(Abandonné) Does the future make you tremble ? [Adora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: (Abandonné) Does the future make you tremble ? [Adora]   Mar 6 Déc - 20:58

Sirène incandescente et vénéneuse … Voilà comment je qualifiais Adora qui venait de sortir de la piscine, prenant des poses de plus en plus sensuelles devant le photographe et tous les perchistes qui mettaient en avant la lumière pour rehausser sa beauté.  Faire un shooting en plein hiver pour vanter les mérites de maillots de bain sexy, il n’y avait qu’Adora pour cela. A chacune des pages du prochain numéro du magazine, elle réchaufferait les mâles et elle donnerait aux femmes l’envie de faire du sport … ou de porter ce genre de maillot, ici même, au Complexe de détente. Pour mon avis personnel, ces petits bouts de tissus ressemblaient plus à de la lingerie fine … C’était peut-être pour cela que seul un mannequin de la renommée de Mademoiselle Nicholson pouvait promouvoir des photos aussi peu déshabillées en fin d’année.

Je n’étais pas invitée. Je ne devrai même pas être là. Mais j’avais eu besoin de la voir. Depuis ce matin, depuis mon réveil, les gens autour de moi ou que je croisai dans la rue se comportaient tous de façon nerveuse. Je ne comprenais pas. J’avais mal dormi. Ce n’était pas la première fois ni la dernière fois que les âmes que je tuais, venaient me hanter. C'était pourtant différent comme sensation. J'avais ouvert les yeux en sueur, complètement perdue. La fin de la journée se passa de la même façon et l’envie de lui parler s’était faite ressentir. La séance était privée comme la plupart du temps sur ordres d’Adora qui ne supportait pas les badauds. Pourtant, je ne savais plus combien de fois, je lui avais dit que c’était ses fans qui assuraient en grande partie son prestige et qu’il fallait parfois être accessible pour eux. Elle se fendait d’un sourire coquin et elle me répondait toujours, qu’elle n’avait pas besoin de signer des autographes pour passer la nuit avec ses fans. De ça, je n’en doutais pas. Mais revenons à moi. L’immense piscine avait été louée pour la séance de photos et bien évidemment, interdite au public. L’heure de fermeture était passée depuis un moment et le shooting continuait toujours. De grands spots éclairés l’eau bleutée et la sirène, seulement. Toutes les autres lumières avaient été éteintes pour donner une sorte d’intimité à ce moment. Les recoins d’ombres me convenaient parfaitement, parce que c’était grâce à eux que je m’étais faufilée à l’intérieur. J’aurai pu utiliser ma télépathie pour contrôler les esprits des gardiens de la sécurité, mais depuis mon voyage dans la 4 ème dimension avec un certain membre de la famille de ma très chère amie, dès que je l’employai, elle me provoquait des vertiges de plus en plus importants … Absurdes pour une Asarienne quand on sait que les Etres de ma nature ne sont jamais malades ….
Enfin, sauf exceptions …

Je me demandais qu’elle serait la réaction d ‘Adora si je lui apprenais que non seulement mon premier contrat auprès de sa tante avait été de tuer son cousin et qu’il était encore en vie ? Un fantôme revenu d’outre-tombe … Ma seule et unique erreur que je n’avais pas pu abattre. Depuis, j’avais mis cela sur le compte de mon inexpérience, que ma main avait dû trembler … Mais j’avoue ne pas être satisfaite de ma réponse depuis que Gabriel Nicholson a pointé le bout de son nez devant moi … Je secouai ma tête pour chasser tout cela, me concentrant de nouveau sur le photographe qui donnait des consignes à la nièce de la Grande Conseillère pour amener sur son épaule ses longs cheveux mouillés.

L’obscurité me dissimulait et mon pouvoir sur les Ténèbres accentuait mon retrait. Tout le personnel passait et repassait devant moi sans me voir. La séance prit fin et Adora s’enveloppa d’un long peignoir. Elle discuta un moment avec ce même photographe sur les prises et les meilleurs choix à faire pour le magazine. Je me glissai vers sa loge, une pièce qui avait été transformée uniquement pour elle avec tout le confort possible. Je l’attendis dans le noir, confortablement installée sur le divan. Je l’entendis prononcer quelques mots et elle ouvrit la porte, allumant directement. Elle sursauta alors en me découvrant dans ma combinaison noire moulante, les jambes croisées.

- La Sirène va prendre froid !  Lui dis-je en la taquinant.   Waouhhh !  Toute la piscine rien que pour toi ! Ça doit être sympa pour passer un très bon moment.  

Adora referma la porte et je me redressai sur mes jambes pour aller prendre dans le seau à glaçons, la bouteille de champagne qui trônait sur sa coiffeuse.

- Je ne suis pas là pour parler mode et maquillage ou de ton récent amant que tu as mis entre tes cuisses … C’est assez facile de se faufiler jusqu’à toi … Imagine si j’étais une Assassin ? Ha zut, j’en suis une.  

Je me tournai vers elle en faisant sauter le bouchon de champagne et en lui offrant un sourire aussi dangereux que je pouvais l’être. La boisson pétillante coula dans les deux flutes.

- Est-ce que tout va bien ?  

Je n’étais jamais encline à m’ouvrir, à avouer mes cauchemars, mes contrats, le monstre que j’étais devenue. Et encore plus depuis que j’avais vu de mes propres yeux … une autre dimension … plus paisible … Qui étais-je ici, sur cette Asaria ?

- Le personnel est nerveux, je me trompe ? Ok, la nièce de la Dirigeante de la cité est parmi eux … Mais il y a un truc qui cloche …  


Dernière édition par Sélène Warren le Sam 7 Jan - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adora Nicholson*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Does the future make you tremble ? [Adora]   Dim 11 Déc - 19:26

Avoir un objectif braqué sur elle, des dizaines de yeux qui suivaient le moindre de ses mouvements, Adora Nicholson adorait cela. D’une nature impérieuse et autoritaire, elle arrivait cependant à obéir aux instructions et à rester professionnelle jusqu’au bout de ses ongles vernis. Ce n’était pas pour rien que la belle brune était aussi demandée. On louait partout sa beauté et ses qualités. Elle pouvait se permettre de choisir les personnes avec lesquelles elle acceptait de travailler. Un magasine savait qu’il doublerait ses chiffres de ventes si Miss Nicholson en faisait la une. La jeune femme aimait ce passe temps. Car ce n’était que cela pour elle. Un passe temps qu’elle aimait. Qui n’aimerait pas voir son visage et son corps adulés comme ça ? Pourtant ce shooting, elle l’aurait décalé si elle avait pu. Adora avait fait un rêve aussi étrange que beau. Elle s’était réveillée avec l’impression étrange que cela s’était produit en quelque sorte. Cela l’avait épuisée et son attention s’en était ressentie toute la journée avant la séance. Mais une fois habillée, la professionnelle en elle était ressortie aussitôt. Hors de question de se laisser distraire !

Des maillots tous plus sexy les uns que les autres, une piscine rien que pour elle. Ce genre d’ambiance plaisait à la jeune femme. Peter, le photographe, était un de ses photographes attitrés. Elle n’avait pas besoin de beaucoup d’instructions si c’était bien dit et ce dernier avait la faculté de lui faire comprendre en peu de mots ce qu’il attendait d’elle. Et chose non négligeable, leurs séances finissaient toujours dans un cadre beaucoup plus intime. Peter était aussi bon amant qu’il était bon photographe. Adora ne se prétendait pas être un ange de vertu. Si on pouvait prendre du bon temps pourquoi s’en priver ? Ne prônant pas la monogamie, elle n’avait aucun scrupule à coucher avec lui alors qu’il était marié. S’il ne le voulait pas, rien ne se serait passé entre eux mais tel n’est pas le cas. Prenant des poses aussi lascives que sensuelles, Adora sortit de la piscine dans un léger déhanchement qui serait retranscrit dans les photos, elle en était certaine. Tout comme les fines gouttelettes qui perlaient le long de son corps. Le but était que tout Asaria veuille ces bouts de tissus sur soi ou bien sur leur entourage.

La séance se passait plutôt bien mais l’ambiance était assez électrique. Beaucoup plus que d’habitude. A certaines bribes qu’elle avait entendu, Adora avait compris que plus d’un avait partagé le rêve qu’elle avait fait. C’en était assez étonnant. Aussi durant les pauses, la jeune femme était-elle assez mal à l’aise et tendue. L’ambiance en était devenue même plutôt lourde. Mais Adora faisait abstraction de tout cela et montrait un visage imperturbable. Des années de pratique à imiter sa tante, son modèle féminin en ce bas-monde. Tout en la jeune Nicholson aspirait à ressembler à cette tante avec qui pourtant elle ne partageait pas le même sang. Mais privée de sa mère dès sa naissance, c’était vers ce visage féminin que la petite fille s’était tournée depuis son plus jeune âge. La séance s’acheva et tandis que la piscine grouilla d’activité, Adora s’approcha de Peter pour voir les premières prises. Un chuchotement plein de promesses plus tard, la brune poussa la porte de sa loge… et sursauta en découvrant sa meilleure amie qui l’attendait avec un sourire aux lèvres.

« Que veux-tu ! Si on veut avoir la célèbre Adora comme modèle, il faut savoir en payer le prix ! »

Ce fut ce qu’elle lui répondit du tac au tac avec un petit sourire malicieux avant de se tourner pour fermer la porte.

« Dites à Peter que c’est annulé », ordonna-t-elle à un assistant qui passait par là.

Adora s’en contrefichait que tout le monde soit au courant de ses parties de jambes en l’air avec le célèbre photographe. Cela ne faisait que rajouter à son aura. Refermant la porte, elle se tourna vers Sélène et la fixa amusée par sa familiarité. Elle faisait comme si elle était chez elle dans cette loge. Une autre qu’elle aurait très vite appris qu’il était très risqué de se comporter comme cela avec Adora Nicholson. Mais Sélène Warren avait tous les droits. C’était sa meilleure amie, celle avec qui elle partageait tout. Et probablement l’une des seules personnes pour qui Adora était prête à sacrifier une nuit de débauche. Arquant un sourcil à ses dires, la brune ne répondit rien et attendit la suite qui ne tarda pas à venir.

« Tu as fait toi aussi ce rêve ? »

Pas besoin d’y aller par quatre chemins.

« Tout le monde l’a fait apparemment… Tu as vu quoi toi ? Tu étais au cœur de l’action ou simple spectatrice ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Does the future make you tremble ? [Adora]   Sam 7 Jan - 20:41







Je taquinais, je jouais, mais ce n’était rien d’autre qu’un masque que j’avais composé et crée depuis de nombreuses années. A force d’être une autre personne, d’être celle qu’on a toujours voulu me voir endosser, je suis devenue cet AUTRE. Je ne blâmais personne. Je haïssais uniquement mon père et d’après ce que j’ai vu, je le haïssais sur d’autres dimensions que la nôtre. Comme quoi … certains détails restaient constants et inéluctables. Je m’amusais de cette manière venimeuse qu’avait Adora de jouer avec les hommes. Ô j’étais souvent comme elle. Je séduisais pour mieux manipuler. J’avais ce poison dans le sang et dans mes gênes, comme …mon géniteur. Elle se moquait des commérages. Quiconque oserait parle d’elle, se verrait couper la langue et je n’étais pas certaine que le blood healer réussisse à soigner la perte d’un organe. Elle était la nièce de ma Patronne. Et si je n’étais pas l’Assassin, l’agent du gouvernement, Adora et moi, nous ne nous serions jamais rencontrées. J’étais si différente d’elle, si éloignée de ce monde quand j’étais adolescente que j’avais l’impression d’avoir vécu une autre vie.

Sans attendre quoi que ce soit d’Adora, je pris la bouteille qui trônait dans son sceau à glaçons et je servis deux coupes. Elle aimait donner des directives. Elle adorait être une souveraine en puissance, comme sa tante. Mais moi, je n’étais pas à ses ordres. J’étais son amie. J’étais venue la voir pour quelque chose de bien précis qui tournait dans ma tête depuis cette nuit. Je pris les deux coupes et j’en tendis une à Adora. Mes questions au sujet de la nervosité du personnel que j’avais ressenti firent directement écho en elle. L’Asarienne n’aimait pas perdre son temps. Elle était directe, comme moi.

Son aveu rejoignit mes pensées et mes réflexions. Ce rêve étrange et dérangeant avait titillé ma télépathie. Les esprits des télépathes étaient beaucoup plus sensibles à tout ce qui pouvait se passer. J’avais cru à une sorte d’ondes captées par ma psyché. Ce n’était plus le cas maintenant. Je fronçai les sourcils tout en buvant une gorgée de cet excellent champagne.

- Oui, j’ai fait ce rêve bizarre. Comment sais-tu que tout le monde a rêvé de la même chose ?

Question idiote. Adora avait dû tirer les verres du nez au personnel pour en apprendre davantage et pour être aussi certaine.

- Je n’étais qu’une simple spectatrice. J’étais dans mon appartement et je regardais comme mystifiée le dôme des humains. Des lumières vives se reflétaient sous la coupole en verre. Il y avait des tirs puissants. Mais je n’ai pas vu ce qui se passait à l’intérieur.

On se retrouvait donc en présence de quelque chose d’immense qui avait relié tous les esprits. Les mécanismes de mon cerveau surchauffèrent soudainement et j’ouvris grand les yeux :

- Bordel !

Je n’aurai pas du prononcer cela à haute voix. Le seul qui avait des pouvoirs d’une puissance illimitée, c’était Scarecrow et c’était ce même Épouvantail que je n’avais plus revu depuis notre petit voyage dans les dimensions alternatives. Et si c’était ce malin canard rouge qui nous avait tous attirés dans ce rêve. Il avait le don de tirer les ficelles à sa manière. J’allais devoir débusquer Laymann ! Je retrouvai les yeux d’Adora qui me regardait d’une manière stupéfaite.

- Humm, je disais bordel parce que j’ai horreur qu’on aille s’immiscer dans mon esprit ! Les télépathes ont horreur des chatouilles. Façon de parler ! On n’a pas vraiment d’informations à nous mettre sous la dent. Tu te souviens de quoi, toi ? Un nom ? Un détail important ? Ha si, je me souviens aussi qu’à la  TV, des flashs étaient diffusés. Toutes les routes étaient barrées. La Milice avait sorti leur équipement de combat et les gros chars.
Une seule question est pourquoi a-t-on rêvé la même chose ?


J’avais une petite idée, mais j’allais devoir mettre la main sur Scarecrow et lui faire cracher le morceau d’une manière ou d’une autre. Qu’avait-il encore en tête ?

- Je ne sais pas qui joue avec nous, mais si cette personne pensait qu’on ne ferait pas le lien entre nous tous et qu’on  ne se poserait pas de question, elle s’est lamentable trompée.


Dernière édition par Sélène Warren le Ven 24 Fév - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adora Nicholson*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Does the future make you tremble ? [Adora]   Dim 29 Jan - 13:38

Sélène n’avait pas l’habitude de venir en catimini ainsi pour la voir. Si elle était là c’était pour une raison. Raison qu’elle évoqua sans trop attendre. Tout comme Adora l’était, Sélène était directe. Un des traits de caractère qu’elles avaient en commun. Pourtant, si la petite brune ne travaillait pas pour Aly, est-ce qu’elles se seraient rencontrées ? Adora ne le savait pas. Elles ne fréquentaient pas forcément le même monde. Pourtant un lien indéfectible s’était crée entre les deux jeunes Asariennes. Adora n’avait pas beaucoup d’amis. Oh… Beaucoup diraient que si. Il était rare de la voir seule. Tout comme il était rare de ne pas la voir entourée en soirée mais peu de monde pouvait se targuer d’être dans son cercle intime. Sélène était l’une de ces personnes. Adora ne lui cachait guère de choses. Elle connaissait les moindres détails de sa vie. Et comme elle l’avait si bien dit, qui était passé entre ses cuisses.

Arquant un sourcil, la brune alla s’asseoir flûte en main sur le canapé. Ainsi Sélène aussi. Mais cela ne l’étonnait qu’à moitié à vrai dire. Avec ses dons de télépathies, c’était même normal qu’elle ait ressenti ce que les autres ont vécu. Et peut-être même de manière plus intense encore. Mais d’où cela pouvait venir ?  Une exclamation plus tard et elle regarda Sélène un peu stupéfaite. Pourtant, elle ne lui demanda pas ce qui se passait. Elle le lui dirait de toute façon. Rien ne sert de parler pour des choses évidentes. Et comme pour confirmer ses paroles, Sélène reprit la parole. Fronçant légèrement les sourcils et même si elle ne confirmait que ce qu’Adora pensait, cette dernière ne pouvait s’empêchait d’être un peu mal à l’aise. Toute cette histoire ne lui disait rien qui vaille… Haussant les épaules, Adora se concentra un peu pour essayer de rassembler les bribes

« J’étais au Times. Je travaillais sur le prochain numéro et je me rappelle que je pestais contre un des journalistes qui ne se relisait pas… »

La jeune femme était une perfectionniste. Véritable tyran, elle pouvait passer des journées et des nuits entières à travailler pour arriver au résulta voulu. Et elle attendait la même chose de ses collaborateurs. Rien ne lui échappait et elle pouvait mettre la pression au plus jeune des stagiaires d’un simple regard. Tout devait être parfait et elle n’admettait pas la moindre coquille. Alors oui, elle était exigeante mais elle l’était tout autant envers elle.

« Puis des coups de feu. Je me rappelle m’être levée et avoir regardé par la fenêtre. Un véritable feu d’artifices se déroulait sous le dôme des humains. J’étais comme fascinée par ces jeux de lumières et de sons. Et pourtant je n’arrivais pas à comprendre ce qui s’était passé… Pourquoi d’un coup autant de Miliciens ? »

Elle regarda Sélène d’un air interrogateur

« A quoi le Ministre Von Brenner a-t-il pensé ? »

Elle interrogeait Sélène comme si elle était au courant de quelque chose. Comme si ce rêve cachait bien d’autres choses encore. Sélène travaillait pour Aly. Mais était-elle dans la moindre confidence ? Adora avait beau être curieuse mais jamais elle ne ferait quelque chose pour mettre sa meilleure amie en porte à faux vis à vis d’autrui et encore moins vis à vis de sa tante. Mais cette fois, la tentation était bien trop forte

« Sais-tu quelque chose ? Quelque chose se trame-t-il dans les hautes sphères politiques et militaires d’Asaria ? »

Elle avait complètement occulté les questionnements de Sélène tellement elle était obnubilée par ses pensées. Mais son amie avait raison. Qui tirait les ficelles de tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Does the future make you tremble ? [Adora]   Ven 24 Fév - 10:01









Adora m’expliqua partiellement ce qu’elle avait vécu à travers les vicions de son rêve et mon esprit commençait à analyser les circonstances de tout cela. Chaque Etre vivant d’Asaria avait vécu cela de sa position, du moins les Asariens. Est-ce que les Humains étaient eux aussi touchés ? Ça je n’en savais rien à part m’amuser avec l’un de ces petits insectes et de les torturer pour qu’il crache le morceau. Adora ne m’apporta pas davantage de nouveau renseignements. Est-ce qu’il faudrait donc fermer les yeux sur tout cela sans chercher à comprendre et redevenir des petites brebis bien obéissantes ? Je ne pouvais plus me comporter ainsi, pas depuis que Gabriel m’avait fait voyager dans d’autres dimensions, dans d’autres futurs alternatifs d’Asaria. Parfois je me demandais comment je n’avais pas sombrer dans la folie en sachant tout ce que je savais aujourd’hui, sur les conséquences de mes actes. Je ne pouvais me confier à personne pour alléger un peu mon esprit déboussolé par tout cela et encore moins à la jeune femme qui se tenait devant moi et qui était la cousine de celui que j’avais exécuté … pas vraiment exécuté parce qu’après plus de onze années, il était bien vivant. Humm… ça aussi c’était une notion approximative parce que je n’avais plus eu de nouvelles de Scarecrow depuis plusieurs semaines, à croire qu’il s’était volatilisé après m’avoir bien baisé …

Je clignai des yeux pour revenir à l’instant présent, dans la loge somptueuse d’Adora et entendre ses questions qui demandait bien évidemment des réponses. Mais elle savait qu’avec moi tout n’était pas aussi facile. Je laissai le silence s’installer entre nous comme cette impatience de la part de mon amie. Adora ordonnait, on devait la servir tout de suite, dans la seconde même. Je n’étais pas sa domestique et encore moins encline à tout lui dévoiler. Ce n’était pas un manque de confiance, c’était mon job qui était ainsi … trop complexe, trop compliqué, trot TOUT. Je bus une grande gorgée de ce délicieux champagne, goutant au plaisir des chatouillis des bulles à mon palais.

- Tu règnes sur le mannequinat. Personne ne peut détrôner Adora Nicholson. Tu es une Directrice de presse redoutable. Le monde des affaires n’a pas aucun secret pour toi … Mais tu es trop empressée, trop avide de savoir et de connaitre. Certaines personnes ont peur de toi, de l’aura que tu provoques … Pas moi …

Je posai délicatement la coupe sur la table basse, croisant mes longues jambes gainées dans ma combinaison noire moulante.

- Tu le sais mieux que moi, non ? Tu es à la tête de plus grand journal de la cité et qui mieux que toi suit les actualités ? Le Général et ministre Van Brënner a lancé une vaste campagne publicitaire sur le recrutement de la Milice et de ses différentes sections qu’il a améliorées.  Son rôle c’est de protéger la cité et ses habitants par tous les moyens qu’on lui donne ou qu’il prend.  Je ne fais pas partie du gouvernement Adora, je ne sais rien de plus. Je constate. J’essaye d’analyser. Je tente de comprendre et de trouve ce qui nous est arrivé.

Je fis un signe de la tête vers la porte d’entrée

- Tes petits toutous d’humains qui te servent sans cesse, est-ce qu’ils ont aussi fait ce rêve ou bien cela ne touche-t-il que notre race ?

Je me levai du divan et ma main traina sur les tenues très déshabillées d’Adora qui étaient sagement pendues.

- De toute façon, il ne faut pas se leurrer … On a subi et on subira encore d‘autres choses. Ce n’est que le commencement de la fin … Cela nous prouve que malgré le fait que nous soyons la Race Supérieure, on ne contrôle pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Abandonné) Does the future make you tremble ? [Adora]   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Abandonné) Does the future make you tremble ? [Adora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps-
Sauter vers: