Une musique rebelle ? || Natacha Grey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Une musique rebelle ? || Natacha Grey   Ven 14 Avr - 17:46

Son avenir, il en était le seul responsable et le groupe souffrait à l’heure actuelle  de l’absence de leur chanteur. Zack n’avait pas l’intention de rester sans rien faire, les mains dans les poches en attendant d’avoir des nouvelles qu’il n’espérait plus. Son salaire l’avait fait vivre plus que correctement et il avait pu s’offrir cet appartement, aidé par le pouvoir de Gabriel qui lui conférait une sorte d'aura pour rouiller sa nature. Maintenant, il ne pouvait pas revenir en arrière et il avait désormais une jeune femme avec lui et qui comptait sur sa présence. Scarlett était devenue indépendante financièrement avec sa place au night-club, le Diamond. Ils avaient trouvé une certaine organisation sur les courses, le ménage et qui payait quoi, puisque la jolie Demoiselle voulait à tout prix participer à leur quotidien. Leur petite vie se passait au rythme des horaires de boulot de Scarlett que Zack déposait le soir devant l’entrée du prestigieux établissement pour revenir la chercher la nuit, à la fin de son service. Ils se couchaient très tard et s’il profitait parfois de dormir au-delà de midi, Zack ne perdait pas de vue qu’il ne pouvait rester sans boulot et la musique était tout pour lui.

Un début d'après-midi, il était parti de l’appartement en laissant un petit mot à Scarlett sur la table de la cuisine, pour lui dire qu’il rentrerait d’ici 1 heure. Elle avait travaillé toute la nuit et il comptait la laisser se reposer. Elle était de repos le soir et il pourrait passer du temps avec elle à son retour. Le musicien n'avait pas perdu son temps pour fouiller les annonces et si la Taverne de l'Enfer restait le seul endroit en lequel il avait confiance et où il pourrait gratter sans devoir passer pour un Asarien, ça ne payait pas beaucoup. Il était tombé sur une annonce dans les pages du Times : le Five, un piano-bar recherchait des personnes de talent pour animer les soirées. Il ne pouvait pas passer à côté. Il verrait bien si l'aura de Gabriel marchait encore ... Elle avait fonctionné cette nuit-là dans le parc avec Scarlett quand ils avaient dû prendre un taxi. Il n'avait jamais osé demandé à Gabriel comment son pouvoir marchait, si Zack avait cette aura en permanence sur lui ou si ... c'était Gabriel qui la maintenait en place ... Si c'était le cas alors ...serait-il encore quelque part parmi eux ? C'était impossible depuis tout ce temps.

The Scarecrow avait obtenu un succès sans précédent, mais en l’absence de l’un de ses membres, le pilier, le chanteur, le groupe allait végéter et personne n’envisageait de le remplacer. Zack devait trouver le moyen de vivre et de s’occuper encore de sa mère et de Scarlett. Avec sa jeune amie, tous les deux, ils y arriveraient, il en était certain.

Sa vieille bagnole le conduisit jusqu’aux portes du Five fermées et qui n’ouvraient qu’en début de soirée. Il  prit sa guitare et passa la bandoulière pour la positionner dans son dos et prit la direction de la petite entrée privée qui se situait derrière. Zack se présenta au type qui filtrait les entrées. Il le laissa passer puisqu'il n'était pas le seul à postuler pour obtenir une chance de se produire et e gagner du fric au Five. Dans tout ce monde, ils devaient y avoir parmi le personnel, des humains. Et les autres ... des Asariens. Il allait devoir utiliser le culot pour savoir si son aura qui le protégeait de ces personnages faisait encore effet. Il s'installa au comptoir et le barman déclencha la conversation très naturellement, ce qui permit à Zack de se sentir plus à l'aise.

 « Tu es là pour l'annonce ? »  Il lui déposa une bière devant lui  « Si le patron t'accepte parmi nous, tu m'offriras une bière en échange de ton succès. »

« Merci et je n'oublierai pour la bière. Je suis là pour l'annonce. Comment ça se passe ? »

 « Le patron n'est pas très compliqué : si tu as de quoi animer les soirées au Five, tu te feras du blé. Tu fais quoi ? »

« Je suis guitariste »

 « Il va kiffer ! Ça fait longtemps qu'on n'a pas eu un groupe ou quelqu'un de talent ici ! T’as amené ta guitare avec  toi, tu pourras lui faire une p’tite démonstration ! »

«  C’est ce que je compte faire ! »

A côté de lui, s’installa une jolie brune qu’il n’avait jamais vue.  Il remit bien vite le nez dans sa boisson. Sa timidité reprenait le dessus et c’était trop pathétique. Le guitariste se ressaisit et du bout des lèvres prononça quelques mots : « Vous êtes nouvelle ici ? Nouvelle serveuse, je suppose ?  »

Il soupira face à la stupidité de ses questions. Zack se tourna vers la jeune femme et pour se faire pardonner lui présenta sa main : « Zack, musicien et futur divertissement du Five. Désolé je ne voulais pas me paraitre curieux  … Je suis … Je … »

Maintenant il bredouillait n’importe quoi. Il bougea sa tête pour se donner du courage. Il était capable de monter sur scène comme celle du Multiplex et jouer devant des centaines de fans, mais il n’était pas capable d’aligner deux mots corrects devant une femme. Il présenta sa bière qui reposait sur le comptoir : « Un verre ? »








Dernière édition par Zack Vandroiy le Lun 24 Avr - 19:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Grey
Humaine Rebelle
avatar
Messages : 405

Côté coeur : Un seul détient la clé de son coeur

Activité/Profession : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration

MessageSujet: Re: Une musique rebelle ? || Natacha Grey   Sam 22 Avr - 0:49

Natacha était une enfant des bidonvilles. Elle était née là et y avait grandi. Du moins, elle le supposait car ses parents ne lui avaient que rarement parlé de ses parents biologiques. Et pour elle, les bidonvilles étaient son fief. Même à la mort de sa mère peu de temps après son enrôlement parmi les Rebelles, Natacha n’avait jamais pensé à changer d’endroit. Elle aurait pu essayer de trouver un endroit moins rempli de souvenirs. Mais si certains souvenirs étaient durs, tristes d’autres étaient emprunts de cette nostalgie des jours heureux passés auprès des êtres les plus extraordinaires qu’elle ait connus. Souvenirs doux amers mais si chers à son cœur. La jeune femme ne se voyait pas habiter autre part que l’endroit où elle avait été entourée de l’amour inconditionnel de ses parents tendrement chéris.

Et plus encore depuis les derniers évènements. Depuis cette horrible nuit, la jeune femme appréhendait les nuits. Le sentiment d’un malheur imminent ne l’avait pas quitté. Cela rendait particulièrement nerveuse d’autant plus que ce n’était pas un cauchemar isolé. Non. Tout Asaria semblait l’avoir fait. Elle en avait eu une première preuve en parlant avec Diana et Evan. Natacha se rappelait encore le regard hagard d’Evan quand il l’avait vu. Depuis, ils avaient essayé tant bien que mal de reprendre le cours de leurs vies et de leurs combats. Nat était retournée au Louxor. C’était là qu’elle avait compris que même les Asariens avaient fait ce cauchemar. Enfin, cauchemar était un terme un peu fort pour le coup. Ils étaient certes perturbés mais était-ce vraiment un cauchemar ? Elle en avait entendu des vertes et des pas mures. Sa patience avait été mise à rude épreuve mais elle avait su rester à sa place. Celle de l’Humaine docile qui ne disait rien se contentant de servir ces Asariens, esquivant de manière discrète les avances et autres mains baladeuses de ces êtres dégoutants.

Pourtant tout au fond d’elle, la Rebelle ne voulait pas lâcher l’affaire. Lors de cette fameuse nuit avec Diana et Evan, elle avait évoqué l’idée de s’introduire en douce dans la Tour Brennan. Ni l’un ni l’autre n’avait voulu en entendre parler. Nat n’avait rien dit sur le moment. Elle savait qu’ils étaient à la recherche d’un hacker. Elle ne savait pas si Ely avait les compétences nécessaires pour s’introduire dans le système et la brune restait persuadée qu’un petit tour de reconnaissance ne pouvait qu’être bénéfique pour mieux se préparer. C’était pour cette raison qu’elle avait décidé de rendre une petite visite à Evan pour essayer de le convaincre. Diana était trop prise par le ravitaillement en eau potable dans le bidonville. Leur leader avait déjà beaucoup trop en tête pour qu’elle vienne en rajouter en plus. Natacha savait combien cela avait dû être compliqué pour son amie de laisser Duncan pour revenir parmi eux. Elle avait donc décidé de s’adresser à Evan.

Ce fut donc en début d’après-midi qu’elle se rendit au Five.

« Evan n’est pas encore là mais entre Nat’, tu seras bien mieux à l’intérieur que dehors par ce temps ! »

La jeune femme fit un sourire à Tom, l’un des barmen de l’établissement avant de pénétrer à l’intérieur du bar. Elle passait peut-être trop de temps ici pour connaître aussi bien les employés. L’établissement était différent de la Taverne du Père Roswell où ils avaient plus l’habitude de se réunir. La Taverne était un peu plus comme la maison. Le fait que ce soit tenu par le père de l’un d’entre eux y jouait aussi beaucoup. La brune se rembrunit à la pensée de leur co-équipier. Steve avait disparu depuis pas mal de temps maintenant…  Tout à ses pensées, elle s’assit machinalement au comptoir et sursauta presque en entendant une voix lui parler.

« Je… »

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que l’inconnu avait remis son nez dans sa bière. La jeune femme eut un sourire amusé. Les cheveux longs de l’inconnu lui cachait son visage aussi ne put-elle pas l’observer. Haussant légèrement les épaules la jolie brune revint à ses pensées lorsque la voix reprit. Nat ouvrit la bouche pour lui répondre quand Tom vint poser une tasse de café devant elle.

« Tiens Nat pour te réchauffer ! Il ne faudrait pas qu’un aussi joli minois ne devienne tout bleu ! »

Prenant la tasse fumante entre ses mains gelées, elle offrit un grand sourire à Tom

« Merci Don Juan ! Je parie que tu sors celle là à toutes les filles qui passent par là ! »

« Juste aux plus charmantes d’entre elles ! »

Nat éclata de rire à cette répartie. Puis se tournant vers ledit Zack, elle lui tendit sa main et répondit gentiment

« Désolée, je vais devoir dire non au verre... Je m'appelle Natacha. Et… non, je ne suis pas serveuse ici. Je suis passée voir un ami… »

Le pauvre. Il avait l’air mal à l’aise dans ces lieux. Ou était-ce elle qui le mettait aussi mal à l’aise ? Mis à part les cheveux longs, il n’avait pas vraiment l’air d’être un musicien… Mais bon, elle ne s’y connaissait pas vraiment.

« Alors Zack, quel genre de musique allez-vous offrir au Five ? »




Dernière édition par Natacha Grey le Lun 24 Avr - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une musique rebelle ? || Natacha Grey   Dim 23 Avr - 17:12

Le Five serait plus intéressant pour Zack et tout aussi dangereux. Intéressant pour le salaire qu’on lui donnerait, toujours plus important que les quelques pièces à la Taverne de l’Enfer. Dangereux, parce qu’il était au cœur de la cité et que le pouvoir de Gabriel pouvait ne pas marcher ou s’estomper à tout moment. Le musicien gardait à l’esprit que son visage pouvait être reconnu depuis l’ascension du groupe et du concert. Il pourrait croiser des fans ici et tous se questionneraient sur Zack. Il n’avait pas de réponse à tout ce bazar dans sa tête. Il gardait à l’esprit qu’il devait faire attention et être très attentif à tout ce qui se passerait au Five si le patron, qu’il n’avait pas encore vu, était d’accord pour l’embaucher quelques soirs.

Il fut très vite déstabilisé par la venue d’une jeune femme qui lui était inconnue. Faire abstraction d’une telle proximité, il ne savait pas faire. Il la détailla à travers ses mèches longues mèches qui lui tombaient sur le nez et il reprit un certain maintien pour faire dégager sa timidité à grands coups de pieds. Les premiers mots qui franchirent ses lèvres  pour paraitre poli envers la jolie brune, eurent comme seul effet de le rendre nerveux.  Il se ressaisit et s’aventura encore plus loin dans la niaiserie. Il ne savait pas y faire avec les femmes. C’était un constat lamentable.

Le barman le sauva du plus grand moment de solitude et stupidité. Tom, c’était son prénom, la connaissait et il avait pu attraper dans leur conversation, le diminutif de sa voisine : Nat. Elle était très à l’aise et on l’avait autorisé à entrer au Five, malgré sa fermeture aux clients. Elle n’était pas là non plus pour l’annonce. C’était donc une habituée.  Elle accepta la tasse de café que le barman lui avait offert et lui tendit la main pour répondre à la présentation. Zack la prit délicatement dans la sienne : « Enchanté Natacha. »  

Et puis ? Second grand moment de solitude. Demandez à Zack de jouer un morceau de musique maintenant sur la petite scène du Five, il aurait sauté de son tabouret sans perdre une seconde. Demandez à Zack de trouver une idée de conversation avec une femme, son cœur se mettait à courir contre son torse  et tout s’embrouillait dans sa tête. Ce fut elle qui le sauva de son malaise. Parler de musique, de ce qui le passionnait, ça, il savait le faire. Il redressa sa tête et se tourna vers sa voisine. Le timide laissa sa place au musicien.  Elle ne le connaissait pas et c’était une bouffée d’air pour lui. Elle ne ferait peut-être pas le lien entre lui et le déchainement d’il y a quelques temps au Multiplex. Qui le pourrait ? « Quelques reprises, mes compositions personnelles. Des ballades, des musiques plus rythmées. Je n’offre pas un thème ou un genre, je fais partager ma passion. Il faut être créatif chaque soir. Je suis pour  l’annonce. Le Five recherche  des personnes pour animer les soirées. La petite scène à l’air très sympa. J’attends de voir le patron. »

Il tourna sa tête pour apercevoir l’éventuelle arrivée du patron, toujours pas. «  Quels sont vos rêves à vous ? »

Une question candide, simple. Pas pour Zack. Leur tête à tête fut interrompue par l’homme qu’il espérait rencontrer.
« On m’a dit que vous étiez là pour l’annonce, je m’appelle Ray, je suis le patron. Que me proposez-vous ? Je n’ai pas encore trouvé la perle rare des soirées du Five. »

Le patron du Five était passé derrière le comptoir et Zack le fixait avec toute sa passion de la musique.   « Enchanté Ray. Comme je le disais à la Demoiselle à côté de moi, je peux tout jouer, des reprises, mes propres créations, des thèmes que vous voudrez entendre pour des soirées spéciales. »

« C’est intéressant. Vous avez avec vous votre guitare, c’est l’occasion de nous montrer de quoi vous êtes capable. Allez vous installer sur la petite scène.  Si vous avez toute l’attention du public ici dans cette salle, vous avez le contrat ! Vous vous appelez comment ? »

« Zack »

Zack s’excusa auprès de Natacha, attrapa le tabouret et s’éloigna vers la scène. Il y grimpa, positionna correctement le pied avec le micro et s’installa avec sa guitare. La musique s’éleva dans la salle et tous les employés qui s’appliquaient à nettoyer et ranger le Five pour son ouverture du soir, s’arrêtèrent pour écouter un medley de différentes musiques pour leur donner un échantillon de son talent et de sa passion.





Dernière édition par Zack Vandroiy le Jeu 4 Mai - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Grey
Humaine Rebelle
avatar
Messages : 405

Côté coeur : Un seul détient la clé de son coeur

Activité/Profession : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration

MessageSujet: Re: Une musique rebelle ? || Natacha Grey   Dim 30 Avr - 22:14

Quelle malchance ! Nat n’était pas sure d’avoir assez de temps pour attendre Evan. Elle aurait dû mieux se renseigner avant de venir à l’improviste comme ça.  Mais elle avait toujours été impulsive. Combien de fois le lui avait-on reproché cela ? Nat n’était pas sure de pouvoir changer ce trait de sa personnalité un jour. Lorsqu’elle avait une idée en tête, il était difficile de la lui faire penser à autre chose. En l’occurrence, ici elle avait beau chercher à ne pas penser à cette tour Brennan, elle n’y arrivait pas. Elle ne pouvait s’empêcher de penser que si elle pouvait juste au moins voir l’intérieur, elle pourrait le reproduire de mémoire. Et puis, elle savait qu’ici elle aurait eu plus de chance de convaincre le Recruteur. Diana était revenue depuis peu de temps et elle avait encore besoin d’Evan pour l’épauler. Mais bon, elle était là maintenant autant prendre son mal en patience et espérer qu’il arrive vite.

Par contre, ce qu’elle n’avait pas prévu c’était de tomber sur un Asarien. Oh elle savait que le Five accueillait aussi bien Humains qu’Asariens et que c’était un des rares lieux où les deux pouvaient se côtoyer. Mais, mis à part le personnel et le patron de l’établissement, elle n’avait parlé qu’à très peu d’Asariens ici. Zack lui semblait bien différent. C’était la première fois qu’elle voyait un Asarien aussi timide. Même ceux de la classe moyenne se sentaient supérieurs à eux faibles Humains. Alors qu’un Asarien lui adresse la parole et qu’il soit aussi gêné était une première pour la jeune femme. Pour un peu, elle en aurait presque pitié de lui. Bon, elle avait eu pitié de lui. On aurait dit qu’il ne savait pas quoi faire ici et son comportement ressemblait tellement à un Humain… La jeune femme eut un sourire à cette pensée et se traita mentalement d’idiote et eut un mouvement de surprise à sa question.

Rêve ? Quelles sont ses rêves ? Nat eut un petit sourire désabusé. Comment pouvait-on poser une telle question à un humain ? Bon sang qui était ce musicien ? D’où sortait-il ?

« Mes rêves ? »

Ray arriva alors à point nommé. Elle le salua et écouta d’une oreille distraite l’échange entre les deux. La question du brun l’avait plus perturbée que prévu. Cela faisait longtemps qu’on ne lui avait pas demandé ce genre de chose. Impulsivement, elle aurait répondu la mort de tous ces Êtres. Mais en souhaitant une telle chose, qu’est-ce qui la différenciait elle, Natacha humaine, de ceux contre qui elle se battait si farouchement ? C’était tellement étrange. Ils étaient si englués dans cette bataille qui les opposait que personne ne se demandait si cela prendrait fin un jour et si tel était le cas, que feraient-ils à ce moment-là ? Pourtant au vu de tout ce qui se passait actuellement qui pouvait prévoir une fin à cette guerre ? Personne et encore moins les Rebelles. Pas tant que cet épée de Damoclès serait au-dessus de leur tête. Pas tant que ces Anciens feraient leurs lois. Et surtout pas tant que le but ultime de ces Êtres sera la disparition pure et simple des Humains. Alors parler de rêves relevait de l’utopie. Et Natacha n’avait pas le temps de rêver ou de croire en ces choses.

Perdue dans ses pensées, la jeune femme n’avait pas remarqué que son voisin s’était levé et se trouvait à présent sur scène. Ce fut la voix de Ray qui la tira de torpeur

« Pas mal non ? Tu en penses quoi Nat ? »

Relevant la tête, elle se rendit compte que de la musique lui caressait les oreilles depuis un certain temps. Observant la scène, elle vit avec surprise que son timide voisin s’était métamorphosé en un véritablement musicien. Si elle avait encore eu quelques doutes, Zack lui démontrait actuellement quel virtuose il était. Le musicien semblait comme habité par sa passion et cela se transmettait à toute la salle. Un petit regard autour d’elle et la jeune femme sourit au patron du Five.

« Je crois que vous avez la réponse Ray. Regardez autour de vous… »

Tous les employés s’étaient en effet arrêtés de travailler pour écouter Zack jouer.

« Vous avez intérêt à lui proposer un contrat avant que quelqu’un d’autre ne le fasse »

Les dernières notes moururent sur la guitare sous les applaudissements et sifflements de la salle. Lorsque Zack les rejoignirent, elle les laissa vaquer à leurs affaires et alla aider Tom à ranger la livraison de boissons qui venaient d’arriver. Il la remercia en lui proposant encore une fois de l’épouser et de faire d’elle une honnête de femme. Ce fut en rigolant que la brune revint dans la salle où Zack semblait ne pas croire le bout de papier qui se trouvait devant lui.

« Félicitations Zack ! Je dois dire que vous nous avez tous impressionné ! Vous commencez quand alors ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une musique rebelle ? || Natacha Grey   Jeu 4 Mai - 19:18

Zack avait laissé la jeune femme seule, au comptoir, hésitante et dubitative à la simple question qu’il lui avait posée avant de rejoindre la scène du Five. Elle le voyait comme un humain, avec sa vraie nature comme certains employés tandis que l’autre partie des individus présents dans cette salle du Five, le voyait comme un Asarien. Le pouvoir de Gabriel était indéfinissable, c’était comme s’il apaisait la conscience de chacun en montrant ce qu’il désirait pour éviter les conflits. Quelle serait sa réponse si on lui posait la question directement sur sa nature ? Il devrait mentir à défaut de décevoir les autres humains et Natacha, mais il ne pouvait mettre en danger sa vie et celle de Scarlett. Une fois sa guitare à 6 cordes à la main, toutes ces interrogations s’envolèrent pour ne laisser place qu’à la musique. Il joua ses propres compositions, en reprit de très connues faites par d’autres auteurs et ajouta deux mélodies du groupe The Scarecrow. Il avait choisi un mélange de rythme pour montrer sa valeur et ses compétences. Zack ne lésinait pas sur le contenu et au bout d’une vingtaine de minutes, après avoir fait le tour des musiques qui démontraient son talent, il fut applaudi et salué par la petite foule des employés qui avaient arrêté leur boulot pour l’écouter. Il leva la tête et leur sourit en retour.  Le patron lui fit un signe de la main de venir le rejoindre. Il recala sa guitare dans son dos grâce à la bandoulière et attrapa le tabouret qu’il avait emprunté pour la démonstration. Il descendit de la scène où tout le monde le félicitait et l’applaudissait encore. Timide, mais très reconnaissant, il les remercia discrètement en s’avançant vers le bar. La jolie brunette était partie. Elle n’aimait certainement pas la musique. C’était un monde fantastique pour les passionnés et un monde secret pour ceux qui y étaient étrangés, mais la musique ne manquait jamais de séduire même les plus novices. Il fallait avoir un cœur pur et l’esprit ouvert à tant de sons et de beauté.

Le musicien reprit sa place devant le comptoir et le patron posa deux verres qu’il avait remplis de bière à la pression : « C’est la maison qui offre. Tu as déjà fait l’unanimité parmi mes employés et de moi aussi ! Tu es engagé !  »

Ray lui présenta le contrat et Zack s’informa des clauses de l’établissement et de tout ce qui allait le relier au Five. Le titre en grosses lettres lui indiquait la durée du contrat : « 6 mois ? »

« Je ne fais pas de plus longs contrats, mais il est renouvelable. Si ma clientèle ne se lasse pas de toi et qu’elle en redemande, tu pourras poursuivre avec un nouveau contrat après celui-ci dans les mêmes termes. Y’a pas de petits caractères, tout est là ! Tu le lis, tu me poses des questions et on voit tout ça ensemble. »

« Le salaire est intéressant et je bosse un soir sur deux sauf pour des soirées spéciales ? »

« C’est ça ! Quand arrive le vendredi soir, c’est une nuit de folie ici. Les clients se lâchent sur les consommations. Il y a des soirées à thèmes avec alcools, cocktails et de quoi se caler l’estomac.  »

«  Vous les programmez en avance ces soirées ? »

« Tout est planifié pour attirer les clients encore plus ce soir-là, et tu auras toutes les informations en avance. »

« Je joue pour deux heures avec une pause au bout d’une heure de quinze minutes. Je commence à vingt-deux heures et si je dépasse minuit, j’aurai un surplus ? »

« Le Five ne ferme pas avant les deux heures du matin. Si les clients veulent t’écouter encore jouer au-delà de minuit, je te donnerai une prime de la main à la main en plus de ton salaire. Si tu vois que l‘ambiance est tombée, pas besoin d’insister, tu prends ta guitare et tu pourras rentrer chez toi. »

« Je commence quand ? »

« Tu commenceras à partir de vendredi soir ! C’est l’occasion de te faire à la clientèle du Five. »

Les deux hommes se serrèrent la main et Zack signa au bas du contrat. Le patron donna un double du contrat au musicien, le salua et rejoignit la suite des auditions qu’il faisait passer. Un rire le détourna de la relecture du précieux papier. La brunette n’était pas partie et elle revenait s’asseoir à côté de lui. « Merci Natacha »

Il lui montra la feuille avec sa signature qui scellait son destin au Five pour les six prochains mois à venir. « Je commence vendredi soir. Un soir sur deux. Le patron est retourné à ses auditions. Je vous croyais partie à cause de la nullité de ma musique. Je me suis toujours fait à cette idée que la musique était un monde incompris pour beaucoup de personnes, mais je trouvais ça dommage de ne plus vous voir à mon retour au bar. Vous avez tout écouté ? Ce n’est pas trop barbant ? »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une musique rebelle ? || Natacha Grey   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une musique rebelle ? || Natacha Grey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La musique au Moyen Âge
» [Grey's Anatomy RPG]
» Musique médiévale
» Quiz #12 La Musique du Quebec (no1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps-
Sauter vers: