(Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: (Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]   Jeu 29 Sep - 17:44


Ce RP se passe quelques jours après l'Event

La cité vivait encore avec le souvenir très vif de la nuit de terreur qu’avait connu le dôme humain, entre ceux atterrés par ce qui s’était passé et ceux ravis de voir un tel massacre. Mais la vie continuait, même si certaines choses n’allaient plus être ce qu’elles étaient. Quant à ceux dans leurs tours d’ivoire qu’ils soient au du gouvernement ou d’ailleurs, ils savouraient la vie, et je devais continuer mon double jeu avec eux au milieu du tumulte ma vie professionnelle, puisque mes fonctions m’obligeaient à le faire…

Ce soir-là j’avais un rendez-vous d’affaire avec deux anciens assez influents, dans un restaurant luxueux, alors combien même je haïssais en ce moment ce genre de choses, je me prêtais au jeu, j’arrivais avec mon chauffeur et mon garde du corps devant le restaurant, mais j’ordonnais à ces derniers de rester en dehors, je connaissais très bien l’établissement en question et le propriétaire, je savais qu’il n’y avait aucun risque à ce que j’y entre seul, et cela allait durer seulement le temps d’un dîner. Un dîner qui m’avait paru durer des heures cependant, il y a des jours où parler affaires n’étaient pas amusant, au moins la nourriture était-elle délicieuse. Mais tout avait une fin, et cette fin-là étaient vraiment très attendue, je dus même m’excuser auprès de mes interlocuteurs car le devoir m’appelait, ce qui n’était pas du tout le cas, mais quelle belle excuse cela faisait. Personne n’oserait jamais dire au ministre que c’était faux.

Quoi qu’il en soit, c’était fini, et sur le chemin du retour j’avais demandé à mon chauffeur de s’arrêter pour me commander un café, bizarre comme demande, mais je connaissais un endroit où l’on faisait les meilleurs cafés d’Asaria, et même s’il faisait nuit, je voulais en boire un, au bout de quelques minutes sur les routes, je levais les yeux de mon portable sur lequel je venais de lire un email qui venait de me parvenir, pour regarder à travers la vitre et mon regard tomba sur une silhouette que je connaissais très bien, un souvenir du passé, mais cela était impossible…je savais cette personne décédée, j’avais même assisté à son enterrement, non je me trompais…

Stanley, arrête la voiture.  

Un reflex plus qu’autre chose, mais la curiosité étaient plus forte, je sortis alors de la voiture pour m’avancer vers la femme en question qui avait commencé à s’éloigner, alors pressant le pas, je revenais à sa hauteur pour l’accoster, faisant un signe de main à mon garde du corps qui me suivait pour qu’il ne s’approche pas plus que cela, de toute façon l'endoit où l'on s'était arrêté était plutôt déserté.  

Excusez-moi ? Je suis navré de vous aborder de la sorte…c’est juste que vous ressemblez tellement à une ancienne amie, que pendant un instant j’aurai juré que c’était elle.

La ressemblance était frappante, que cela devait être gênant pour la jeune femme que je la dévisage ainsi.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]   Ven 30 Sep - 11:19


Rencontre avec un fantôme...ou presque -Oliver&Kyra-

Ce soir-là, j’avais ressenti le besoin d’être seule ; ces derniers jours, pas mal de choses s’étaient passées, s’étaient bousculées même. Nous avions échappé de très peu à la mort, et ce d’une façon totalement inattendue, avec l’aide d’une des dernières personnes à laquelle on aurait pu penser. Nous avions dû laisser derrière nous ce qui avait été notre foyer, pour en rejoindre un autre dont on ignorait tout, ou presque. Ce qu’il s’était passé dans les abysses m’avaient touché bien plus que je ne l’aurais pensé. J’avais réalisé que, même si ce n’était pas tout confort, je m’étais habituée à cet endroit qui avait été un vrai refuge pour moi. Dans cet antre tout un tas de souvenirs avaient été noyé par la vague dévastatrice qui avait tout emmené sur son passage. Là-bas j’avais débuté une toute nouvelle vie, mais surtout, je m’y étais trouvée une vrai famille, des gens sur qui je savais pouvoir compter. Ainsi, tourner la page sur cet épisode de ma vie avait été bien plus compliqué que je ne l’avais cru. Une nouvelle page s’écrivait aujourd’hui, et je savais qu’il me faudrait du temps pour me faire à ce tout nouvel épisode.

J’avais ainsi voulu partir seule ce soir-là, déclenchant les reproches et l’inquiétude sous-jacente de Max. Les choses étaient un peu bizarres entre nous depuis que nous avions parlé à cœurs ouverts, avant que la milice vienne mettre son grain de sel. En plus du reste, je me retrouvais totalement perdue dans mes sentiments, ne sachant plus trop ce que j’éprouvais, mais surtout ce que je voulais. Max était mon équipier, mon binôme, et avec le temps une certaine ambiguïté s’était instaurée. Mais avec moi c’était toujours deux pas en avant et trois en arrière ; la vérité était que j’avais tellement peur de me perdre ou de souffrir que je m’étais forgée une carapace qui s’efforcée à maintenir une distance avec les hommes qui s’intéressaient à moi. Aussi, j’avais un réel besoin d’essayer de faire le point, ce qui ne pouvait selon moi que se faire dans un bar autour de plusieurs verres, histoire de faire tomber mes barrières.

Alors que je marchais en direction du lieu recherché, une voix me fit sortir de mes pensées. Instinctivement, je portais la main sur mon sac, contenant une arme. Je n’étais pas folle ; avec ce qu’il s’était passé, il valait mieux être prudente, et ce même si mes pouvoirs m’assuraient dores et déjà une bonne protection. Cette voix m’était cependant familière, me faisant immédiatement penser à ma mère. Je me retournais, alors que l’homme qui m’avait interpelé s’excusait, m’expliquant que je lui rappelais une ancienne amie à lui. Les souvenirs me revinrent d’un seul coup, me révélant l’identité de cet homme que j’avais connu jeune, lorsque ma mère était encore en vie.


« Mr Van Harper ? Ca fait si longtemps ! Je suis Kyra Donovan, la fille d’Erin. Vous avez travaillé avec elle dans le temps il me semble. J’étais… encore une gamine à l’époque ! Vous par contre vous n’avez pas changé ! »

Je me rappelais du petit béguin de gamine que j’avais à l’époque pour cet homme aussi séduisant que charismatique. Ca semblait remonter à une autre vie…. Cela faisait bien longtemps que mon passé n’était pas remonté à la surface ! Mais je devais rester sur mes gardes ; après tout, Oliver Van Harper faisait partie des « grands » d’Asaria. Pour l’instant je ne savais pas vraiment qui il était, et s’il pouvait représenter un danger pour l’insoumise que j’étais aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]   Sam 1 Oct - 1:42

La première fois que j’avais rencontré Erin Donovan c’était pour un contentieux en diffamation opposant le Times à une des nombreuses frimes asariennes, nous avions notre propre service juridique mais à l’époque j’avais dû me séparer de certains avocats qui manquaient de professionnalisme à mon gout, et Erin était une avocate reconnue que j’avais déjà rencontré à quelques reprises dans des soirées mondaines, alors lorsque je l’avais contacté, elle avait accepté avec plaisir, même si il était difficile de dire non lorsqu’un ministre sollicitait votre aide. Par la suite, elle avait contribué à aider sur quelques affaires, et la collaboration professionnelle c’était mue en une amitié, même si je restais toujours méfiant comme à mon habitude lorsqu’il s’agissait d’offrir mon amitié à des asariens en général, et des asariens proches du pouvoir en particulier.

Je me souviens avoir été attristé d’apprendre la nouvelle de son décès, et je m’étais même rendu aux obsèques, c’est sans doute la raison pour laquelle j’avais tenu à arrêter la voiture pour parler à la jeune femme qui m’avait fait voir un fantôme du passé sans s’en rendre compte. Et j’imaginais assez bien sa surprise de voir le ministre des médias l’accoster en pleine rue pour lui parler, des fois je me surprenais moi-même. J’écoutais alors la jeune asarienne m’expliquer qu’elle était la fille d’Erin, et me rappeler par la même occasion que nous nous étions rencontrés des années auparavant lorsqu’elle était jeune. Au bout de cent-vingt années d’existence, je ne pouvais me rappeler de toutes mes rencontres, mais en cherchant dans ma mémoire je me souvenais en effet avoir rencontré la fille de la défunte une fois.  

Ravi de faire votre connaissance mademoiselle Donovan, et je suis navré pour votre mère…

Même si cela faisait plusieurs années maintenant. Mais je me rendais compte qu’il n’était pas évident pour elle d’en parler, j’essayais de ne pas utiliser mes pouvoirs pour savoir ce à quoi pensaient les gens en général, mais par moments, nul besoin de pouvoir car le regard en disait long sur les émotions qui habitaient la personne.

Je dois reconnaître que la ressemblance est frappante, et je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses si je vous ai mise mal à l’aise. Ce n’était vraiment pas mon intention.

Je sentais derrière moi mon garde du corps qui s’était rapproché un peu plus après avoir demandé à quelques passants de changer de trottoirs. Cela m’embêtait évidement mais c’était son travail, je reportais en suite mon attention sur la jeune femme qui s’était présentée sous le prénom de Kyra sans laisser paraître quoi que ce soit sur mon visage comme d’habitude.  

Peut-être me permettriez-vous de vous offrir un café pour me faire pardonner la gêne occasionnée ?

Nous étions justement près de l’établissement auquel nous nous rendions avant de nous arrêter, et puis je voulais en savoir plus sur cette jeune femme, peut-être avait-elle suivi les pas de sa mère devenant avocate à son tour, alors peut-être pourrais-je en souvenir de ma collaboration avec sa mère lui proposer quelques affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]   Mar 4 Oct - 13:26


Rencontre avec un fantôme...ou presque -Oliver&Kyra-


Bon je ne pouvais pas dire que me retrouver face à un Ancien, et ministre de surcroît, donc proche, voir faisant partie, de mes ennemis, était une bonne chose. En tant qu’Insoumise, et qui plus est après ce que nous venions de vivre, le simple fait de parler à cet homme représentait un risque incroyable, mais que j’étais apparemment prête à prendre. Le fait était que je m’étais arrêtée, et j’avais pris la peine de lui parler, pour une seule et unique raison : il avait connu ma mère, il avait travaillé avec elle, avait passé du temps à ses côtés. Même si je n’avais jamais cautionné, ou même compris, la façon de penser de mes parents, et de façon plus générale de la plupart des asariens, j’aimais ma mère. Elle avait toujours respecté ma façon d’être, même si elle ne l’acceptait pas et espérait toujours que je changerais mon fusil d’épaule. Elle m’avait toujours soutenu, toujours encouragé à faire ce que je voulais de ma vie. En résumé, elle avait été une bonne mère, et je la regrettais. Parce que je savais qu’elle ne m’aurait pas fait subir le quart de ce que m’avait infligé mon père, censé être ma seule et unique famille. Elle ne m’aurait pas fait interner dans cet hôpital diabolique, elle ne m’aurait pas livré à la milice. J’étais certaine qu’elle m’aurait aidé, protégé, envers et malgré tout. Alors si aujourd’hui je pouvais d’une certaine façon me reconnecter à elle via les souvenirs de cet homme, j’étais prête à le faire.

J’en avais de vagues souvenirs ; je les revoyais travailler côté à côté, je le voyais lui me faire des sourires sincères et chaleureux. Il m’avait toujours paru différent des autres, un peu comme Leroy. Mais, avec le recul, je ne pouvais m’empêcher de me dire que cette sensation était peut-être due au fait qu’en tant que petite fille voyant en lui une sorte de prince charmant, je devais sans aucun doute l’idéaliser un peu, voir carrément ! Alors il valait probablement mieux pour moi rester tout ce même sur mes gardes, juste au cas où.


« Cela faisait bien longtemps qu’on ne m’avait pas parlé de ma mère…Il n’y a que très peu de personnes qui seraient capables de la reconnaître un peu à travers moi. Et je dois bien avouer que si physiquement nous nous ressemblons, je suis autrement bien différente d’elle. Elle était sans aucun doute une meilleure personne que moi. »

Evidemment, je n’allais pas balancer qu’elle était certainement meilleure que moi, sauf en ce qui concernait ses opinions sur les humains.. Cela aurait reconnaître mes valeurs, et c’était chose dangereuse dans le monde qui était le nôtre. Mon regard se reportait sur son garde du corps, qui s’évertuait à faire son travail, ignorant que je représentais moi-même une menace, si tant est qu’Oliver fasse partie de ces tout-puissants amateurs de tortures et d’exécutions d’êtres humains et traîtres à leur sang. Lorsque Mr Van Harper me proposa d’aller prendre un café, j’hésitais quelque peu. Déjà parce que je me serais plutôt vu boire quelques verres bien corsés, et puis parce que j’ignorais ce qui m’attendait. Mais quelque chose me poussait à accepter, à rester avec lui. Aussi, je lui répondais finalement :

« Vous ne m’avez pas blessée. Au contraire, cela m’a fait du bien d’entendre quelqu’un parler de ma mère, quelqu’un qui la connaissait plutôt bien qui plus est. Je ne sais pas s’il est bien raisonnable pour une fille de bonne famille d’accepter la proposition d’un homme marié, et je dois bien reconnaître que j’étais plutôt partie pour boire quelque chose de plus fort qu’un café, mais allons-y ! »

Je lui souris, ayant soudainement l’impression d’être de nouveau cette petite-fille que j’avais jadis été….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]   Mer 12 Oct - 1:39

Pour quelle raison m’étais-je arrêté ? Pourquoi parlais-je à cette jeune-femme ? Sans doute avais-je besoin de faire quelque chose qui me ferait oublier les évènements des jours passés, d’où le dîner d’affaire que j’avais accepté, et puis cette discussion avec une inconnue, puisque quoi que l’on pouvait en dire, je ne la connaissais pas, et bien que je connaissais sa mère, cela datait de plusieurs années auparavant…mais la discussion était engagée, et bel et bien engagé au vu des paroles prononcés par la demoiselle. « Il n’y a que très peu de personnes qui seraient capables de la reconnaître un peu à travers moi. Et je dois bien avouer que si physiquement nous nous ressemblons, je suis autrement bien différente d’elle. Elle était sans aucun doute une meilleure personne que moi. » Cette confidence m’avait surpris, je ne m’attendais pas à ce qu’elle se livre à moi de la sorte, même si l’on pouvait certainement croire que c’était là des mots anodins, mais au fil des années j’avais appris que le moindre petit mot pouvait avoir de grandes portées. Je garderai cela pour moi pour l’instant, de toute façon, elle pourrait très bien avoir regretté de les avoir prononcé et espérer que je ne relève pas ce qu’elle venait de dire.

L’offre pour boire un café ensemble avait été faite elle aussi, alors il n’y avait plus de retour en arrière, à moins qu’elle ne la refuse, chose que je pourrai parfaitement comprendre. Et pourtant…l’offre avait été accepté, et je fus par la même occasion soulagé d’apprendre que cet acte irréfléchi d’arrêter la voiture pour venir l’accoster ne l’avait pas importuné. Les quelques mots qu’elle ponça en suite me firent sourire intérieurement « Je ne sais pas s’il est bien raisonnable pour une fille de bonne famille d’accepter la proposition d’un homme marié » il y avait encore des personnes qui me pensais marié, et si cela devait m’apprendre quelque chose de plus sur la demoiselle, c’était sans doute qu’elle ne s’intéressait pas du tout aux potins, ce qui était plutôt un bon point, par contre je l’allais pas relever sa remarque, ni la corriger, libre à elle de croire ce qu’elle voulait, de toute façon ma vie privée ne concernait que moi et personne d’autre.  

Soit, mon offre est également valable pour quelque chose de plus fort qu’un café si c’est ce dont vous avez envie.

J’avais préféré le mot « envie » à « besoin », pensant que cela aurait été maladroite de ma part de l’utiliser. Quoi qu’il en soit, je me retournais vers mon garde du corps qui était maintenant très proche, et il comprit directement ce que je voulais lui demander, et sans perdre de temps porta son téléphone à son oreille après avoir composé un numéro, quant à moi j’invitais miss Donovan à monter dans la voiture, alors que mon chauffeur ouvrait la porte arrière.

Je connais un excellent endroit, nous pourrions y être au calme.

C’était d’ailleurs le propriétaire que venait d’appeler mon garde du corps afin de nous réserver une table mais aussi faire en sorte qu’il n’y ait pas de clients dérangeants, et ce n’était qu’à quelques minutes de là om nous nous trouvions. D’ailleurs la discussion sur la route jusqu’à notre arrivé n’avait tourné qu’autour de cela. Et quand enfin on arriva à l’établissement assez chic mais dans l’ambiance était plutôt calme, on nous emmena directement vers la table qui nous était consacré.

Cela a ses avantages d’être ministre !

Dis-je une fois installés tous les deux à table et qu’un serveur s’approcher pour prendre notre commande.

Si vous voulez quelque chose de fort, je ne saurais trop vous recommander le Cocoroco si vous ne l’avez jamais essayé, ceci étant...personnellement je vous le déconseille.

Rajoutais-je en souriant, mes propos semblaient contradictoires alors pas du tout, je l'informais qu'ils avaient des alcools assez forts mais ne sachant pas si elle les avait assayé je lui conseillais de prendre quelque chose qu'elle buvait d'habitude, car même si le métabolisme des asariens était tel que l’alcool en était vite éliminée, je savais que le propriétaire y rajoutait un ingrédient secret pour faire durer l’effet. J’attendais que la jeune femme en face de moi passe sa commande pour enfin dire au serveur ce que je voulais.

Ce sera un Vodka Martini pour moi.

Et alors que le jeune homme s’éloignait je décidais de ne pas laisser le silence s’installer au risque de nous mettre tous les deux mal à l’aise.

J’imagine que votre journée a dû être longue pour vouloir la finir avec quelque chose de fort ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]   Ven 14 Oct - 11:37


Rencontre avec un fantôme...ou presque -Oliver&Kyra-

Il était certain qu’il n’était pas très prudent de me balader ainsi dans les rues d’Asaria. J’allais d’ailleurs très certainement me faire tirer les oreilles quand je rentrerai dans ce qui était désormais notre nouveau « chez nous », mais je n’en avais rien à faire. J’avais ressenti le besoin « vital » de sortir de là-bas et de prendre l’air, seule. Je ne pensais pas que tout ce qui venait de se passer me perturberait autant ; on avait bien failli y laisser notre peau, et pour le moment il n’était plus question de partir chercher Logan. La milice était, tout comme nous, en alerte maximale, et partir en mission sauvetage à l’heure qu’il est semblait relever du suicide pur et simple. Pourtant, je l’avais attendu cette mission… J’avais de plus en plus de mal à attendre le moment où enfin on irait chercher celui qui m’avait sauvé la vie ; Logan était mon mentor, mon ami, bref un véritable pilier de ma vie et vivre sans lui me devenait de plus en plus difficile. Ainsi, en partant, j’avais espéré noyer tout ce que je ressentais dans de l’alcool, fort de préférence, et au lieu de ça j’étais tombée sur un vieux fantôme venu tout droit d’un passé que je m’efforçais d’oublier.

Je m’étais montrée polie, faisant preuve de légèreté, mais je ne pouvais nier qu’en agissant ainsi, en acceptant l’invitation d’un ancien haut placé au sein du gouvernement, je me jetais tout droit dans la gueule du loup. Un psy dirait sans aucun doute que je faisais dans l’autodestruction, et il aurait certainement raison. Mais là, à cet instant précis, j’espérais simplement passer un peu de bon temps, et oublier mes soucis. Je suivis donc sans rechigner Mr Van Harper jusqu’à son véhicule, jetant un coup d’œil rapide à son garde du corps, me demandant si j’arriverais à avoir le dessus si nous devions en venir aux mains. Le trajet fut somme toute bien agréable, et je me sentais lâcher progressivement prise, n’ayant plus envie de me prendre la tête.

On arriva finalement sur place et je me contentais de le suivre, faisant le tour de cet endroit où je ne m’étais encore jamais rendu. J’avais plutôt tendance à aller dans des clubs moins selects, passant ma nuit à boire, à danser, et parfois même à flirter, voir plus, avec un homme qui aurait su attirer mon attention et attiser un désir ayant tout de même besoin d’être assouvi. Je me contentais de lui sourire lorsqu’il me lança qu’être ministre avait certains avantages. J’essayais de cerner ce personnage aussi mystérieux que charismatique, alors qu’il me proposait un cocktail certes fort, mais qu’il me déconseillait. Je reprenais finalement la parole :


« Je pense que je vais attendre un peu avant de le tester ! Ce sera une vodka pomme pour moi s’il vous plait, double et avec des glaçons »

Je savais que cela suffirait déjà à finir de me détendre, et on verrait par la suite, en fonction de la tournure que prendrait cette soirée imprévue. Lorsqu’Oliver me lança que la journée devait avoir été pour vouloir la finir ainsi, je ressentis une certaine méfiance, ne pouvant m’empêcher de penser qu’il cherchait peut-être à en savoir plus pour moi pour savoir si je représentais une menace, et s’il devait appeler qui de droit pour s’occuper de moi. J’étais peut-être un poil parano’, mais avec tout ce qui venait de se passer, il y avait franchement de quoi.

« Je dirai qu’on vit des temps mouvementés ! Et puis il y a toujours des petites préoccupations qui envahissent l’esprit, et mon truc à moi pour les faire passer c’est de sortir, de boire quelques verres, et pourquoi pas faire quelques connaissances ! Et je me dis que si vous vous êtes arrêté ce soir pour parler à un vieux fantôme et l’inviter à boire un verre, c’est sûrement que vous aussi vous avez besoin d’un peu de distraction ! Le serveur vint nous apporter nos boissons, et je levais mon verre, pour aller trinquer avec mon « cavalier » : Alors à nous, et à cette soirée que j’espère épique ! Je bus une gorgée, appréciant le liquide glacée s’écoulant dans ma gorge, avant de finalement reposer mon verre : Je me suis toujours demandée quelles genres de choses aimait faire un ministre tel que vous…. A quoi aimez-vous passer votre temps libre Oliver ? »

Les choses commençaient doucement, mais j’espérais bien que, l’alcool aidant, on aller aussi finir par s’amuser un peu..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]   Mer 26 Oct - 19:06

Les commandes passées, j’avais décidé d’entamer la conversation pour ne pas laisser le silence s’installer entre nous deux, c’était une question banale bien que l’on puisse y voir une pointe d’indiscrétion, et de toute façon la réponse était plutôt générale, bien que j’avais appris qu’il y avait des choses qui la préoccupaient, mais qui n’étaient pas préoccupés de nos jours, moi le premier, d’ailleurs elle me posais la même question que celle que je venais de lui poster afin de savoir les raisons pour m’avaient poussé à sortir ce soir.

Faire de nouvelles connaissances peut être un bon moyen de décompresser un peu.

Même si ce n’était pas réellement mon genre, je me méfiais un peu de tout le monde, donc lorsque je l’envie de me changer les idées et de décompresser me prenait je préférais quand même que ce soit avec des gens que je connaissais déjà, au moins je pouvais savoir à quoi je devais m’attendre avec eux. Quoi qu’il en soit, je finis par répondre à sa question en toute honnêteté.

Et si je vous disais que c’est le travail qui m’a fait sortir, le hasard a fait en sorte que nous nous retrouvions en ce lieu par la suite.

Ce qui était la vérité, même si les raisons qui m’avaient poussé à accepter le diner d’affaire ce soir c’était que je voulais me changer les idées quitte à parler d’affaire pendant un moment. Le Serveur revint vers nous avec notre commande et on porta un toast.

A cette soirée.

Je souris en levant mon verre avant de trinquer avec la jeune femme assise en face de moi avant de boire une gorgée de mon verre. Et c’était elle qui avait décidé de prendre la conversation en main, et elle ne cherchait même pas à être subtile, que faisais-je de mon temps libre ? En plus elle m’appeler par mon prénom. Elle sen sentait visiblement à l’aise en ma compagnie.

Je dois reconnaître que n’ai que peu de temps libre mademoiselle Donovan, vous n’êtes surement pas sans savoir que je dirige un journal en plus de mes fonctions de ministre, donc je vous avouerai que ce genre de moments sont très rares. Ma foi, pour vous répondre j’aime bien m’adonner à une de mes passions qui est le piano lorsque j’en ai l’occasion.

Je ne pouvais pas me renfermer à chaque question qu’elle pouvait me poser de toute façon, parce que j’étais quand même celui qui l’avait invité. Je souris en pensant que c’était sans doute difficile à comprendre pour les jeunes asariens le fait de ne pas vouloir sortir et faire des rencontres pour passer le temps.  

Donc si je comprends bien, vous préférez les boissons fortes au café, vous aimez faire de nouvelles rencontres, et pour ce qui est du travail, avez-vous suivi les traces de votre mère ? Je me souviens que vous veniez avec elle étant jeune lorsqu’elle travaillait. A moins que vous n’aillez souhaité suivre celles de vote père ? Mais ma mémoire me fait défaut, dans quel domaine est-il ?  

Tout enfant ne suit pas les pas de ses parents, même si derniers ont tendance à le vouloir et parfois à tout prix, j’en savais quelque chose étant donné que bien des années auparavant, mon père voulait que je prenne sa succession dans les affaires. Mais cela remonte à tellement loin, pourtant aujourd’hui encore lorsque j’ai quelques souvenir de cette période de ma vie, j’imagine que c’était hier encore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Abandonné) Rencontre avec un fantôme...ou presque [Kyra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps-
Sauter vers: