pouvoir me défendre moi-même. Comment pourrais-je ne plus avoir peur de mes cauchemars et d’une éventuelle mauvaise manipulation de mes pouvoirs ?

Snow me voyant plongée dans mes sombres pensées, et sentant sans doute ma nervosité soudaine vint bondir entre mes jambes, tirant sur mon pantalon, comme lorsqu’Aaron le lui avait demandé, et cela eut l’effet recherché quand je tombais soudain à terre, riant, toute inquiétude envolée. Le louveteau content de lui vint me lécher copieusement le visage, et je l’enserrais doucement dans mes bras, le caressant joyeusement, pour le remercier de cette distraction. Ma boule de neige, sans doute pour la tête était terminée. Ne manquait plus qu’à la soulever et la poser sur une plus grosse pour le corps.

« -Que fera t-on, une fois le bonhomme terminé ? »

Allongée sur le dos dans la neige, Snow confortablement installé sur mon ventre, et visiblement peu décidé à me laisser me relever, je tournais mon regard vers Maman, curieuse de la suite du programme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Terminé) Le futur s’écrit dans le présent [Héméra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est écrit dans les livres, entre toi et moi, la découverte s'arrêtera là ! [Eden]
» + Si tu ne décides pas de ton destin c'est ton destin qui décide pour toi. (THIERRY)
» Le souvenir du combat fanfiction
» Rien n'est vrai, tout est permis ; la vérité s'écrit dans le sang || Kenway (UC).
» (LUFFAK) c'est écrit dans nos mains impossible est l'amour. (-18)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of A :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps-
Sauter vers: