(terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grant Stevenson*
Invité
avatar

MessageSujet: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    Jeu 1 Déc - 0:15



Mara m’avait laissé coucher notre petite princesse, ce genre de petites choses qui paraissaient tellement anodines pour d’autres pères, mais si précieuses pour moi puisque je n’avais pas l’occasion de le faire souvent. Alors j’appréciais chaque petite secondes, chaque instant passé avec ma fille. Surtout qu’elle grandissait tellement vite. Une fois sorti de la chambre j’avais rejoint Mara près du feu de la cheminée qui crépitait et m’étais assis près d’elle en passant mon bras autour de ses épaules, elle m’avait manqué, même si la veille j’avais pu la voir, nous nous étions retrouvés pour un rendez-vous secret avec les rebelles et les insoumis, mais après j’avais dû repartir et nous n’avions pas pu rester longtemps ensemble.  

Héméra s’est endormie… *je soupirais longuement avant de rajouter en souriant* Ça me fait tellement de bien de me retrouver ici et d’être avec vous.

Je regardais le feu et ses flammes qui dansaient et ondulaient doucement devant mes yeux, et ce jeu d’ombres et de lumières qu’il créait, ces reflets sur le visage de ma bien-aimée sur lequel je pouvais lire une expression étrange, elle m’avait dit être fatiguée, du moins je l’avais compris puisqu’elle avait besoin de se reposer, mais ce n’était pas que cela, je le sentais quand Mara ne me disait pas tout, mais je ne voulais pas la forcer, elle savait parfaitement qu’elle pouvait me parler de tout, et que je serai toujours présent pour elle quoi qu’il puisse arriver.  Présent pour elle comme dans ce cauchemar que j’avais fait la nuit précédente, ce cauchemar dans lequel nombreux innocents avaient trouvé la mort, dans lequel plusieurs ont été blessés et notamment ma campagne.

Et voilà encore une fois que cette pensée venait s’imposer à moi, car même si pendant quelques minutes j’arrivais à l’oublier, je ne pouvais m’empêcher d’y repenser à chaque fois et comment oublier ce que j’avais vu durant mon sommeil, surtout lorsque cela paraissait si réel.

Mara…

J’avais prononcé son prénom comme pour me donner du courage, ce rêve épouvantable m’avait tellement marqué qu’il me fallait en parler, même si c’était juste pour entendre quelqu’un me dire que ce n’était qu’un rêve et que tout allait bien. Ce qui était complètement idiot puisque tout allait bien. Je ne savais même pas comment aborder la chose, alors j’avais décidé de me lancer tout simplement, de toute façon pourquoi un homme ne pourrait pas confier ce qu’il pouvait voir dans ses rêves la nuit à la femme qu’il aimait.

J’ai fait un drôle de rêve cette nuit…quoi que drôle n’est pas vraiment le mot adéquat dans ce cas précis. C’était plutôt un cauchemar, et ça me hante depuis.

Je sentais Mara se redresser après ce que j’avais dit, et je plongeais mes yeux dans les siens, je ne voulais pas qu’elle s’inquiète, j’avais seulement besoin de lui confier ce sentiment bizarre qui ne voulait plus me quitter depuis mon réveil.

C’est le genre de cauchemar qu’on ne voudrait pas refaire une seconde fois, en fait c’est le genre à t’empêcher de te rendormir de toute façon.

Ce n’était même pas cela, lorsque je m’étais réveillé de ce cauchemar j’avais l’impression que mon cœur allait exploser tellement il battait vite, je n’étais pas vraiment un expert en la matière mais ce genre de cauchemars pouvait tuer d’arrêt cardiaque, franchement heureusement que j’avais le cœur solide.

La milice avait fait du dôme humain un véritable enfer, c’était…*je soufflais fortement en y repensant* plein d’explosions, des tirs qui venaient de partout, plusieurs morts, les gens qui fuyaient, tu étais même dans ce rêve...blessée. Mais par chance, ce n’était qu’un cauchemar et tu vas bien.

Oui elle allait bien, c'était le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: Re: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    Mar 6 Déc - 19:04








J’avais laissé Grant coucher Héméra. Je savais qu’il aimait ces petits moments simples avec sa fille. Nous étions une famille dont les membres ne vivaient pas tous les jours ensemble, ni sous le même toit, ou très peu. C’était notre quotidien parce que la société gouvernée par les Anciens ne pouvait admettre l’amour entre les Asariens et les Humains. J’étais assise face à la cheminée dont le feu crépitait doucement dans l’âtre. J’étais certaine que d’autres couples comme celui que je formais avec Grant existaient, cachés quelque part pour protéger ce qu’ils avaient de plus précieux. Je me penchais vers la table basse, étirant mon bras de dessous le plaid dans lequel je m’étais entourée, pour prendre ma tasse de chocolat chaud. J’en avais préparé pour Héméra avant qu’elle n’aille dormir.

Mes pensées ne se concentraient pas sur ma famille, mais sur ce cauchemar qui m’avait réveillée alors que Grant arrivait à peine à notre maison. Le plus important, en tout premier lieu, avait été de calmer notre fille et surtout de lui faire comprendre qu’il n’était pas toujours bon d’être relié à mon esprit. C’était moi qui l’avais guidée sur cette voie pour qu’elle puisse exercer sa télépathie sur une personne sans avoir peur de son pouvoir. Le lien psychique était resté entre nous. Et même sans cela, il existait déjà depuis bien longtemps. Héméra était encore dans mon ventre qu’elle communiquait déjà avec moi. Grant avait compris qu’un lien puissant me liait à notre fille. Elle m’avait sauvée et elle m’avait même transmis une de ses pouvoirs. J’avais l’impression que tous ces souvenirs dataient d’une éternité. Pourtant, il n’y avait que quelques années qui s ‘était écoulées depuis sa naissance.

J’entendis au-dessus de ma tête le grincement du bois sous les pas de Grant qui venait de sortir de la chambre de notre fille. Il avait ressenti mon malaise dès son arrivée, et je m’étais efforcée de le tranquilliser en lui souriant. Depuis des années, depuis très longtemps, mes nuits étaient parfois hantées de ces rêves sombres où la peine, les pleurs et la mort devenaient maitresses de mon sommeil. Mais ce que j’avais rêvé était très différent … C’était cette impression de réel, de vécu avec toutes ces personnes familières autour de moi … et cet Être ... cet Ange lumineux. J'avais eu la sensation dans ce rêve d'être en sécurité, d'être protégée, de pouvoir faire confiance à cette silhouette dont on ne voyait que la puissance de ses ailles battre doucement. Je glissai ma main de libre dans la poche de devant de mon  pantalon. Elle était là depuis cette fameuse soirée. Elle ne m’avait pas quittée depuis … La chevalière ornée d’un G que j’avais récupérée en échange de billets. Une chevalière que je connaissais et que je lui avais vu porter tellement de fois … Elle était là. Je la sentais du bout de mes doigts comme si mon passé voulait me murmurer quelque chose à mon oreille sans que je sache en déchiffrer les mots.

Grant s’avança dans le salon et vint me rejoindre, s’installant à mes côtés.  Ces petits moments de bonheurs constituaient une joie immense pour lui, pour Héméra, pour moi. Mais si je ne possédais pas de pouvoirs, je savais deviner ce tourment qui s’était dessiné sur son visage. J’avais cette faculté de lire dans les âmes, dans les yeux de ces personnes que je pouvais croiser en peu de temps et encore plus quand il s’agissait des Miens. Grant avait longtemps demeuré seul, dans son combat contre son propre frère … Il se nommait lui aussi Gabriel. Quel hasard mystérieux. C’était un homme blessé par sa propre famille que  j’avais rencontré, un homme qui ne trouvait pas sa place dans ce monde, ni aucun combat à mener … J’avais appris à le connaitre. Nous nous étions apprivoisés chacun à notre façon. Il était revenu d’entre les morts avec un nouveau visage, une nouvelle identité pour veiller sur sa fille et moi. Alors, oui, je connaissais chacune de ses facettes, celles heureuses, celles plus sombres.

Je le laissai parler, se confier à moi. Quelque chose le préoccuper. Sa façon de prononcer mon prénom était une manière de trouver la force de m’expliquer ce qui n’allait pas. Je reposai ma tasse sur la table basse et je cherchai doucement  sa main pour la prendre dans la mienne. Il était ma force comme j’étais la sienne dans toutes les épreuves.  Dès ses premiers mots, je fus frappée par la ressemble exacte de ce que j’avais rêvé … Ses yeux cherchèrent les miens et je ne pus me résoudre à lui mentir ou à me détourner de lui. Il pouvait lire dans les miens la même peur de ces visions que j’avais eues moi aussi.

Le silence demeura un petit moment. J’allais devoir aussi trouver mes mots. Lui dire qu’il n’était pas le seul à avoir vécu cela. Mes doigts se crispèrent sur ma main.

- Grant … c’est impossible, mais tu dois me croire … J’ai fait le même cauchemar. Tu es arrivé beaucoup plus tard dans mon rêve. J’étais avec les Pacificateurs. Soudain tout est devenir l’enfer dans le bidonville. La Milice nous tirait dessus. Nous étions pris au piège la population et nous. Nous ne pouvions pas franchir les barrages. J’ai vu Amaria, Leroy, nos amis, nos alliés et … tous ces pauvres innocents se faire tuer comme des bêtes.

Je lâchai sa main et je pliai mes jambes, mes genoux contre ma poitrine, me recroquevillant  sur moi-même.

- Il y avait ce petit garçon très étrange, malsain … Je vois très bien son visage, mais je suis incapable d’y mettre un nom. Lui par contre, il me connaissait … Je me suis réveillée courbaturée, comme si mon corps avait été soumis à de rudes épreuves, comme si chaque fibre de mon corps avait été exposé à des blessures. C’est tellement déroutant …

S’il n’y avait que cela …

- Et lui … L’as-tu vu ? As-tu vu cet Être qui se dressait devant nous en nous ouvrant le passage vers le QG ? Qu’as-tu vu de lui ? Dis-moi ?

Je relevai légèrement la manche de mon pull et je lui présentai mon poignet.

- Je  n’ai pas rêvé cette nuit … J’ai eu cette marque dans mon rêve. En me réveillant, elle y était … c’est comme un tatouage … Je ne sais pas ce que cela veut dire … On dirait un chiffre ancien …



Symbole de Mara:
 



 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grant Stevenson*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    Jeu 23 Fév - 22:30



justify]Assis près de la femme que j’aimais, je ressentais le besoin de me confier à elle, de lui parler de ce dont j’avais rêvé, peut-être parceque ça m’avait plus ou moins perturbé toute la journée, même si je m’étais très vite rendu compte que rien ne s’était passé réellement, pourtant cette sensation du réel demeurait malgré tout. J’attendais de Mara qu’elle me réponde que ce n’était rien, que j’étais sans doute trop stressé et que cela se traduisait par des rêves un peu « beaucoup » effrayants, mais au lieu de cela, son expression avait complètement changé, lui avais-je fait peur avec mes propos ? et quand enfin elle me répondit c’était pour me dire qu’elle avait rêvé de la même chose, exactement la même chose…je demeurais abasourdi, quelles sont les probabilités pour que deux personnes fassent le même rêve avec les mêmes faits, qui en plus ne s’étaient jamais produit auparavant, et la même nuit ? Je n’avais pas besoin d’être un génie pour savoir que ce s’était impossible. Et d’ailleurs c’était le premier mot que Mara avait prononcé. Je restais silencieux, l’écoutant me raconter à son tour ce qu’elle avait vu et ce qu’elle avait ressenti.

Je pouvais sentir son malaise au moment où elle avait lâché ma main, j’essayais de chercher son regard, pour la réconforter, cette vision de nos amis et de ces innocents blessés ou pire encore morts l’avait bouleversé, et c’était tout à fait compréhensible, surtout en sachant que j’avais fait le même cauchemar. J’essayais d’analyser la situation, d’intégrer tout ce que Mara venait de me révéler à son tour, de trouver une explication logique ou rationnelle à tout ça, mais rien, mon cerveau était bloqué, trop de questions, trop d’interrogations, Comment ? Pourquoi ? Était-ce vraiment réel ce que nous étions en train de vivre ? Peut-être étais-je toujours en train de rêver ?

Je n’avais pas eu le temps de répliquer à ce qu’elle venait de me dire, peut-être parce que j’avais du mal à l’assimiler, qu’elle reprenait son récit, détaillant cette fois-ci le moment ou ce garçon l’avait attaqué, et comment oublier cette scène, quand l’amour de ma vie avait été prise pour cible, blessée, je me souviens encore d’elle dans mes bras alors que je l’éloignais de cet enfer. Mes yeux fixaient son visage, sa bouche, j’écoutais ce qu’elle me disait, je comprenais ce qu’elle me disait, mais pourtant tout ceci n’avait aucun sens.

J’ai vu ce garçon oui, mais je ne le connais pas, j’ai rêvé par contre qu’Héméra disait le connaître, crois-tu qu’elle ait fait le même cauchemar, elle aussi ?

J’essayais de trouver des réponses à des questions qui n’avaient aucun sens, tout était illogique dans ce que je disais, et plus encore cet être mystérieux qui nous avait aidé et dont Mara venait de me parler.

Je l’ai vu aussi…je ne sais même pas comment le décrire, tout ce dont je me souviens c’est que nous nous sommes retrouvés au QG après être passés dans ce portail…cette lumière.

Je n’étais pas un expert en interprétation des rêves, surtout des rêves comme celui que nous avions fait, mais je savais que ce n’était pas une coïncidence si nous avions fait le même cauchemar Mara et moi. Enfin je pensais encore que c’était un cauchemar à cet instant, jusqu’à ce qu'elle relève sa manche pour me montrer son bras et ce signe qui se trouvait dessus. Doucement je lui pris le bras pour le voir de plus près, comme si je n’en croyais pas mes yeux, puis quittant ce signe qui ressemblait un tatouage je plonger mon regard dans le sien.

Tu m’as déjà montré ce signe…enfin dans ce rêve, je me souviens que tu me l’avais montré mais…mais je crois que je me suis réveillé juste après.

Je passais mon pousse dessus doucement, caressant la peau sur laquelle ce signe avait été dessiné. Pour moi à première vue cela signifiait un chiffre mais que voulait-il dire exactement ? et comment était-il apparu sur le bras de Mara ?

Chérie, pourquoi as-tu gardé ça pour toi ? Pourquoi ne pas en avoir parlé plus tôt ? Il faut peut-être demander à Amaria ou Tyler de voir ce que c’est ?...Mara, je suis perdu, je n’ai aucune réponse, il y a quelques minutes je pensais avoir fait un simple cauchemar mais là, je ne suis plus sûr de rien du tout.

[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: Re: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    Ven 3 Mar - 17:09







Dans notre monde, il y avait tant de choses effrayantes et aussi tant de belles choses à découvrir et à chérir. Ce que nous avions vécu à travers ce cauchemar faisait partie de la première catégorie. Ces visions m’avaient marquée autant qu’elles avaient pu le faire chez Grant et à la pensée de savoir qu’Héméra avait pu vivre cela aussi … Cela me glaça le sang. Le cauchemar de Grant différait un peu du mien : Moi je m’étais retrouvée immédiatement au cœur du bidonville au milieu de l’Apocalypse, entre les chars blindés et les tirs des soldats. Grant était avec Héméra dans ce rêve obscur et elle lui disait connaitre ce petit garçon. Tout était inévitablement lié, mais pour le moment je n’en comprenais pas l’origine … A moins que j’aie déjà la réponse, qu’elle était devant mes yeux, mais que je ne possédais pas assez le recul pour comprendre.

- On nous parle Grant, on essaye de communiquer avec nous … Avec nous tous, Asariens et Humains. Toute la population, mais qui ? … Je ne saisis pas le message …

Chaque choix entraine des conséquences. Chaque rencontre nous amène à nous poser des questions et chaque mot que nous prononçons constitue les éléments marquants de note vie, des traces de notre passage et de nos interactions avec les autres.

- Héméra … comment a-t-elle pu rencontrer un jour ce petit garçon ? Tu penses que tout s’est passé quand elle a été leur cobaye au Centre de Recherches ? Il était là-bas ? Avec eux ? Il ne me voulait pas du bien, comme s’il me reprochait quelque chose. J’ai ressenti tant de rancœur.

Je secouai la tête en essayant d’échapper à cette peur et ces doutes qui s’insinuaient en moi. Grant avait vu cet Etre de Lumière et ses grandes ailes. Etait-ce un Ange ? Notre Ange Gardien à tous ? Il était si familier et si inconnu à la fois. Mais ce rêve ou ce cauchemar, n’était pas aussi irréel que cela. J’aurai préféré ne rien dévoiler à Grant, mais je ne pouvais pas lui dissimule ce genre de chose. Je lui tendis mon bras et je lui dévoilais ainsi le tatouage apparu au creux de mon poignet.

- Je n’ai rien gardé pour moi. Je me suis réveillée quelques instants à peine après ton arrivée ici et j’ai découvert ce symbole. Ce que nous avons rêvé ce situe à la fois dans le monde de l’imagination … collective tout comme cela se situe dans le présent ou l’avenir.  C’est comme un signe, un appel, un murmure qui nous a frôlés pour nous mettre en garde. Je ne sais pas ce que représente ce tatouage, cependant, il est bien là pour ne pas oublier, pour que je n’oublie pas.

Je caressai doucement sa joue et sa barbe naissante du bout de mes doigts.

- L’inconnu fait peur parce que nous ne savons pas le déchiffrer correctement. Ce cauchemar nous fait peur parce qu’il révèle le plus terrible scénario pour Asaria. Mon père me disait que dans les Ténèbres, aussi noires, aussi dangereuses, aussi redoutables qu’elles puissent être, la Lumière arrive toujours à dessiner un petit faisceau à l’intérieur de ce qui est sombre et de se frayer un chemin. Aussi chaotique et cruel qu’a pu être ce spectre, il ne faut surtout pas renoncer à y voir la lueur même d’une bougie.

J’inspirai lentement. Je m’étais recroquevillée sur le divan, enveloppée de mon plaid et les flammes de l’âtre me renvoyaient aux abominations du bidonville.

- Peut-être qu’on ne saura jamais qui est à l’origine de ce cauchemar, mais on ne peut pas l’occulter, ni faire comme si c’était une fatalité non plus. Mon tatouage en est la preuve irréfutable.


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grant Stevenson*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    Lun 6 Mar - 10:16




D’après Mara quelqu’un pouvait communiquer avec nous à travers ce rêve, l’idée n’était pas aussi surréaliste que cela, bien au contraire.

Pense-tu que ce que nous avons vu risque réellement se passer ? Parce que s’il y a un message à saisir, je dirai à première vue que c’est un avertissement, mais de qui ? Et encore faut-il savoir qui a pu faire ce même cauchemar, est-ce tout le monde, peut-être un petit groupe de personnes seulement, ou peut-être simplement nous…

Le fait de n’avoir vu ni parlé à personne aujourd’hui n’allait pas m’aider à en savoir plus, mais maintenant que je sais que cela dépasse le simple mauvais rêve il allait falloir voir avec nos alliés mais aussi les autres pour savoir ce qu’il en était réellement, peut-être que si c’était réellement le cas, que tout le monde avait rêvé de ce drame la nuit dernière, on finira par trouver quelqu’un qui en saurait bien plus que nous, regrouper ce que tout le monde avait pu voir nous ferait voir les choses autrement, et la première à qui il fallait parler était notre fille, j’étais avec elle dans mon rêve, et j’avais encore le souvenir de ce qu’elle avait dit en disant connaître le garçon qui s’était attaqué à sa mère.

Je ne sais pas comment elle peut le connaître, mais après ce soir je dirai que tout peut être possible, peut-être l’avait-elle vu dans ses rêves également, ou alors oui…comme tu dis, c’est peut-être lié à la période où elle a été kidnappée…

Je sentais la colère montait en moi, rien qu’à l’évocation de cette période pendant laquelle Héméra avait vécu ce que personne n’avait vécu avant elle.

Il faudrait qu’on en parle avec Héméra également, mais cela peut attendre demain, si elle a bien fait ce cauchemar comme nous, elle a besoin de se reposer et de dormir un peu, sa nuit a dû être agitée.  

Surtout sachant le lien qu’elle avait avec sa mère, elle avait dû ressentir ses peurs, ses angoisses et la douleur qu’elle avait pu ressentir. Des sentiments qui semblaient encore plus réels après avoir vu le tatouage sur le poignet de celle que j’aimais. Une révélation qui m’avait un peu perturbé, puisqu’elle rapprochait ce que nous avions vécu du réel, et si Mara avait pu être marquée de la sorte, peut-être qu’elle aurait pu subir plus que cela.

Si ce n’était qu’un simple cauchemar, peut-être, mais le fait que tu aies cette marque sur ton poignet démontre que c’est plus que cela, je ne sais ce qui est arrivé mais de savoir qu’il pourrait à t’arriver ainsi qu’à Héméra quelque chose alors même que vous dormez…

Je laissais la fin de ma phrase en suspens. Mara semblait calme malgré tout, mais de mon côté, rien qu’à l’idée que cela puisse se reproduire et que l’on puisse faire du mal à ma famille sans que je ne puisse rien faire me terrifiait.

Il faudra faire des recherches, savoir ce que signifie cette marque ou ce tatouage, je suis sûr qu’on en saura beaucoup plus sur tout ça bientôt.

Je me rapprochais encore plus de Mara l’entourant de mon bras tout en l'attirant contre moi. Je savais que même si elle gardait son calme, au fond d’elle elle ne faisait qu’y penser et que cela là tracassait plus qu’elle ne voulait le reconnaître. Je lui faisais tourner le visage avec mon autre main pour déposer un doux baiser sur ses lèvres.

De sages paroles, ton père avait raison, Héméra et toi en êtes la preuve, vous êtes ma lumière, et quoi qu’il puisse arriver, nous l’affronterons ensemble. De toute façon nous avons pu surmonter tant d’épreuves jusqu’ici, celle-ci n’en sera qu’une de plus.

Même s’il fallait encore savoir ce que nous allions affronter ou ce que nous allions devoir surmonter, puisque pour l’instant tout n’était pas très clair.
Revenir en haut Aller en bas
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: Re: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    Lun 13 Mar - 20:11











Je laissai s'échapper l’air entre mes lèvres comme si je me libérais lentement d’une énorme pression, mais même avec cela, j’avais toujours ce mauvais pressentiment que rien ne serait plus comme avant. Grant avait raison. C’était un avertissement. On nous mettait sur la voie. On nous montrait un futur ou une action qui allait bientôt se dérouler et peut-être qu’avec nos visions, nous serions capables de l’éviter ou d’amoindrir cette horreur. Il m’attira dans ses bras et je me lovai dans sa chaleur. J’étais forte. Je l’avais toujours été, mais là, j’avais besoin de sa présence pour me donner cette énergie d’avancer. Je cueillis son baiser en répondant par un autre et je posai ma joue sur son épaule, le regard perdu vers ses flammes qui nous réchauffaient.

- Il faut commencer par avertir les Nôtres et leur demander s’ils ont fait ce même cauchemar. Nous allons être vite fixés. Et si cela nous concerne que nous, notre famille … Il faudra tout faire pour protéger Héméra. Tu pourrais aussi te renseigner au Times, auprès du personnel. Cela nous indiquera si ce message n’était destiné qu’aux Pacificateurs ou bien à tout le monde.

Si ces visions d’apocalypse me rendaient encore fragile, l’idée qu’Héméra connaissait ce garçon malsain éveillait ma nervosité. Cela me renvoyait à l’époque où notre fille avait été capturée par la Milice. Qui était cet adolescent qui semblait en savoir beaucoup sur moi ?

- Oui tu as raison, nous allons la laisser dormir et nous lui poserons les questions sur tout cela demain. Cela ne me plait pas, mais c'est la seule manière d’en savoir davantage. Peut-être que je comprendrai pourquoi ce garçon me reprochait presque d’exister … Est-ce que ses parents ont été des Pacificateurs et qu’ils ont été tués à cause de … Moi ?

Je glissai tendrement mes doigts entre les siens.

- Cela pourrait être une … Vengeance ? Ce petit garçon s’attaque à notre fille parce que je suis certainement à l’origine de la mort de ses parents qui ont embrasé la cause du Phoenix. Suis-je une meurtrière Grant ? Je secouai ma tête par un hochement positif. Je connaissais déjà la réponse à ma question. Je le suis depuis … tellement longtemps … Une décennie … Il a été le premier et je dois vivre avec cela. Combien de personnes, d’âmes sont mortes à cause de mes idéaux ? Mon combat ?

Le premier … C’était lui. Gabriel Nicholson fils de la Grande Conseillère, co-fondateur des Pacificateurs, de notre rêve d’un futur meilleur, du rassemblement des deux races sans aucune distinction. Je lâchai la main de Grant et je me replongeai dans l’observation de ce tatouage dont je ne comprenais pas la signification.

- Il y a peut-être d’autres personnes qui ont été marquées durant le cauchemar. Mais elles ont peut-être peur. C’est tellement troublant que ce ne sont pas des choses que l’on explique avec simplicité.

La fatigue ne nous aiderait pas cette nuit à y voir plus clair dans toutes nos suppositions et nos réflexions. Je me penchai pour l’embrasser. Ma main glissa sur sa nuque, remonta doucement dans ses cheveux bruns et mon baiser s’accentua un peu plus.

- Et si nous allions nous reposer un peu ?

Je me levai du divan en serrant toujours autour de mes épaules le plaid. Je tendis ma main de libre à Grant … et ce fut à ce moment-là que tout se brouilla … Le décor de la pièce changea, se métamorphosa. Plus rien ne m’était familier comme si j’avais été aspirée dans un autre monde. Un brouillard épais planait à mes côtés. Je sentis une brise légère s’engouffrer sous mes longs cheveux bruns. Grant était là aussi interloqué et surpris que moi. Ce n’était plus un cauchemar, un rêve, une vision. Nous le vivions réellement. Une voix venue de nulle part s’éleva. Attentionnée, Protectrice.

- N’ayez crainte … N’aie crainte Mara Jade, fille de la Terre,  mère du Futur, 4ème enfant d’Asaria. Ce tatouage ne doit pas te faire peur ni les visions dont vous avez été les témoins.

La marque à mon poignet étincela comme par magie. Il ne me faisait pas mal. C’était au contraire, une caresse qui effleurait ma peau.

- Qui … Qui êtes-vous ? Qu’est-ce que tout cela signifie ?

- Je suis l’âme de la cité, l’essence de la vie qui coule dans chaque végétal, chaque animal, chaque Homme. Tu fais partie des 7 et il vous réunira. Fais confiance en ton cœur. Fais confiance en celui qui viendra. Fais confiance en celles et ceux qui auront ce même symbole. Vous êtes l’espoir d’Asaria.

Puis tout s’arrêta. Le cadre de notre salon redevint familier. Cet instant suspendu quelque part dans le temps venait de disparaitre. Je vacillai sur mes jambes et Grant me rattrapa avant que je ne tombe. La tête me tournait. Je m’accrochai à lui.

- Dis-moi … Dis-moi … que tu as entendu toi aussi …


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grant Stevenson*
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    Mar 14 Mar - 21:32




Il n’y avait pas que notre fille qui était fatiguée, nous l’étions également, fatigués mais surtout stressés et perdus face à cet événement qui nous avait frappé, c’était aussi pour cette raison que Mara commençait à douter d’elle. Je serais sa main, je sentais qu’elle avait besoin de moi. Elle était remontée tellement loin, dix années en arrière, elle s’en voulait et se sentait coupable pour la mort de celui qu’elle avait alors aimé, mais je ne voulais pas qu’elle continue à se faire du mal de cette façon.

Mon ange, tu ne sais pas pourquoi ce gamin t’en veut. Et quand bien même ta théorie serait juste, ce n’est pas ta faute. Ce combat n’est plus le tien seulement, tu as peut-être ouvert la voix, mais aujourd’hui c’est devenu le combat de tant de personnes, et chacune a choisi cette voix librement, tu n’as obligé personne, crois le quand je te dis que toutes choisiraient de mourir pour un monde meilleur, un monde de paix, un monde ou plus aucune différence ne sera faite par rapport à la race, toutes choisiraient de mourir pour cela au lieu de continuer à vivre dans la peur, dans la haine, dans la violence...

Personne ne peut ne serait-ce qu’imaginer ce que tu as pu sacrifier pour cette cause…ce que tu sacrifies encore aujourd’hui. Ma chérie, la seule chose dont tu es coupable c’est d’avoir pu contribuer à ouvrir les yeux à tellement de gens et de donner de l’espoir à tant d’autres.


Je plongeais mes yeux dans les siens, comment était-il possible que l’on puisse être de plus en plus amoureux chaque jour qui passe, et pourtant c’était le cas. Et ma peine l’était encore plus de savoir qu’elle souffrait intérieurement. J’ignorais comment faire pour la soulager de ce poids qui pesait si lourd sur son cœur.

Pourquoi ne pas essayer d’oublier tout ça cette nuit ? D’essayer pendant quelques heures de ne pas tout porter sur tes épaules…je suis là, je resterai avec toi, je porterai le monde entier sur les miens si cela peut te soulager.

Je répondais à son baiser avant d’écarter une mèche qui retombait sur son visage et de me lever pour l’aider à se relever à son tour, du moins c’était le plan avant qu’une sensation de vertige se n’empare de moi, de nous, puisque de toute évidence Mara également était dans le même état que moi, c’était une sensation bizarre, je ne saurai l’expliquer ou la décrire, tout simplement surréaliste, et encore plus lorsqu’une voix avait commencé à parler, nous demandant de ne pas nous inquiéter, puis s’adressant directement à Mara. Je comprenais les mots qui étaient prononcés mais je n’en comprenais pas le sens. Elle disait être l’âme de la cité, expliquait qu’il y avait d’autres personnes marquées également, et puis qui était ce « IL »

Quand enfin tout revint à la normal aussi brusquement que cela avait commencé, mon premier reflex avait été de me tourner vers Mara pour essayer de lire dans ses yeux et essayer de comprendre ce qui venait de se passer, mais pas le temps d’y lire quoi que ce soit qu’elle commençait à vaciller, perdant le contrôle et tombant en arrière, je ne savais pas comment j’avais pu être aussi rapide surtout que j’étais moi-même un peu perdu avec tout ça, mais en une fraction de seconde je la rattrapais avant qu’elle ne tombe par terre. Je l’attirais à moi pour être sûr qu’elle ne perde pas l’équilibre encore une fois, et je restais silencieux à la regarder alors qu’elle attendait une réponse de ma part, mais avant de lui répondre je voulais qu’elle s’asseye.

Assieds-toi chérie. Ça va mieux ?

Toutes ces émotions en si peu de temps, c’était trop pour elle. On finit par se rasseoir là où nous étions quelques instants auparavant, je soufflais fortement regardant autour de nous, guettant peut-être l’arrivée d’Héméra qui aurait pu entendre cette vois également, mais il semblerait que ce n’était pas le cas, sinon la connaissant elle serait arrivée en courant à toute vitesse.

Oui, je l’ai entendu…

Je l’ai entendu certes mais pas vraiment compris le message qu’elle voulait nous faire passer. Je pris le bras de Mara pour caresser l’endroit où se trouvait ce tatouage qui était apparu dessus.

Le chiffre 4, ça on s’en doutait un peu, mais c’était plus sa signification qui nous importait. Sais-tu ce qu’elle voulait dire par le quatrième enfant d’Asaria ? Et de toute évidence 6 autres personnes ont été marquées également, et il va nous falloir les retrouver.

Les retrouver pour essayer de finir ce puzzle, pour essayer de comprendre tout cela. Ce n’était plus un rêve, là c’était la réalité, nous étions éveillés, était-ce la même « chose » qui nous avait fait voir ces horreurs pendant que nous dormions ?

L’âme de la cité ? Je riais nerveusement…il y a une explication logique et scientifique au fait d’avoir des pouvoirs, de voir la même chose dans un rêve peut arriver si une personne a le pouvoir de nous implanter ces images dans la tête mais que la cité ait une âme…j’ai un peu de mal à m’en convaincre, même si sans le comprendre comment, son message m’a un peu apaisé.

Allez Grant, essaie d’avoir l’esprit un peu ouvert, tout peut arriver à Asaria, je devais arrêter d’être surpris par ce qui arrivait.

Bon, on va passer outre le fait qu’une voix venue de nulle part nous a parlé dans le salon, et essayer de nous concentrer sur son message. Je crois que d’importantes choses vont bientôt arriver Mara, mais on va s’y préparer.

Je passais ma main sur mon visage, puis je regardais Mara, et lui pris la main pour la serrer tendrement.

J’avais raison en te disant que tu représentais l’espoir d’une vie meilleure.

Revenir en haut Aller en bas
Mara Jade
Leader des Pacificateurs
Humaine

avatar
Messages : 1726

Localisation : Asaria et ses plaines
Côté coeur : A tout jamais lui

Activité/Profession : Leader / Se battre pour un futur meilleur

MessageSujet: Re: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    Sam 1 Avr - 15:10








Grant avait autant sacrifié que moi depuis que nos chemins s’étaient croisés. Rectification, depuis que j’avais percuté, un soir, sa voiture alors que je fuyais des Miliciens. De l’Architecte renommé, issu d’une des plus grandes familles Asariennes, d’un père qui avait été à l’origine de certains dômes d’Asaria, d’un frère totalement aliéné au pouvoir au point de sacrifier leur parents, jusqu’à la perte de sa propre identité, l’homme que j’aimais avait traversé de lourdes épreuves que le destin avait placé sur des étapes différentes de sa vie. Je connaissais son sourire séducteur, son regard qui se voilait d’ombres lorsqu’il se perdait dans ses pensées  et qu’il se croyait seul alors que je ne l’observais discrètement, ses gestes tendres comme ses baisers, ses doigts jouant avec mes mèches de cheveux, les caresses de ses mains sur mon corps, la rage de ses pouvoirs qui se manifestait par une électrokinésie fluctuante et une invisibilité non totalement maitrisée. Il était mon tout, cette autre partie de moi qu’il avait comblée à une époque où je ne désirais plus l’amour ni aucun homme auprès de moi. Il a su fissurer ma carapace, il a su m’écouter, me comprendre. On a su s’apprivoiser mutuellement, car avant Grant Stevenson, Gaius Hasard était un homme de la nuit, entouré de plus belles femmes de la cité, grand charmeur, Dandy, il flirtait entre la lumières et les ténèbres pour oublier la perte de ses parents et redonner le prestige à la société familiale dont il avait hérité.

Les récents évènements nous troublaient et rien ne devait être laissé de côté. Il fallait creuser, chercher à comprendre, récupérer les moindres petites informations pour essayer de recomposer ce message, ces visions dont nous avions été les témoins à travers nos rêves. Je fixais les flammes de la cheminée en écoutant Grant me convaincre que je n’étais pas une meurtrière. Et pourtant, chaque combat même le plus pacifiste d’entre-tous apporte son lot de sacrifices. Cet adolescent resterait pour le moment un mystère comme ce tatouage au creux de mon poignet. Je redressai mes prunelles de bronze sur lui.

- Je sais bien que je n’ai obligé personne à suivre mon combat, mais imagine ne serait-ce qu’une minute que le Pacificateurs n’aient jamais existé … Il y aurait eu moins de pertes dans nos rangs … Un combat, Grant, engendre  tellement de conséquences. Chaque choix que l’on fait pour nous même  est réfléchi et pensé et cela ne tient qu’à nous … mais quand il s‘agit de femmes, d’enfants, d’hommes qui ont confiance en une personne … J’ai décidé pour les autres et quelque part, oui, je suis coupable.

Il ne serait peut-être pas d’accord avec moi. Grant avait ses propres convictions, ses idées, et il avait un talent fou d’orateur que j’adorai quand il était lancé sur un sujet qui le passionnait. Je me calai au creux de son épaule et je fermai les yeux pour au moins durant quelques heures mettre tout cela en pause. Mais la vie ici sur Asaria n’avait jamais été un long fleuve tranquille … Nous vivions à une époque où la magie et les phénomènes étranges faisaient partie intégrante de notre quotidien. Les pouvoirs extraordinaires des Asariens en étaient la preuve. Ils étaient autant fascinants que dangereux et encore une fois, nous n’allions pas échapper à cette règle. A peine nous nous étions levés du divan pour aller rejoindre notre chambre que le décor de la pièce changea, une étrange brume se glissa autour de nous tandis qu’un léger vent s’engouffrer dans mes cheveux. Une voix venue des profondeurs d’Asaria s’adressait à nous. Si j’avais été toute seule, j’aurai mis ça une nouvelle fois, sur un rêve singulier, mais Grant vivait et entendait les mêmes choses que moi. Tous ces mots m’étaient à la fois familier et pourtant si difficile à comprendre. Le symbole noué à ma chair étincelle et je sus à ce moment-là que plus rien ne serait comme avant … Nous étions face au début de quelque chose qui nous dépassait. Nous en étions peut-être les pions ou peut-être les Alliés de cette voix Protectrice.

Ce phénomène disparut après nous avoir conté une l’histoire sur 7 personne et qu’IL viendrait nous guider. Je perdis l’équilibre, la tête me tourna et je sentis deux bras me retenir pour ne pas tomber. Il m’aida à me réinstaller sur le canapé. Je massais doucement du bout de mes doigts, ma tempe qui me faisait mal.

- 6 autres personnes sont … marquées … Asaria est immense, les Terres sauvages aussi … Et si ces personnes ont peur de se dévoiler, elles seront encore plus difficiles à trouver … Peut-être que ce … cette Entité leur a parlé aussi ?

Grant était tendu et tout cela le dépassait de la même façon que moi. Il était beaucoup plus cartésien que moi et cela venait probablement de notre éducation. Je n’avais pas besoin de trouver des explications logiques pour tout ce qui m’entourait.  Les réponses arriveraient tôt ou tard.

- Ce cauchemar et cette voix sont certainement liés. Cela ne peut pas être juste un simple fait du hasard de vivre tout cela en quelques heures d’intervalle.  Quelqu’un viendra nous réunir. Ce IL me connait et IL connait les 6 autres. Peut-être que nous devons pour le moment rester dans l’ombre, que personne ne doit savoir pour notre existence …

Je levai nos deux mains entrelacées que je plaçai contre mon cœur.

- Je ne suis pas l’espoir d’une vie meilleur … Nous sommes 7 à l’être … 7 à avoir été désigné comme tel. 7 a  …

Je me redressai un peu du dossier. Mon esprit se mettait en mouvement en essayant d’associer tout ce qui venait de se passer.

- Le cauchemar nous montrait une Asaria en feu et à sang. Une vision de ce qui pourrait nous attendre si on ne fait rien. Et si c’était la mission des 7 ?


 

~~ Maman d'une petite Héméra ~~





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]    

Revenir en haut Aller en bas
 
(terminé) [Intrigue = Le Dôme Maudit] La vie est un rêve traversée par un cauchemar [Mara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Résumé de l'intrigue
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of A :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps :: » RP Intrigues-
Sauter vers: