[Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evan Cassidy
Leader des Rebelles
Humain

avatar
Messages : 587

Localisation : La cité et ses terres
Côté coeur : Il brûle pour une seule femme

Activité/Profession : Leader de la Rébellion / Recruteur et Propriétaire de la Taverne de l'Enfer

MessageSujet: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Lun 7 Juil - 18:00

J’aimais l’insonorisation de la salle de Réunion. Pour moi qui n’était pas un grand nerveux et qui de plus appréciais guère d’être trop exacerbé, l’intimité de cette pièce me permettait de m’exprimer avec une liberté totale, tel que j’en avais envie ou besoin et sans m’inquiéter de l’image que je pouvais donner ou des conflits qui pouvaient être perçus devant la masse des rebelles. Ce soir il n’y avait pas eu de réunion au sens propre du terme par contre j’avais eu affaire quelques heures plus tôt, à un briefing avec trois agents sur l’affaire du gouvernement. Trois femmes. Trois Rebelles. Chacune une compétence bien à elle. Chacune un objectif bien précis. Je refermai la dernière page que je compulsais, passant mes mains sur mon visage fatigué, frottant ma barbe naissante d’une journée entière. J’en avais terminé pour cette longue nuit. L’heure à ma montre affichait 2 heures 30 du matin. Je n’avais pas vu l’heure passait, essayant d’imaginer et d’anticiper tous les scénarios possibles en  l’absence de Duncan et Diana partis en mission. J’étais avant tout recruteur mais j’avais aussi la responsabilité d’épauler les deux leaders lorsqu’ils étaient appelés ailleurs.  Je m’étirai longuement avant de me redresser de mon fauteuil, récupérant le dossier brulant et inquiétant dont je connaissais par cœur chaque mot, chaque tournure.

Avant d’aller dormir, je décidai de remonter au niveau supérieur et de m’y accorder un moment de tranquillité et une bonne bière fraiche. J’avais trop bu de caféine pour en reprendre une tasse et me condamner à une nuit blanche sans sommeil. Le sas me conduisit dans un long couloir où seuls les néons éclairaient mon avancée. La plupart des Rebelles étaient à leurs postes de garde ou devant les ordinateurs de sécurité. Les autres avaient dû rejoindre leurs chambrées, certaines individuelles pour les gradés, mais la plupart était en commun. Hommes, femmes, chacun se débrouillait à sa manière et se répartissait dans les espaces de repos. Je me retrouvai  près de la cafétéria qui se situait à ce niveau. Je pénétrai dans l’espace alloué à la détente des agents où mes pas résonnèrent doucement. La pièce était plongée dans la pénombre et j’allumai quelques lumières pour me diriger vers le buffet prêt pour le prochain petit déjeuner. Je pris au passage une brioche, la dévorant en trois bouchées et une bière dans la vitrine réfrigérée. Ma nuque endolorie me faisait mal, passant ma main en un geste de massage sur mes muscles crispés. Je n’étais pas quelqu’un d’inquiet de nature mais il fallait tout de même admettre l’évidence sur cette affaire du Centre de recherches. J’ouvris ma canette, savourant la boisson blonde et fruitée qui coulait dans ma gorge.

Et là, ce moment où tout bascule, où tout vous échappe … je venais de le percevoir à travers chaque pore de ma peau. Je tournais le dos à l’entrée, pourtant l’air se chargea d’électricité. Une personne venait de pénétrer à l’intérieur sans aucun bruit, avec une agilité hors norme. Je ne connais qu’une rebelle à pouvoir se faufiler aussi facilement dans une pièce tel un chat. Je me retournai vers la silhouette qui se découpait face à moi, silencieuse et observatrice. Des courbes félines que je discernais avec plaisir et que je ne pouvais pas oublier. ELLE était revenue de sa mission bien plus tôt que prévu. Mon sourire s’afficha sur mes lèvres que je ne pouvais contenir, posant ma canette sur la table près de moi. «  Je ne pensais pas te revoir cette nuit, ni les prochains jours, aussi vite.

Je fis les premiers pas vers la jeune femme, la faible lumière me donnant enfin un aperçu sur son visage si familier. Elle avait quelques égratignures sur la joue, un petit hématome au coin de sa lèvre. C’était une femme de terrain. Elle savait ce qu’elle faisait mais cela ne m’empêchait pas de craindre pour sa vie. J’aurai voulu la serrer dans mes bras mais j’avais trop peur qu’elle s’échappe, qu’elle me fuit. J’étais trop heureux de la revoir saine et sauve pour la voir partir sans échanger quelques mots. Ma main caressa doucement sa joue, mon pouce effleura sa lèvre blessée. «  Comment vas-tu Natacha ?  Comment s’est passé ta mission ? Tu veux boire quelque chose ? J’étais justement en train de faire une pause avant d’aller me coucher.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Mer 9 Juil - 9:31



 Au Faucon, QG des Rebelles ☼ Retrouvailles nocturnes


  Evan & Natasha  

Les dernières journées furent longues pour Natasha, elle se sentait plus qu'épuisée, et ce fut pour cette raison qu'elle décida de passer la nuit au QG des rebelles pour être parée pour le débriefing du lendemain. Elle n'avait pas eu le temps de passer chez elle, se changer, et était toujours en tenue de serveuse du luxor. Ce qui comportait un bustier noir assorti au short assez court en jean et une paire de talons aiguille. Malgré cela, elle avait continué à récolter les informations et s'était introduit dans une maison d'Asaria, où demeurait un haut dignitaire de cette ville pour récupérer des dossiers qui pourrait aider la résistance face à ces crapules d'Asariens. Natasha avait beaucoup de ressentiments face aux Asariens ayant par le passé été battues à mort par l'un d'eux juste parcequ'elle était une humaine et parce que son petit plaisir était le vol et qu'elle était douée dans ce domaine. Bien qu'elle est tentée de s'enfuir, face à un Asarien cela était peine perdue. Il lui arrivait d'avoir encore des cauchemars la nuit qui lui faisait revivre cette nuit où ce mec l'avait laissé gisant dans le fossé en train de mourir. Heureusement qu'Ethan l'avait retrouvé et soigné et grâce à lui, elle avait pu faire partie des rebelles. Aujourd'hui, une nouvelle vie lui avait été offerte et elle faisait tout pour se venger des Asariens en aidant Evan.

Evan, ce recruteur qui l'avait fait chavirer dès le premier regard, mais dont elle n'avait rien laissé paraître. Elle avait beaucoup de mal à faire confiance aux gens et à leur montrer de l'affection. Elle gardait souvent un visage impassible, mais Evan arrivait tout de même à la faire sourire, des petits sourires mutins. Bien qu'elle n'était pas toujours d'accord avec les ordres, n'ayant respecter aucun ordres durant toute sa vie. Elle entra au Faucon, silencieusement, ne se faisant même pas remarqué par le garde qui surveillait le périmètre. Elle était douée pour se faufiler là où elle le désirait. Sa silhouette svelte et son agilité lui permettaient cela.

Elle tentait de faire une entrée plus que discrète et d'aller dans la salle de détente où elle aurait pu soigner ses blessures qu'elle avait malheureusement contractée avec un des Asariens bourré du Luxor un peu trop téméraire qui pensait qu'il avait l'autorisation de jouer avec Natasha. Hors celle-ci détestait qu'on la touche sans son autorisation. Mais elle supportait cela car elle avait vécut pire. Elle vit de la lumière et resta un peu dans l'ombre, et aperçut Evan, les traits tirés. Il était fatigué et on pouvait voir cela sur son visage, lorsqu'il leva les yeux sur elle. Il s'avança vers elle.

- Je ne pensais pas te revoir cette nuit, ni les prochains jours, aussi vite. Dit-il en la regardant avec un léger sourire.

- Oh, tu sais cela était une routine, puis finalement plus facile que je ne l'aurais imaginé, si tu savais comment les Asariens sont imprudents Annonçat-elle comme si cela avait été une partie de plaisir hors qu'il en avait été tout autre.





En effet, pour entrer dans la maison de l'Asarien, cela avait été simple, mais mine de rien, celui-ci avait de nombreux systèmes protégeant ses données et une femme qui adorait se balader dans la maison la nuit, ce qui empêchait Natasha de tout fouiller en une nuit. Mais elle avait tout de même réussit à trouver le fameux dossier qu'elle avait copié au Luxor avant d'aller le re déposer au domicile de cette immonde créature. Du moins de son point de vue à elle. En feuilletant ce dossier, elle avait pu remarquer différents codes dont elle ne comprenait pas la signification, ainsi que des détails sur l'invasion d'une partie d'un des bidonvilles humains (bien qu'il n'y en avait que pour les humains) pour pouvoir agrandir leur territoire davantage. Ce qui avait terriblement énervé la jeune brune.


- Comment vas-tu Natacha ? Comment s'est passée ta mission ? Tu veux boire quelque chose ? J'étais justement en train de faire une pause avant d'aller me coucher. Avait-il continué en plaçant une main sur sa joue ce qui lui avait permis de savourer la chaleur de sa peau sur la sienne qui était relativement froide dû au fait qu'elle venait de l'extérieur.


- Je vais bien ce ne sont que des égratignures avança-t-elle connaissant le jeune homme qui avait dû voir les quelques écorchures et la blessure due à la gifle donnée par l'Asarien quand la jolie brune l'avait repoussé.

Elle sourit tout de même quand elle se rendit compte qu'il lui avait posé plein de questions à la fois lui rappelant un peu ce qu'elle faisait parfois.

- Alors ma mission s'est plutôt bien déroulée, j'ai tes informations, lui dit-elle en lui montrant le dossier qu'elle avait toujours en main, et je veux bien une bière s'il te plaît continua-t-elle en se baissant pour retirer ses hauts talons qui commençaient à meurtrir ses pieds et les déposant à l'entrée, avant de s'installer sur le tabouret en face d'Evan.
Cela lui permettait de le regarder sans qu'il ne s'en aperçoive et de tenter de vérifier qu'il n'était pas plus fatigué qu'il ne paraissait.

- Tu as l'air vraiment épuisé Evan, tu devrais peut-être penser à te reposer aussi. Commença-t-elle avant de le remercier pour la bière qu'il lui tendit.


Dernière édition par Natasha Grey le Dim 13 Juil - 6:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evan Cassidy
Leader des Rebelles
Humain

avatar
Messages : 587

Localisation : La cité et ses terres
Côté coeur : Il brûle pour une seule femme

Activité/Profession : Leader de la Rébellion / Recruteur et Propriétaire de la Taverne de l'Enfer

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Sam 12 Juil - 13:13

Je ne sais pas ce que je ressentais le plus : la joie de la retrouver ou bien l’inquiétude lorsque j’observais ses blessures même partielles qui ornaient son visage. Pourtant, j’évitai de laisser mes émotions m’envahir, faisant les premiers pas vers elle pour anéantir cette distance devenue inutile. Je n’aurai pas dû être aussi intime avec elle mais j’avais un besoin terrible de la sentir sous mes doigts, de penser qu’elle n’était pas une simple illusion sortie tout droit de mon esprit embrumé par la fatigue, l’heure tardive et la bière que je venais de boire. Sa peau était fraiche contre la mienne, appréciant cet instant peut-être superflu pour beaucoup mais qui m’était important. Comme à son habitude, elle minimisa les faits mais je devinai que sa soirée et sa mission n’avaient pas été de tout repos. « Je sais aussi, tout comme toi, que les Asariens sont sans pitié face à une humaine lorsqu’ils veulent quelque chose, ils l’obtiennent de n’importe quelle façon. »

Le souvenir d’une Natasha tout juste remis de ses douloureuses blessures, ouvrant la porte de mon bureau. Ethan O’Donnell s’était porté garant pour elle et pour son intégration parmi nous. C’était il y a longtemps maintenant. Comme le temps passe vite.  J’aurai pu la laisser souffler mais mes questions franchir bien trop vite mes lèvres et elle y répondit sans équivoques. Je baissai mes yeux sur le dossier qu’elle gardait précieusement contre elle, lui prenant des mains lorsqu’elle commença à retirer ses escarpins. Je me trouvais idiot devant elle, moi qui savais être plus en retrait et plus professionnel quand j’avais à faire à un agent dans mon bureau. Mais là, le recruteur de la Rébellion avait laissé sa place à l’homme. « Certains hommes fantasmes sur les talons hauts, je te préfère au naturel. Besoin d’un massage ? »

Un clin d’œil amical et je me détournai de Natasha un instant, récupérant une nouvelle cannette de bière dans la banque réfrigérée. Je la rejoignis autour d’une petite table ronde, toute en hauteur, prenant place sur le tabouret comme elle venait de le faire. Je fis glisser la bière jusqu’à elle, parcourant les première feuilles du dossier. Ses mots me firent sourire, refermant les documents d’un air las. « Duncan et Diana sont sur le terrain, et c’est moi qui suis chargé du QG et de tous les détails concernant la Rébellion. Je me reposerai plus tard surtout que nous avons un nouveau souci brulant entre les mains depuis 48 heures. »

Je ne devrai pas lui en parler car j’avais moi-même décidé de n’en informer que quelques agents pour récolter des informations supplémentaires. La nouvelle qui bousculée la citée à propos du centre de recherches ne me plaisait guère. J’aurai pu fermer les yeux là-dessus car ce n’était qu’après tout qu’un problème  que le gouvernement devait gérer mais la Grande Conseillère et ses ministres ne feraient pas autant du bruit pour rien, et j’avais appris avec le temps qu’Alianka de Nephthys adorait montrer sa puissance lorsqu’elle traquait ses ennemis et qu’elle refermait ses griffes sur ses proies. Mes  yeux plongèrent dans ceux de Natasha, cherchant comment aborder ce sujet et bien d’autres qui tourbillonnaient dans ma tête. « J’ai envoyé des agents en mission spéciale. Le gouvernement a fermé quelques laboratoires au Centre de recherches, le personnel est à leur disposition pour une enquête et on parle d’un nouveau projet secret. Autant en savoir davantage et pouvoir agir en temps et en heure. Les évènements peuvent s’accélérer du jour au lendemain. Nous devons être prêts à  toutes éventualités. »

Le sommeil commençait à se faire sérieusement sentir, passant ma main sur mon visage pour me réveiller. J’aurai dû boire encore du café mais à cette allure-là, je me demandai si la caféine me faisait encore de l’effet. Mon organisme était noyée dans ce breuvage chaud et l’addiction n’était plus la même. « Que comptes-tu faire à présent ? Tu restes un peu au QG où tu vas repartir ? »

Qu’est ce qui me prenait d’être aussi indiscret? L’épuisement à l’évidence mais aussi une envie de passer du temps avec elle, pas comme des agents de la rébellion, juste Natasha et moi. Je bus la dernière goulée de ma bière, écrasant la canette entre ma main, l’envoyant dans la poubelle non loin de nous.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Dim 13 Juil - 6:53



 Au Faucon, QG des Rebelles ☼ Retrouvailles nocturnes


  Evan & Natasha  

- Je sais aussi, tout comme toi, que les Asariens sont sans pitié face à une humaine lorsqu'ils veulent quelque chose, ils l'obtiennent de n'importe quelle façon.  Entendit-elle alors qu'elle tentait de faire croire que sa mission avait été relativement simple.

Les écorchures sur son visage prouvaient qu'ils y avaient pourtant eu quelques désagréments. Elle frissonna en repensant aux capacités des Asariens à détruire les humains quand ils le voulaient. En ayant été une de leur victime, elle ne pouvait que se montrer forte face à ce souvenir et ne pas montrer que cela l'avait plus affecté qu'elle ne l'avait montré durant les années qui avaient découlé depuis son attaque. Quoique pour elle le mot attaque était trop léger pour décrire ce qu'elle avait vécu, le mot qui lui venait en tête était plutôt "massacre" et elle en gardait des cicatrices qui lui rappelaient chaque jour la cause pour laquelle elle se battait. Personne hormis Ethan n'avait vu son dos dénudé, car celle-ci cachait la cicatrice que l'Asarien lui avait faite lors de son acharnement sur la jeune fille. Heureusement pour elle, son visage bien qu'à ce moment-là n'avait pas été épargné non plus n'avait pas gardé de séquelles visibles hormis une légère cicatrice au niveau de son oreille gauche qui avait été dû au choc contre une pierre quand il l'avait balancé dans le fossé.

Elle le laissa s'approcher d'elle et sentit ses doigts sur sa peau froide, l'électrisant involontairement. Le contraste de la fraicheur de sa peau et la chaleur de celle d'Evan la rassurèrent dans un sens, comme si ce simple geste lui assurait qu'elle était en sécurité. Elle n'avait jamais voulu que la relation avec son recruteur soit aussi compliquée, il l'attirait, mais elle ne laissait rien paraître, du moins essayait. Elle sourit en l'entendant prononcer tout un tas de questions afin de s'assurer que tout allait bien et pour savoir si elle désirait quelque chose ce dont elle répondit par l'affirmative en lui demandant une bière comme lui. Elle retira ses chaussures qu'elle aurait appelées objets de tortures aujourd'hui. Cela faisait des jours qu'elle devait tout faire avec ses talons et ses pieds avaient de ce fait été malmenés. Elle souffla de soulagement lorsque ses pieds sentirent le sol froid sous eux.

- Certains hommes fantasmes sur les talons hauts, je te préfère au naturel. Besoin d'un massage ?  Retorqua-t-il en la voyant faire, ce qui la fit sourire.
- Humm un massage, interressant, te proposerais-tu ? Demanda-t-elle taquine.

Ses simples mots étaient sortis tout naturellement et elle se mordit un peu la lèvre quand elle s'en rendit compte. Il se tourna vers elle lui donnant une canette de bière fraiche dont elle but une gorgée rapidement en la savourant, avant de rapidement lui faire remarquer qu'il devait lui aussi penser à se reposer, car la fatigue se faisait voir sur son visage.





- Duncan et Diana sont sur le terrain, et c'est moi qui suis chargé du QG et de tous les détails concernant la Rébellion. Je me reposerai plus tard surtout que nous avons un nouveau souci brulant entre les mains depuis 48 heures.

Sa réponse ne l'étonna pas, connaissant l'homme en face d'elle et son professionnalisme mais ce fut les derniers mots qui l'inquiétèrent et elle en venait à se poser des questions.

- Que s'est-il passé en mon absence ? Personne n'a été blessé ? Demanda-t-elle en priant pour qu'Ethan n'ait eu aucun souci en mission. Il était une des personnes les plus précieuses pour elle, peut être était-ce du au fait qu'il l'avait sauver, de diverses façons.

Elle chercha son regard et ce ne fut pas long avant que ses yeux rencontrent les siens, un contact qui la fit frissonner bien qu'elle eut l'habitude de plonger son regard dans le sien, mais ce soir Natasha se permettait de montrer que cela l'avait troublée ce qui montrait la fatigue qui l'engouffrait. Elle l'écouta et ne savait que penser de ses dernières informations, se tenir prêt, mais étaient-ils vraiment prêts ? Cela paraissait être une question sans réponse pour la jolie brune. Elle baissa doucement le regard et joua avec sa canette sans pour autant boire le contenu, comme perdue dans ses pensées face aux dernières révélations. La voix d'Evan me sortit de mes pensées et je relevais la tête à l'entente de sa question.

- Que comptes-tu faire à présent ? Tu restes un peu au QG où tu vas repartir ?

- Je pense qu'à l'instant, je vais rester un peu au QG, je n'ai pas d'autres missions à moins que tu n'en aies une sur le feu à me donner. Dit-elle, en le regardant souriant même au fond d'elle espérait que non, voulant sans vraiment comprendre pourquoi rester au QG et profiter de sa proximité avec lui.
Cela devenait dur pour elle de résister à son attraction, surtout lorsqu'elle était fatiguée comme aujourd'hui.  
- J'ai quelques affaires dans une des chambres, je vais pouvoir profiter pour me reposer et m’entraîner un peu dit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Cassidy
Leader des Rebelles
Humain

avatar
Messages : 587

Localisation : La cité et ses terres
Côté coeur : Il brûle pour une seule femme

Activité/Profession : Leader de la Rébellion / Recruteur et Propriétaire de la Taverne de l'Enfer

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Jeu 17 Juil - 13:46

« Je ne suis pas qu’un recruteur. Je suis aussi un excellent masseur. Mes doigts peuvent faire des prouesses. Tu devrais te laisser tenter …» Ce fut la seule chose que je répondis à sa question avant d’aller trop loin dans la conversation qui pouvait dévier rapidement sur une situation plus personnelle. Non pas que je me défilais mais ma relation avec Natasha avait toujours été ainsi : nous nous apprécions mais nous pouvions être tout aussi distants à certains moments. Peut-être que l’heure tardive et nos fatigues respectives  nous faisaient lâcher prise devant notre comportement à adopter. Je me détournai d’elle évitant ainsi de trop la dévisager pour li récupérer une canette de bière. Elle s’installa autour de la petite table sur le tabouret, en face à moi, feuilletant brièvement le dossier qu’elle avait rapportée concernant sa mission avant de reposer son regard sur elle. Ses yeux brillaient et possédaient une lueur intense que je ne leur connaissais pas. Elle s’inquiétait pour me propre fatigue mais en l’absence de Duncan et de Diana, c’était à moi que revenait de prendre ne charge le groupe. Elle n’était peut-être pas au courant de la nouvelle qui secouée la cité. « Personne n’a été blessé. Cela ne nous concerne pas pour le moment mais j’ai quand même préféré envoyer quelques agents pour récolter des informations un peu partout dans la cité. Il y a depuis 48 heures un flash d’information qui tourne en boucle sur le net et qui a été diffusé sur toutes les chaines et ondes radios. Certains étages et laboratoires du Centre de recherche ont été fermés, des ordinateurs mis sous scellés et le personnel interrogé. Le gouvernement parle aussi d’un nouveau projet à très grande échelle. C’est cette dernière donnée qui ne me plait pas. La Grande Conseillère et ses ministres sont capables du pire si cela vise les humains. Je veux savoir ce qui se trame là-bas. »

Je bus la dernière gorgée de ma bière avant d’envoyer la canette dans la poubelle derrière Natasha. Je passais mes mains sur mon visage tout en le frictionnant énergiquement. Les nuits commençaient à se faire trop courtes à mon gout. « Maintenant, il ne me reste plus qu’à attendre ce que les agents glaneront comme renseignements. L’attente est encore plus horrible que de se préparer à affronter la folie des Anciens. »

Elle était maintenant au courant de tout. Puisque j’étais celui qui remplaçait nos leaders partis en le terrain, je savais que Natasha n’avait pour le moment aucune autre mission attribuée mais elle était aussi capable de disparaitre sans laisser de traces et de revenir quelques jours après. C’est d’ailleurs mû par cette idée que je m’empressai de lui demander si elle comptait rester au QG ou bien repart. Sa réponse ne se fit pas attendre et un sourire naquit sur mes lèvres, soulagé de la savoir près de moi. « Non, je n’ai pas de dossier à te fournir. Tout dépendra des informations que j’aurai entre les mains dans les prochains jours. »

J’aurai pu être égoïste et continuer ainsi à parler avec elle mais son épuisement se lisait sur son visage. Je descendis de mon tabouret, l’invitant à faire de même. « Je vais t’accompagner jusqu’à ta chambre. Une bonne nuit s’impose pour nous ». Nous quittâmes la cafétéria. Natasha récupéra ses talons hauts et on suivit le long couloir jusqu’à l’ascenseur pour atteindre le niveau des quartiers des agents. Lorsque les portes s’ouvrirent de nouveau, le nouveau couloir était calme. Ici il n’y avait que les chambres, certaines communes, certaines privées. C’était le lieu de repos de tous, et chacun prenait soin de respecter la tranquillité des autres. On s’arrêta devant la chambre de Natasha. La mienne n’était pas bien loin. A deux portes seulement. La jeune femme se tourna vers mois, se calant contre le mur, et je ne pus résister à l’envie de poser ma main contre la paroi, près de son visage, la surplombant, les yeux dans les yeux, mon corps proche du sien. « Tu m’as manqué. Heureux de savoir que tu vas rester un peu dans les parages. Je ne quitte rarement le QG en ce moment. On se croiserait de nouveau. »

Mon cœur se déchainait comme à chaque fois que j’étais auprès d’elle. Mais si j’étais capable de me maitriser, à ce moment très précis, j’en étais bien incapable. Je percevais son souffle nerveux, exact reflet du mien. « Je m’étais promis de te laisser te reposer. C’est ce que je devrai faire. Je t’ai promis aussi un massage mais pas certain que ce soit une bonne idée à cette heure-ci … Je risque de ne pas être maitre de toutes mes réactions envers toi. »






Dernière édition par Evan Cassidy le Mar 29 Juil - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Dim 27 Juil - 19:57



 Au Faucon, QG des Rebelles ☼ Retrouvailles nocturnes


  Evan & Natasha  

Natasha souria en entendant son recruteur parler de massage et bien qu'elle ne lui avoue pas, elle aurait adoré se laisser tenter. Mais elle ne devait pas, il était le haut patron et elle une vulgaire voleuse. Sa relation avec Evan avait toujours eu cet aspect, l'ambiguïté se reflétait et beaucoup pouvaient la voir, mais la brunette la sentait parfois au plus profonde d'elle et cela pouvait être même difficile de la faire taire. Heureusement, la conversation dévia rapidement sur un sujet plus grave, et elle le regarda inquiète sur sa fatigue, c'était la première fois qu'elle laissait son inquiétude envers lui prendre le dessus sur elle. D'habitude, elle arrivait facilement à canaliser ses émotions, et à les cacher. Mais cette fois-ci, cela était-ce peut-être dû à la fatigue qu'elle-même ressentait qui lui empêchait de rester stoïque. Il lui racontait ce qui s'était passé durant son absence, et cela la fatigua moralement. Les Asariens étaient toujours prêts à tous pour les détruire et cela commençait à devenir pesant pour les humains rebelles, ou non. Elle ne comprenait pas tout ce qui se tramait, mais comprit qu'il devenait assez urgent que quelque chose soit fait.

- Cela me fatigue, je ne comprends pas pourquoi les Asariens veulent à ce point détruire ce que nous sommes, nous ne faisons de mal à personne. Bon peut-être que je suis parfois entré sans invitation chez eux pour m'octroyer certaines choses, mais tout de même. Dit-elle en tentant une petite pointe d'humour comme pour détendre l'atmosphère.

Elle continua de jouer avec sa canette de bière, tout en l'écoutant, bien qu'un peu perdue dans ses pensées. Les Asariens prenaient de plus en plus de pouvoirs et les rebelles n'étaient à l'abri de rien, la prudence était de rigueur et chaque mission même la plus minime était périlleuse.

- Maintenant, il ne me reste plus qu'à attendre ce que les agents glaneront comme renseignements. L'attente est encore plus horrible que de se préparer à affronter la folie des Anciens. Ajouta-t-il.

- La folie des anciens ? Quelle folie ? demanda-t-elle curieusement. La curiosité faisait partie de sa personnalité, elle ne pouvait s'empêcher de poser des questions ce qui parfois la rendait agaçante. Mais elle cela ne l'empêchait pas d'être ainsi. Puis après il lui posa une question qui la surprit, mais dont elle ne put s'empêcher de répondre. Il souria en entendant sa réponse.





- Ah bah, je vais pouvoir rester plusieurs jours à me reposer alors, en dehors du travail au Luxor. Ajouta-t-elle. Puis dans un sens être ici la rassurait, la sécurité qu'elle ressentait dans l'antre des rebelles lui faisait du bien. Ils se levèrent ensemble et il lui proposa de l'accompagnait jusqu'à sa chambre lui indiquant qu'une bonne nuit s'imposait pour chacun d'eux, et elle ne pouvait pas dire le contraire. Elle récupéra ses talons hauts et marchait avec Evan dans les couloirs désert de l'antre. Le lieu de repos dans ce quartier, était soit privées comme la sienne ou communes pour d'autres qui preferaient la compagnie d'autres rebelles. Dans d'autres quartiers plus loin, il y avait aussi des humains que l'antre cachait, car malheureusement, ils étaient poursuivis par des Asariens sans scrupules. Quoique Natasha pouvait en dire autant, chaque jour lorsqu'elle travaillait au Luxor, elle avait peur de tomber sur celui qui l'avait battu à mort. Les séquelles morales et physiques restaient malgré tout. La jolie brune, se retourna pour faire face à son recruteur calant son dos contre le mur froid qui lui déclencha quelques frissons. Ceux-ci s'amplifièrent quand elle vit la main d'Evan près de son visage, avant de plonger ses yeux dans les siens.

- Tu m'as manqué aussi se permettait-elle d'avouer. Son souffle devenant plus saccadé au fil du temps qu'elle passait à le regarder dans les yeux résistant à l'envie de sentir plus que son souffle contre elle.

- Je m'étais promis de te laisser te reposer. C'est ce que je devrai faire. Je t'ai promis aussi un massage, mais pas certain que ce soit une bonne idée à cette heure-ci ... Je risque de ne pas être maitre de toutes mes réactions envers toi.

- Oui... On devrait rester maître de nous, dit-elle tentant de rester un minimum maître d'elle, même si son comportement trahissait un peu ses envies et son ambiguïté envers lui. Elle s'avança près de lui, et déposa ses lèvres sur sa joue lentement les laissant volontairement savourant le contact de sa peau sur ses lèvres
Revenir en haut Aller en bas
Evan Cassidy
Leader des Rebelles
Humain

avatar
Messages : 587

Localisation : La cité et ses terres
Côté coeur : Il brûle pour une seule femme

Activité/Profession : Leader de la Rébellion / Recruteur et Propriétaire de la Taverne de l'Enfer

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Mar 29 Juil - 16:25

Je comprenais la sensation que ressentait Natasha face à cet acharnement dont nous étions l’objet pour les Asariens. Une dernière gorgée de ma bière qui termina sa route dans la poubelle près du buffet. «  Nous sommes des parasites pour eux. Ils sont les Maitres de cette cité, de ce nouveau monde et nous, les empêcheurs de tourner en rond. N’oublie pas que nos ainés ont déclenché la bombe atomique pour rayer ces individus de la surface de la Terre. Malheureusement cela n’a pas fonctionné et nous en payons le prix fort aujourd’hui. Nous sommes juste bons à les servir et faire les basses besognes. »

Je lui expliquai par la suite l’objet de toutes les attentions du QG, la réunion que  j’avais mis sur pieds, regroupant quelques agents pour récupérer des informations sur cette histoire au Centre de Recherches. Je passai ma main sur mon visage, grattant ma barbe plus que naissante. « La folie de vouloir tout contrôler jusqu’au dernier humain, Natasha. Le futur fait peur. Le gouvernement travaille sur un projet et nous ne savons rien dessus. Par déductions, on peut craindre le pire : Contaminer les bidonvilles ? Eradiquer totalement  les humains ? C’est de cette folie dont je veux parler. Il faut s’attendre à tout avec eux.  »

J’étais heureux de la savoir de retour, heureux de savoir qu’elle resterait au QG même avec ses allées et retours au Luxor quand elle y travaillerait. Je l’accompagnai jusque devant sa chambre personnelle. Les couloirs du Faucon étaient presque déserts à part ceux qui montaient la garde et qui surveillaient les écrans de sécurité qui donnaient sur l’extérieur. On s’arrêta devant sa porte et j’aurai dû la laisser là, lui souhaitant bonne nuit mais ma fatigue embrumait mon comportement plutôt rationnel habituellement. Là, il n’y avait plus rien de logique lorsque je posai ma main contre le mur, près de son visage, l’emprisonnant entre la paroi et mon corps. Mon souffle s’accéléra, comprimant mon cœur quand je perçus la douceur de ses lèvres contre ma joue. Son baiser avec quelque chose de tortureux et de brulant. Mon regard se fit intense lorsque je le reposai de nouveau sur elle. « Maitres de nous … le choix le plus censé à faire …»

Je répétai ces mots pour me convaincre de ne rien tenter sur elle mais déjà ma main de libre enveloppait sa joue, caressant de mon pouce sa peau si veloutée. Je dessinais de petites cercles tendres et délicats, glissant jusqu’à sa lèvre inférieure.  Le silence nous étourdissait et seules nos respirations saccadées retentissaient dans ce couloir. Je m’approchai de plus en plus de sa bouche, comme si c’était un fruit défendu auquel je devais résister de toutes mes forces. Mes ces dernières m’abandonnèrent laissant place à mon envie d’elle. Je m’emparai alors de ses lèvres, les capturant en un baiser aussi sensuel que passionné. Je ne voulais pas être brutal ni affamé, et je me concentrais sur ses réactions, priant pour qu’elle ne me repousse pas. Ma main posée contre le mur, agrippa sa hanche pour la serrer davantage contre moi. Je prenais un énorme de risque car n’importe qui pouvait passer près de nous à ce moment- là mais plus rien ne comptait pourtant que la chaleur de sa bouche contre la mienne. Ma langue dévora le sienne dans un ballet fiévreux avant de me retirer d’elle et la contempler sans aucun mot. Elle seule déciderait de la suite : de mettre fin à cette scène  et s’en aller dormir ou alors de la poursuivre d’une manière plus privée. Quel que soit son choix, je ne lui en voudrai pas car moi-même j’avais beaucoup de mal à réfléchir  d’une façon rationnelle  à ce moment-là.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Mar 29 Juil - 19:35



 Au Faucon, QG des Rebelles ☼ Retrouvailles nocturnes


  Evan & Natasha  

- La folie de vouloir tout contrôler jusqu'au dernier humain, Natasha. Le futur fait peur. Le gouvernement travaille sur un projet et nous ne savons rien dessus. Par déductions, on peut craindre le pire : contaminer les bidonvilles ? Éradiquer totalement les humains ? C'est de cette folie dont je veux parler. Il faut s'attendre à tout avec eux.

Ces simples paroles, bien qu'elles reflétaient l'entière vérité faisait frissonner la brune. Elle n'avait jamais connu un monde où les humains avait une place véritable, les Asariens avait toujours fait en sorte de prendre le pouvoir et de s'étendre, encore aujourd'hui ils ne pouvaient s'empêcher de vouloir s'accaparer encore plus de terres voulant exterminé la race humaine. Rare étaient les humains qui réchappaient à la colère d'un Asarien ou à son désir de prendre possession de ce qu'il a. Nat' en avait fait l'expérience par le passé et n'en gardait pas un souvenir heureux. Bien qu'aujourd'hui, elle allait mieux, elle avait eu des passages à vide où elle aurait préféré mourir ce jour-là. C'était peut-être ce qui la rendait plus forte aujourd'hui. Longeant le couloir qui menait à sa chambre, elle pouvait apprécier le silence qui régnait au Faucon, tous les "habitants" dormant à point fermé, profitant de l'innocence que prodiguait la nuit lorsque l'on était en sécurité. C'était pour cela qu'elle avait décidé de rester au QG quelque temps bien qu'elle eût toujours une petite demeure dans les bidonvilles. La fatigue qui l'assaillait rendait son habilité à résister à son supérieur et ses envies difficiles d'autant plus que leur proximité à cet instant était quasiment à son maximum. Elle se laissa finalement aller espérant ne pas le regretter, et déposa un baiser tendre sur la joue d'Evan, laissant volontairement durée le contact de ses lèvres sur la peau de celui-ci. Il fallait rester cependant maitre de soi comme elle venait de la dire, mais cela était difficile surtout quand elle sentait le regard brulant d'Evan dans le sien.  





De nombreuses fois, elle avait ressenti ce regard lorsque son recruteur lui parlait, mais jamais elle n'avait eu l'occasion d'être si près de lui. Il répéta les mots cités plus tôt par la jeune fille, et celle-ci tenta de se convaincre qu'il fallait continuer ainsi, et qu'il devrait arriver un moment où elle devrait mettre fin à cette connexion et rentrer dans sa chambre avant d'aller plus loin. Non pas que l'envie n'était pas là au contraire, mais elle ignorait ce qui adviendrait ensuite. Elle soupira d'aise en sentant les doigts de son recruteur sur sa joue et toutes pensées rationnelles et réalistes s'envolèrent à ce contact. Elle n'espérait qu'une chose, que cela continue même s'ils se trouvaient dans un couloir à la vue de tous. Pour Natasha, cet instant leur appartenait, et avant même qu'elle-même réalise son envie, elle sentit les lèvres d'Evan sur les siennes et ce simple geste fut la fin des bonnes résolutions de la jeune Grey. Ce baiser était à la fois brûlant et désireux. Elle s'abandonna à ce baiser qu'elle avait tant de fois imaginé le soir en pensant à cet homme qui ne quittait que rarement ses pensées, elle passa une main derrière sa nuque cherchant à combler l'espace qui n'existait déjà plus entre eux. Leurs deux corps collés l'un à l'autre savourant pleinement l'envie qui les avaient assaillie et qui devenait pressant, malgré cela au fond d'elle, elle guettait les réaction de son partenaire ne voulant pas devenir trop entreprenante à son égard. Par manque de souffle, le baiser prit fin et chacun se regarda cherchant une réponse à une question silencieuse, et ce fut Natasha qui rompit ce lien et capturait de nouveau ses lèvres l’entraînant dans un baiser passionné. La fatigue avait eu raison de ses résolutions, et avait laisser place à ses envies profondes malgré le fait qu'ils pouvaient être vus par un "habitant" du Faucon passant dans le couloir, ce que Natasha se souciait guère à cet instant. Cherchant d'une main la poignée de la porte permettant l'accès de sa chambre afin de l'ouvrir et de les faire entrer tout les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Cassidy
Leader des Rebelles
Humain

avatar
Messages : 587

Localisation : La cité et ses terres
Côté coeur : Il brûle pour une seule femme

Activité/Profession : Leader de la Rébellion / Recruteur et Propriétaire de la Taverne de l'Enfer

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Mar 5 Aoû - 13:14

Je ne savais plus de quoi nous avions parlé dans cette cafétéria. Le seul détail dont je me souvenais, c’était que c’était important, que cela concernait la dernière réunion avec d’autres agents de la Rébellion, que le gouvernement complétait une énième fois dans le dos des humains pour leur faire subir mille atrocités. Mais là avec Natasha, tout s’estompait pour laisser place à des émotions qui grondaient en moi depuis longtemps. La fatigue était vicieuse. Dans un autre moment, je n’aurai pas cédé à mes pulsions mais là j’étais incapable de faire machine arrière. Son parfum embaumait mes narines, éveillant mes sens aussi affutés que sensibles. Ses lèvres étaient la pure addiction à laquelle je n’avais jamais gouté. Tout me passa par la tête au contact de sa bouche contre la mienne mais mes réflexions furent très vite chassées et anéanties par sa main contre sur ma nuque. Je réalisai soudainement que Natasha répondait à mon baiser sans aucune retenue. A bout de souffle, chamboulé par ce moment intime qui ‘aurait jamais dû exister entre nous deux, je reculai d’elle, la détaillant comme si c’était la dernière fois que je posais les yeux sur elle. Ce couloir état baigné par le silence de cette heure tardive. On n’entendait que nos souffles saccadés et l’intensité de nos envies. L’un de nous devait prendre la bonne résolution de laisser l’autre. Pourtant mon cerveau ne désirait plus fonctionner, et Natasha se fit plus gourmande. A ce nouveau baiser, je lui répondis par la possession de mes bras autour de sa taille, collant son corps et ses formes de femme diablesse contre le mien.

Je nous sentis bouger, entrainer pour ses mouvements à elle. J’entendis le déclic de la poignée de la porte qui s ‘abaissait, tandis qu’elle me tirait à l’intérieur. Nos lèvres toujours scellées, je repoussai avec mon pied, la porte derrière nous pour la refermer. Nous étions à présent à l’abri de tous ces curieux qui auraient pu passer près de nous. Je nous fis pivoter de sorte à la plaquer contre la porte. Mes doigts s’agrippaient furieusement à ses hanches remontant le long de son corps, de ce bustier noir qui mettait outrageusement en avant sa poitrine délicieusement belle, pour prendre son visage en coupe entre mes mains et stopper cette rage charnelle. « Natasha … attend…»

Mon front se posa contre le sien. Mes lèvres caressaient les siennes. Je me concentrais pour déployer tout un arsenal de bonnes intentions pour ne pas céder à lui retirer ses vêtements et la faire tomber sur son lit. La jeune femme pouvait deviner mon plaisir s’éveiller contre sa cuisse, l’effet qu’elle me faisait rien qu’en la tenant dans mes bras. Devais-je céder à la tentation de l’aimer cette nuit au risque de la perdre demain matin ? Nous n’étions, ni elle ni moi, totalement maitre de nos gestes. « Si je continue, je ne pourrai plus m’arrêter … Tu le sais …»

Ma vois dérapait dans des notes plus graves, plus rauques exprimant mon désir pour elle. J’enfouis mon visage dans son cou, respirant l’odeur de sa peau et de ses cheveux soyeux. J’inhalais son arôme fleuri qui me faisait perdre la tête.  Mes mains glissaient très lentement dans son dos à la recherche de l’ouverture de son bustier, et les attaches cédèrent avec une aisance de péché interdit. Ce bout de tissu noir tenait encore sur elle, ne pouvant le lui retirer sans sa permission car elle aussi devait se poser les mêmes questions que moi. Où cela nous mènerait-il ? « Dis-moi t’arrêter … ou je ne répondrai plus de rien … Dis-moi ce que tu veux ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Jeu 14 Aoû - 4:47



 Au Faucon, QG des Rebelles ☼ Retrouvailles nocturnes


  Evan & Natasha  

Natasha ne pensait plus aux Asariens, ni à la guerre qui faisait rage dehors. Les murs de sa chambre semblait devenir une nouvelle forteresse pour les deux amants. Elle avait laissé sa luxure et son attraction envers Evan prendre prise sur elle. Intérieurement elle savait que cela n'aurait jamais du arriver, jusqu'à présent ils avaient réussi à ne pas succomber à cette attirance. Mais ce soir, ils avaient succombé, elle frissonna entre la fraîcheur de la porte et la chaleur du corps de son recruteur. On ne pouvait entendre que le son de leur baiser intense, et ressentir la chaleur engouffrant la pièce par leur désir mutuel. Lorsque le jeune homme mit fin au baiser en demandant à la brunette d'attendre, front contre front, elle ne put s’empêcher de laisser tout de même glisser ses lèvres de nouveau sur celle de l'homme qu'elle désirait depuis longtemps. Elle avait laisser parler son désir de lui et lorsque celui-ci lui annonça qu'il ne pourrait plus s’arrêter s'il continua elle ressentit une vague de joie mêlé au plaisir la submerger.
Elle pouvait sentir qu'il la désirait et que cela était réel, elle ne voulait pas penser au lendemain, et vivre ce rêve plus encore, elle l'avait pour elle. Natasha avait toujours ressenti une véritable attirance addictive envers son recruteur depuis le début, ce dernier ne sortant que rarement de ses pensées, bien que ne lui montrait pas. Mais ce soir, elle ne sut si c'était la fatigue qui les avaient emmené là ou il en était mais elle ne voulait pas que cela s’arrête ce fut pour cela qu'elle approcha ses lèvres chaudes près de l'oreille de son compagnon.

- Qui te demande d'arrêter lui dit-elle en lui susurrant ces simples mots. 





Bien sûr elle savait que cette folie n'aurai pas du survenir, Ethan lui disait de ne pas mélanger plaisir et travaille, connaissant son attirance pour le recruteur. Mais la jeune fille ne pouvait se résoudre à penser à un autre que lui et ce soir l'avoir pour elle, était une chose dont elle ne voulait pas se passer. Elle pouvait enfin réellement sentir les mains de l'homme qui hantait ses rêves sur sa peau, sentir son souffle chaud sur sa nuque, son désir pour elle contre sa cuisse. Alors non elle ne souhaitait pas que ce moment s'arrête, au contraire, elle aurait aimé qu'il dure toujours. Il arrivait à lui faire perdre pied comme aucun autre homme avant lui n'arrivait à le faire. Peut importe ce qu'il adviendrait le lendemain même si elle avait peur de le perdre à cause de cette nuit. Ou cette relation interdite les mèneraient-ils? Comment réagiraient-ils après cette escapade tant rêvé par la jeune fille? Elle sentit son bustier se desserrer au fur et à mesure qu'il passait ses doigts le long de son dos, et l'entendit la supplier de lui demander d’arrêter.

- Je ne veux pas que cela cesse, je ne pourrais pas continuer en sachant que tu ressens la même chose que moi. Dit elle dans un souffle, puis captura ses lèvres en défaisant à la hâte les boutons de la chemise qui la séparait de la peau brûlante du corps de son futur amant.
Revenir en haut Aller en bas
Evan Cassidy
Leader des Rebelles
Humain

avatar
Messages : 587

Localisation : La cité et ses terres
Côté coeur : Il brûle pour une seule femme

Activité/Profession : Leader de la Rébellion / Recruteur et Propriétaire de la Taverne de l'Enfer

MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   Dim 24 Aoû - 14:29

L’intimité plus personnelle de sa chambre me faisait perdre la tête. Depuis tout ce temps que ma vie avait croisé la sienne dans mon propre bureau, depuis tous ces longs mois à tenter de ne la voir comme un agent parmi tous ceux de la Rébellion. J’avais fait un énorme boulot sur moi-même m’empêchant de laisser transparaitre une envie naissante d’elle. J’avais muselé mes sentiments car je me doutais de plus en plus du lien particulier qui unissait Natasha à Ethan. Son « Sauveur », celui qui l’avait ramené au QG, parmi nous après l’avoir sorti des griffes d’un Asarien. Les histoires de ce genre n’ont aucune place au Faucon. Duncan et Diana sont certainement les exceptions dans notre contexte de guerre face à la suprématie de cette race mutante, à s’aimer tout en sachant qu’ils peuvent perdre l’autre à tout moment, dans n’importe quelle mission dangereuse. Même Elisabeth a perdu il y a quelques années son binôme qui était aussi l’homme qu’elle aimait. Cette information, je suis bien évidemment le seul à le savoir et je ne divulguerai rien à personne car les confessions des agents sont confidentielles même envers nos deux leaders.

Mais cette nuit, tout allait changer entre la jeune femme et moi. Il m’était si facile de la désirer, de la vouloir, de la posséder. Mais je n’étais pas un salaud pour n’écouter que mes besoins. Je la respectais beaucoup trop pour ne pas lui faire entendre une dernière fois la voix de la raison, et bien lui faire comprendre qu’une fois que je me libérerai de cette chaine qui emprisonnait mes sentiments, je ne pourrai plus faire marche arrière … et elle aussi. Mon front posé contre le sien, j’attendais qu’elle soit la plus forte de nous deux, qu’elle ait ce regain de sursaut pour nous éviter une terrible erreur. Mais sa réponse m’intimait l’ordre de poursuivre, qu’elle était toute aussi consciente que moi de cette vague de désir qui nous submergeait. Elle provoqua des frissons incontrôlables au contact de sa bouche près de mon oreille. J’inspirai fortement car mon plaisir ne faisait qu’accroitre tandis que mes lèvres se perdaient dans son cou, sur cette peau si douce et délicieuse. Mes mains habiles et totalement hors de mon contrôle, comme si elles étaient dotées d’une âme bien à elles, cherchèrent les attaches de son bustier qui céda lentement. Ce bout de tissu noir cachait encore ses formes parfaites que je retenais patiemment. Je devais être certain de sa réaction et de tout ce qui allait se dérouler par la suite, qu’elle n’ait aucun scrupule et surtout toute sa lucidité entre mes bras. Je redressai mon visage, la détaillant de mon regard, cherchant dans le sien une réponse plus profonde que les mots qu’elle venait de prononcer. Mais avant que je ne puisse lui répondre, sa bouche captura la mienne dans un autre baiser tout aussi enflammé. Entièrement sous sa dépendance, mes bras se refermèrent autour de sa taille, la serrant contre mon corps. Il était temps de ne plus se poser de questions et de savourer l’instant présent.

Ses doigts déboutonnèrent avec empressement ma chemise, et je me laissai faire, ravi de la voir aussi entreprenante de son côté. Le vêtement glissa de mes épaules jusqu’au long de mes bras et je la laissai tomber sur le sol, à mes pieds. Son bustier rejoignit ma chemise enserrant de nouveau son corps presque nu contre mon torse.  Je sentais sa peau chaude contre la mienne, ses seins lourds plaqués contre moi. Pourtant, mes mains agrippèrent  avec vivacité ses épaules, la faisant reculer pour mettre fin à ce baiser. Le bruit de nos souffles haletant envahissait la chambre. Mon pouce caressa sa lèvre toute rougie par notre envie, de son plaisir et du mien. « Je ressens la même chose que toi, Natasha et ce depuis les premiers jours. Je sais que tu es très liée à Ethan, et lui, il est très attaché à toi-même plus que tu ne l’imagines. Je ne suis pas aveugle. Tu fais battre son cœur autant que le mien … En es-tu consciente ? »

Je n’avais jamais cherché à comprendre leur histoire, ni leur relation. Il était assez facile d’observer le regard d’Ethan lorsque Natasha se trouvait près de lui. Un regard qu’un homme sait reconnaitre. Il la convoitait et l’aimait de la même manière que moi. Je n’avais donc jamais tenté quoi que ce soit envers Natasha par respect pour elle, pour lui. Un combat de coqs aurait été mal perçu par le reste des rebelles. Je me rapprochai d’elle tel un aimant qui ne pouvait rester bien longtemps loin de cette femme, détaillant, admiratif, ses courbes. Mes mains frôlèrent ses hanches, remontant vers sa poitrine. « J’ai envie de toi … mais pas pour une seule nuit, pas juste pour combler un désir fiévreux. Je te veux toi. Toute entière. »

Je la fis pivoter et elle recula jusqu’au lit. Je l’allongeais dans un mélange d‘adoration et de possessivité, m’installant entre ses longues jambes pour la couver de mes prunelles. Ma main cajolait sa joue avec une extrême douceur, découvrant chaque parcelle de sa peau, sa gorge, ses seins tandis que l’autre cherchait l’ouverture de son short sexy.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé, un des comptes supprimés]Retrouvailles nocturnes [Nat']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. Retrouvailles nocturnes [pv]
» Comptes supprimés
» Retrouvailles insolites. {Mayumi Maichi} [Terminé]
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» [Chaü - An 6 - Terminé] Retrouvailles de deux amants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps :: » Si Asaria m'était conté-
Sauter vers: