Who are you little puppy... [PV Phèdre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natacha Grey
Humaine Rebelle
avatar
Messages : 405

Côté coeur : Un seul détient la clé de son coeur

Activité/Profession : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration

MessageSujet: Who are you little puppy... [PV Phèdre]   Ven 5 Aoû - 2:20

Encore une journée à rallonge. Une de ces journées qui une fois finie ne vous donnait qu’une envie, celle de rentrer chez vous pour vous mettre au lit directement. Paradoxalement, la journée à faire le guet et à faire en sorte que le ravitaillement en eau des habitants du dôme s’est déroulé sans trop d’anicroche. A croire qu’ils étaient rodés maintenant. Mais Natacha savait que cette situation ne pouvait perdurer trop longtemps. Ils devaient trouver une situation et vite. Pourtant tant que les Insoumis ne leur auront pas donné signe de vie, cela allait rester comme ça encore. La jolie brune ne comprenait pas ce qui pouvait prendre autant de temps, ce n’était pas comme si des vies étaient en jeu… Nat n’avait aucune fibre politique et donc ne comprenait pas pourquoi des pourparlers devaient être menés dans ces circonstances. A chacun sa croix, la Leader des Pacificateurs devait connaître ce genre de choses par cœur. Elle entretenait des relations avec Duncan et Evans… Elle devait connaître aussi les Insoumis et ne devrait pas avoir trop de problèmes à avoir leurs concours… Du moins, elle l’espérait. Les Rebelles étaient tous sur les dents et au dispensaire aussi, ils ne devaient pas être très sereins.

Non aujourd’hui c’était le deuxième travail de la Rebelle qui lui avait pris le plus d’énergie. Lenora Fairchild semblait à cran et rien de ce que ses employés ne trouvaient grâce à ses yeux. Pour une fois, même les Asariens en avaient pris pour leur grade. L’Asarienne semblait souvent ailleurs et cela avait piqué la curiosité de notre Voleuse. Cependant, Nat n’avait pu épier comme elle le voulait. Sa patronne l’avait chargée de pratiquement tout faire et la jeune femme n’avait pas eu une minute à elle. Pour preuve, elle avait eu à peine dix minute pour se restaurer à la va vite avant de retourner en salle servir les habitués des lieux. Nat avait remarqué que l’ambiance avait légèrement changé au Louxor mais le changement était si subtil qu’elle se laissait quelques jours pour déterminer si c’était une réalité ou bien son imagination débordante qui lui jouait des tours. Elle avait tellement envie de les voir faire un faux pas que parfois Nat avait l’impression qu’elle imaginait des choses rien que pour voir ce rêve se réaliser. Elle avait appris avec le temps la patience mais ce n’était pas toujours simple et le fait de travailler avec la Fairchild lui apprenait à travailler sur ce trait de caractère qui lui avait valu nombre de remontrances.

C’était donc épuisée qu’elle avait regagné son quartier dans les bidonvilles. Avec tout ce qui se passait en ce moment, elle n’avait aucune motivation à marcher aussi utilisait-elle le plus souvent sa moto pour circuler plus rapidement. Arrivée à destination, la jeune femme se gara et descendit doucement de son véhicule. Elle se demanda un instant si elle n’allait pas se dégourdir les jambes mais y renonça bien vite. Demain une journée intense l’attendait. Elle n’allait avoir que quelques petites heures de sommeil alors autant en profiter un maximum pour ne commettre aucun impaire lors de la surveillance. Ce n’était pas le moment de faire des conneries… Elle n’avait pas fait quelques pas qu’elle entendit une plainte. La Rebelle s’arrêta net et tendit l’oreille. Il n’était pas rare de voir des gens dormir dans la rue mais ils étaient relativement calmes mais ces gémissements eux n’étaient pas normaux. Elle balaya le périmètre du regard et vit une forme allongée pas très loin de chez elle. Elle s’approcha alors avec prudence et s’accroupit.

Posant une main sur la forme, elle demanda d’une voix douce

« Excusez-moi… Vous allez bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Who are you little puppy... [PV Phèdre]   Lun 8 Aoû - 16:29

Phèdre se faisait petit à petit à la vie hors du Centre. Parfois, de drôles de problèmes survenaient, la désarçonnant. Des petites choses qui pouvaient sembler totalement dérisoires pour qui a toujours vécu relativement libre sous les dômes mais qui prenaient des proportions monstrueuses pour la jeune femme. Par exemple, devoir faire des courses. Elle ne savait presque pas cuisiner et n’avait donc aucune idée des aliments nécessaires. Le choix était bien trop étendu pour qu’elle parvienne à se décider et bien souvent, elle ressortait de la boutique avec du soda et un paquet de biscuits après plus d’une heure de recherche et de réflexions dans les rayons.

Bien entendu, elle avait gagné sa liberté mais au prix de tout un tas de petits tracas quotidiens auxquels elle n’avait jamais été préparée. Elle avait bien du mal à se repérer dans les rues et s’y perdait souvent. Petit à petit elle s’était repérée, parfois grâce un bâtiment, mais malheureusement, parfois, grâce à un panneau publicitaire, et lorsque celui-ci était changé, elle était de nouveau désemparée.

D’ailleurs c’était de cette façon qu’elle avait atterri au milieu des bidonvilles, dans une ruelle aux petites cabanes multicolores faites de bric et de broc. Elle s’était perdue, une fois de plus, et elle essayait vainement, en revenant sur ses pas, de retrouver le chemin jusqu’au petit studio qu’on lui avait fourni. Le jour déclinait lentement et Phèdre n’avait plus aucun repère quand elle se décida à demander son chemin à un homme qui fumait tranquillement, adossé à un lampadaire dont l’ampoule grésillait suffisamment fort pour que chacun sache qu’elle allait bientôt rendre l’âme.

L’homme avait un petit air jovial, brun, les yeux clairs, il avait une trentaine d’années à tout casser. Il s’était redressé et avait jeté son mégot au loin avant de demander à la rouquine où elle souhaitait se rendre afin de lui indiquer le bon chemin. Phèdre, rendue méfiante grâce aux nombreux conseils d’Héléna, donna simplement le nom du quartier où elle vivait, sans préciser l’adresse exacte. Même si elle était de nature confiante, elle se faisait violence pour ne pas être trop vulnérable face aux mensonges et à la manipulation des autres, humains ou asariens. Heureusement, le type se contenta de lui indiquer une direction de la main en lui précisant qu’elle devrait s’engager dans la seconde rue sur sa droite et continuer droit devant elle pour atteindre sa destination. Phèdre l’avait remercié, souriante, et s’était remise en chemin.

Le petit sac de toile contenant ses papiers, un peu d’argent, et un paquet de biscuits entamé se balançait au rythme régulier de ses pas, tapotant sa hanche droite en cadence. Peut-être était-ce le bruit que le tissus produisait ou simplement un manque d’attention, lorsque Phèdre s’engagea dans la rue indiquée, elle n’entendit pas les pas dans son dos. En fait de rue, l’endroit était une impasse crasseuse et sombre, alors qu’elle allait faire demi-tour, persuadée de s’être trompée, elle sentit une présence dans son dos.

L’homme l’avait suivi, elle fit volte-face et recula d’un pas alors qu’il lui souriait, goguenard et menaçant. Il avançait sur elle, le pas tranquille, l’air sûr de lui, en lui disant qu’elle était à son goût et qu’elle ferait mieux de se montrer gentille si elle ne voulait pas qu’il lui fasse mal. Mais Phèdre avait retenu une chose, elle pouvait dire non. Et c’est ce qu’elle fit. Bien entendu, son vis-à-vis ne partageait pas son opinion, il la coinça contre un mur et ses mains indiscrètes commencèrent à tirer sur ses vêtements. Mal à l’aise, la jeune femme cria en espérant que le bruit pousserait quelqu’un à se porter à son secours, sans succès.

Il avait à présent une main sous sa gorge, l’autre dégrafait sa ceinture et l’innocente ne comprenait pas vraiment ce qu’il cherchait, mais lorsqu’il relâcha un peu sa prise, elle parvint à se dégager en se tortillant comme un vers. L’énorme main revenait droit sur elle, menaçante, alors elle utilisa la seule arme qu’elle avait à portée. Elle planta ses dents de toutes ses forces dans le poignet du sale type, lui tirant un grondement rageur…Elle ne réalisa, que trop tard, qu’il pouvait toujours se servir de l’autre main. Il lui décrocha un coup de poing qui lui fit lâcher prise, elle valdingua contre le mur et son front heurta la brique avec violence. Ensuite, plus rien…le trou noir.

Elle était étendue sur le pavé, l’homme s’était enfui en la laissant inconsciente là, peut-être un peu effrayé de se faire surprendre après tout le bruit qu’ils avaient fait. Phèdre avait une énorme bosse au front, un peu de sang en perlait encore, alors qu’elle revenait doucement à elle, elle entendit d’abord quelqu’un gémir, avant de se rendre compte que c’était sa propre gorge qui émettait ces sons douloureux. Elle avait ouvert doucement les yeux et un mal de tête atroce l’avait poussé à les refermer, elle perdit de nouveau conscience.

Lorsqu’une voix s’adressa à elle, elle sentit vaguement un contact sur son épaule, puis réussit à aligner les mots qu’elle entendait dans le bon ordre. Elle gargouilla d’abord des mots incompréhensibles avant de réussir à articuler correctement.

-Je ne crois pas…j’ai mal…ma tête…
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Grey
Humaine Rebelle
avatar
Messages : 405

Côté coeur : Un seul détient la clé de son coeur

Activité/Profession : Serveuse au Luxor/Membre de la Section des Opérations Externes en Infiltration

MessageSujet: Re: Who are you little puppy... [PV Phèdre]   Mer 17 Aoû - 18:28

La voix était celle d’une jeune femme. D’une toute jeune femme. Elle s’exprimait avec difficulté et si bas que Natacha dut tendre l’oreille pour l’entendre. Malgré la réponse de l’inconnue, la jeune femme palpa néanmoins son corps à la recherche d’autres blessures. Et puis, il fallait bien l’avouer, elle le faisait aussi par précaution. On n’était jamais trop prudent. La ptite dame pouvait très bien avoir pu simuler une agression pour mieux dépouiller son prochain. Même si Nat, elle, aurait choisi un autre endroit pour le faire plutôt que les bidonvilles. Ce n’était pas ici qu’on trouverait des personnes un tant soit peu aisé. Repaire d’humains, les bidonvilles ne pouvaient abriter que des personnes avec peu de moyens et qui dit peu de moyens dit facilement à bout. N’était-elle pas l’exemple typique ? La fille qui avait dû voler pour survivre. Mais sa nature avait fait d’elle une voleuse et non une agresseuse et elle n’était pas naïve pour croire que tous les voleurs avaient une conscience comme elle. Celle-là semblait être une vraie victime et elle n’était clairement pas une Asarienne. Les Asariens ne succombaient pas aussi facilement. Touchant la tête de la jeune fille, Nat sentit un liquide encore chaud. Si agression y avait eu, elle ne s’était pas déroulée longtemps avant qu’elle n’arrive. La Rebelle se redressa alors ses sens en alerte pour scruter aux alentours mais fut vite interrompue par une nouvelle plainte de la blessée.

« Je vais vous aider à vous relever d’accord ? On ira chez moi pour que je vous soigne… »

La brune aida l’inconnue à se redresser d’abord sur ses fesses pour vérifier qu’elle n’aurait pas la tête qui tourne puis l’aida à se mettre debout. Là encore, Nat’ attendit un peu pour que la jeune femme soit plus stable. Passant un bras autour de sa taille pour la soutenir, elle commença à faire quelques pas.

« Au fait, je m’appelle Natacha », lui dit-elle

La jeune Rebelle n’habitait qu’à quelques mètres de là et elles furent rapidement à l’abri. Elle aida l’inconnue à s’asseoir sur son lit puis alluma la lumière. La jeune fille – car en réalité elle ressemblait plus à une adolescente – qu’à une adulte était assez mal en point. Rousse, les yeux clairs, elle avait un énorme hématome au niveau de sa joue. L’ensemble dégageait une innocence qui toucha Natacha. Elle se demandait d’où est-ce que ce bébé pouvait sortir. Pas d’ici en tout cas. Les enfants des bidonvilles perdaient très vite leur innocence. Et en général, les enfants connaissaient très tôt la vie à Asaria. Le joug que ces êtres faisaient subir aux Humains ne pouvait que laisser des traces. Traces qui ne paraissaient pas chez elle. Elle ne ressemblait pas à une Asarienne non plus alors qui pouvait-elle être ?

La jolie brune alla chercher de quoi nettoyer la plaie et fit de son mieux pour éviter qu’elle ne souffre lorsqu’elle passa une compresse dessus. L’observant un peu, elle lui demanda légèrement inquiète

« Que s'est-il passé ? Vous vous êtes perdue ? »

Ce n’était pas cette nuit que Nat allait se reposer mais cette inconnue l’intriguait au plus haut point. Qui était ce bébé ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Who are you little puppy... [PV Phèdre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Who are you little puppy... [PV Phèdre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Phèdre : coupable ou non coupable ?
» Arnaud Legrand
» Faire la crêpe au soleil [Erin&Phèdre]
» Pour des informations cruciales (Phèdre Astreya - Vlad Comnenus)
» [DC] Strange Puppy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre de Prophétie : Asaria :: Le Dernier Soupir :: Les Archives Rps-
Sauter vers: